Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Les achats en ligne sont suspendus. Retour le 1 septembre 2019. Cependant vous pouvez acheter des fichiers à télécharger. J'ai un code promotionnel.

On line orders are suspended. Back on September 1st 2019. However you still may buy and download files. I have a promotional code.

Bibliothèque générale (BiGen)

ISSN : 1110-2470

La collection Bibliothèque générale (BiGen) propose des ouvrages originaux, tant par leur thème que par leur format, dans les différents domaines qui touchent l’Égypte, de la préhistoire à l’époque contemporaine. La série "Égypte contemporaine" se démarque des autres collections de l’Ifao par son format à l’italienne, ses textes bilingues et son iconographie généreuse. Elle offre au grand public des points de vue originaux sur une histoire et une culture d’une richesse exceptionnelle. La série « Travaux du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak» (TCFEETK) accueille, sous différents formats, les résultats des investigations archéologiques et des missions épigraphiques et architecturales menées dans le cadre des programmes du Centre franco-égyptien.


50 notices, page 1 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Vignette
IF1189, ISBN 9782724707458
2019 IFAO
Collection: BiGen 56
1 vol., 176 p.
19 (380 EGP)
• Lire le sommaire
Études de documents hiératiques inédits
Les ostraca de Deir el-Medina en regard des productions de la Vallée des Rois et du Ramesseum. Travaux de la première Académie hiératique – Ifao (27 septembre – 1er octobre 2015).

L’Académie hiératique, fondée en 2015, entend former annuellement de jeunes chercheurs à l’édition des textes hiératiques. Elle s’appuie sur le fonds des ostraca littéraires de Deir el-Medina conservés à l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) du Caire, dans lequel des pièces inédites sont sélectionnées en vue de leur étude et de leur publication par les étudiants. Chaque année, un thème spécifique est choisi, qui devient le fil conducteur du travail conduit durant l’atelier de formation.

Ce volume rassemble les contributions des 6 participants de la première académie hiératique, qui s’est tenue à l’Ifao du 27 septembre au 1er octobre 2015. Centré autour du titre Ṯȝy-ḫw, « flabellifère », il permet d’aborder les rapports entre Deir el-Medina et les autres centres de production de textes hiératiques littéraires de la rive gauche de Thèbes au Nouvel Empire. Ces contributions sont introduites par les articles de Chr. Barbotin, d’A. Dorn et de St. Polis, experts invités pour encadrer les élèves lors cette première session de l’académie. Ils y livrent les résultats de leurs travaux sur des documents hiératiques inédits utilisés comme support méthodologique durant la formation.

————◆————

The Académie hiératique, created in 2015, was set up to train young researchers in the publication of hieratic texts. Based on the literary ostraca fund of Deir el-Medina kept at the IFAO (Institut français d’archéologie orientale), in Cairo, some unpublished texts of which were selected to be studied and published by the students.

Each year a specific theme is chosen which becomes the connecting thread of work to be carried out by this workshop.

This volume assembles the contributions of the 6 participants of the first Académie hiératique held at the IFAO from September 27th to October 1st, 2015.

Keeping in view the title Ṯȝy-ḫw (« fan bearer »), it allows an approach of relationships between Deir el-Medina and the other centres on the left bank of Thebes in the New Kingdom where literary texts were produced and found. The introduction to these contributions combines articles by Chr. Barbotin, A. Dorn and St. Polis, who were all three invited as experts to coach the students during the first session of the Academy. These contributions present the results of their work on the unpublished hieratic documents used as a methological support throughout the training.


Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le titre puis 'Ajouter au panier'.

You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the title then 'Add to cart'.

    Florence Albert (éd.), Annie Gasse (éd.)p. 1-16919 €
    Études de documents hiératiques inéditsBiGen056.pdf
Vignette
IF1188, ISBN 9782724707441
2019 IFAO
Collection: BiGen 55
1 vol., 204 p.
34 (680 EGP)
• Lire le sommaire
Le temple de Ptah à Karnak III
La Favissa

En décembre 2014, les fouilles entreprises à proximité du temple de Ptah à Karnak ont mis au jour une favissa, à savoir une fosse comblée d’objets, creusée à quelques mètres à l’arrière du sanctuaire de la divinité. La fosse contenait trente-huit objets mobiliers, statues, statuettes et éléments d’appliques statuaires, en calcaire, grauwacke, alliage cuivreux et fritte égyptienne, parfois recouverts d’or. La visualisation et l’analyse du comblement de la favissa ont été rendues possibles grâce à l’apport des méthodes modernes de relevés photogrammétriques et de modélisation 3D. Creusée à la fin de l’époque ptolémaïque, la fosse a servi à abriter une statue « déclassée » du dieu Ptah datant du Nouvel Empire, entourée d’éléments mobiliers et de nombreux bronzes osiriens, la plupart des objets remontant à la Troisième Période intermédiaire et à la Basse Époque (XXVe et XXVIe dynasties notamment). L’analyse et l’interprétation du comblement conduisent, dans cet ouvrage, à s’intéresser aux caches sacrées égyptiennes dans leur ensemble et à envisager le présent dépôt comme le témoignage de l’inhumation d’une statue du dieu Ptah dans le cadre de rituels osiriens.

————◆————

In December 2014, excavation near the temple of Ptah in Karnak uncovered a favissa –a pit filled with objects– dug a few meters behind the shrine of the god. The pit contained thirty-eight objects, statues, statuettes and statuary elements, in limestone, greywacke, copper alloy and Egyptian frit, sometimes gilded. The visualization and analysis of the favissa filling has been made possible by the use of modern photogrammetric survey, and 3D modeling methods. Dug at the end of the Ptolemaic Period, the pit housed a New Kingdom broken statue of the god Ptah, surrounded by religious artefacts and many Osirian bronzes, most of the objects dating back to the Third Intermediate Period and the Late Period (especially 25th and 26th Dynasties). The analysis and the interpretation of the data lead, in this volume, to look at the Egyptian sacred caches as a whole, and to consider the present deposit as a testimony of the burial of a statue of the god Ptah in an Osirian ritual context.

————◆————

في ديسمبـر 2014، كشفت أعمال الحفائر بمحيط معبد بتاح عن خبيئة ‐ عبارة عن حفرة مُلئت بلقى ‐ حُفرت على بعد أمتــار قليلة خلف مقصورة الإله، وتحوي هذه الحفــرة عدد 38 من اللقى المتنوعة: تماثيل مختلفة الأحجام وعناصر من تماثيل من الحجر الجيري ومن حجر الجريواك وسبائك النحاس بالإضافة إلى الفيانس المصري وفي بعض الأحيان تكون هذه اللقى مذهبة.

لقد أصبح من الممكن تصور وتحليل هذه الخبيئة باستخدام المسح التصويري الحديث والنماذج ثلاثية الأبعاد. حفرت هذه الخبيئة في نهاية العصر البطلمي، وحوت على تمثال مكسور للإله بتاح من عصر الدولة الحديثة أحيط بعدد من اللقى الأثرية وكثير من التماثيل البرونزية الأوزيرية، ومعظم هذه اللقى يؤرخ لها بعصر الانتقال الثالث والعصر المتأخر(خاصة الأسرتين 25 و26).

إن تحليل وتفسير البيانات في هذا الكتاب يرشدنا إلى الأخذ بعين الاعتبار الخبايا المصرية المقدسة ككل واعتبار المحتوى الحالي كدليل على دفن تمثال الإله بتاح في سياق الطقوس الأوزيرية.


Vignette
IF1191, ISBN 9782724707472
2019 IFAO
Collection: BiGen 57
1 vol., 328 p.
35 (700 EGP)
• Lire le sommaire
Trésors inattendus
Trente ans de fouilles et de coopération à Umm el-Breigât (Tebtynis - Fayoum)

Le village de Tebtynis, situé en bordure sud du Fayoum, a été habité pendant environ 3000 ans de la XIIe dynastie pharaonique au xiie siècle de notre ère. Il a été, après sa découverte en 1899, fouillé par plusieurs missions scientifiques, saccagé par les chercheurs d’antiquités et amplement ravagé par les fouilleurs de sebâkh. Ainsi, aucun archéologue n’est revenu travailler dans ses ruines pendant plus de cinquante ans après la dernière campagne des Italiens en 1936, le site étant considéré comme épuisé. Lorsqu’en 1988 la mission franco-italienne, constituée par l’Ifao et l’université de Milan, reprit les fouilles, la nouvelle fut accueillie avec scepticisme dans certains milieux scientifiques. Les résultats obtenus au fil des ans ont toutefois été si satisfaisants que l’équipe a déjà mené trente et une campagnes et prépare sa trente-deuxième. De nouveaux quartiers ont été mis au jour, de grandes lacunes dans la connaissance du village ont été comblées et des milliers d’objets et de textes ont été découverts. De la masse de matériel récupéré, ce catalogue présente un choix réduit, mais d’un grand intérêt scientifique et muséologique. Certaines pièces sont exceptionnelles, voire uniques ; d’autres, grâce à leur provenance de contextes archéologiques datés, sont désormais des repères qui situent chronologiquement nombre d’exemplaires similaires ; d’autres encore sont courantes, mais présentent les différents aspects de la vie quotidienne à Tebtynis bien plus clairement et de manière bien plus détaillée qu’ailleurs.


Vignette
IF1174, ISBN 9782724707281
2018 IFAO
Collection: BiGen 54
1 vol., 592 p.
49 (980 EGP)
• Lire le sommaire
Mari Girgis
Village de Haute-Égypte

Trente ans après sa première version, le succès non démenti de l’ouvrage de Nessim Henein conduit l’Ifao à publier la troisième édition d’un travail demeuré sans équivalent. Cette monographie consacrée à un hameau qui comptait au début des années 1970 un peu plus de trois cents personnes est une découverte du Sa’id rural, guidée par le regard ethnographique d’un citadin instruit du Caire. Enquête réalisée en immersion, c’est « un pèlerinage aux sources, la prise de conscience d’une égyptianité fondamentale » (Charles Vial).

Habitat, techniques de chasse, de pêche et d’agriculture, vie quotidienne des habitants, vêtements, pratiques religieuses et culture populaire : Nessim Heneim saisit ainsi une société villageoise « de la cave au grenier », à la veille de changements majeurs. Comme la Description de l’Égypte ou Manners and Customs of Modern Egyptians d’Edward William Lane, auxquels il a été comparé dès sa sortie, le livre, devenu classique, marque un jalon important de l’histoire de la modernité dans l’Égypte rurale.

La troisième édition propose un long entretien de l’auteur où celui-ci revient sur sa formation, sa méthode d’observation et les circonstances de ses séjours à Mārī Girgis.

En la préparant, un document exceptionnel a été retrouvé : le film documentaire réalisé à la même époque par Paul Warren, alors jésuite, sur le village. Disponible gratuitement en ligne, sur la chaîne YouTube de l’Ifao, le film est éclairé par un supplément à l’ouvrage rédigé par le réalisateur, qui interroge, outre la relation ethnographique elle-même, le rapport entre film de commande et cinéma du réel.


Vignette
IF1162, ISBN 9782724707175
2018 IFAO
Collection: BiGen 53
1 vol., 540 p.
35 (700 EGP)
• Lire le sommaire
De la Gaule à l’Orient méditerranéen. Fonctions et statuts des mobiliers archéologiques dans leur contexte.

Ce volume est issu du colloque international d’archéologie intitulé Les mobiliers archéologiques dans leur contexte, de la Gaule à l’Orient méditerranéen : fonctions et statuts tenu à l’université de Poitiers.

Conçu à l’échelle du monde antique, associant l’Orient et l’Occident, le colloque, organisé par l’équipe HeRMA (Hellénisation et romanisation dans le monde antique), en coordination avec l’Ifao (Institut français d’archéologie orientale, Le Caire), a proposé aux chercheurs de développer leurs réflexions sur les liens existant entre les mobiliers archéologiques et leur contexte de découverte dans un cadre chronologique volontairement large, de l’âge du Fer à l’Antiquité tardive.

Les objets produits dans l’Antiquité possédaient une fonction qui peut, dans une certaine mesure, être identifiée d’après leur morphologie. Les matériaux utilisés pour les fabriquer – argile, pierre, métal, verre… – contribuent à préciser cette identification, soulevant la question de l’accessibilité des matières premières et de leur proximité géographique, ou celle de la catégorie sociale à laquelle appartiennent consommateurs et/ou commanditaires. En parallèle, les chercheurs ont développé de nouvelles orientations privilégiant la notion d’assemblage, liée à celle de contexte ; elle peut inclure une approche statistique des corpus, et vise à augmenter les possibilités d’analyses comparatives, économiques, identitaires.

Le livre comporte une cinquantaine de contributions dont l’agencement reprend les thématiques distinguées au moment du colloque. Celui-ci débute par la vision d’un anthropologue dont l’approche apparemment décalée, d’un point de vue disciplinaire, spatial et chronologique, met l’accent sur la dimension symbolique très forte accordée aux objets selon leur contexte d’utilisation et dont les archéologues ne peuvent que pressentir l’existence à partir des artéfacts collectés en fouille.

Pascale Ballet est professeure d’histoire de l’art et archéologie du monde romain à l’université Paris Nanterre. Membre du laboratoire ArScAn, UMR 7041 (équipe ESPRI-LIMC), elle dirige la mission archéologique de Bouto en Égypte en collaboration avec l’Institut archéologique allemand (Le Caire) et l’Institut français d’archéologie orientale (Le Caire). Elle codirige un programme de l’Ifao sur les contextes et les mobiliers. Ses recherches portent sur le commerce et la culture matérielle de l’Égypte gréco-romaine et byzantine et des régions voisines.

Séverine Lemaître est maître de conférences en histoire de l’art et archéologie antique à l’université de Poitiers. Elle est membre du laboratoire HeRMA, Hellénisation et romanisation dans le monde antique (EA 3811) et chercheur associée au laboratoire ArAr, UMR 5138 de Lyon (équipe 2), spécialiste des amphores. Ses recherches sur l’économie antique l’ont amenée à travailler sur les réseaux de commercialisation en Gaule et dans l’espace méditerranéen.

Isabelle Bertrand est archéologue et dirige le service des Musées de Chauvigny. Elle est membre associée du laboratoire HeRMA, Hellénisation et romanisation dans le monde antique (EA 3811) et de l’équipe TP2C, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes à Montpellier. Elle travaille sur le mobilier de l’ouest de la Gaule/France (ier s. av. J.-C. – viie s. apr. J.-C.) et anime le groupe de travail européen Instrumentum dont elle coordonne la revue.


Vignette
IF1149, ISBN 9782724707052
2017 IFAO
Collection: BiGen 52
1 vol., 96 p.
5 (75 EGP)
• Lire le sommaire
Instantanés d’Egypte - édition abrégée arabe
لقطات من مصر. كنوز فوتوغرافية من المعهد الفرنسى للآثار الشرقية

Depuis l’expédition de Bonaparte et le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion en 1822, l’intérêt de la France pour l’Égypte antique ne s’est jamais démenti, faisant de l’égyptologie une science majeure de la recherche française.

Suivant cet élan, une Mission permanente est constituée au Caire en 1880, devenue quelques années plus tard l’Institut français d’archéologie orientale. Depuis lors, les chercheurs qui se sont succédé au sein de l’Institut poursuivent la tâche qui leur a été confiée : travailler à la connaissance et à la préservation du patrimoine égyptien.

Des routes désertiques aux temples de la vallée du Nil, des oasis à la région thébaine, Instantanés d’Égypte retrace à travers 46 clichés, pour la plupart inédits, un siècle de fouilles archéologiques menées par l’Institut.

Ces prises de vue exceptionnelles, en noir et blanc, racontent les évènements – grands ou petits – qui rythment la vie des chantiers de fouilles et dévoilent le quotidien de ceux qui y travaillent. Au-delà du simple reportage, cet ouvrage est un hommage rendu aux hommes et aux femmes, inconnus, oubliés ou illustres, qui ont contribué à façonner l’égyptologie française.

Cette édition arabe est une version abrégée de l’édition en français.

————◆————

منذ حمـلة بوناپــرت وقيــام شامپليـون بفـك رمــوز اللغــة الهيروغليـفيـّة عــام 1822، لم يَخْبُ قَطّ الوَلَـع الفـرنسيّ بمصـر القديمـة، مما جعل علم المصريـّـات يتبـوّأ مكانـةً هامـةً في مجـال الأبحـاث الفرنسيـّة.

وفي خِضَمّ هذا الزَخْم، تأسّست بعثة دائمـة في القاهـرة عام 1880، لتصبح بعد سنوات قليلة المعهد الفرنسي للآثـار الشرقيـّة. ومنذ ذلك الحين، واصل الباحثون اللذين تعاقبوا على المعهد المهمة الموكّلة إليهم : ألا وهي التفاني في إثراء المَعْرِفة والحفـاظ على التراث المصـري.

من الدروب الصحراويـة إلى معابــد وادي النيـل، ومـن الواحـات إلى منطقـة طيبـة، يـرصـد « » قرنًا من الزمان من أعمال الحفريـات الأثريـّة التي قادها المعهد، من خلال ستٌ وأربَعون صورة فوتوغرافيـّة أغلبهـا لم يسبق نشـره.

هذه المناظـر الفوتوغرافيـة الفريـدة، باللونين الأبيض والأسود، تسرد الأحـداث ـ الكبيرة أو الصغيرة ـ التي تشكل الحياة في مواقع التنقيب، وتميط اللثـام عن الحياة اليوميـة للقائمين عليها. أبعد من مجرد ريبورتاچ، يمثل هذا الكتاب تكريمًا للرجال والنساء، المجهولين أو المنسيّين أو المشهورين، الذين أسهموا في تشكيل علم المصريات الفرنسيّ.


Vignette
IF1140, ISBN 9782724706956
2016 IFAO
Collection: BiGen 50
1 vol., 368 p.
39 (780 EGP)
• Lire le sommaire
Instantanés d’Égypte
Trésors photographiques de l’Institut français d’archéologie orientale

Depuis l’expédition de Bonaparte et le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion en 1822, l’intérêt de la France pour l’Égypte antique ne s’est jamais démenti, faisant de l’égyptologie une science majeure de la recherche française.

Suivant cet élan, une Mission permanente est constituée au Caire en 1880, devenue quelques années plus tard l’Institut français d’archéologie orientale. Depuis lors, les chercheurs qui se sont succédé au sein de l’Institut poursuivent la tâche qui leur a été confiée : travailler à la connaissance et à la préservation du patrimoine égyptien.

Des routes désertiques aux temples de la vallée du Nil, des oasis à la région thébaine, Instantanés d’Égypte retrace à travers 185 clichés, pour la plupart inédits, un siècle de fouilles archéologiques menées par l’Institut.

Ces prises de vue exceptionnelles, en noir et blanc, racontent les évènements – grands ou petits – qui rythment la vie des chantiers de fouilles et dévoilent le quotidien de ceux qui y travaillent. Au-delà du simple reportage, cet ouvrage est un hommage rendu aux hommes et aux femmes, inconnus, oubliés ou illustres, qui ont contribué à façonner l’égyptologie française.

————◆————

Since Bonaparte’s expedition and the deciphering of hieroglyphs by Champollion in 1822, the interest of France towards Ancient Egypt has steadily increased, thus allowing Egyptology to become a major science among French research.

Following that impulse, a permanent mission was created in Cairo in 1880, which became a few years later, the Institut français d’archéologie orientale. Since then, all the scholars who worked at the Institute carried on with the tasks they have been entrusted to perform: studying and preserving Egypt’s heritage.

From the desert roads to the temples of the Nile valley, from the oases to the Theban region, Instantanés d’Égypte recounts through 185 pictures, most of them being unpublished, a century of excavations carried out by the Institut.

These outstanding black and white photographs retrace the events – being great or small – that occurred on archeological fields and reveal the everyday life of those who worked there. Being more than documentary, this book is also a tribute paid to men and women, being unknown, forgotten, or famous, who helped molding French Egyptology.


Vignette
IF1131, ISBN 9782724706871
2016 IFAO
Collection: BiGen 51
1 vol., 192 p.
20 (400 EGP)
• Lire le sommaire
La construction de la médecine arabe médiévale

L’histoire de la médecine arabe pré-moderne demeure nimbée d’un certain mystère, non pas parce que nous n’aurions pas de sources, mais parce que dans leur majorité, ces sources n’ont été ni éditées ni étudiées. Ce sont ces sources qui forment la base des articles publiés dans cet ouvrage. Ces articles traitent, entre autres, du transfert des connaissances médicales et de la construction de le médecine arabe à partir des sources grecques, indiennes, et persanes traduites en arabe, et des modifications apportées au savoir médical passé.

تاريخ الطب في العالم العربي قبل العصر الحديث لا يزال يكتنفه الغموض. وهذا ليس بسبب افتقارنا إلى المصادر، ولكن لأن هذه المصادر لم تحقق بعد ولم يتم تناولها علميا. وهذه المصادر هي أساس المقالات المنشورة في هذا الإصدار. وبعض الجوانب التي تتناولها تتضمن مسائل نقل المعرفة الطبية وتشكُّل الطب العربي على أساس مصادر يونانية وهندية وفارسية مترجمة إلى العربية والتغيرات التي طرأت على المعرفة الطبية السابقة.


Vignette
IF1121, ISBN 9782724706772
2016 IFAO
Collection: BiGen 48
1 vol., 400 p.
49 (980 EGP)
• Lire le sommaire
L’isthme et l’Égypte au temps de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez (1858-1956)

En 1858, la Compagnie universelle du Canal maritime de Suez était fondée pour percer un canal de liaison entre la Méditerranée et la mer Rouge ; en 1956, l’État égyptien proclamait la nationalisation de l’entreprise. Entre ces deux dates, cette société commerciale a créé et administré des ouvrages d’art d’envergure, trois villes nouvelles et des domaines agricoles. L’écologie économique et sociale des marges orientales de l’Égypte s’en est trouvée radicalement transformée.

Les treize contributions réunies dans cet ouvrage proposent d’appréhender la réalité de l’entreprise menée à bien dans l’isthme, au travers d’angles variés et de documentations élargies, avec le souci d’accorder une place prépondérante à la question de son intégration dans le cadre égyptien.

————◆————

In 1858, the Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez was founded to dig a canal linking the Mediterranean and the Red Sea. In 1956, the Egyptian State nationalized the company. Between the two dates, the corporation engineered a massive infrastructure network, built three new cities, and reclaimed farmland from the desert. The economic and social ecology of Egypt’s eastern borderlands was radically transformed.

The thirteen essays published in this book apply a variety of angles and sources of documentation to grasping the reality of the program successfully carried out in the isthmus. They all grant a central role to the matter of the Canal’s integration into the Egyptian context.


Vignette
IF1110, ISBN 9782724706659
2016 IFAO
Collection: BiGen 49
2 vol., 344 ; 208 p.
92 (1840 EGP)
• Lire le sommaire
Le Temple de Ptah à Karnak
Travaux du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak

Situé sur la bordure nord du domaine d’Amon-Rê à Karnak, le temple de Ptah n’a pas fait l’objet d’une étude depuis les travaux pionniers de Georges Legrain en 1899 et 1900. Initié en 2008, un programme du CFEETK (MAE-CNRS USR 3172) vise à une compréhension globale de cet édifice bâti par Thoutmosis III, agrandi et décoré jusqu’au début de l’époque romaine. Les deux premiers volumes proposés livrent pour la première fois l’ensemble de la matière épigraphique du temple (fac-similés et textes hiéroglyphiques en ligne) ainsi que la couverture photographique complète, réalisée essentiellement après l’achèvement, en 2013, d’un important programme de restauration et de conservation. La documentation réunie dans ces deux volumes témoigne du rôle prépondérant du dieu Ptah dans les théologies thébaines. Dans ce temple où primitivement Amon-Rê était l’hôte de Ptah et d’Hathor, les théologiens de l’époque ptolémaïque ont adjoint Somtous l’enfant et Imhotep, l’architecte divinisé. Tout au long de son histoire, sur plus d’un millénaire et demi de fonctionnement, le temple de Ptah restera un lieu privilégié à Karnak, accueillant Amon-Rê et Osiris lors de leurs sorties processionnelles.

————◆————

Located on the northern edge of the precinct of Amon-Re at Karnak, the temple of Ptah has not been studied since the pioneering work of Georges Legrain in 1899 and 1900. A CFEETK (MAE-CNRS USR 3172) programme was begun in 2008 and aims to develop an overall understanding of this edifice which was built by Thutmose III and enlarged and decorated up until the beginning of the Roman period. The first two planned volumes will contain, for the first time, the ensemble of epigraphic material from the temple (facsimiles and hieroglyphic texts) as well as a comprehensive photographic coverage that was undertaken in 2013 after the completion of a large programme of restoration and preservation. The documentation gathered in these volumes is evidence of the leading role occupied by Ptah in Theban theology. In the beginning, Amon-Re was the host of Ptah and Hathor in this temple but theologians of the Ptolemaic period introduced Somtus the child and Imhotep, the deified architect. Throughout its long history, over fifteen hundred years of functioning, the temple of Ptah was a favoured spot at Karnak, receiving Amon-Re and Osiris at the moment of their processional outings.

————◆————

منذ الأعمال الرائدة لـ Georges Legrain فى عامى ١٨٩٩ و ١٩٠٠ لم يتم دراسة معبد بتاح الذى يقع فى الطرف الشمالى بمجال آمون ـ رع بالكرنك. فى عام ٢٠٠٨ بدأ برنامج المركز الفرنسى المصرى لدراسة معابد الكرنك (MAE-CNRS USR 3172) بهدف فهم شامل لهذا البناء المشيد بواسطة تحتمس الثالث، وقد تم توسيعه وتزيينه حتى بداية العصر الرومانى. المجلدان المعروضان يوفران للمرة الأولى كل المواد التصويرية للمعبد (صور طبق الأصل ونصوص هيروغليفية) كذلك التغطية التصويرية الكاملة، التى نفذت أساسا فى ٢٠١٣ بعد أن تم الإنتهاء من برنامج هام للترميم والحفظ. الوثائق التى تم جمعها فى هاذين المجلدين تشهد بالدور الريادى للإله بتاح فى لاهوت طيبة. فى هذا المعبد الذى كان - فى الأصل - آمون ـ رع المضيف لبتاح وحتحور، أضاف علماء لاهوت العصر البطلمى Somtous الطفل ( سما تاوى ) و إيمحتب ( المعمارى المؤله). لقد ظل لمعبد بتاح - عبر تاريخه الذى إمتد أكثر من قرن و نصف - مكانا متميزا فى الكرنك حيث كان يستقبل الإله آمون ـ رع وأوزيريس أثناء خروجهما الموكبى.


50 notices, page 1 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Nouveautés