Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

extrait du catalogue (recherche de “9782724708530”)


Vignette
IF1268
ISBN 9782724708530
2022 IFAO
Collection: DFIFAO 52
Langue(s): anglais
1 vol. 224 p.
39 (688 EGP)

Blemmyes
New Documents and New Perspectives

In the Ptolemaic station of Bi’r Samut (3rd cent. B.C.) on the desert-road between Edfu and Berenice, the same African nomads were called Trogodytai in Greek and Blhm.w in Egyptian. In this word we recognise the Blemmyes of Greek and Latin literature and of documents from late antiquity. And yet, three centuries later, these nomads were simply called Barbaroi in the Roman garrisons of the Eastern Desert. From this discovery came the idea to publish, in the same volume, the demotic ostraca from Bi’r Samut that mention Blemmyes, together with a group of Greek orders to distribute grain to Barbarians from the time of Gallienus, found at the Roman praesidium of Xeron Pelagos.
The only archaeological remains that can be attributed with certainty to these nomads are vessels and shards of Eastern Desert Ware, a hand built, polished ceramic decorated with incisions. The examples found at Bi’r Samut are published in the volume. The three chapters consecrated to the unpublished documents are preceded by a presentation of the history of the nomad-population of the Eastern Desert of Egypt in the long perspective from the Pharaonic period onwards, and reflexions on the names given by the Greeks and the Romans in turn to these people who occupied the Eastern Desert of Egypt and Nubia.

Dans la station ptolémaïque de Bi’r Samut (IIIe s. av. J.-C.), sur la route transdésertique d’Edfou à Bérénice, les mêmes nomades africains étaient appelés Trôgodytai en grec et Blhm.w en égyptien. Dans ce dernier mot, on reconnaît les Blemmyes de la littérature grecque et latine et des documents de l’Antiquité tardive. Pourtant, trois siècles plus tard, ces nomades seront simplement désignés sous le nom de Barbaroi dans les garnisons romaines du désert Oriental. De là est venue l’idée de publier ensemble les ostraca démotiques de Bi’r Samut mentionnant des Blemmyes et un dossier de bons pour des rations de blé distribuées à des Barbares, trouvé au praesidium de Xèron Pelagos et datant du règne de Gallien. 
Les seuls vestiges archéologiques clairement attribuables aux nomades sont des récipients ou des tessons d’Eastern Desert Ware, une céramique modelée et polie ornée d’incisions : les exemplaires trouvés à Bi’r Samut sont publiés dans le volume. Les trois chapitres consacrés aux documents inédits sont précédés d’une présentation de l’histoire du peuplement nomade du désert Oriental égyptien sur la longue durée depuis l’époque pharaonique, et d’une réflexion sur les noms que les Grecs et les Romains ont donnés tour à tour aux nomades qui occupaient le désert à l’est de l’Égypte et de la Nubie.  


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Hélène Cuvigny
p. 1-224
27 €