Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

pdf
BIFAO113_art_14.pdf (1.6 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 113
2013 IFAO
22 p.
gratuit - free of charge
Une curieuse pratique contre le « mauvais œil » observée dans un quartier du Ramesseum

La fouille d’un nouveau secteur (STN) du Ramesseum situé dans le quartier sud des dépendances a permis de mettre au jour un ensemble de bâtiments peut-être en relation avec l’administration du temple. Cet ensemble auquel on accédait par un étroit couloir, comprenait une dizaine de pièces et une cour formant quatre unités mitoyennes mais indépendantes. Si les structures dégagées sont bien contemporaines de l’époque ramesside, les lieux semblent en revanche avoir été réutilisés à une époque plus tardive. En effet, la découverte, près du seuil de chaque porte, de petits dépôts contenant des oushebtis de la Troisième Période intermédiaire, parfois associés à des billes de silex, fait penser à un rituel de protection des lieux, sans doute contre le « mauvais œil ». La réoccupation de cet ensemble de bâtiments pourrait être contemporaine de l’époque copto-byzantine, ainsi que le laissent penser plusieurs ostraca coptes et un fond de coupe orné d’une croix retrouvés in situ.

Mots-clés : amesseum – secteur STN – réoccupation – époque copto-byzantine – rituel de protection – « mauvais œil ».

The archaeological excavation of a new sector (STN) of the Ramesseum, located in the southern area of the temple dependences, allowed us to unearth a number of annexes, probably connected with the administration of the temple itself. This group of rooms was accessible through a narrow corridor and was made up of about ten rooms and a courtyard, forming four independent units. The above mentioned unearthed structures certainly date back to the reign of Ramesses II, but the entire area seems to have been reoccupied in a later period. In fact, the discoveries we made near the threshold of each door allowed us to identify some small deposit holes containing some ushabtis, along with small silex balls, dating back to the Third Intermediate Period. These finds led us to presume it was a protection rite of the area against the “evil-eye”. The reoccupation of these structures might date back to the Coptic-Byzantine Period, as suggested by a lot of coptic ostraca found in situ along with the bottom of a bowl decorated with a cross.

Keywords: amesseum – sector STN – re-occupation – Coptic-Byzantine Period – protection rituel – “evil-eye”.


1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

Nouveautés