Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : [1]

pdf
AnIsl042_art_04.pdf (0.64 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 42
2008 IFAO
16 p.
gratuit - free of charge
La désignation des groupes ethniques de la Sicile islamique dans les chroniques en langue arabe : source d’information ou topos ?

Les transformations qu’entraîna la domination islamique en Sicile, mal connues, sont souvent mises en relation avec l’installation de groupes ethniques dans le cadre insulaire. Toutefois, les sources attestant l’existence de ces derniers sont rares et, pour la plupart, postérieures à la période islamique. En outre, leur interprétation a jusqu’ici fait la part belle à un mélange de conceptions propres au xixe siècle européen et de khaldūnisme (M. Amari). Cette enquête propose donc une nouvelle analyse de ce ce thème dans les chroniques en arabe. Peu loquaces, elles opposent surtout Rūm et musulmans ; toutefois, lors de tensions ponctuelles, émergent d’autres oppositions binaires (Arabes/Berbères, Africains/Siciliens). Si l’on s’interroge sur leur fonction, il apparaît qu’elles renvoient à des groupes politiques autant qu’ethniques et qu’elles sont utilisées pour expliquer la perte de la Sicile par les musulmans plutôt qu’elles ne documentent une éventuelle réalité historique.

Mots-clés : groupes ethniques, Sicile islamique, historiographie sicilienne, xixe siècle, islamisation, chroniques arabes médiévales.

***

The transformations caused by the Islamic conquest of Sicily are little known, but they are often linked by historians with the arrival of new ethnic groups to the island. Nonetheless, the few sources which record the existence of such groups were generally written after the Islamic period. Moreover, their interpretation has heretofore been informed by a mixture of nineteenth century concepts and khaldunism (M. Amari). This inquiry proposes a new analysis of the presence of ethnic groups in Sicily as described in the Arabic chronicles, which are often silent on the issue and predominantly distinguish between Rūm and the Muslims. However, during occasional crises, other binary oppositions (Arabs/Berbers, Africans/Sicilians) emerge. If we question the function of these ethnic denominations, it appears that they designate political as much as ethnic groups, and that they are used to explain the loss of Muslim control of Sicily rather than to document historical reality.

Keywords: Ethnic groups, Islamic Sicily, Sicilian Historiography, nineteenth century, Islamicization, Arabic medieval chronicles.


1 notices triées par date de parution, page 1 : [1]