Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

Bibliothèque d’étude (BiEtud)

ISSN : 0259-3823

La collection Bibliothèque d’étude (BiEtud) est essentiellement dédiée à la publication de recherches d’excellence portant sur l’Egypte ancienne.

126 notices triées par date de parution, page 1 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13

Vignette
IF1186, ISBN 9782724707427
2020 IFAO
Collection: BiEtud 174
1 vol. 368 p.
65 (1152 EGP)

la version papier n’est pas disponible

L’occupation humaine dans le delta du Nil aux Ve et IVe millénaires
Approche géoarchéologique à partir de la région de Samara (delta oriental)

Le delta du Nil est à la fois le produit d’une histoire longue, celle de sa géologie, et d’une histoire plus courte, celle qui, des premières communautés agricoles jusqu’à nos jours, a vu l’homme aménager et façonner le paysage. Dans un environnement aussi mobile, l’occupation humaine à l’époque pré- et protodynastique (les Ve et IVe millénaires) est ici envisagée dans le contexte des phénomènes naturels qui ont permis l’anthropisation du milieu, mais aussi, inversement, gommé toute trace de cette implantation au fil des siècles. Les zones habitables sont très rares dans le delta égyptien. En s’appuyant sur une étude de cas effectuée dans la région de Samara, plus particulièrement sur le site archéologique de Kôm el-Khilgan, on peut proposer une analyse détaillée d’un site de gezira – le type d’établissement le plus courant dans la région. À partir d’une application géo-archéologique combinant les méthodes de l’archéologie et de la géomorphologie, ce travail vise à resituer la localité dans son environnement naturel et son contexte archéologique, puis à élaborer un modèle de l’occupation humaine du territoire. On peut dès lors envisager, à une autre échelle – celle de la région, puis du delta dans son ensemble –, une analyse spatiale des sites, en considérant les problèmes liés à l’approvisionnement en matières premières, leur intégration dans des réseaux hiérarchiques, ainsi que la place qu’ils ont occupée dans les échanges avec les régions périphériques et le premier commerce égyptien.

The Nile Delta was born from both its long geological history and its shorter human one, from the first agricultural communities up to present times during which Man arranged and modelled the landscape. In such a mobile environment, human occupation during the Predynastic and the Early Dynastic period (5th and 4th millennia BC) is considered in the context of natural phenomena which allowed the anthropisation of the territory, but which also erased any trace of the settlements over the last centuries. Habitable areas are very rare in the Nile Delta. Using a case study carried out in the Samara area, more particularly on the Kôm el-Khilgan archaeological site, we propose an analysis of a gezira site, the most common kind of settlement in Lower Egypt. It opens up new perspectives for the space analysis of the sites, considering the questions related to the supply of raw materials, the integration of the localities in different hierarchical networks and the place the sites occupied in the exchanges with the neighbouring areas and in the first Egyptian trade.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Yann Tristant
p. 1-354
45 €
L'occupation humaine dans le delta du Nil au Ve et IVe millénaires
Vignette
IF1187, ISBN 9782724707434
2020 IFAO
Collection: BiEtud 175
1 vol. 480 p.
75 (1330 EGP)

Regressus ad uterum
La mort comme une nouvelle naissance dans les grands textes funéraires de l’Égypte pharaonique

Le présent ouvrage, issu de la thèse de doctorat de l’auteure, vise à démontrer le caractère essentiel du référent de la naissance dans les croyances funéraires de l’Égypte pharaonique, ainsi que les modalités de sa mise en œuvre. Les grands corpus funéraires égyptiens, depuis les Textes des Pyramides jusqu’aux Livres de l’au-delà du Nouvel Empire, sont riches d’allusions à une destinée post mortem envisagée comme une seconde naissance, calquée plus ou moins fidèlement sur le processus biologique de la première. Roi ou particulier, le mort est porté en gestation par une ou plusieurs mères divines, puis est remis au monde dans l’au-delà, son cordon ombilical est coupé, il est lavé, allaité et soigné à l’image d’un nouveau-né. À ces aspects pragmatiques se mêlent de nombreux éléments mythiques, le modèle biologique étant parfois largement réinterprété, ce qui témoigne de l’interpénétration du plan individuel et du domaine cosmique. Grâce à ce procédé cyclique, non seulement le défunt accède à l’autre monde, mais il y est aussi vivant éternellement.

This work, stem from a doctoral dissertation, aims at demonstrating that referring to birth and its practical modalities is an essential aspect of Ancient Egypt’s funerary beliefs. From the Pyramid Texts to the books of the afterlife in the New Kingdom, funerary writings of Egypt are full of allusions to post mortem fate viewed as a second birth, which imitates more or less precisely the biological process of the first. Be he king or an ordinary man, the dead is carried in gestation by one or several divine mothers and is born again in the afterworld;  there,  his umbilical cord is cut, he is washed, fed and cared for like a newborn child. Numerous mythical elements join the purely practical ones, thus reinventing the biological model and showing the intermingling of both the worldly and the cosmic levels. Thanks to this cyclic process, not only does the deceased access the hereafter, but he is also eternally alive there.


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Marie-Lys Arnette
p. 1-469
52 €
Regressus ad uterum
Vignette
IF1201, ISBN 9782724707571
2019 IFAO
Collection: BiEtud 177
1 vol. 845 p.
gratuit - free of charge

la version papier n’est pas disponible

Catalogue de la statuaire royale de la XIXe dynastie

Ce volume publié en ligne sur le site de l’Ifao comprend le catalogue des statues royales de la XIXe dynastie, originales et remployées, et des statues attribuées aux rois de cette dynastie. Ce catalogue contient quelque 3000 photos et constitue un outil de travail exceptionnel pour les chercheurs qui s’intéressent à la statuaire royale de l’époque ramesside, tous les exemplaires de cette statuaire s’y trouvant recensés par l’auteur, dans un souci d’exhaustivité. Lui est associée une synthèse, à paraître en version imprimée, qui présente les statues par règne et traite les différents types statuaires dans leur évolution.

L’ouvrage est constitué d’un PDF mis en ligne, renvoyant à une base de données pour les illustrations.

The present volume published online on the IFAO website includes the catalogue of the royal statues from the 19th dynasty which are either original, reused or attributed to the kings of the said dynasty. This catalogue, which gathers around 3000 pictures, is an exceptional instrument for study for scholars interested in the royal statuary of the Ramesside period, as an overview of all the statues dated to the 19th dynasty is offered. An oncoming synthesis, to be printed by the IFAO, is associated to the present volume, which intends to present the statues for each reign and the different statuary types in their evolution.

The book consists of an online PDF, referring to a database for illustrations.


Vignette
IF1159, ISBN 9782724707151
2019 IFAO
Collection: BiEtud 170
1 vol. 508 p.
65 (1152 EGP)

La vie quotidienne des moines en Orient et en Occident (IVe-Xe siècle). II- Questions transversales

Le programme collectif sur la Vie quotidienne des moines en Orient et en Occident (ive-xe siècle) trouve avec le présent ouvrage son achèvement. Un premier volume avait exposé, par régions géographiques, la variété des sources permettant d’étudier le quotidien des moines des premiers siècles. Dans un second colloque tenu à Paris en 2011, une perspective comparatiste fut appliquée à six thèmes transversaux : le paysage monastique, le corps du moine, la prière, les sociologies monastiques, l’économie productive, la fixation et la diffusion de la norme. Vingt-deux articles interrogent ici ces réalités communes aux moines égyptiens, nubiens, syro-palestiniens, byzantins, nord-africains, wisigothiques, italiens, francs et germaniques, anglo-saxons ou irlandais.

Si la démarche a su varier les angles d’approche, l’ambition d’embrasser toutes les formes de la vie monastique a été maintenue. Elle a permis de saisir le monachisme comme un phénomène non pas unique, mais façonné au contact d’environnements différents. Aussi le quotidien des moines, aux traits souvent répétitifs et peu saillants, illustre-t-il, comme en miroir, l’histoire des sociétés où ils se sont inscrits dans le temps.

With this book, the joint research programme Everyday Life in Eastern and Western Monasticisms (4th-10th century AD) reaches its end. A first volume presented the variety of sources to study daily monastic life for the first centuries, in geographical order. During a second colloquium held in Paris in 2011, a comparative perspective was applied to six transversal topics: monastic landscape, the monk’s body, prayer, sociologies, productive economy, creation and dissemination of monastic rules. The present volume gathers twenty-two articles questioning these issues common to Egyptian, Nubian, Syro-Palestinian, Byzantine, North African, Visigothic, Italian, Frankish and Germanic, Anglo-Saxon or Irish monks. Although the approaches are manyfold, we have maintained our ambition to consider all forms of monastic life. Therefore, it was possible to grasp monasticism as a diverse phenomenon, which has been shaped by various environments. If daily monastic life is repetitive and does not always present salient features, it nonetheless mirrors the history of societies within which monks have settled down.


Vignette
IF1181, ISBN 9782724707373
2019 IFAO
Collection: BiEtud 172
2 vol. 448 p.
62 (1099 EGP)

Les papyrus magiques du Ramesseum
Recherches sur une bibliothèque privée de la fin du Moyen Empire

Rédigés à la fin du Moyen Empire et découverts dans un coffret de bois au fond d’un puits funéraire lors de fouilles anglaises menées en 1895-1896 sur la rive ouest de Thèbes, les papyrus du Ramesseum constituent pour la moitié d’entre eux – à savoir un texte en hiéroglyphes cursifs et douze textes en hiératique – la plus ancienne collection de papyrus magiques connue à ce jour. Souvent comparés aux deux autres bibliothèques magiques connues (les papyrus Chester-Beatty pour le Nouvel Empire et les papyrus Wilbour pour la Basse Époque), les papyrus magiques du Ramesseum, aujourd’hui conservés au British Museum, ont été publiés sous forme de planches par Sir Alan H. Gardiner en 1955, et font ici pour la première fois l’objet d’une étude systématique. En raison de leur état très fragmentaire, le déchiffrement de ces documents relève parfois de la gageure. Si la plupart des formules présentées ici ne sont pas connues par ailleurs, plusieurs parallèles ont pu être identifiés dans d’autres sources plus anciennes ou plus tardives. De nouvelles hypothèses sont également proposées sur l’utilisateur de ces documents et sur leur origine géographique.

The Ramesseum papyri were composed in the late Middle Kingdom and discovered in a wooden box at the bottom of a tomb shaft during British excavations carried out in 1895-1896 on the west bank of Thebes. Half of them, i.e. one cursive and twelve hieratic documents, comprise the earliest collection of magical papyri known to this day. Often compared to the other two famous magical libraries known (the Chester-Beatty papyri for the New Kingdom and the Wilbour papyri for the Late Period), the magical papyri from the Ramesseum, today preserved at the British Museum, were published in 1955 by Sir Alan H. Gardiner in a volume of plates, and are here studied systematically for the first time. Due to their poor state of conservation, the deciphering of these very fragile and fragmentary documents often represents a conundrum. Although most of the spells are apparently unique to these papyri, several parallels could be identified in earlier or later sources. New hypotheses are also proposed on the user of these documents and on their geographic origin.


Vignette
IF1152, ISBN 9782724707083
2018 IFAO
Collection: BiEtud 169
1 vol. 296 p.
54 (957 EGP)

Landscape Archaeology
Egypt and the Mediterranean World

Le présent ouvrage s’intéresse à l’archéologie des paysages antiques, en Égypte et sur le pourtour méditerranéen. L’approche géoarchéologique s’est imposée comme une étape majeure de toute démarche archéologique pour mieux comprendre tant la dynamique du peuplement des milieux anciens que les différents systèmes d’aménagements proposés par les sociétés humaines. Treize contributions sont regroupées dans quatre parties intitulées « Géoarchéologie et reconstitution des paysages anciens », « Systèmes d’information géographiques (SIG) », « Géographie historique » et « Études de cas en géoarchéologie ». Ces différents cas d’étude permettent d’aborder les questions suivantes : la formation de sites ruraux, les politiques de gestion de l’eau, la reconstitution des paléoenvironnements, l’occupation des territoires et la localisation du peuplement. Les auteurs dressent un panorama des relations complexes entre les dynamiques et les processus paysagers et les logiques d’occupation humaine à travers l’exemple d’études récentes menées en Égypte, en Tunisie, au Maroc, en Grèce et au Portugal.

This book deals with the archeology of ancient landscapes in the Egyptian and Mediterranean regions. Geoarchaeological methodologies have emerged as a major component in any archaeological approaches to better understanding both the dynamics of the establishment of ancient environments and the variety of settlement patterns adopted by human societies. Thirteen contributions are grouped into four parts entitled “Geoarchaeology and reconstitution of the ancient landscape”; “Geographic Information Systems (GIS)”; “Historical Geography”; and “Geoarchaeology Case Studies”. The examples highlighted in this book address the following themes: rural site formation; water management strategies; paleo-environment reconstruction; land occupation; and settlement location. The authors give an overview of the complex relationships between landscape dynamics and the logics of human occupation through the results of recent studies carried out in Egypt, Tunisia, Morocco, Greece and Portugal.


Vignette
IF1133, ISBN 9782724706895
2017 IFAO
Collection: BiEtud 168
1 vol. 608 p.
69 (1223 EGP)

Egyptian Hoards I
The Ptolemies

Le premier volume d’Egyptian Hoards offre la liste complète des 278 trésors (dont 49 inédits) composés de monnaies ptolémaïques en or, en argent et en bronze, trouvés en Égypte et dans les zones d’influence des rois lagides. Outre cette liste, l’ouvrage se compose essentiellement d’articles présentant des trésors inédits, augmentés ou réédités, pour la plupart largement illustrés (les planches proposent plus de 3 500 monnaies en couleur). Issu de l’héritage livré par l’Inventory of Greek Coin Hoards (IGCH) et les dix volumes des Coin Hoards (CH), le rassemblement et l’étude de ces trésors monétaires constituent un apport majeur à l’étude de la monétarisation de l’Égypte, à la circulation des monnaies dans le pays ainsi que, plus largement, à l’économie de la région.

The first volume of Egyptian Hoards offers a complete list of 278 hoards containing Ptolemaic coins in gold, silver, or bronze, found in Egypt and in the sphere of influence of the Lagid kings. Forty-nine of these hoards are documented here for the first time. The volume consists predominantly of articles presenting and analyzing the new hoards, enlarged hoards, and older hoards restudied in light of recent numismatic scholarship. For the most part the articles are generously illustrated: the plates feature more than 3500 coins in color. Following in the tradition of the Inventory of Greek Coin Hoards (IGCH) and the ten volumes of Coin Hoards (CH), Egyptian Hoards I collects and analyzes the coin hoards which constitute a major contribution to the study of the monetarization of Egypt and the circulation of coinage in the country, with very important implications for our understanding of the economy of the region.


Vignette
IF1102, ISBN 9782724706574
2016 IFAO
Collection: BiEtud 161
1 vol. 616 p.
79 (1401 EGP)

La Cachette de Karnak
Nouvelles perspectives sur les découvertes de Georges Legrain

La Cachette de Karnak, fouillée par Georges Legrain entre 1903 et 1907, est l’une des plus fascinantes découvertes de l’archéologie égyptienne. La première raison en est l’abondance des objets qu’elle a livrés (statues, stèles, mobilier divers), en partie encore inédits, qui sont autant de documents d’importance majeure sur la vie religieuse du sanctuaire de Karnak, mais plus généralement aussi sur l’histoire et l’art de l’Égypte pharaonique entre le Moyen Empire et l’époque ptolémaïque. La deuxième raison est liée au mystère qui entoure encore sa raison d’être et les circonstances historiques de sa création. Si elle peut être rapprochée sur certains aspects d’autres cachettes retrouvées en Égypte ou au Soudan, son ampleur et sa richesse restent exceptionnelles.

S’appuyant sur un programme de recherche lancé par l’Ifao et le Ministère des Antiquités de l’Égypte pour mieux cerner la Cachette de Karnak et son contenu, cet ouvrage réunit vingt-quatre contributions de spécialistes internationaux impliqués dans l’étude d’objets qui en proviennent ou travaillant sur ce dépôt comme sur d’autres cachettes égyptiennes d’un point de vue idéologique ou archéologique.

The Karnak Cachette, excavated by Georges Legrain between 1903 and 1907, is one of the most fascinating discoveries of Egyptian archaeology. The first reason lies in the very high number of objects found in it (statues, stelae, furniture of various kinds), some of them still unpublished, all of which are documents of major importance for the religious life of Karnak, but also more generally for the history and art of Pharaonic Egypt between the Middle Kingdom and the Ptolemaic period. The second reason is that the raison d’être of this cache and the historical circumstances surrounding its creation remain mysterious. Even if some comparisons can be made with other caches found in Egypt and the Sudan, its magnitude and wealth are exceptional.

Building on a research program launched by the Ifao and the Egyptian Ministry of Antiquities to improve our knowledge of the Karnak Cachette and its content, this book comprises twenty-four contributions by international scholars studying objects found in this deposit, analyzing the Cachette itself, or investigating other Egyptian caches from an ideological or archaeological point of view.


Vignette
IF1127, ISBN 9782724706833
2016 IFAO
Collection: BiEtud 166
1 vol. 128 p.
21 (372 EGP)

Some Monuments of the Old Kingdom in the Field Museum of Natural History, Chicago

Le Field Museum of Natural History, Chicago, possède une importante collection de reliefs et d’autres objets datant de l’Ancien Empire. Ceux-ci sont peu publiés et largement inconnus de la communauté égyptologique. Le présent volume se propose d’étudier les reliefs, fausses-portes, linteaux et tambours de sept tombes datées de la IVe à la VIe dynastie, provenant des sites de Giza et de Saqqâra, et conservés au musée. D’autres objets des mêmes tombes, actuellement dans d’autres musées aux États-Unis et en Europe, sont également rassemblés dans cet ouvrage. Pris comme un ensemble, ils sont révélateurs du statut socio-économique de leurs propriétaires, qui sont aussi bien de hauts fonctionnaires que des personnages d’un rang plus modeste. Ils permettent en outre de mettre en lumière certains aspects de leurs croyances religieuses et de leurs principes moraux. Ils attestent enfin du commerce des antiquités qui fut actif en Égypte durant la fin du xixe siècle.

The Field Museum of Natural History, Chicago, possesses a substantial collection of reliefs and other objects of Old Kingdom date. These are little published and largely unknown to the Egyptological community. The present volume incoporates the reliefs, false doors, lintels, and drum rolls from seven different Old Kingdom tombs deriving from the sites of Giza and Saqqara. In date they range from the 4th to 6th Dynasties. Other monuments from the same tombs in museums in the United States and Europe are assembled here. Taken as a whole, the Field Museum objects are revealing of the socio-economic status of their owners, who include both high-ranking officials and others of a more modest rank, and disclose something of their religious beliefs and moral tenets as well. They also attest to the active antiquities trade of the late 19th century.


Vignette
IF1108, ISBN 9782724706635
2015 IFAO
Collection: BiEtud 164
1 vol. 512 p.
75 (1330 EGP)

Mélanges offerts à Ola el-Aguizi

Ce volume de mélanges présente près d’une quarantaine d’articles offerts au Professeur Ola el-Aguizy par ses amis et collègues afin de lui témoigner leur considération pour sa contribution à l’Égyptologie, aussi bien dans le domaine scientifique que dans les relations internationales qu’elle a su créer entre l’université du Caire et de nombreuses autres institutions académiques à travers le monde.

Professeur émérite à la Faculté d’archéologie de l’université du Caire, où elle a fait toute sa carrière, Ola el-Aguizy a largement contribué à la formation de ses étudiants et au suivi de leurs recherches par sa rigueur scientifique. Devenue doyenne de la faculté, elle a pris la responsabilité du chantier de fouilles de l’université du Caire à Saqqara. Cette nouvelle expérience lui a permis de s’ouvrir à l’archéologie après avoir mené une carrière de philologue. Les contributions offertes dans ce volume reflètent cette double orientation.

This volume presents about forty articles offered to Professor Ola el-Aguizy by her friends and colleagues to express their respect for her contribution to Egyptology, whether in the scientific domain or in the international links she created between Cairo University and many other academic institutions across the world.

Emeritus Professor at the Cairo University Faculty of archeology in which she made all her career, Ola el-Aguizy greatly contributed to the formation of her students and to the mentoring of their research through her scientific strictness. Since she was Dean of the Faculty, she became responsible of the Cairo University’s excavation concession in Saqqara. This new experience allowed her to immerse herself in archeology after having been a philologist. The contributions offered in this volume reflect this double orientation.


126 notices triées par date de parution, page 1 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13

Nouveautés