Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “AnIsl047_art_09.pdf”)

1 notices, page 1 : 1

pdf
AnIsl047_art_09.pdf (2.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 47
2013 IFAO
, 37 p., 10 (182 EGP)

Les Banū Manǧak à Damas. Capital social, enracinement local et gestion patrimoniale d’une famille d’awlād al-nās à l’époque mamelouke

L’histoire de Damas au xve siècle est relativement méconnue en raison du manque de chroniques locales et de documents d’archives. Toutefois, en faisant appel à d’autres sources, il est possible de reconstituer l’histoire de quelques familles de notables. Le présent article traite d’un groupe particulier, celui des awlād al-nās, les enfants de mamlūk-s, à travers l’exemple d’une célèbre famille : les Banū Manǧak, descendants du puissant émir Manǧak al-Yūsufī (m. 1375). Grâce aux données fournies par les auteurs égyptiens et par certaines archives datant du début de la période ottomane, cette étude propose de combler le manque des sources syriennes et de reconstruire l’histoire des membres de cette famille et celle de leurs fondations pieuses à la fin de l’époque mamelouke. Il vise à mettre en lumière leurs stratégies d’insertion – tant dans la société que dans le paysage urbain de Damas –, ainsi que certaines modalités de la gestion de leur « patrimoine» familial, en vue d’éclairer la persistance de cette lignée au sein des élites damascènes.

Mots-clés : Damas – xve siècle – mamlūk-s – awlād al-nās – waqf – archives ottomanes.

The history of Damascus in the 15th century is still underestimated due to the shortage of local documents, Mamluk chronicles and archives. However, it is possible to rebuild the history of some notables’ families calling for other sources. The present paper treats of a particular group, the awlād al-nās—the children of Mamluks—, through the example of a famous family: the Banū Manǧak, descendants of the powerful amir Manǧak al-Yūsufī (d. 1375). It proposes—using data supplied by the Egyptian authors and by archives dating from the beginning of the Ottoman period also—to make up the lack of Syrian sources and to reconstruct the history of this family’s members and to focus on the destiny of their pious foundations at the end of the Mamluk period. This paper aims at bringing to light Banū Manǧak’s strategies of insertion – both in the society and in the townscape of Damascus, as well as their methods in the management of their family estates, in order to enlighten the longevity of this lineage within the Damascene elites.

Keywords: Damascus – 15th century – mamlūk-s – awlād al-nās – waqf – ottoman archives
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés