Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

panier Votre panier - Your cart 
Code promotionnel - Coupon code:
ISBN/IF-fichierTitrePrixQuantitéPoids  TOTAL  
Montant de votre commande Grand total  0 €

Cette commande vous sera expédiée depuis Le Caire à votre adresse dans le monde entier (sauf certains pays) après réglement du montant via le site sécurisé Paybox (Visa, Mastercard, etc.). Les remises des ouvrages à expédier de l’Ifao au transporteur ont lieu du dimanche 10h au jeudi 16h, sauf les jours de congés.

This order will be shipped from Cairo to your address worldwide (except some countries) after payment through the PayBox website (Visa, MasterCard, etc.). The books are delivered to the shipping companies from Sundays 10am to Thursdays 4pm, except during holidays.

Vider le panier Empty the cart | Terminer la commande Proceed to order

Nouveautés 2020 et 2021


Vignette
IF1211
ISBN 9782724707687
2021 IFAO
Collection: FIFAO 86
1 vol. 280 p.
49 (891 EGP)

Balat XII
The Sheikh Muftah Site

In the area of Balat on the eastern Dakhla Oasis the archaeological mission of the French Institute for Oriental Archaelogy has uncovered a large area consisting of various camps dating from the early 4th Dynasty (ca. 2600 BC), which were briefly but intensively occupied. These are understood to have served as residential base camps for some of the indigenous (and not yet fully sedentary) population of the oasis, the so-called Late Sheikh Muftah group. Little is known about this rather enigmatic group, but the excavations at Balat have revealed for the first time a well-preserved intra-site stratigraphy with hitherto unknown dwelling features for Sheikh Muftah contexts. The data gathered here is based on analysis of the features, the material culture and in-depth scientific studies. The new evidence offers not only hints about local crafts, food production and environmental conditions in Balat, but also represents a new contribution to ongoing discussions on subsistence and patterns of mobility of non-sedentary groups in the Western Desert. This has given archaeologists a glimpse of the lifestyle of the Sheikh Muftah group, and also, for the first time, shone a spotlight on daily life in a camp site in the oasis depression. The date of this occupation in the Early Old Kingdom falls into a period when Egyptian Pharaonic presence was just beginning to be evident in archaeological data. Cross-cultural contacts between the Balat Sheikh Muftah community and the Egyptian Pharaonic population, both within the oasis and into the Nile Valley are also in evidence and contribute to the discussions on transcultural exchange and assimilation processes in the oasis.

Au nord des enceintes pharaoniques d’Ayn Asil à Balat, sur le bord oriental de l’oasis de Dakhla, la mission archéologique de l’Institut français d’archéologie orientale a mis au jour un site étendu, datant de la IVe dynastie (ca. 2600 BC), composé de différents campements individuels. Ces campements n’étaient pas des campements de longue durée, mais ils furent occupés de manière régulière et soutenue. Il semble qu’ils aient servi de camps de résidence temporaire pour une partie de la population indigène (pas encore totalement sédentarisée) de l’oasis, le groupe dit « Sheikh Moftah tardif ». On sait peu de choses sur ce groupe, mais les travaux à Balat ont révélé pour la première fois une séquence stratigraphique bien préservée et des structures d’habitation, jusque-là inconnues pour ce groupe. Les études rassemblées dans ce livre consistent en l’analyse des structures, la présentation de la culture matérielle et l’exposé des résultats des analyses archéométriques. Les données recueillies fournissent des informations sur les travaux artisanaux, la production de nourriture et les conditions de vie à Balat. Elles apportent une contribution précieuse aux discussions scientifiques sur les moyens de subsistance et la mobilité des communautés non permanentes dans le désert occidental. Les archéologues peuvent ainsi se faire une idée de la vie du groupe Sheikh Moftah et, de manière plus générale, de la vie quotidienne dans un campement au sein de l’oasis. La datation de cette occupation du site au début de l’Ancien Empire correspond à une période pour laquelle les données archéologiques rendent de plus en plus évidente la présence égyptienne pharaonique dans l’oasis. Les contacts sont certains entre la communauté Sheikh Moftah à Balat et la population égyptienne pharaonique, à la fois dans la Vallée du Nil et dans l’oasis, et permettent de nourrir la discussion sur les échanges transculturels et les processus d’assimilation dans l’oasis.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Clara Jeuthe
p. 1-274
34 €
Balat XII
Vignette
IF1194
ISBN 9782724707496
2021 IFAO
Collection: CAI 35
1 vol. 192 p.
28 (509 EGP)

Primordial History, Print Capitalism, and Egyptology in Nineteenth-Century Cairo
Muṣṭafā Salāma al-Naǧǧārī’s. The Garden of Ismail’s Praise

How old is the world? This question was a central problem for Muslims, Christians, and Jews in the face of the new scientific discoveries in the nineteenth century. This book introduces the answer from a Muslim point of view, outside of official institutions. The extended introduction – a microhistory in the Middle East – explores the life and œuvre of a forgotten Egyptian intellectual and poet, Muṣṭafā Salāma al-Naǧǧārī (d. 1870). Next, A. Mestyan provides the English translation and Arabic transcription of the surviving fragments of al-Naǧǧārīʼs manuscript, The Garden of Ismail’s Praise. This is a universal history of Egypt, written while the Suez Canal was under construction to praise the governor Khedive Ismail (r. 1863-1879). The author advocates a unique solution to computing the period of primordial history, before the Deluge, in the age of steam and print. Al-Naǧǧārī’s alternative Nahḍa voice is available for the first time in this edition.

 


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Adam Mestyan
p. 1-186
19 €
Primordial History, Print Capitalism, and Egyptology in Nineteenth-Century Cairo
Vignette
IF1203
ISBN 9782724707595
2021 IFAO
Collection: Temples Kôm Ombo 2
1 vol. 544 p.
82 (1491 EGP)

Kôm Ombo II
Les inscriptions de la salle médiane et des chapelles annexes (chambre d’introduction des offrandes, chambre de l’inondation, laboratoire)

Kôm Ombo II publie le décor de la salle médiane (PM VI, 186, salle C) et de ses annexes, au nord la chambre d’introduction des offrandes (PM VI, 186 [1]) et au sud, la chambre de l’inondation et le laboratoire (PM VI, 186 [2 et 3]). Les travaux épigraphiques ont été réalisés sous la direction de Shafia Bedier et Françoise Labrique par une équipe réunissant des membres des universités égyptienne et allemande de Ayn Chams et de Cologne. 

Kôm Ombo II publishes the complete décor of the medial room (PM VI, 186, room C) and its lateral annexes: the chamber of introducing the offerings on the north (PM VI, 186 [1]) and the chamber of the inundation and the laboratory on the south (PM VI, 186 [2 and 3]). The epigraphic work was carried out by a team consisting of members of the universities of Ayn Shams (Egypt) and Cologne (Germany), under the direction of Shafia Bedier and Françoise Labrique.

In Kôm Ombo II ist der vollständige Dekor des Mittelsaals (PM VI, 186, Raum C) und seiner seitlichen Annexräume publiziert, in seinem nördlichen Teil die Kammer des Einführens der Opfergaben (PM VI, 186 [1]) und in seinem südlichen Teil die Nilkammer und das Laboratorium (PM VI, 186 [2 und 3]). Die epigraphische Arbeit wurde unter der Leitung von Shafia Bedier und Françoise Labrique von einem Team durchgeführt, das aus Mitgliedern der ägyptischen und deutschen Universitäten Ayn Shams und Köln besteht.

يقدم هذا الكتاب (KO II) نشرا كاملا لمناظر ونصوص الصالة الوسطي من معبد كوم امبو (PM VI, 186/C) والحجرات الجانبية الملحقة بها٬ وهي شمالا: حجرة تقديم القرابين وجنوبا: حجرة النيل (PM VI, 186, (1)) وحجرة المعمل (PM VI, 186, (2 and 3)). قام بنسخ وتسجيل المناظر والنصوص فريق البعثة المصرية الألمانية المشتركة من جامعة عين شمس وجامعة كولونيا برئاسة شافية بدير وفرانسواز لابريك.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Shafia Bedier, Françoise Labrique, Ali Abdelhalim Ali, Anna Dékány, Sven Eicke
p. 1-539
58 €
Vignette
IF1221
ISBN 9782724707816
2021 IFAO
Collection: TAEI 55
1 vol. 496 p.
69 (1255 EGP)

The Interpreter of Secrets
The Dīwān of Šayḫ Muḥammad b. Abī al-Ḥasan al-Bakrī

Based on a study of twelve Arabic manuscripts, The Interpreter of Secrets is a critical edition of the entire surviving corpus of the poetry of Muḥammad ibn Abī al-Hasan al-Bakrī (930-994/1524-1586), a leading jurist, Sufi, and literary figure in sixteenth-century Cairo. The texts of the poems are accompanied by a critical apparatus including all of the plausible variant readings and alternative versions of the poems. Al-Bakrī was a major literary figure, and his Sufi poetry belongs to a tradition that draws on the work of poets such as Ibn al-Fāriḍ, Ibn al-ʿArabī, al-Būṣīrī, and ʿAlī Wafā. In addition to their literary value, the poems are an important source for the study of Sufi theology and practice in Ottoman Egypt, including to such topics as the cult of the saints, the use of coffee for ritual purposes, the controversial appropriation of Ibn al-ʿArabī’s monist theology, and the establishment of sacred lineages. The editors have also included short Arabic and English introductions and an appendix that identifies the manuscript sources for each poem. This book will be of interest to students of Arabic literature, Sufism, and Ottoman intellectual history.

اعتمادًا على اثني عشر مخطوطًا، يقدم ديوان «تُرجُمَـان الأَسـرَار» تحقيـقًا نقديـًا لجميـع قصـائـد محمد بـن أبي الحسن البكري الصديقي التي وصلتنا، ويعتبر محمد البكري (930-994/1524-1586) أحد أعلام مصر في الفقه والتصوف والأدب خلال القرن السادس عشر. ويتبع التحقيق أسلوبًا شموليًا نقديًا، حيث يضم الديوان القصائد مع نسخها وقراءاتها المختلفة. كان محمد البكري من أهم أدباء عصره، وكانت أشعاره تنتمي إلى مدرسة أدبية تستمد خصائصها من أعمال سابقيه من كبار الشعراء المتصوّفة كابن العربي وابن الفارض والبوصيري وعلي وفا. وإضافة إلى القيمة الأدبية لهذه القصائد فهي مصدر هام لدراسة الفكر الصوفي وممارساته في مصر العثمانية، فهي تتناول العديد من الموضوعات الصوفية كأحوال الأولياء وطقوس القهوة والفخر بالنسب الشريف وقضية وحدة الوجود المنسوبة لابن عربي والتي أثارت الكثير من الجدل. كما قام المحققان بإضافة مقدمة نقدية باللغتين الإنجليزية والعربية وملحقًا يضم مطالع القصائد والمخطوطات التي وردت فيها، وسيجد دارسي الأدب العربي والتصوّف والتاريخ الفكري العثماني في هذا الكتاب ما يثير اهتمامهم.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Adam Sabra (éd.), Mustafa Mughazy (éd.)
p. 1-475
48 €
The Interpreter of Secrets
Vignette
IF1210
ISBN 9782724707793
2021 IFAO
Collection: BiGen 63
1 vol. 272 p.
41 (745 EGP)

La porte d’Amon. Le deuxième pylône de Karnak I
Études et relevé épigraphique (Ka2Pyln nos 1-33)

La porte du deuxième pylône du temple d’Amon constitue une des réalisations les plus monumentales des Ptolémées à Karnak. Construite au début de l’époque ptolémaïque, elle fut décorée sous trois rois successifs. Ptolémée IV Philopator n’eut le temps que d’appliquer son nom sur la porte basse avant que n’éclate la révolte thébaine. Après avoir rétabli l’ordre, Ptolémée VI Philométor décora en un premier temps la façade de la porte de scènes d’offrandes au dieu Amon. Une douzaine d’années plus tard, c’est le passage intérieur de la porte qui fut gravé. Finalement, Ptolémée VIII Évergète fit graver les textes cosmogoniques du soubassement de la façade. Les textes de la porte décrivent la théologie du dieu Amon dans ses différents aspects. Depuis la création du monde par le dieu, sa ville et son temple sont le modèle sur lequel sont construites les autres villes. Thèbes est le siège du créateur d’où il règne sur le monde. Les scènes décrivent la relation entre Amon et sa parèdre Mout et son fils Khonsou, mais également avec d’autres divinités, telles que Montou, Maât, Isis et Amonet. La décoration définit aussi la relation du dieu Amon avec l’ogdoade et les dieux de Djémé.Textes et images, que nous éditons ici, témoignent de la vitalité de la théologie thébaine à l’époque ptolémaïque, et des pratiques du mythe dans la civilisation égyptienne ancienne.

The gate of the second pylon of the temple of Amun is one of the most monumental achievements of the Ptolemies at Karnak. Built at the beginning of the Ptolemaic period, it was decorated under three successive kings. Ptolemy IV Philopator only had time to put his name on the avant-portebefore the Theban revolt broke out. After restoring order, Ptolemy VI Philometor first decorated the front of the door with scenes of offerings to the god Amun. A dozen years later, the interior passage of the door was engraved. Finally, Ptolemy VIII Euergetes had the cosmogonic texts engraved on the base of the facade. The texts of the gate describe the theology of the god Amun in its various aspects. Since the creation of the world by the god, his city and his temple became the model on which other cities were built. Thebes is the seat of the Creator from where he rules the world. The scenes describe the relationship between Amon and his consort Mut and his son Khonsu, but also with other deities, such as Montu, Maât, Isis and Amonet. The decoration also defines the relationship of the god Amun with the ogdoade and the gods of Djeme. Texts and images, published in this volume, testify to the vitality of the Theban theology in the Ptolemaic period, and to the practices of the myth in ancient Egyptian civilization.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Michèle Broze, René Preys
p. 1-269
28 €
La porte d'Amon. Le deuxième pylône de Karnak I
Vignette
IF1193
ISBN 9782724707489
2021 IFAO
Collection: Temples Athribis 6
2 vol. 712 p.
95 (1727 EGP)

Athribis VI
Die westlichen Zugangsräume, die Säulen und die Architrave des Umgangs und der südliche Teil des Soubassements der westlichen Außenmauer des Tempels Ptolemaios XII.

Le présent ouvrage contient les textes et reliefs des chapelles latérales ouest, ainsi que ceux de la colonnade, des architraves et du soubassement sud du mur extérieur. Sont ainsi publiées toutes les inscriptions du temple de Ptolemée XII, à l’exception des textes, peu nombreux, des salles A et B, qui seront publiés dans un volume ultérieur, avec les blocs. Tous les textes présentés dans ce volume étaient jusqu’ici inédits.

The present volume records the texts and reliefs of the western access rooms, the columns of the colonnade, including the architraves and the southern part of the soubassement of the western exterior wall. Herewith all inscriptions of the temple of Ptolemy XII are published with the exception of the quite few texts in rooms A and B, which will be published in a final volume together with the blocks. Until now, all texts of this volume remained unpublished.

Der vorliegende Band enthält die Texte und Darstellungen der westlichen Zugangsräume J, der Säulen des Umgangs einschließlich der Architrave und des südlichen Soubassements der westlichen Außenmauer. Damit sind alle Inschriften des Tempels Ptolemaios XII. publiziert mit Ausnahme der wenigen Texte in Raum A und B, die in einem letzten Band zusammen mit den Blöcken veröffentlicht werden. Alle Texte dieses Bandes waren bislang unpubliziert.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Christian Leitz, Daniela Mendel
p. 1-698
66 €
Vignette
IF1178
ISBN 9782724707342
2020 IFAO
Collection: BiEtud 173
1 vol. 752 p.
105 (1909 EGP)

Recherches sur la statuaire royale de la XIXe dynastie

Cet ouvrage constitue la synthèse de la recherche sur la statuaire royale de la XIXe dynastie dont le catalogue a paru en ligne en 2019. Le présent volume regroupe les résultats des observations sur les statues réparties par types. Un premier chapitre expose le nombre de statues par règne et la fréquence des types auxquels elles correspondent, y compris les statues remployées sous la XIXe dynastie et celles qui lui sont attribuées. 
Les chapitres suivants condensent l’évolution des types de statues en suivant celle de leurs costumes, coiffures et attributs, leur fréquence dans les groupes statuaires, mais aussi des représentations en deux dimensions de ces statues et leurs parallèles dans des scènes rituelles. 
L’examen mené permet d’établir la place qu’occupe chaque type de statue dans un temple et donne lieu à un essai d’interprétation de sa fonction dans l’ensemble du mobilier du temple. 
Il se poursuit par une synthèse des provenances, dimensions, matériaux et techniques, une autre consacrée à l’accoutrement et, enfin, une présentation récapitulative du style et de l’iconographie, assortie de notices sur les critères de datation.
Une conclusion résume l’état des observations en retraçant le parcours royal à travers les types statuaires dans les parties correspondantes du temple imaginaire. 

 

This publication is a synthesis of research on the royal statuary of the Nineteenth Dynasty. It accompanies the catalogue of these statues that appeared on line in 2019. The present volume contains the results of observations on the royal statues, which are presented by type. 
The first chapter presents the statues by reign and by the types of statues within each reign, including statues reused by kings of the Nineteenth Dynasty as well as ones attributed to them. The succeeding chapters follow the evolution of statue types alongside the development of costume, coiffure and attributes. The frequency of these features in group statues and in two dimensional representations as well as their parallels in ritual scenes are also studied. The investigation defines the position of each type of statue in the temple and ends with an attempt to understand the role of each statue type within the temple furniture.
The next chapters deal with provenances, dimensions, materials, and techniques of the statues, followed by those on the accessories, and finally the style and the iconography are discussed, accompanied by comments on dating criteria.  
A general conclusion summarizes these observations, and traces the itinerary of the king through a model temple according to the corresponding statue types. 


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Hourig Sourouzian
p. 1-749
73 €
Recherches sur la statuaire royale de la XIXe dynastie
Vignette
IF1212
ISBN 9782724707700
2020 IFAO
Collection: BiGen 60
2 vol. 656 p.
90 (1636 EGP)

La chapelle-reposoir de barque de Philippe Arrhidée à Karnak
I- Relevé épigraphique ; II- Relevé photographique (Arrhidée, nos 1-209)

Le monument connu sous le nom de chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée est l’édifice en granite bâti dans la zone centrale du temple d’Amon-Rê à Karnak. Reposoir permanent de la barque divine, il occupe le même emplacement que la chapelle-reposoir de Thoutmosis III, insérée dans le complexe du « Palais de Maât » construit sous le règne d’Hatchepsout. Dégagée des blocs effondrés et partiellement reconstruite par Georges Legrain au début du XXe siècle, la chapelle a été restaurée et sa polychromie fixée lors de travaux entrepris par le CFEETK en 1992-1993. Avec la reprise du programme de relevés épigraphiques et photographiques (2010-2017), la publication longtemps retardée de cet emblématique monument construit au cœur d’Ipet-sout peut désormais être proposée.

The monument known as Philip Arrhidaeus’ bark-shrine is the granite chapel built in the central area of the Temple of Amun-Re in Karnak. As a permanent resting place for the divine bark, it is located at the same place as the bark-shrine of Thutmose III, inserted into the complex of the “Palace of Maat” built during the reign of Hatshepsut. Cleared and partially rebuilt by Georges Legrain at the beginning of the 20th century, the chapel was restored and its colors fixed during work undertaken by the CFEETK in 1992-1993. With the resumption of the epigraphic and photographic survey programme (2010-2017), the long-awaited publication of this emblematic monument built in the heart of Ipet-sut can now be proposed.

الأثرالمعروف اليوم بمقصورة مركب فيليب اريدايوس هو بنـاء من الجرانيت قائم في مركـز معبد أمون رع بالكرنك. 
كمستودع دائم للمركب الإلهي، تشغل المقصورة نفس المكان الذي وُجِدَت فيه قبلاً مقصورة مركب تحتمس الثالث، وذلك بداخل مجموعة «قصر الماعت» الذي شُيد في عصر حتشبسوت. 
تم اخراج مقصورة أريدايوس من الكتل المتهاوية وقد قام جورج لجران بإعادة بنائها جزئياً في بداية القرن العشرين. بين عامي 1992 و 1993 م، تركزت أعمال المركز المصري الفرنسي لدراسة معابد الكرنك على ترميمها وتثبيت ألوانها المتعددة. مع إستئتاف برنامج المسح النصي والفوتوغرافي (2010-2017 م) أمكن الآن تقديم نشراً علميا لهذا الرمز العظيم الذي يقطن في قلب إيپت سوت والذي طال انتظاره. 


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Christophe Thiers, Charlie Labarta, Anaïs Tillier
p. 1-644
63 €
La chapelle-reposoir de barque de Philippe Arrhidée à Karnak
Vignette
IF1204
ISBN 9782724707618
2020 IFAO
Collection: FIFAO 84
1 vol. 384 p.
69 (1255 EGP)

The Island City of Tinnis
A Postmortem

Sur une île du lac Manzala, au nord-est du delta du Nil, se trouvent les ruines de Tell Tinnis, port et centre industriel autrefois prospère de la fin de l’époque romaine au Moyen Âge. Bien que très peu de traces en soient encore visibles en surface, des vestiges matériels sont préservés sous terre, accessibles grâce aux études géophysiques et géoarchéologiques, ainsi qu’à la télédétection. Quelques fouilles ont été entreprises, qui ont témoigné de l’existence de structures, telles que des citernes, tandis que les céramiques et les artefacts prélevés en surface ont fourni des indications sur les modes de vie des habitants de la ville et sur leurs relations régionales. Cet ouvrage présente les résultats des opérations archéologiques réalisées sur le site entre 2004 et 2012, qui ont permis de préciser l’apparence et la nature de la ville depuis ses origines, vers le IIIe siècle, jusqu’à son abandon, au XIIIe siècle, suite aux assauts des Croisés. Ces nouvelles données sont analysées à la lumière des liens entre la ville et ses environs, mais aussi par rapport à d’autres agglomérations de la même époque sur la côte méditerranéenne de l’Égypte.

On an island in Lake Manzala in the north-east corner of the Nile Delta lie the ruins of the once-prosperous late Roman and medieval port and manufacturing centre of Tell Tinnīs. Although little can be seen above ground, beneath the surface lie archaeological deposits that can be accessed by geophysical and geoarchaeological survey, and remote sensing. In addition, some excavation has taken place, providing evidence for the existence of structures such as cisterns, while ceramics and artefacts from the site’s surface provide indications of the lifestyles of the town’s occupants and their regional connections. This volume presents the results of archaeological work undertaken at the site between 2004 and 2012, which has produced a relatively detailed impression of the form and nature of the town from its inception around the 3rd century AD to its abandonment in the 13th century in the face of Crusader raids. This new information is discussed in light of the town’s relationship to and connectedness with its surrounding landscape, and likewise considers Tinnīs in comparison to contemporary settlements of Egypt’s Mediterranean coast.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Alison L. Gascoigne
p. 0-379
48 €
The Island City of Tinnis
Vignette
IF1241
ISBN 9782724707991
2020 IFAO
Collection: BAEFE 1
1 vol.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger

Créé en 2020, le Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger propose les contributions de l’École française d’Athènes, de l’École française de Rome, de l’Institut français d’archéologie orientale, du Centre d’études alexandrines, de l’École française d’Extrême-Orient et de la Casa de Velázquez réunis au sein du Réseau des Écoles françaises à l’étranger. C’est ainsi toute l’actualité des recherches archéologiques menées par le réseau des EFE, publiée jusqu’ici séparément et sur divers supports, sur tout le pourtour méditerranéen mais aussi dans les Balkans, en Inde et en Asie qui est proposée dans ce Bulletin exclusivement numérique, multilingue et à la publication continue.


Vignette
IF1223
ISBN 9782724707830
2020 IFAO
Collection: BIFAO 120
1 vol. 496 p.
75 (1364 EGP)

BIFAO 120

Le Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) couvre l’ensemble des champs de l’égyptologie depuis sa première publication en 1901. Les études qui y paraissent, dont l’aire chronologique s’étend de l’Égypte prédynastique jusqu’à l’époque byzantine, illustrent l’état des recherches actuelles dans les domaines de l’archéologie, l’épigraphie, la lexicographie, l’iconographie, la religion et la philologie. Parmi les 14 contributions que regroupe le BIFAO 120, on signalera la publication de deux monuments (une tombe d’époque romaine et une stèle de la XVIIIe dynastie) et un papyrus (de la jarre d’Edfou) inédits, ainsi que trois études sur Deir el-Médina (dont une sur des fragments appartenant au groupe des documents du « Stato civile »). Des études thématiques diverses sont proposées, notamment sur la transmission du Livre de l’Amdouat de la Troisième Période intermédiaire à la Basse Époque, la fonction – revisitée – du « sanatorium » de Dendara, les prêtres renep et les autres prêtrises d’Imaou, ou encore la place de l’astérisme du Chariot dans les sources hiéroglyphiques.

The Bulletin of the French Institute of Oriental Archaeology (BIFAO) has covered the entire field of Egyptology since its first appearance in 1901. Studies published in the BIFAO have a chronological spread from prehistory to the Old Kingdom to the Byzantine period, and they illustrate the present state of research in the areas of archaeology, epigraphy, lexicography, iconography and philology. Among the 14 contributions that make up BIFAO 120 are the publications of two monuments (a Roman tomb and a stela dated to the 18th Dynasty) and one document (a papyrus from a jar from Edfu), as well as three studies on Deir el-Medina (one of which is based on fragments belonging to the "Stato Civile"). Various thematic studies are also included, notably on the transmission of the Book of the Amduat from the Third Intermediate Period to the Late Period, the function of the "sanatorium" of Dendara revisited, renep-priests and other priesthoods of Imau, and the position of the constellation of the Chariot in hieroglyphic sources.


  • Les articles de ce volume sont accessibles gratuitement au format PDF.
  • The papers of this volume are freely available in PDF format.
Sobhi Ashour, Magdi Ibrahim, Maher Bashendi, Laurent Coulon
p. 1-60
The Tomb of Ta-Ḏḥwty sȝt Ḥr-tȝ (Tathoutis daughter of Herta): Tomb 1 in the Necropolis of Bir el-Shaghala. The Architecture and the Paintings in the Antechamber
Sébastien Biston-Moulin
p. 61-76
A propos de la datation du VIIe pylône du temple d'Amon-Rê à Karnak
Anne Boud’hors, Jean Gascou
p. 77-86
Un nouveau papyrus de la jarre d'Edfou
Georges Castel
p. 87-128
Le « sanatorium » de Dendara. Nouvelle interprétation à la lumière d'une étude architecturale
Rob Demarée, Andreas Dorn, Stéphane Polis
p. 171-220
Les listes de maisonnées de Deir el-Médina (« Stato civile »). Nouveaux fragments de l'Ifao et localisation de l'archive d'une ligne de scribes
David García González, Jónatan Ortiz-García, Jesús Herrerín, Pia Rodríguez Frade
p. 221-252
Early Roman Osiris Shrouds From Dra Abu El-Naga
Frédéric Payraudeau, Sébastien Poudroux
p. 253-264
Varia tanitica II. Une nouvelle fille-épouse de Ramsès II
Olivier Perdu
p. 265-303
Compléments au dossier des prêtres renep et des autres prêtrises d'Imaou
Chloé Ragazzoli
p. 305-355
La chapelle à trois loges (n° 1211) à Deir el-Médina. Épigraphie secondaire et construction d’un espace rituel (avec un catalogue de 21 graffiti)
Isabelle Régen
p. 357-391
Menkhéperrê A, Padiamenopé (TT 33) et Nectanébo II. La transmission du Livre de l’Amdouat de la Troisième Période intermédiaire à la Basse Époque
Christophe Thiers
p. 393-410
Apotropaia. Repousser Apophis à Ermant
Simon Thuault
p. 411-448
L’herminette et la cuisse, histoire d’un taureau parmi les étoiles
Dominique Valbelle
p. 449-478
Sièges nominatifs et « chapelles de confréries »

>>Voir les détails de ces extraits - See all extract files details

Vignette
IF1214
ISBN 9782724707724
2020 IFAO
Collection: BiGen 61
1 vol. 240 p.
4.5 (82 EGP)

الحفائر الفرنسية في مصر

يستعرض هذا العمل النشاط الأثري الفرنسي في مِصر من خلال الحفائر والبرامج البحثية التي تجري حاليًا، ليس فقط في مواقع الآثار الفرعونيّة، ولكن أيضًا على نطاق أوسع، على البقايا من عصور ما قبل التاريخ وحتى فترة العصور الوسطَى. ويقدّم هذا الكتاب تعريفًا بالمؤسّسات الفرنسيّة المشارِكة في العمليّات الميدانيّة والمواقع التي قام بدراستها الأثريون وعلماء المصريّات، بالتعاون مع شركاء مصريين أو دوليين، تحت رعاية وزارة الآثار المصريّة.


Vignette
IF1215
ISBN 9782724707731
2020 IFAO
Collection: BiGen 62
1 vol. 240 p.
29 (527 EGP)

French Archaeology in Egypt
Research, Cooperation, Innovation

This publication offers a panoramic overview of French archaeology in Egypt through the excavations and research programmes currently being conducted on pharaonic monuments, but also, more broadly, on remains which date from the prehistoric to the medieval period. It presents both the French institutions and organisations committed to the field work and the sites being studied by their archaeologists and Egyptologists, in cooperation with Egyptian and international partners, under the aegis of the Ministry of Tourism and Antiquities.


Vignette
IF1208
ISBN 9782724707656
2020 IFAO
Collection: FIFAO 85
1 vol. 256 p.
45 (818 EGP)

Ports and Fortifications in the Muslim World
Coastal Military Architecture from the Arab Conquest to the Ottoman Period

Le port occupe une place importante dans l’imaginaire musulman. D’un point de vue économique, les ports sont des maillons essentiels des circuits commerciaux et constituent des sources de profits conséquents. Socialement, les ports sont des lieux de voyage, de pèlerinages et d’échanges entre civilisations. Politiquement, les ports sont des lieux stratégiques, frontières et points de conquête entre la mer et la terre. Les fortifications portuaires sont un symbole de prestige pour une cité, la muraille affirmant la richesse des habitants et la citadelle la puissance des dirigeants. La compréhension de la militarisation d’un port implique de distinguer ce qui relève de la volonté d’assurer la défense d’un territoire et ce qui tient à l’ambition d’exercer un contrôle sur les biens et les hommes. Les fortifications jouent un rôle actif dans la régulation et le contrôle de l’économie avec des murailles et des portes permettant aux douanes de taxer les produits échangés. L’étude de l’architecture militaire en milieu littoral permet de mieux comprendre la relation entre les Musulmans et la mer sur la longue durée depuis la Conquête arabe jusqu’à l’Empire ottoman, et de la mer Méditerranée jusqu’à l’océan Indien.

Ports have been extremely important locations in Muslim memory since the time of the Prophet. Islam was spread through trading networks such as the overland Silk Road and the maritime Spice Route, and also by pilgrimage that combined travel by land with sea voyages. The coast is a contact zone between land and sea. A distinct coastal culture develops in ports, since they are stops on travel routes and centers of contact and exchange between civilizations. Fortifications were built at ports to protect trade as well as safeguard the traders and the merchandise. These fortifications played an active role in the economy, both as fortified gateways serving as customs houses and as city walls enclosing cargo depots. The walls and citadels of coastal cities were major symbols of prestige and wealth. Politically, ports are strategic points subject to conquest. The study of coastal military architecture helps us to understand the Muslim expansion from the Mediterranean Sea to the Indian Ocean on the longue durée from the Arab conquest to the Ottoman period. 


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Stéphane Pradines (éd.)
p. 1-254
31 €
Ports and Fortifications in the Muslim World
Vignette
IF1217
ISBN 9782724707755
2020 IFAO
Collection: MIDEO 35
1 vol. 408 p.
45 (818 EGP)

Mélanges de l’Institut dominicain d’études orientales 35

Ce volume 35 est constitué d’un dossier rassemblant la plupart des communications tenues lors du colloque d’avril 2018 à l’Institut catholique de Paris sur les interactions entre imamites et chrétiens. À partir de l’hypothèse que l’histoire, la théologie, la littérature témoignent de la dimension interculturelle des rencontres et des relations, les auteurs montrent comment les identités de chacun se sont façonnées et construites. L’histoire de missionnaires, les récits de voyages, les lettres diplomatiques d’écrivains ou de polémistes permettent en effet de mettre en lumière la réalité de ces échanges et les transferts linguistiques, culturels, théologiques, au-delà d’une vision dogmatique, hégémonique et fermée de l’énoncé théologique.

This volume 35 is made up of a dossier gathering most of the papers presented at the conference held in April 2018 at the Institut Catholique de Paris on the interactions between Imamites and Christians. Starting from the hypothesis that history, theology, and literature bear witness to the intercultural dimension of encounters and relationships, the authors show how the identities of each person have been shaped and constructed. The history of missionaries, accounts of travels, diplomatic letters from writers or polemicists shed light on the reality of these exchanges and the linguistic, cultural and theological transfers, beyond a dogmatic, hegemonic and closed vision of theological statements.

يحتوي هذا المجلّد رقم ٣٥ على ملفٍّ يجمع معظم الأبحاث المقدَّمة في المؤتمر الّذي عُقد في شهر أبريل ٢٠١٨ في الجامعة الكاثوليكيّة في باريس حول التفاعلات بين الشيعة الإماميّة والمسيحيّين. اعتمادًا على الفرضيّة القائلة بأنّ التاريخ واللاهوت وعلم الكلام والأدب شواهد على التفاعلات الثقافيّة بين مختلف الطوائف من البشر، يوضّح المؤلّفون كيف تمّ تشكيل هويّات الأشخاص وبنائها. يسلّط تاريخ المبشّرين وروايات رحلاتهم والرسائل الدبلوماسيّة من مؤلّفين —قد يكونون مجادلين— الضوءَ على حقيقة هذه التفاعلات والتحولات اللغويّة والثقافيّة واللاهوتيّة والكلاميّة، بما يتجاوز الرؤية المهيمِنة والمغلقة للتعبيرات العقائديّة الخاصّة لكلّ طائفة.


Vignette
IF1233
ISBN 9782724707946
2020 IFAO
Collection: Temples Dendara 15
1 vol. 397 p.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Le temple de Dendara XV

Le temple d’Hathor à Dendara, admirablement conservé, est probablement la plus aboutie des réalisations architecturales de l’Égypte ptolémaïque et romaine et la richesse des compositions théologiques qui ornent ses murs est incomparable. Ses inscriptions hiéroglyphiques ont été éditées sous l’égide de l’Institut français d’archéologie orientale, d’abord par É. Chassinat puis par Fr. Daumas, et enfin par S. Cauville. Ce volume présente les inscriptions hiéroglyphiques des plafonds, architraves et parois extérieures du pronaos. Par rapport à la première édition de 2008, les restaurations réalisées par le Conseil Suprême des Antiquités de l’Égypte ont offert une lisibilité nouvelle des architraves centrales [Dendara XV, 55-70], révélant leur beauté, ainsi que de la travée lunaire (ouest n° I), même si les émendations nécessaires ont été dans ce cas fort peu nombreuses. Les parois extérieures ne sont pas encore photographiées.


Vignette
IF1232
ISBN 9782724707939
2020 IFAO
Collection: Temples Dendara 14
1 vol. 233 p.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Le temple de Dendara XIV

Le temple d’Hathor à Dendara, admirablement conservé, est probablement la plus aboutie des réalisations architecturales de l’Égypte ptolémaïque et romaine et la richesse des compositions théologiques qui ornent ses murs est incomparable. Ses inscriptions hiéroglyphiques ont été éditées sous l’égide de l’Institut français d’archéologie orientale, d’abord par É. Chassinat puis par Fr. Daumas, et enfin par S. Cauville. Ce volume présente les inscriptions hiéroglyphiques des parois intérieures du pronaos. Par rapport à la première édition de 2007, une relecture des parois restaurées grâce aux photos remarquables de Gaël Pollin a permis d’améliorer la lecture de certains hiéroglyphes, précédemment fort encrassés. Outre la modification des signes concernés dans le corps même du texte de la nouvelle édition, certains hiéroglyphes exceptionnels ont été reproduits en photographie. La forme des hiéroglyphes propres à l’épigraphie romaine a également été unifiée.


Vignette
IF1231
ISBN 9782724707922
2020 IFAO
Collection: Temples Dendara 13
1 vol. 460 p.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Le temple de Dendara XIII

Le temple d’Hathor à Dendara, admirablement conservé, est probablement la plus aboutie des réalisations architecturales de l’Égypte ptolémaïque et romaine et la richesse des compositions théologiques qui ornent ses murs est incomparable. Ses inscriptions hiéroglyphiques ont été éditées sous l’égide de l’Institut français d’archéologie orientale, d’abord par É. Chassinat puis par Fr. Daumas, et enfin par S. Cauville. Ce volume présente les inscriptions hiéroglyphiques des colonnes du pronaos. Cette deuxième édition, après la première intervenue en 2007, intègre de très rares corrections, lesquelles n’ont du reste aucune incidence sur le sens général du texte.


Vignette
IF1176
ISBN 9782724707328
2020 IFAO
Collection: DFIFAO 51
1 vol. 304 p.
54 (982 EGP)

Le sanctuaire osirien de Douch
Travaux de l’Ifao dans le secteur du temple en pierre (1976-1994)

Le site de Douch n’avait jamais été fouillé lorsque Serge Sauneron, directeur de l’Ifao, y engagea des travaux en 1976, afin de désensabler le secteur du temple du Haut-Empire romain. Avant d’atteindre ses sols dallés, les fouilles ont mis au jour plusieurs niveaux d’occupation du Bas-Empire. Ces campagnes et les suivantes, jusqu’en 1994, ont révélé l’existence d’édifices antérieurs à l’époque romaine comme, sous le temple, un sanctuaire ptolémaïque en brique, ainsi que d’autres édifices encore plus anciens, remontant à l’époque perse ou même au-delà.

L’historique des travaux archéologiques est suivi par six chapitres sur l’architecture des édifices du secteur : les enceintes et leurs portes, les cours et leurs aménagements, le temple et son porche à colonnes, la chapelle adossée liée à une faille du terrain, probablement lieu de culte primitif. Le texte est abondamment illustré par des relevés en plans, coupes et élévations. L’examen de détails de construction a permis d’établir la succession chronologique des édifices, d’expliquer des anomalies ou de restituer des parties détruites.

La datation des principaux édifices en brique et de leurs remaniements est due à Michel Wuttmann qui, de 2007 à 2011, a fait prélever et analyser par radiocarbone des végétaux extraits des murs. Ces nouveaux repères chronologiques autorisent à proposer, dans le dernier chapitre, des restitutions en plan et en perspective des états successifs du sanctuaire, de l’époque perse au Bas-Empire romain.

The site of Douch had never been excavated at the time Serge Sauneron, director of the IFAO, began de-sanding the area of the temple of the early Roman Empire in 1976. Before reaching the paved floors, the excavations revealed several levels of occupation under the Late Roman Empire. These campaigns and those subsequent, up until 1994, revealed the existence of several buildings preceding Roman times, such as a Ptolemaic brick sanctuary beneath the temple and other even older buildings, at the least dating back to the Persian time.

The history of the archaeological works is followed by six chapters on the architecture of the buildings in the area: the enclosures and their doors, the courtyards and their fittings, the temple and its column porch, the chapel attached to a fault in the ground, probably a place of primitive worship. The text is amply illustrated with maps, sections and elevations. Examination of the construction details enabled to determine the chronological succession of the buildings, and to explain some anomalies or to restitute some of the parts destroyed.

The dating of the main brick buildings and their remodeling was possible thanks to Michel Wuttmann who, from 2007 to 2011, had plants extracted from the walls, which were then collected and analyzed by radiocarbon. These new chronological markers allow to propose, in the last chapter, some restitutions of the successive states of the sanctuary in plan and perspective, from the Persian period to the Late Roman Empire.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Françoise Laroche-Traunecker
p. 1-307
38 €
Le sanctuaire osirien de Douch
Vignette
IF1224
ISBN 9782724707847
2020 IFAO
Collection: AnIsl 53
1 vol. 408 p.
65 (1182 EGP)

Annales islamologiques 53

Des premiers cylindres phonographiques au format MP4, des instruments acoustiques à l’orgue électrique des années 1970 ou à l’autotune des scènes électro contemporaines, les musiques du monde arabe prennent dès le tournant du XXe siècle différents chemins en concordance et en réaction avec l’avènement de nouvelles techniques d’amplification, de conservation et de diffusion de la musique. À partir de six études de cas proposées par des ethnomusicologues, sociologues et anthropologues, toutes dans une perspective diachronique, ce nouveau dossier des Annales Islamologiques, dirigé par Séverine Gabry-Thienpont et Frédéric Lagrange, propose d’examiner certains processus de composition et de patrimonialisation à l’œuvre depuis le début du XXe siècle dans le monde arabe. Il s’agit de comprendre de quelle façon, dans des contextes technologiques en perpétuelle mutation, ces évolutions redessinent les contours et l’esthétique des musiques de la région.

Les varia qui viennent compléter ce numéro sur le patrimoine musical arabe contemporain explorent eux aussi différentes facettes de l’histoire et de l’histoire de l’art de l’Égypte et du Moyen-Orient. Des cités princières de Libye au contrat de mariage d’une ancienne esclave à Jérusalem ; des premiers administrateurs financiers de l’Égypte islamique à la décoration des œufs d’autruche et à leur utilisation comme cadeaux princiers jusqu’à l’époque contemporaine en passant par les lieux de circulation de céramiques ou des conflits fonciers à l’époque mamelouke, l’utilisation de sources inédites permet, pour chaque article, de pointer un aspect original des réalités sociales de la région et de son histoire.


  • Les articles de ce volume sont accessibles gratuitement au format PDF.
  • The papers of this volume are freely available in PDF format.
Séverine Gabry-Thienpont, Frédéric Lagrange
p. 3-24
Introduction. Composition et archivage des musiques du monde arabe à l'aune des procédés d'amplification sonore
Anis Fariji
p. 25-48
Le disque, agent d’une subversion intégrale de la musique de tradition orale. Exemple du monde arabe
Rafik Al-Akouri
p. 49-94
Patrimonialisation « sauvage » et archéologie industrielle de la musique yéménite : les premiers enregistrements commerciaux à Aden (1935-1960)
Salwa El-Shawan Castelo-Branco
p. 95-112
Aziz El-Shawan. A Cosmopolitan and Nationalist Composer in 20th Century Egypt
Nicolas Puig
p. 113-136
Recording Culture. Une figure égyptienne du XXe siècle : Halim El-Dabh, compositeur, collecteur et pionnier des musiques électroniques
Pierre France
p. 137-168
Archives sauvages et bootleggers des musiques arabes. Les formes du patrimoine musical arabe sur le web, 2000-2018
Frédéric Lagrange
p. 169-196
Umm Kulṯūm est-elle une interprète de musique savante ? Réflexions à partir de séquences de concert improvisées
Aḥmad Kamāl
p. 199-216
Ǧawānib ǧadīda ʿan aṣḥāb ḫarāǧ Miṣr fī-l-qarnayn 2-3/8-9 min ḫilāl bardiyyāt al-Ušmūnayn
Asmā’ Amāra
p. 217-264
Qirā’a fī mafhūm «al-madīna al-amīriyya» fī Ifrīqiya min ḫilāl namūḏaǧ Raqqāda
ʿAbd-al-Nāṣir Yāsīn
p. 265-299
Muktašafāt ǧadīda min al-fuḫār al-maṭlī bi-ǧabal Asyūṭ al-ġarbī
Muḥammad Naṣr ʿAbd Al-Raḥmān, Ašraf Muḥammad Anas
p. 299-325
ʿĀqdā zawāǧ fī waṯīqa ġayr manšūra min waṯā’iq al-Ḥaram al-qudsī al-šarīf
Maǧdī Ǧirǧis
p. 325-346
Marsūm li-l-sulṭān al-Ġūrī : dayr al-Barāmūs wa ṣirāʿ ḥawl mumtalakāt bi-l-Naḥrāriyya
Aḥmad al-Šūkī
p. 347-390
Bayḍ al-naʿām : tuḥaf taṭbīqiyya min Miṣr al-islamiyya

>>Voir les détails de ces extraits - See all extract files details

Vignette
IF1200
ISBN 9782724707564
2020 IFAO
Collection: BiEtud 176
1 vol. 472 p.
75 (1364 EGP)

Money Rules!
The Monetary Economy of Egypt, from Persians until the Beginning of Islam

Le monnayage de l’Égypte ancienne est-il si original ? Après son adoption tardive au ve siècle av. J.-C., en argent d’abord, puis en or et en bronze, la monnaie s’est diffusée dans le pays alors que les Ptolémées instauraient un système monétaire fermé. Elle est rapidement devenue un objet de la vie quotidienne, utilisée aussi bien par les pauvres que par les riches, bien que dans des cadres différents. D’un côté, la production, l’iconographie et la circulation de ces pièces offrent de précieux éléments de compréhension sur leur rôle dans la société ; de l’autre, les textes fournissent de nombreuses données sur leur utilisation dans les banques, pour le prélèvement des taxes ou pour des prêts. Ce livre réunit ces informations pour produire une vision plus étendue de l’utilisation de la monnaie de l’époque perse aux premiers temps de l’Islam. Quelques incursions en dehors du pays permettent également de replacer les données égyptiennes dans le cadre plus général du bassin méditerranéen et de questionner ce qui a été décrit comme L’exception égyptienne.

What makes Egyptian coinage so special? After its late adoption in the 5th century BC, first silver, then gold and then bronze coins, spread over the country as the Ptolemies imposed a closed monetary system. It soon became an everyday life object, used by the poor and the wealthy, though for different purposes. On one side, the production, the iconography and the circulation of coins are precious to understand their status in the society; on the other side, texts give numerous data on its use in the banks, for tax, for loans. This book aims at reuniting this data to offer a broader view of the use of coinage from the Persian Period to the beginning of Islam. Some insights from outside Egypt enable comparison of this data with other places, to rethink the position of coinage in Egypt, and to question what has been described as L’exception égyptienne.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Thomas Faucher (éd.)
p. 1-465
52 €
Money Rules !
Vignette
IF1185
ISBN 9782724707601
2020 IFAO
Collection: BEC 27
1 vol. 376 p.
62 (1127 EGP)

Héritage et transmission dans le monachisme égyptien

L’ouvrage présente l’édition commentée de quatre testaments écrits sur papyrus, datés du VIIe siècle apr. J.-C., et émanant des supérieurs d’un monastère de Haute Égypte, le monastère de Saint-Phoibammôn, situé sur la rive gauche de Thèbes. Utilisant la forme du testament de droit privé, les supérieurs lèguent à leur successeur la direction spirituelle du monastère en même temps que la propriété de ses biens et son administration. Les implications de ce dossier sont à la fois juridiques – dans quelle mesure ces documents sont-ils conformes au modèle offert par le droit byzantin ? –, historiques – les testaments apportent des éclairages nouveaux sur l’histoire du monastère de Saint-Phoibammôn, qui fut un important centre de vie ascétique au VIIe siècle et la résidence de l’évêque Abraham d’Hermonthis, son fondateur –, et linguistiques – il s’agit d’un dossier bilingue, le premier testament étant en grec et les trois suivants en copte, ce qui permet d’étudier les processus de traduction d’une langue à l’autre, et de s’interroger sur le statut du copte comme langue juridique.

Cet ensemble est unique car il offre la possibilité d’étudier le même type de documents, provenant du même endroit, rédigés dans deux langues différentes, et condensés sur une période chronologique relativement courte (moins d’un siècle).

The present book contains the edition and commentary of four wills written on papyrus which date back to the 7th century CE, drawn up by the superiors of the monastery of Saint Phoibammon in Upper Egypt, located on the left bank in Thebes. By way of a private will, the superiors bequeath to their successor the spiritual leadership of the monastery as well as the property of its goods and its management. This dossier has implications of various sorts: legal – to what extent are these documents in accordance with the model of Byzantine law? –, historical – the wills bring new elements on the history of the Saint Phoibammon monastery which was an important centre of ascetic life in the 7th century and where its founder, the bishop Abraham of Hermonthis, lived –, linguistic – it is a bilingual dossier, as the first will is written in Greek and the following three in Coptic, thus allowing to study the translation process and to ponder on the legal status of the Coptic language.

This is a unique collection of documents because it enables the study of the same kind of document, coming from the same place, written in two different languages, and dating from a relatively short period of time (less than a century).


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Esther Garel
p. 1-369
44 €
Héritage et transmission dans le monachisme égyptien
Vignette
IF1169
ISBN 9782724707304
2020 IFAO
Collection: MIFAO 139
1 vol. 320 p.
50 (909 EGP)

Palais et Maisons du Caire I

Sur les 600 palais et maisons recensés par les savants de l’Expédition d’Égypte en 1800, il en subsistait 29 en 1970, inscrits à l’Inventaire des monuments historiques. Si certains de ces palais ont été remarquablement restaurés, comme celui de l’émir Taz ou la maison Harawî, d’autres ont continué à se dégrader et certains sont aujourd’hui disparus. Les plans et photographies qui en subsistent ont acquis de ce fait une valeur inestimable.

L’Ifao a décidé de rééditer progressivement cet ouvrage pionnier, publié entre 1970 et 1983. Très vite épuisé, Palais et Maisons du Caire, œuvre d’un spécialiste des métiers et des arts du Maghreb et du Moyen-Orient et d’un architecte engagé dans la restauration de certains de ces bâtiments, a constitué un jalon dans la conscience patrimoniale qui a émergé dans les années 1990 autour du Caire islamique. Les plans, relevés architecturaux et photographies qui composent l’ouvrage permettront au lecteur de redécouvrir les quartiers, rues, cours, pièces, passages et toits des derniers plus beaux palais et demeures bourgeoises du Caire mamelouk et ottoman.

Dans le but de toucher un plus vaste public, cette nouvelle édition est assortie d’une synthèse en arabe retenant les points essentiels de chaque étude architecturale. Ce premier volume présente le Qāʿa Dardīr, le Maqʿad Mamāʾi, le palais de Qāyt Bāy, le palais dʾal-Razzāz, le palais de Raḍwān Bey et le Manzil al-Sinnārī.

زُوِّدت هذه الطبعة الجديدة بموجز باللغة العربية يستعرض فيه تلخيص أهمّ البيانات المعمارية الخاصّة بكل من المباني المذكورة في المجلَّد.


Vignette
IF1225
ISBN 9782724707861
2020 IFAO
Collection: BCAI 34
1 vol. 192 p.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Bulletin critique des Annales islamologiques 34

Le Bulletin critique des Annales islamologiques (BCAI) vise à rendre compte de toute publication intéressant les études arabes et islamiques dans les divers domaines : langue et littérature arabes ; islamologie ; philosophie ; histoire ; histoire des sciences et des techniques ; anthropologie et sciences sociales ; arts et archéologie. Le BCAI est conçu et préparé par l’équipe Islam médiéval de l’UMR 8167 Orient Méditerranée du Cnrs. Il est mis en page et mis en ligne par l’Ifao.

The Bulletin critique des Annales islamologiques takes into account all publications of interest to Arab and Islamic studies in a variety of domains: Arabic language and literature; Islamic studies; philosophy; history; history of science and technology; anthropology and social sciences; arts and archaeology. It is edited by the team of Islam médiéval (UMR 8167 Orient Méditerranée - Cnrs) and published on line by IFAO.


Vignette
IF1192
ISBN 9782724707540
2020 IFAO
Collection: FIFAO 82
1 vol. 464 p.
75 (1364 EGP)

Ayn Soukhna IV
Le matériel des galeries-magasins

Ce volume regroupe plusieurs études concernant le matériel le plus caractéristique découvert dans le secteur des galeries-magasins du site d’Ayn Soukhna (publié en 2016 dans le précédent ouvrage de cette série). Nous présentons successivement la totalité des inscriptions qui ont été relevées au cours de la fouille de cette zone en apportant des compléments à celles qui ont, en raison de leur importance historique, déjà été signalées, et en étudiant l’ensemble des petits objets inscrits de différentes périodes mis au jour. Une étude spécifique a également été consacrée à l’exceptionnel dépôt de couteaux de silex de l’Ancien Empire recueillis dans l’entrée de la galerie G1. L’analyse de près d’une centaine d’objets utilitaires en pierre (meules, polissoirs, aiguisoirs, enclumes) est ensuite proposée ici, avec la détermination de l’utilisation précise de l’ensemble de ce matériel. Un chapitre est par ailleurs consacré aux poulies sèches et tenons découverts à proximité des galeries, qui pourraient être des éléments de gréement des embarcations ayant été utilisées sur le site. Enfin, deux études sont consacrées l’une aux restes fauniques – qui donnent un aperçu de la consommation alimentaire au temps des expéditions pharaoniques – l’autre à des centaines de fragments de creusets découverts dans cette zone, qui correspondent à une activité métallurgique datée du début du Moyen Empire.

This volume gathers several studies concerning the most characteristic material discovered in the system of storage caves of the site of Ayn Soukhna (following the archeological report published in 2016 in a previous book). We present successively all the inscriptions which were found during the excavation of this sector, by adding complements to those which, because of their historical importance, have already been at least partially published, and by studying all the inscribed objects of various periods brought to light. A specific study was also devoted to the exceptional batch of Old Kingdom flint knives collected in the entrance to the G1 gallery. The analysis of nearly one hundred utilitary stone objects is then proposed here, with the determination of the precise use of all this material.

A chapter is also devoted to dry pulleys and tenons discovered near the galleries, which could be rigging elements of the boats that were used on the site. Finally, two studies are devoted one to faunal remains – which give an insight into food consumption by pharaonic teams during expeditions – the other to hundreds of fragments of crucibles found in this area, which correspond to a metallurgical activity dated to the early Middle Kingdom.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Pierre Tallet (éd.), Georges Castel (éd.)
p. 1-456
53 €
Ayn Soukhna IV
Vignette
IF1195
ISBN 9782724707502
2020 IFAO
Collection: FIFAO 83
1 vol. 468 p.
75 (1364 EGP)

Samut Nord
L’exploitation de l’or du désert Oriental à l’époque ptolémaïque

Situé dans le désert Oriental égyptien, Samut Nord est un site entièrement voué à l’exploitation de l’or. Constitué de zones d’extraction et de transformation du quartz aurifère et de deux édifices dédiés au logement, il est occupé brièvement vers 310 av. J.-C. Avant leur destruction en 2017, les vestiges de Samut Nord étaient exceptionnellement bien préservés et leur exploration représentait l’opportunité d’étudier, pour la première fois et dans son intégralité, une installation minière à l’apogée de l’exploitation de l’or en Égypte. C’était aussi l’occasion de comparer le témoignage des vestiges archéologiques aux descriptions des mines antiques laissées par Agatharchide de Cnide, qui vécut au IIe siècle av. J.-C. La confrontation des données permet de dresser un panorama inédit de la chaîne opératoire qui a produit une partie de l’or dont Ptolémée, fils de Lagos, avait besoin pour conduire sa politique en Méditerranée. L’étude attentive de tous les vestiges, y compris les plus modestes, permet aussi de reconstituer les conditions de vie des habitants (soldats, intendants, mineurs, dont peut-être des femmes) qui ont, durant quelques saisons, vécu au milieu du désert pour en exploiter les richesses. Elles étaient manifestement effroyables. Est adjointe à ces chapitres l’étude de trois villages de mineurs localisés dans le district de Samut, occupés au Nouvel Empire et à l’époque médiévale.

Located in the Eastern desert of Egypt, Samut North is a site entirely devoted to gold mining. Consisting of areas for the extraction and transformation of gold quartz and two vast buildings dedicated to housing, it was briefly occupied around 310 BC. Before they were destroyed in 2017, the remains of Samut North were exceptionally well preserved and their exploration represented a unique opportunity to fully study a mining facility at the height of gold mining in Egypt. It was also a chance to compare the evidence of the archaeological remains with the descriptions of the ancient mines left by Agatharchides of Cnidus, who lived in the 2nd century BC. The comparison of the data makes it possible to draw up an unprecedented panorama of the operating chain that produced part of the gold that Ptolemy, son of Lagos, needed to conduct his policy in the Mediterranean. The careful study of all the remains, including the most modest ones, also makes it possible to reconstruct the living conditions of the inhabitants (soldiers, logisticians, miners, including perhaps women) who, for some seasons, lived in the middle of the desert to exploit its riches. They were obviously appalling. Added to these chapters is a study of three mining villages in Samut district dating back to the New Kingdom and the Middle Ages.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Bérangère Redon, Thomas Faucher
p. 1-461
52 €
Samut Nord
Vignette
IF1186
ISBN 9782724707427
2020 IFAO
Collection: BiEtud 174
1 vol. 368 p.
65 (1182 EGP)

L’occupation humaine dans le delta du Nil aux Ve et IVe millénaires
Approche géoarchéologique à partir de la région de Samara (delta oriental)

Le delta du Nil est à la fois le produit d’une histoire longue, celle de sa géologie, et d’une histoire plus courte, celle qui, des premières communautés agricoles jusqu’à nos jours, a vu l’homme aménager et façonner le paysage. Dans un environnement aussi mobile, l’occupation humaine à l’époque pré- et protodynastique (les Ve et IVe millénaires) est ici envisagée dans le contexte des phénomènes naturels qui ont permis l’anthropisation du milieu, mais aussi, inversement, gommé toute trace de cette implantation au fil des siècles. Les zones habitables sont très rares dans le delta égyptien. En s’appuyant sur une étude de cas effectuée dans la région de Samara, plus particulièrement sur le site archéologique de Kôm el-Khilgan, on peut proposer une analyse détaillée d’un site de gezira – le type d’établissement le plus courant dans la région. À partir d’une application géo-archéologique combinant les méthodes de l’archéologie et de la géomorphologie, ce travail vise à resituer la localité dans son environnement naturel et son contexte archéologique, puis à élaborer un modèle de l’occupation humaine du territoire. On peut dès lors envisager, à une autre échelle – celle de la région, puis du delta dans son ensemble –, une analyse spatiale des sites, en considérant les problèmes liés à l’approvisionnement en matières premières, leur intégration dans des réseaux hiérarchiques, ainsi que la place qu’ils ont occupée dans les échanges avec les régions périphériques et le premier commerce égyptien.

The Nile Delta was born from both its long geological history and its shorter human one, from the first agricultural communities up to present times during which Man arranged and modelled the landscape. In such a mobile environment, human occupation during the Predynastic and the Early Dynastic period (5th and 4th millennia BC) is considered in the context of natural phenomena which allowed the anthropisation of the territory, but which also erased any trace of the settlements over the last centuries. Habitable areas are very rare in the Nile Delta. Using a case study carried out in the Samara area, more particularly on the Kôm el-Khilgan archaeological site, we propose an analysis of a gezira site, the most common kind of settlement in Lower Egypt. It opens up new perspectives for the space analysis of the sites, considering the questions related to the supply of raw materials, the integration of the localities in different hierarchical networks and the place the sites occupied in the exchanges with the neighbouring areas and in the first Egyptian trade.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Yann Tristant
p. 1-354
45 €
L'occupation humaine dans le delta du Nil au Ve et IVe millénaires
Vignette
IF1187
ISBN 9782724707434
2020 IFAO
Collection: BiEtud 175
1 vol. 480 p.
75 (1364 EGP)

Regressus ad uterum
La mort comme une nouvelle naissance dans les grands textes funéraires de l’Égypte pharaonique

Le présent ouvrage, issu de la thèse de doctorat de l’auteure, vise à démontrer le caractère essentiel du référent de la naissance dans les croyances funéraires de l’Égypte pharaonique, ainsi que les modalités de sa mise en œuvre. Les grands corpus funéraires égyptiens, depuis les Textes des Pyramides jusqu’aux Livres de l’au-delà du Nouvel Empire, sont riches d’allusions à une destinée post mortem envisagée comme une seconde naissance, calquée plus ou moins fidèlement sur le processus biologique de la première. Roi ou particulier, le mort est porté en gestation par une ou plusieurs mères divines, puis est remis au monde dans l’au-delà, son cordon ombilical est coupé, il est lavé, allaité et soigné à l’image d’un nouveau-né. À ces aspects pragmatiques se mêlent de nombreux éléments mythiques, le modèle biologique étant parfois largement réinterprété, ce qui témoigne de l’interpénétration du plan individuel et du domaine cosmique. Grâce à ce procédé cyclique, non seulement le défunt accède à l’autre monde, mais il y est aussi vivant éternellement.

This work, stem from a doctoral dissertation, aims at demonstrating that referring to birth and its practical modalities is an essential aspect of Ancient Egypt’s funerary beliefs. From the Pyramid Texts to the books of the afterlife in the New Kingdom, funerary writings of Egypt are full of allusions to post mortem fate viewed as a second birth, which imitates more or less precisely the biological process of the first. Be he king or an ordinary man, the dead is carried in gestation by one or several divine mothers and is born again in the afterworld;  there,  his umbilical cord is cut, he is washed, fed and cared for like a newborn child. Numerous mythical elements join the purely practical ones, thus reinventing the biological model and showing the intermingling of both the worldly and the cosmic levels. Thanks to this cyclic process, not only does the deceased access the hereafter, but he is also eternally alive there.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Marie-Lys Arnette
p. 1-469
52 €
Regressus ad uterum
Vignette
IF1199
ISBN 9782724707557
2020 IFAO
Collection: RAPH 44
1 vol. 568 p.
39 (709 EGP)

Soufisme et Hadith dans l’Égypte ottomane. ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (952/1545 - 1031/1622) 

L’œuvre écrite de ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (m. 1622) est l’une des plus riches et des plus importantes du XIe/XVIIe siècle en langue arabe. Il s’intéressa à toutes les sciences islamiques de son époque qu’il maîtrisa de façon exceptionnelle, d’après le témoignage de ses contemporains.

À ce titre, il incarne parfaitement l’idéal d’encyclopédisme et de polygraphie que l’Égypte ottomane a hérité de son époque mamelouke.

L’œuvre d’al-Munāwī n’est toutefois pas dénuée d’originalité. Tout en étant l’héritier de nombreux savants marqués par le soufisme, al-Munāwī a su proposer des vues en nette rupture avec le consensus. C’est le cas, notamment, de la façon dont il aborde la falsafa, l’alchimie et la science des lettres. Ce faisant, il est amené à tenter une réhabilitation d’Ibn Sīnā et d’Abū al-ʿAbbās al-Būnī.

Enfin et surtout, les écrits d’al-Munāwī constituent une excellente illustration de la convergence du soufisme et du Hadith qui fut amorcée durant la période mamelouke et s’amplifia au début de l’époque ottomane, notamment avec al-Suyūṭī et al-Šaʿrānī. Reprenant la tradition de l’herméneutique soufie du Hadith (al-Tirmiḏī, al-Kalābāḏī, al-Qūnawī, etc.), al-Munāwī l’enrichit d’apports importants comme ceux d’al-Ġazālī et d’Ibn ʿArabī. Il donne ainsi à cette tradition une ampleur rarement égalée.

The works of ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (d. 1622) are one of the richest and most important of the 11th/17th century, in Arabic. He developed an interest in all the Islamic sciences of his time, which he mastered exceptionally well. As such, he embodies the ideal of encyclopedism and polymathy Egypt inherited from the Mamluk era.

Al-Munāwī’s works do not lack of originality. Heir of many scholars marked by Sufism, al-Munāwī was at the same time able to present views that differ radically from the conventional ones.

This is actually the case when he speaks about falsafa, alchemy and the science of letters. In doing so, he had to defend Ibn Sīnā and Abū al-ʿAbbās al-Būnī.

Finally and most importantly, al-Munāwī’s writings are an excellent illustration of the convergence of Sufism and Hadith that was initiated during the Mamluk era and then amplified under the first Ottomans, especially by al-Suyūṭī and al-Šaʿrānī. Resuming the Tradition of Sufi Hermeneutic of Hadith (al-Tirmiḏī, al-Kalābāḏī, al-Qūnawī, etc.), al-Munāwī enriches it with contributions from major authors like al-Ġazālī and Ibn ʿArabī. Thus, he gave this tradition a dimension hardly ever reached.