Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

Fichiers à télécharger


Les articles des volumes suivants sont vendus sous forme de PDF à télécharger: Bifao et AnIsl : numéros après la barrière mobile; BiEtud: numéros 110, 120, 138, 140, 165 (gratuit), EtudUrb: 9.


2691 notices, page 214 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150 - 151 - 152 - 153 - 154 - 155 - 156 - 157 - 158 - 159 - 160 - 161 - 162 - 163 - 164 - 165 - 166 - 167 - 168 - 169 - 170 - 171 - 172 - 173 - 174 - 175 - 176 - 177 - 178 - 179 - 180 - 181 - 182 - 183 - 184 - 185 - 186 - 187 - 188 - 189 - 190 - 191 - 192 - 193 - 194 - 195 - 196 - 197 - 198 - 199 - 200 - 201 - 202 - 203 - 204 - 205 - 206 - 207 - 208 - 209 - 210 - 211 - 212 - 213 - 214 - 215 - 216 - 217 - 218 - 219 - 220 - 221 - 222 - 223 - 224 - 225 - 226 - 227 - 228 - 229 - 230 - 231 - 232 - 233 - 234 - 235 - 236 - 237 - 238 - 239 - 240 - 241 - 242 - 243 - 244 - 245 - 246 - 247 - 248 - 249 - 250 - 251 - 252 - 253 - 254 - 255 - 256 - 257 - 258 - 259 - 260 - 261 - 262 - 263 - 264 - 265 - 266 - 267 - 268 - 269 - 270

pdf
AnIsl044_art_03.pdf (0.36 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 44
2010 IFAO
14 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Quelques réflexions sur la fréquence et la distribution des mots-outils ou “tokens” dans les textes arabes en vue de leur caractérisation dans le cadre de l’extraction d’information.

Nous proposons quelques hypothèses sur la valeur de l’information apportée par les tokens ou mots-outils indicateurs de structures syntaxiques, pour ce qui est de la « caractérisation » et de la classification des textes dans une optique de recherche d’information.

Le présent article constitue un premier repérage d’un petit sous-ensemble de tokens que nous estimons, en première approximation, comme plus discriminants que d’autres. Les instruments de mesure dont dispose aujourd’hui l’équipe permettent de fournir une première indication sur les pistes de recherche. On peut partir d’une pré-définition des classes de tokens quant à leur distribution dans des textes caractérisés à l’avance. En fait, c’est le va et vient entre les deux points de vue qui paraît le plus approprié.

Deux articles d’al-Ahram seront analysés afin d’examiner le comportement des tokens et de leur rôle dans l’argumentation. Ceux-ci, s’ils sont privilégiés, car repérables en surface, ne sont, de toute évidence, pas les seuls moyens linguistiques à contribuer à la caractérisation des textes. L’analyse fera ressortir également que le lexique – et l’extraction de la racine – que l’on pourrait estimer essentiel pour l’extraction d’information, apparaît moins pertinent pour la caractérisation des textes.

***

This paper deals with the value of information brought by tokens, by which we mean tool-words structuring the sentences, within the theory of information retrieval (IR). What role do they play in text characterization? We shall bring forth a set of tokens, which we think are more discriminating than others in terms of IR. The extraction tools we dispose of, should allow for various stages and orientations of research. Tokens can be pre-defined as far as their distribution within the texts is concerned, just as texts can be classified beforehand. It seems most appropriate to operate between the two points of view (feedback).

Two press texts from al-Ahram will be analyzed in order to examine how tokens behave and what part they play in argumentation. Although tokens occupy a privileged part inasmuch as they appear on the surface level, they are by no means, the only element in text characterization. Lexicon as well as root extraction not to mention syntactic structures, play also an important part in text characterization as shown through the two texts analysis.


L’auteur
pdf
AnIsl044_art_02.pdf (0.65 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 44
2010 IFAO
34 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
De l’intérêt de représenter la grammaire de l’arabe sous la forme d’une structure de machines finies.

Nous fournissons dans cet article un argumentaire en faveur du traitement de la langue arabe par automates et sans lexique. Les arguments développés recouvrent des champs aussi divers que l’histoire de la science de la calculabilité, la cognition, le TAL (traitement automatique du langage) ainsi que la théorie linguistique en général. Un historique du développement scientifique de ce projet ainsi qu’une description des réalisations informatiques et des difficultés d’assurer leurs pérennités, dans un contexte informatique qui n’a pas encore atteint une stabilité suffisante, y figurent également. Les premiers résultats obtenus dans le domaine de la Recherche d’Information (RI) et la caractérisation des textes qui figurent dans le site http ://automatesarabes.net constituent un argument supplémentaire et concret en faveur de la méthode susmentionnée.

***

In this article we provide several points in favour of Arabic language processing using automata without lexicon. The developed arguments treat fields as diverse as the History of science of computation, cognition, NLP and linguistic theory in general. A history of scientific development of this project and a description of computer achievements and difficulties to ensure their continuity, in a computer environment that has not yet reached sufficient stability, are also included. The first results obtained in the field of Information Retrieval (IR) can be found in the site http ://automatesarabes.net. These results constitute an additional and concrete argument in favour of the above mentioned method.


L’auteur
pdf
AnIsl043_art_14.pdf (0.44 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
41 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Ṭāʿift al-maġānī fī Maṣr fī al-ʿaṣr al-mamlūkī. طائفة‭ ‬المغاني‭ ‬في‭ ‬مصر‭ ‬في‭ ‬العصر المملوكي

Tout au long de l’histoire de l’humanité, l’intérêt pour les différents types de musiques et de chants est manifeste. Le chant a eu une place importante dans les sociétés, notamment à l’époque mamelouke.

Cette étude a pour but d’identifier l’organisation professionnelle des chanteurs et les rôles qu’ils ont joués dans les diverses situations, qu’elles aient eu à voir avec le sultanat, ou qu’il se soit agi de situations face à un public. Quant à l’attitude des sultans mamelouks à l’égard de cette organisation, elle a varié selon les sultans, puisque certains d’entre eux ont encouragé son existence et ont rapproché beaucoup des membres de ce groupe de leur cour, tandis que d’autres ont montré leur hostilité et leur haine envers ceux-ci ; phénomène commun pendant les crises économiques.

Le public a eu son propre avis quant à cette organisation professionnelle de chanteurs masculins et féminins : quoique la société égyptienne ait généralement aimé la musique et le chant, et en jouissait, elle considérait ce groupe social comme une des sources de corruption qui ont frappé la société partout, et cela particulièrement pendant les crises. Le public égyptien a donc délaissé les chanteurs pendant les crises économiques et surtout durant les épidémies (particulièrement la peste).

Mots clés : organisation professionnelle – chant – musique – période mamelouke – public – crises – muhtasib – acteurs – genre.

***

Throughout the history of mankind, people have had great interest in variable types of music and singing. Singing has been given an important position especially during the Mamluk period in Egypt.

This study aims to identify the professional organization of singers, and the different roles they have played in all the events, whether they were related to the Mamluk sultans, or were related to the public. As for the stand that the Mamluk sultans have taken regarding this professional organization, it varied from sultan and from occasion : since some sultans encouraged it and made many of its members close to their court, while other sultans showed their enmity and hatred towards these members; something which was common during the times of economic crisis.

The public had their own general opinion regarding this professional organisation of male and female singers, since though they generally liked music, singing and enjoyed it, the Egyptian society in general looked to this social group as one of the sources of corruption and hardships that struck the society everywhere, and that music and singing was a major reason for crisis. The Egyptian public would therefore avoid this organisation, especially during the times of economic crisis and when diseases (especially plague) spread throughout the population.

Keywords: professional organization – singing – music – Mamluk Period – public – crisis – muhtasib – actors – gender.


L’auteur
  • Mervat ʿOṯman Ḥassan
pdf
AnIsl043_art_13.pdf (0.95 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
39 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
L’adīb et l’almée. Images de la musicienne professionnelle chez Nagīb Maḥfūẓ et Tawfīq al-Ḥakīm.

L’adīb et l’almée. Images de la musicienne professionnelle chez Nagīb Maḥfūẓ et Tawfīq al-Ḥakīm.

Cet article compare l’image des almées, musiciennes professionnelles dans l’Égypte du xixe siècle et dans les premières décennies du xxe siècle, telle qu’elles sont dépeintes chez les romanciers Tawfīq al-Ḥakīm et Nagīb Maḥfūẓ. Le premier fut contemporain des dernières générations de ces chanteuses encore reçues dans les grandes demeures par les familles bourgeoises, et leur rend hommage dans son autobiographie, comme dans la « parenthèse des almées » du roman ‘Awdat al-rūḥ (1933), et enfin de façon originale dans sa nouvelle de 1927 Fī l-qiṭār, un fragment qu’il renonça sans doute à insérer dans le roman, et que l’on peut analyser comme une métaphore de l’écriture littéraire : provoquer le plaisir en sachant se faire désirer. Maḥfūẓ, qui ne connut guère que le chant du cygne de cette profession à l’époque où les chanteuses de renom changeaient de statut grâce à l’industrie du disque et l’apparition des salles de spectacle, les présente comme créatures de plaisir, aguicheuses ou pathétiques, aux franges de la prostitution. Il joue plus volontiers de l’intertextualité, cite des textes polissons et participe à construire une image de l’almée qui alimentera l’imaginaire national, quand bien même elle ne reflète pas nécessairement la réalité de leur positionnement social.

Mots clés : Égypte – littérature arabe moderne – musique – chant – almées – Tawfīq al-Ḥakīm – Nagīb Maḥfūẓ.

***

This article compares the image of ‘awālim, professional female musicians in 19th century Egypt and during the first decades of the 20th century, as depicted by novelists Tawfīq al-Ḥakīm and Nagīb Maḥfūẓ. Al-Ḥakīm witnessed the last generations of the upper-scale vocalists who were welcomed in the homes of the Cairene bourgeoisie, and pays a tribute to those inspirational artist in his autobiography, in the «‘awālim parenthesis» of his 1933 novel ‘Awdat al-rūḥ, and more originally in his short story Fī l-qiṭār (1927), which can be seen as a fragment he probably decided not to include in the novel. This piece is a metaphore of literary fiction : giving pleasure while artfully postponing the final acme. Maḥfūz, on the other hand, only witnessed the end of an era, at a time when acclaimed female performers gained fame through the record industry and music halls. He introduces them as poorly skilled artists and creatures of leisure, on the edge of prostitution. ‘Awālim scenes in his novels are rich with intertextual contents, quotations of famous frivolous songs of the 1920s, and his fiction fed the modern standard representation of early 20th century artists in Egypt, although his portrayal might not be an accurate reflection of their actual social status.

Keywords: Egypt – Modern Arabic Literature – Music – female vocalists – ‘awālim – Tewfiq al-Hakim – Nagib Mahfuz.


L’auteur
  • Frédéric Lagrange
pdf
AnIsl043_art_12.pdf (0.82 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
32 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Les populations littorales du Bilād al-Šām fatimide et la guerre, IVe/Xe-VIe/XIIe siècle.

Les conquêtes arabes du viie siècle firent des littoraux du Bilâd al-Šām des zones frontières (ṯuġūr) qui nécessitaient une administration, voire un peuplement particulier répondant aux nécessités du jihad. La Méditerranée, avec ses périodes d’ouverture et de fermeture à la navigation, imposait à la fois aux sociétés littorales un mode d’organisation mais rendait prévisibles et limitées dans le temps les phases de guerre potentielle contre les ennemis arrivant alors essentiellement par la mer. Avec l’arrivée des Fatimides (fin xe siècle), les sociétés littorales, de plus en plus composées de marchands et d’artisans a priori peu enclins à la résistance armée, durent s’adapter à une violence de plus en plus imprévisible voire permanente, et qui culmina avec les croisades (xiie siècle). La vulnérabilité, bien réelle, des populations littorales face aux guerres ne doit pas occulter la réalité. L’analyse des rapports que les populations littorales entretinrent avec la guerre et la violence met en évidence qu’elles se livrèrent non seulement à des actions de résistance armée, mais elles n’hésitèrent parfois pas à provoquer les pouvoirs locaux, entraînant alors consciemment la violence à leur encontre.

Mots clés : Méditerranée – Bilād al-Šām – ṯuġūr – sociétés littorales – guerre – violence – cultures de guerre.

***

The Arab conquests of the 7th century transformed the coastal areas of the Bilâd al-Šām into military borders (ṯuġūr) wich required a specific administration and even particular kinds of settlements responding to the needs of the jihad. The coastal societies had to adapt themselves to the alternation of the Mediterranean seasons of opening and closure to sailing. In the same time these timetable made the potential dangers mainly coming from the sea very predictable. During the Fatimid conquest of these areas (late 10th century), coastal societies were more and more composed by craftsmen and traders little fitted to armed resistance. However they had to face a growing, unpredictable then permanent violence coming not only from the sea but from the land which culminated during the Crusades. The vulnerability of the coastal populations resulting of the increase of war periods must not hide the reality. The analysis of the relations that theses populations maintained with the violence of the war highlights that they not only undertook actions of armed resistance, but they did not hesitate to provoke the authorities, thus consciously entailing violence against them.

Keywords: Mediterranean – Bilād al-Šām – ṭuġūr – costal societies – warfare – violence.


L’auteur
pdf
AnIsl043_art_11.pdf (0.79 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
30 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Pratiques et représentations dans le fait militaire au Moyen Âge. L’exemple de l’archerie en terre d’islam.

Cet article traite de l’importance de l’archerie en terre d’islam au Moyen Âge dans les pratiques militaires comme dans tous les autres domaines de la société. Ce qui relève de l’organisation sociale et des cadres mentaux est distingué de ce qui dépend exclusivement du déterminisme technique. Pour cela, je me suis appliquée à réfléchir sur la notion de « système bloqué » (Bertrand Gilles) et à sa validité pour le domaine arabo-musulman. Nous verrons comment certaines permanences, dans le domaine précis de l’armement, résultent de choix conscients et ne sont pas subies comme on peut le lire trop souvent.

Des questions touchant à des notions cruciales comme l’emprunt technique et le transfert technologique sont remises en perspective sur le long terme, de l’hégire à la conquête ottomane. Deux exemples sont particulièrement pertinents pour mener à bien notre démonstration – l’arbalète et l’arme à feu portative. La première ne semble avoir occupé qu’une place de second plan dans le domaine militaire. La non-assimilation de la seconde est souvent incriminée dans la chute du sultanat mamelouk qui n’aurait pas pu ou pas voulu l’adopter : les freins auraient été d’origine économique, sociale et psychologique. Mettre en avant cette forme d’atavisme revient à nier la notion de choix de ces groupes sociaux. Or c’est bien en termes de souplesse d’utilisation sur le champ de bataille et de principe de combinaison des forces que les choses se posent et non en termes de caractéristiques techniques seules. Armes à feu et arbalète se sont révélées inefficaces contre des archers extrêmement mobiles sur le champ de bataille.

Mots clés : histoire des techniques – archerie – arbalète – artillerie à poudre – représentations.

***

This paper looks into the importance of archery in Muslim lands during the Middle Ages in military practices as well as in other activities. It will set apart the elements regarding the social organization and the mental framework, from those coming solely from the technological determinism. We therefore borrowed the key concept of a «deadlocked system» (Bertrand Gilles), in order to determine its relevance for our study. We will examine how some continuity in the armament comes from conscious decisions, far from being passively accepted as it is too often asserted.This leads to reexamine in a wider timescale, from the Hegira to the Ottoman conquest, some critical notions like technical borrowing and technology transfer. We deemed two cases particularly relevant to our study, the crossbow and the portable firearm. The first seems to have been put to a secondary rank in the military field, its use being restricted to siege warfare. The failure or the unwillingness to adopt the second is often seen as a key factor in the fall of the Mamluk sultanate: economic, social and psychological factors would have played a role here. Putting forward this kind of atavism is to deny these social groups their ability to make a choice. In the case of these weapons, their versatility of use on the battlefield and the principle of combined forces must be considered too, and not only their technical specifications. Firearms and crossbows proved themselves to be inefficient in the battlefield when confronted by a very mobile force of archers.

Keywords: history of techniques – archery – crossbow – firearms – representations.


L’auteur
  • Valérie Serdon-Provost
pdf
AnIsl043_art_10.pdf (10.87 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
28 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
La poliorcétique au temps de Saladin. L’exemple de la campagne militaire de 1188 en Syrie côtière.

La poliorcétique, art du siège des villes et des forteresses, représenta une facette majeure de l’art militaire des musulmans à l’époque des croisades, et en particulier sous le règne de Saladin dans le dernier quart du xiie siècle. La campagne militaire menée en juillet 1188 par le sultan contre le comté de Tripoli et la principauté d’Antioche représente une des sources d’informations les plus détaillées sur la poliorcétique ayyoubide du fait de la multiplicité des sièges menés contre les forteresses croisées. Cette mise en lumière de la poliorcétique ayyoubide sous le règne de Saladin permet d’éclairer le phénomène d’émulation qui s’est produit dans le Proche-Orient médiéval entre techniques offensives et défensives, entre techniques de siège et fortification et qui a conduit à une adaptation, à une mutation des architectures militaires ayyoubide et croisée au début du xiiie siècle.

Mots clés : Saladin – Ayyoubides – Syrie – Croisades – art militaire – fortification – poliorcétique – siège.

***

Poliorcetics, the art of the siege of the cities and castles, represented a major facet of the military art of the Muslims at the time of the Crusades, and in particular under Saladin’s reign in the last quarter of the 12th century. Indeed, the military campaign led in July 1188 by the sultan against the county of Tripoli and the principality of Antioch represents one of the most detailed sources of information on the Ayyubid poliorcetics because of the multiplicity of the sieges led against the Crusader fortresses. This highlight of the poliorcetics under Saladin’s reign enlightens the phenomenon of emulation that occurred in the medieval Near East between offensive and defensive techniques, between siege techniques and fortification, and that led to an adaptation, a mutation of the Ayyubid and Crusader military architectures at the beginning of the 13th century.

Keywords: Saladin – Ayyubids – Syria – Crusades – military art – fortification – poliorcetics – siege.


L’auteur
pdf
AnIsl043_art_09.pdf (1.23 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
50 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Têtes en guerre au Proche-Orient mutilations et décapitations, Ve-VIe/XIe-XIIe siècle.

Cet article traite d’une partie du corps, tête, qui a depuis longtemps attiré l’attention des savants. Dans un premier temps, je m’interroge sur la place de la tête dans les traditions chrétienne et en islam. Une symbolique de la tête est transmise dans les sources ; le culte de la tête de saints paraît avoir eu un succès grandissant, aux ve-vie/xie-xiie siècles. Cette symbolique explique, en partie, les mutilations dont la tête faisait volontiers l’objet, en contexte guerrier, malgré les tentatives de régulation de l’islam. Elle était aussi la cible de violences car la violenter, c’était nier l’identité de l’autre, voire le déshumaniser. La tête constituait également un instrument de gestion du pouvoir précieux, pour les détenteurs du pouvoir, qui ôtaient le chef et l’exposaient à l’envi ; la tête transmettait alors un message à l’ennemi et aux sujets. Dans tous les cas, les traitements réservés à la tête confirment que la guerre était fortement ritualisée, à l’époque médiévale.

Mots clés : Guerre – tête – mutilations – décapitation – symbolique médiévale – ritualisation de la guerre – violences.

***

This paper deals with a topic, the head, which has caught the attention of scientists for a long time. At first, I wonder about the importance given to the head in the Christian and Islamic traditions. The sources transmit a symbolic of the head ; the cult of saints heads seems to have had a growing success, in the Vth-VIth/XIth-XIIth centuries. This symbolic explains, partly, head mutilations in warfare, despite regulation attempts of Islam. The head was also regularly violated: it was a way to break the other’s identity, or to dehumanize him. The sovereigns often exposed the heads ; they transmitted a message to the enemies as well as to their subjects. In all cases, the treatment reserved for the head confirms that war was highly ritualized in medieval times.

Keywords: Fatimids – Seljuqids – Egypt – Bilād al-Šām – War-beheading – mutilations – rituals.


L’auteur
  • Abbès Zouache (lien IdRef : 088010481)
    Abbès Zouache est chercheur au CNRS, directeur du Centre français d'archéologie et de sciences sociales (Sanaa et Koweït City). Historien, arabisant, il est spécialiste de la guerre dans l'Orient médiéval, qu'il envisage comme un phénomène social et culturel. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles.
pdf
AnIsl043_art_08.pdf (0.79 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
40 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
The Treatment of Arab Prisonersof War in Byzantium, 9th- 10th centuries.

De nombreuses questions demandent réponse, concernant les prisonniers de guerre arabe à Byzance, aux ixe et xe siècles. Cet article se penche sur les contradictions des sources narratives arabes et byzantines, qui ont conduit les chercheurs à exprimer des conclusions et des opinions divergentes. Il essaie d’identifier les raisons de ces contradictions, tout en révélant les motifs et considérations qui animaient la politique byzantine envers les prisonniers de guerre arabes.

Mots clés : Byzance – prisonniers de guerre arabes – violence – humiliation – intégration des prisonniers.

***

Concerning the Arab prisoners of war in Byzantium, during the 9th and 10th centuries, there are many questions which still need answers. This paper examines the contradictions of Arabic and Byzantines narrative sources, which led modern scholars to express differences in conclusions and opinions. It tries to find the reasons of these contradictions and reveals the actual motives and considerations which formed the Byzantine Policy towards Arab prisoners of war.

Keywords: Byzantium – Arab prisoners of War – violence – humiliation – integration of prisoners.


L’auteur
  • ʿAbd al-ʿAzīz M. A. Ramaḍān
pdf
AnIsl043_art_07.pdf (0.65 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 43
2010 IFAO
18 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Du tamyīz à l’iʿtirāf : usages et légitimation du massacre au début de l’époque almohade.

Du Tamyīz à l’I‘tirāf : usages et légitimation du massacre au début de l’époque almohade.

Cet article traite des premières manifestations de la violence politique à l’époque almohade. Les séries de massacres étudiés, commencent avec celui perpétré à Tinmel, deuxième foyer du mouvement almohade naissant, contre la tribu autochtone des Hazmīra absorbée dans une nouvelle réorganisation tribale. Le Tamyīz, purge interne visant les membres de la communauté almohade, fut conduit par al-Bašīr, dont la figure énigmatique rappelle la forte connotation messianique du mouvement à ses débuts. L’opération de l’I’tirāf, qui eut lieu en 1149-1150, dénote, quant à elle, la nouvelle dimension du pouvoir almohade après la victoire sur les Almoravides. La répression systématique et organisée toucha ainsi un nombre important de tribus ou groupes dissidents. Au-delà de l’histoire de chacun de ces massacres, cette étude analyse leur mise en récit et les modalités de leur légitimation religieuse et politique.

Mots clés : Almoravides – Almohades –Tamyīz – I‘tirāf – massacre – violence politique.

***

This article deals with a study of first manifestations of politic violence in almohad period. The massacres studied here began with that committed at Tinmel, second centre of the primitive Almohad movement, against the autochthon tribe of Hazmīra, which was later absorbed in a new tribal reorganization. The Tamyīz, a purge aiming members of Almohad community, was led by al-Bašīr, whom figure is linked to messianic nature of Almohad movement in its beginnings. The I’tirāf operation (1149-50), shows the new dimension of Almohad power after the victory on Almoravids. The systematic and organized repression concerned an important number of dissident groups and tribes. Beyond the history of each of these massacres, this study analyzes their narratives and modalities of their religious and political legitimization.

Keywords: Almoravids – Almohads – Tamyīz – I‘tirāf – massacre – political violence.


L’auteur
2691 notices, page 214 : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150 - 151 - 152 - 153 - 154 - 155 - 156 - 157 - 158 - 159 - 160 - 161 - 162 - 163 - 164 - 165 - 166 - 167 - 168 - 169 - 170 - 171 - 172 - 173 - 174 - 175 - 176 - 177 - 178 - 179 - 180 - 181 - 182 - 183 - 184 - 185 - 186 - 187 - 188 - 189 - 190 - 191 - 192 - 193 - 194 - 195 - 196 - 197 - 198 - 199 - 200 - 201 - 202 - 203 - 204 - 205 - 206 - 207 - 208 - 209 - 210 - 211 - 212 - 213 - 214 - 215 - 216 - 217 - 218 - 219 - 220 - 221 - 222 - 223 - 224 - 225 - 226 - 227 - 228 - 229 - 230 - 231 - 232 - 233 - 234 - 235 - 236 - 237 - 238 - 239 - 240 - 241 - 242 - 243 - 244 - 245 - 246 - 247 - 248 - 249 - 250 - 251 - 252 - 253 - 254 - 255 - 256 - 257 - 258 - 259 - 260 - 261 - 262 - 263 - 264 - 265 - 266 - 267 - 268 - 269 - 270

Nouveautés