Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

Fichiers à télécharger

Les articles des volumes suivants sont vendus sous forme de PDF à télécharger: Bifao et AnIsl : numéros après la barrière mobile; BiEtud: numéros 110, 120, 138, 140, 165 (gratuit), EtudUrb: 9.


pdf
FIFAO084.pdf (49 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Fouilles de l’Institut français d’archéologie orientale 84
ISBN 9782724708158
2020 IFAO
1 p.
48 (873 EGP)

The Island City of Tinnis
A Postmortem

Sur une île du lac Manzala, au nord-est du delta du Nil, se trouvent les ruines de Tell Tinnis, port et centre industriel autrefois prospère de la fin de l’époque romaine au Moyen Âge. Bien que très peu de traces en soient encore visibles en surface, des vestiges matériels sont préservés sous terre, accessibles grâce aux études géophysiques et géoarchéologiques, ainsi qu’à la télédétection. Quelques fouilles ont été entreprises, qui ont témoigné de l’existence de structures, telles que des citernes, tandis que les céramiques et les artefacts prélevés en surface ont fourni des indications sur les modes de vie des habitants de la ville et sur leurs relations régionales. Cet ouvrage présente les résultats des opérations archéologiques réalisées sur le site entre 2004 et 2012, qui ont permis de préciser l’apparence et la nature de la ville depuis ses origines, vers le IIIe siècle, jusqu’à son abandon, au XIIIe siècle, suite aux assauts des Croisés. Ces nouvelles données sont analysées à la lumière des liens entre la ville et ses environs, mais aussi par rapport à d’autres agglomérations de la même époque sur la côte méditerranéenne de l’Égypte.

On an island in Lake Manzala in the north-east corner of the Nile Delta lie the ruins of the once-prosperous late Roman and medieval port and manufacturing centre of Tell Tinnīs. Although little can be seen above ground, beneath the surface lie archaeological deposits that can be accessed by geophysical and geoarchaeological survey, and remote sensing. In addition, some excavation has taken place, providing evidence for the existence of structures such as cisterns, while ceramics and artefacts from the site’s surface provide indications of the lifestyles of the town’s occupants and their regional connections. This volume presents the results of archaeological work undertaken at the site between 2004 and 2012, which has produced a relatively detailed impression of the form and nature of the town from its inception around the 3rd century AD to its abandonment in the 13th century in the face of Crusader raids. This new information is discussed in light of the town’s relationship to and connectedness with its surrounding landscape, and likewise considers Tinnīs in comparison to contemporary settlements of Egypt’s Mediterranean coast.


pdf
FIFAO083.pdf (56 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Fouilles de l’Institut français d’archéologie orientale 83
ISBN 9782724708202
2020 IFAO

52 (945 EGP)

Samut Nord
L’exploitation de l’or du désert Oriental à l’époque ptolémaïque

Situé dans le désert Oriental égyptien, Samut Nord est un site entièrement voué à l’exploitation de l’or. Constitué de zones d’extraction et de transformation du quartz aurifère et de deux édifices dédiés au logement, il est occupé brièvement vers 310 av. J.-C. Avant leur destruction en 2017, les vestiges de Samut Nord étaient exceptionnellement bien préservés et leur exploration représentait l’opportunité d’étudier, pour la première fois et dans son intégralité, une installation minière à l’apogée de l’exploitation de l’or en Égypte. C’était aussi l’occasion de comparer le témoignage des vestiges archéologiques aux descriptions des mines antiques laissées par Agatharchide de Cnide, qui vécut au iie siècle av. J.-C. La confrontation des données permet de dresser un panorama inédit de la chaîne opératoire qui a produit une partie de l’or dont Ptolémée, fils de Lagos, avait besoin pour conduire sa politique en Méditerranée. L’étude attentive de tous les vestiges, y compris les plus modestes, permet aussi de reconstituer les conditions de vie des habitants (soldats, intendants, mineurs, dont peut-être des femmes) qui ont, durant quelques saisons, vécu au milieu du désert pour en exploiter les richesses. Elles étaient manifestement effroyables. Est adjointe à ces chapitres l’étude de trois villages de mineurs localisés dans le district de Samut, occupés au Nouvel Empire et à l’époque médiévale.

Located in the Eastern desert of Egypt, Samut North is a site entirely devoted to gold mining. Consisting of areas for the extraction and transformation of gold quartz and two vast buildings dedicated to housing, it was briefly occupied around 310 BC. Before they were destroyed in 2017, the remains of Samut North were exceptionally well preserved and their exploration represented a unique opportunity to fully study a mining facility at the height of gold mining in Egypt. It was also a chance to compare the evidence of the archaeological remains with the descriptions of the ancient mines left by Agatharchides of Cnidus, who lived in the 2nd century BC. The comparison of the data makes it possible to draw up an unprecedented panorama of the operating chain that produced part of the gold that Ptolemy, son of Lagos, needed to conduct his policy in the Mediterranean. The careful study of all the remains, including the most modest ones, also makes it possible to reconstruct the living conditions of the inhabitants (soldiers, logisticians, miners, including perhaps women) who, for some seasons, lived in the middle of the desert to exploit its riches. They were obviously appalling. Added to these chapters is a study of three mining villages in Samut district dating back to the New Kingdom and the Middle Ages.


pdf
FIFAO082.pdf (90 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Fouilles de l’Institut français d’archéologie orientale 82
ISBN 9782724707854
2020 IFAO

53 (964 EGP)

Ayn Soukhna IV
Le matériel des galeries-magasins

Ce volume regroupe plusieurs études concernant le matériel le plus caractéristique découvert dans le secteur des galeries-magasins du site d’Ayn Soukhna (publié en 2016 dans le précédent ouvrage de cette série). Nous présentons successivement la totalité des inscriptions qui ont été relevées au cours de la fouille de cette zone en apportant des compléments à celles qui ont, en raison de leur importance historique, déjà été signalées, et en étudiant l’ensemble des petits objets inscrits de différentes périodes mis au jour. Une étude spécifique a également été consacrée à l’exceptionnel dépôt de couteaux de silex de l’Ancien Empire recueillis dans l’entrée de la galerie G1. L’analyse de près d’une centaine d’objets utilitaires en pierre (meules, polissoirs, aiguisoirs, enclumes) est ensuite proposée ici, avec la détermination de l’utilisation précise de l’ensemble de ce matériel. Un chapitre est par ailleurs consacré aux poulies sèches et tenons découverts à proximité des galeries, qui pourraient être des éléments de gréement des embarcations ayant été utilisées sur le site. Enfin, deux études sont consacrées l’une aux restes fauniques – qui donnent un aperçu de la consommation alimentaire au temps des expéditions pharaoniques – l’autre à des centaines de fragments de creusets découverts dans cette zone, qui correspondent à une activité métallurgique datée du début du Moyen Empire.

This volume gathers several studies concerning the most characteristic material discovered in the system of storage caves of the site of Ayn Soukhna (following the archeological report published in 2016 in a previous book). We present successively all the inscriptions which were found during the excavation of this sector, by adding complements to those which, because of their historical importance, have already been at least partially published, and by studying all the inscribed objects of various periods brought to light. A specific study was also devoted to the exceptional batch of Old Kingdom flint knives collected in the entrance to the G1 gallery. The analysis of nearly one hundred utilitary stone objects is then proposed here, with the determination of the precise use of all this material.

A chapter is also devoted to dry pulleys and tenons discovered near the galleries, which could be rigging elements of the boats that were used on the site. Finally, two studies are devoted one to faunal remains – which give an insight into food consumption by pharaonic teams during expeditions – the other to hundreds of fragments of crucibles found in this area, which correspond to a metallurgical activity dated to the early Middle Kingdom.


pdf
EtudUrb011.pdf (19 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 11
ISBN 9782724708301
2021 IFAO

52 (945 EGP)

Cairo in Chicago
Cairo Street at the World’s Columbian Exposition of 1893

Construite en tant que structure temporaire et fabriquée à partir de matériaux éphémères, la « Rue du Caire » avait une double fonction. C’était d’une part une installation purement scientifique, une œuvre anthropologique. D’autre part, elle est devenue le lieu de divertissement le plus fréquenté de l’Exposition universelle de Chicago en 1893 (officiellement Worlds Columbian Exposition) : un endroit où « les gens sont devenus fous d’excitation ». Loin d’être une copie d’une rue actuellement existante, il s’agissait plutôt d’un assemblage d’éléments architecturaux authentiques, assemblés de manière à évoquer l’atmosphère de la métropole arabo-islamique, de la ville des Mille et Une Nuits. La présence des habitants locaux du Caire, qui y exerçaient leur métier, certains avec leurs chameaux, leurs ânes, leurs singes et même leurs serpents, a fait un effet encore plus important. Dans la rue du Caire, la danse du ventre a provoqué un esclandre : un grand nombre de personnes prétendaient que c’était immoral et elles ont réclamé sa suspension immédiate ; d’autres la considéraient comme une performance d’une valeur scientifique et ethnologique importante. Elle n’a jamais été interdite et les gens sont venus pour la voir. Les expositions universelles ont fait l’objet de nombreuses publications. Cette monographie constitue une approche innovante dans la mesure où elle propose un seul sujet, la rue du Caire, pour une analyse détaillée, en mettent un accent particulier sur son interprétation dans le contexte de l’Exposition dans son ensemble. Quel était ce grand tumulte autour de la danse du ventre ? Qu’est-ce qui l’a motivé ? Afin de répondre à ces questions, la présente monographie tente de donner une interprétation complexe et multiforme dans le contexte de la société de l’époque. Cette monographie est complétée d’un plan de base et de 168 illustrations.

Built as a temporary structure and made of ephemeral materials, “Cairo Street” had a dual nature. On the one hand it was a purely scientific installation, a piece of anthropology. On the other, it became the most popular entertainment venue at the World’s Columbian Exposition of Chicago (1893), a place where “people went wild with excitement”. Far from being a copy of any actual street, it was an assemblage of authentic architectural elements put together in such a way as to conjure up the atmosphere of the Arab-Islamic metropolis, the city of the Thousand and One Nights. Its impact was greatly enhanced by the presence of local Cairo inhabitants, who plied their trade, some of them with their camels, donkeys, monkeys, and even snakes. The belly dancing on Cairo Street caused an enormous stir: many claimed that it was immoral and called for its immediate suspension; others regarded it as a performance of important scientific and ethnological value. It was never suspended—and people flocked to see it.
An immense amount has been written about world’s fairs. This monograph represents a novel approach in that it subjects a single project, the Cairo Street, to detailed analysis, placing particular emphasis on interpreting it within the context of the Fair as a whole. What was the great uproar about the belly dancing? What motivated it? In order to answer these questions, this monograph attempts to offer a complex, multi-faceted, interpretation within the context of the society of the time.
Cairo Street was the sensation of the World’s Columbian Exposition, a fair which many sold their stoves, mortgaged their houses, spent their life savings or their funeral money to see. This monograph is enhanced with a ground plan and 168 illustrations.


pdf
EtudUrb009_vol_04.pdf (28.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
292 p.
25 (455 EGP)

25 siècles de bain collectif en Orient, Proche-Orient, Egypte et péninsule Arabique. Volume 4.


pdf
EtudUrb009_vol_03.pdf (42.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
226 p.
25 (455 EGP)

25 siècles de bain collectif en Orient, Proche-Orient, Egypte et péninsule Arabique. Volume 3.


pdf
EtudUrb009_vol_02.pdf (95.1 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
388 p.
25 (455 EGP)

25 siècles de bain collectif en Orient, Proche-Orient, Egypte et péninsule Arabique. Volume 2.


pdf
EtudUrb009_vol_01.pdf (65.6 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
264 p.
25 (455 EGP)

25 siècles de bain collectif en Orient, Proche-Orient, Egypte et péninsule Arabique. Volume 1.


pdf
EtudUrb009_art_63.pdf (1.9 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
12 p.
5 (91 EGP)

L’eau, entre imaginaire et pratiques sociales autour du Bassin méditerranéen


pdf
EtudUrb009_art_62.pdf (1.1 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
12 p.
5 (91 EGP)

Le jeu de la transgression. Le hammam comme lieu de création littéraire chez Abdelwahab Meddeb

Chez l’écrivain franco-tunisien Abdelwahab Meddeb, le hammam est associé au plaisir des sens mais aussi à la spiritualité ; dans les passages narratifs analysés ici, les scènes au hammam jonglent entre religieux et profane, avec des renvois savants aux textes du Moyen Âge oriental et occidental. Dante, le Coran et les poèmes soufis interviennent par le biais de liens intertextuels pour transformer le hammam meddebien en un lieu de l’« entre-deux ».

Mots-clé : littérature francophone – hammam – intertextualité – Meddeb – poèmes mystiques.

For Abdelwahab Meddeb, a Franco-tunisian writer, the hammam is associated with the pleasure of the senses but also spirituality. In narrative passages analyzed in this paper, scenes in the hammam mix the sacred and profane, skilfully referring to texts of The Eastern and Western Middle Ages. Dante Alighieri, the Quran and Sufi poems are embedded in Meddeb’s works through intertextual links transforming his hammam into an in-between place.

Keywords: francophone literature – hammam – intertextuality – Meddeb– mystical Sufi poems.