Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

Bibliothèque d’étude copte (BEC)

ISSN : 1110-0001

La collection Bibliothèque d’étude copte (BEC) réunit des éditions scientifiques de textes coptes et grecs ainsi que des études portant sur l’archéologie, l’architecture et l’histoire de l’Égypte chrétienne. La BEC contribue à mettre en lumière la richesse du patrimoine textuel et architectural de cette période clé de la civilisation égyptienne, maillon culturel entre les sociétés pharaonique et arabo-musulmane auquel l’Ifao consacre une grande part de ses activités de recherche.


17 notices, page 1 : 1 - 2

Vignette
IF1126, ISBN 9782724706826
2016 IFAO
Collection: BEC 25
1 vol., 112 p., 24 (343 EGP)
• Lire le sommaire

Les ostraca grecs et coptes du monastère de Baouît
conservés à la Fondation Bible+Orient de l’université de Fribourg (Suisse)

En 2005, grâce au don des héritiers d’un collectionneur privé, la Fondation Bible + Orient de l’Université de Fribourg (Suisse) put enrichir sa collection d’un lot de soixante-huit ostraca grecs et coptes. La formule « chine nsa », présente sur la quasi-totalité des documents, permet de les rattacher au monastère de Baouît, en Moyenne-Égypte, d’où ils proviennent sans aucun doute. Il s’agit de textes documentaires utilisés dans le cadre de la gestion économique du monastère et qui transmettent des ordres relatifs au transport de denrées, surtout de blé, vers le monastère. Ces ostraca se présentent comme un lot homogène et cohérent. La répétition d’anthroponymes, de toponymes, de dates, et le fait que la main d’un même scribe soit reconnaissable sur plusieurs d’entre eux, laissent croire que les ostraca de Fribourg ont constitué une archive dans l’Antiquité.

In 2005, the Bible + Orient Foundation at the University of Fribourg (Switzerland) enhanced its collection with a group of 68 ostraca, written in Coptic and Ancient Greek, and donated by the family of a Swiss collector. The expression “chine nsa” written on almost all the ostraca, leaves no room for doubt as to their origin: the monastery of Bawit, in Middle Egypt. The documentary texts on the ostraca concern the economic management of the monastery and were used for delivery requests of food, especially grain, from the surrounding fields. As a group, these ostraca are coherent and homogeneous. Repetition of personal names, toponyms and dates, as well as our ability to recognize the hand of a single scribe on several of them, suggest they come from one archive.


Vignette
IF1116, ISBN 9782724706710
2015 IFAO
Collection: BEC 24
2 vol., 336 + 208 p., 69 (986 EGP)
• Lire le sommaire

Ostraca et papyrus coptes du topos de Saint-Marc à thèbes

Le topos de Saint-Marc, établissement religieux situé sur la colline de Gournet Mourraï à Thèbes-ouest, fut fouillé par l’Ifao au début des années 1970. Le matériel trouvé lors des fouilles comprenait environ mille quatre cents ostraca et quelques dizaines de fragments de papyrus coptes. La sélection de quatre cent quarante textes publiés ici illustre, dans ses aspects économiques et administratifs, la vie de ce centre ecclésiastique entre le début du viie et la moitié du viiie siècle environ. Cette documentation confirme l’importance du prêtre Marc, une figure dont l’activité et l’influence sont déjà connues grâce à d’autres sites de la région. Elle aide aussi à comprendre le rôle du topos dans le réseau d’ermitages, de monastères et d’églises qui s’était développé à Thèbes-ouest à cette période.

The topos of St. Mark, a religious institution located on the hill of Qurnet Murai in Western Thebes, was excavated by the Ifao in the early 1970. The material found during the excavations included approximately 1400 Coptic ostraca and several dozen fragments of Coptic papyri. The selection of 440 texts published here illustrates, from the economic and administrative point of view, the life of this ecclesiastical center between the early 7th and half of the 8th century. This documentation confirms the importance of the priest Mark, whose activities and influence are already known from other sites in the region. It also helps to understand the role of the topos in the network of hermitages, monasteries and churches that had developed in Western Thebes at that time.


Vignette
IF1106, ISBN 9782724706611
2015 IFAO
Collection: BEC 23
1 vol., 214 p., 34 (486 EGP)
• Lire le sommaire

Monastères et sites monastiques d’Egypte

Durant des décennies, Maurice Martin a parcouru la campagne égyptienne et les bords du désert, afin de repérer, retrouver, décrire, les vestiges d’anciennes installations monastiques. Des vestiges qui sont parfois imposants, mais qui sont souvent ténus, tels ces nombreux ermitages aménagés dans des tombes antiques et des carrières abandonnées. Ces prospections, qui lui permirent d’alimenter des fiches, se prolongeaient par un travail sur carte, par de longues lectures, d’incessants croisements de sources. Il lui fut ainsi possible de reconstituer des histoires régionales, suivre les émergences de certains cultes et les disparitions d’autres, mesurer les rétractations de l’espace dit « chrétien » face à l’islamisation progressive de l’Égypte.

Ce précieux matériel, Maurice Martin fut longtemps réticent à le publier, mais il finit par accepter que, tel qu’il était, il constituait un formidable instrument de travail pour servir à l’histoire religieuse de l’Égypte tardo-antique et médiévale.

En complément de l'ouvrage, l'[Ifao met en ligne plus de 400 photographies prises par Maurice Martin à partir des années 1960->http://www.ifao.egnet.net/bases/publications/bec23/].

For decades Maurice Martin criss-crossed the Egyptian countryside and its desert fringes with the aim of discovering, recording and describing the remains of ancient monastic installations – remains sometimes imposing but often discreet, such as the many hermitages occupying ancient tombs and abandoned quarries. As a result of these investigations, he slowly built up a detailed and intricate index-card system, complemented and expanded by cartographical work, extensive bibliographic research and detailed cross-referencing of sources. With such a system it was possible for him to reconstruct regional histories, trace the emergence of certain cults and the disappearance of others, and measure the retraction of the so-called “Christian space” due to the increasing islamisation of Egypt.

Maurice Martin was long reluctant to publish this valuable material, but he finally accepted that, as it stands, it constitutes a formidable tool for research on the religious history of Egypt during Late Antiquity and the Medieval period.

In addition to the book, [Ifao published on line more than 400 photos taken by Maurice Marin during the 60s->http://www.ifao.egnet.net/bases/publications/bec23/].
Vignette
IF1090, ISBN 9782724706468
2014 IFAO
Collection: BEC 22
1 vol., 200 p., 34 (486 EGP)
• Lire le sommaire

Papyrus grecs et coptes de Baouît conservés au Musée du Louvre

Le monastère de Baouît en Moyenne-Égypte est l’un des plus grands monastères égyptiens et l’un des mieux connus. Jean Clédat y mena quatre campagnes de fouilles entre 1901 et 1905. L’archéologue fit, à cette occasion, une large moisson de papyrus et d’ostraca, plusieurs centaines en tout. Un corpus d’ostraca fut publié en 1999 (MIFAO 111) ; les papyrus sont restés inédits, à quelques exceptions près. La présente publication propose l’édition d’un lot de papyrus découverts par Clédat, et maintenant conservés au musée du Louvre. Les 73 fragments portent des textes grecs et coptes, essentiellement des documents administratifs ou privés, des comptes et de nombreuses lettres. Ce sont souvent des pièces modestes, mais elles participent à la reconstruction des archives de Baouît ; plus généralement, elles enrichissent notre connaissance de la vie au sein du monastère aux viie et viiie siècles. En annexe, un tableau reprend l’ensemble des papyrus et ostraca de Baouît publiés à ce jour, soit plus de 700 documents.

The monastery of Bawit in Middle Egypt is one of the biggest and best-known Egyptian monasteries. Between 1901 and 1905, Jean Clédat led four archaeological campaigns on the site. The archaeologist found a large amount of papyri and ostraca (up to several hundreds). A corpus of ostraca was published in 1999 (MIFAO 111). The papyri, with a few exceptions, have remained unpublished. The present book offers the edition of a batch of papyri discovered by Clédat and now kept in the Louvre Museum. The 73 fragments contain Greek and Coptic texts, mainly administrative or private ones, including accounts and many letters. Most of the documents are small, but they help reconstructing the archives of Bawit and, more generally, give us information on the life in the monastery in the 7th and 8th centuries. A table is given in appendix, which lists all the published papyri and ostraca from Bawit (more than 700 documents).


Vignette
IF1075, ISBN 9782724706178
2013 IFAO
Collection: BEC 21
2 vol., 808 p., 90 (1286 EGP)
• Lire le sommaire

Le Canon 8 de Chénouté
D’après le manuscrit Ifao Copte 2 et les fragments complémentaires

Chénouté (IVe-Ve siècle), abbé du grand monastère de Haute-Égypte connu sous le nom de « monastère Blanc » et écrivain copte par excellence, a composé neuf tomes de sermons de discipline monastique, appelés Canons. Comme tous les manuscrits de la bibliothèque du monastère, dispersés après leur découverte à la fin des années 1880, ces volumes ne nous sont parvenus qu’à l’état très fragmentaire.

Le Canon 8 constitue une heureuse exception, puisqu’un exemplaire datable du VIIIe siècle, et présent dans les collections de l’Ifao depuis plus de cent ans, se trouve presque intégralement conservé. C’est la description de ce manuscrit, son édition et la traduction des différents sermons qu’il contient, ainsi que la reproduction en couleurs de toutes les pages conservées au Caire, qui font l’objet de cette publication. L’accès à ce témoin précieux devrait intéresser tout autant les historiens du livre et les spécialistes de langue copte, que les historiens de ce monachisme égyptien dont Chénouté fut l’un des représentants les plus passionnés, mettant à le servir toutes les ressources d’une rhétorique enflammée et subtile.

Shenoute (4th-5th Cent.), the abbot of the great monastery in Upper Egypt known as “White Monastery”, and considered as the Coptic writer par excellence, is the author of nine books of so-called Canons, or sermons on monastic discipline. Scattered after their discovery in the late 1880’s, like all manuscripts from the Monastery’s library, these volumes have reached us only in a very fragmentary state.

Canon 8 is a welcome exception, as a copy, dated 8th Century and preserved up to 80%, has been kept in the collection of Ifao for over a hundred years. Presented here are the description, edition and translation of the various sermons contained in the manuscript, with colour reproductions of all the pages stored in Cairo. Such a valuable testimony should be of great interest to scholars in book history and Coptic language, as well as in Egyptian monasticism—which Shenoute, one of its most passionate representatives, served with a fiery and subtle rhetoric.


Vignette
IF1038, ISBN 9782724705720
2013 IFAO
Collection: BEC 20
1 vol., 148 p., 28 (400 EGP)
• Lire le sommaire

Survivance des sites monastiques paléochrétiens dans le Proche-Orient

Un grand nombre d’établissements monastiques se sont implantés dans le Proche-Orient paléochrétien dès le IVᵉ siècle. Si certains ont disparu, mais sont documentés par les textes littéraires, d’autres, parfois moins connus de cette tradition, ont laissé des traces archéologiques qui ont permis de les étudier.

Cet ouvrage rend compte de ces implantations paléochrétiennes en utilisant les textes littéraires et documentaires mais également les études archéologiques. Ainsi, sont abordés les laures et monastères du désert de Judée, les implantations ascétiques des Kellia et de la région thébaine, les fondations pachômiennes et le monastère de saint Jérémie à Saqqara.

A wide range of monastic settlements have been founded in the early Christian Middle East from the 4th century. If some disappeared, nevertheless, they are informed by the literary texts. And some others, sometimes less known from this documentation, left archaeological testimony which make it possible to study them.

This book presents these early Christian settlements by using at the same time the literary and documentary texts but also the archaeological evidence.

Lauras and monasteries of the Judean Desert, the ascetic establishments of Kellia and Theban region, Pachomian foundations and Saint Jeremy's monastery to Saqqara are considered.


Vignette
IF1008, ISBN 9782724705249
2009 IFAO
Collection: BEC 19
1 vol., 220 p., 24 (343 EGP)

Octraca grecs et coptes de Tell Edfou

Les 145 ostraca que nous devons aux fouilles franco-polonaises sur le site de Tell Edfou en Égypte sont un complément bienvenu à l'édition des papyrus grecs d'Appollônos Anô par R. Rémondon. Ils contribuent à une meilleure datation du dossier. Remarquables par l'adéquation entre le support, l'écriture et la langue du scripteur – copte sahidique classique ou «parler» d'Edfou, grec officiel – ils le sont aussi par la diversité des sujets abordés : vie religieuse, gestion d'un domaine, fiscalité, commerce, artisanat. Ce sont de précieux témoignages de la vie quotidienne au VIIᵉ siècle à Edfou.

The 145 ostraca excavated by the French/Polish archaeological mission at Tell Edfu in Egypt constitute an invaluable complement to the Greek papyri of Apollônos Anô published by R. Rémondon. They allow a more accurate dating of the previous Edfu documents. Remarkable by the adequacy between the support, the handwriting and the language of the writer (classical Sahidic Coptic or Edfu Coptic dialect, officiel Greek), they are also exceptional by the variety of the approached subjects: religious life, property management, taxation, trade, crafts. They are precious testimonies of the 7th century everyday life in Edfu.
Vignette
IF479, ISBN 9782724705126
2009 2e édition IFAO
Collection: BEC 12
1 vol., 20 (286 EGP)
• Lire le sommaire

La magie par les psaumes. Édition et traduction d’un manuscrit arabe chrétien d’Égypte (1ʳᵉ édition 1975)
Cet ouvrage paru en 1975, aujourd’hui réédité, est la publication d’un manuscrit probablement d’époque mamelouke rédigé en arabe et encore en usage dans les campagnes. Livre de recettes magiques, il fournit le mode d’emploi du texte du psaume qu’il convient de lire pour aider les individus dans leur vie quotidienne : conjuration des maladies ou des dangers divers, relations au sein de la famille ou de la communauté etc. , soit en tout cinq cent quarante cas, autant de témoignages des préoccupations d’une société paysanne chrétienne vivant en pays islamique.
Vignette
IF922, ISBN 9782724703665
2005 IFAO
Collection: BEC 18
2 vol., 616 p., 58 (829 EGP)

La révélation d’Antinoé par Albert Gayet. Histoire, archéologie, muséographie 2 vol.
Aujourd'hui encore, les fouilles, menées dès la fin du XIXe par l'archéologue Albert Gayet dans les nécropoles de l'antique cité, déjà ruinée, nous tendent un miroir déformant. C'est ici la véritable image de la cité, romaine puis byzantine, et surtout le portrait de ses habitants que nous avons tenté de restaurer et restituer, à l'aune de l'histoire du site d'abord, de la documentation ensuite, inédite et recouvrant presque une vingtaine d'années d'exploitation, en retenant tous les témoignages et critères objectifs. Le lecteur ne trouvera pas ici une simple compilation, encore moins un catalogue, mais une synthèse et un argumentaire; à travers la description méthodique, tantôt pittoresque tantôt laborieuse, de ses multiples facettes, Antinoé se laisse progressivement redécouvrir, de même que le concept « d'art copte » qui y trouva amplement son origine.
Vignette
IF920, ISBN 9782724703641
2004 IFAO
Collection: BEC 17
1 vol., 20 (286 EGP)

Ostraca grecs et coptes de Baouit
Bien que le site du monastère d'Apollo à Baouit n'ait encore été que très partiellement fouillé, ses archives, dispersées dans plusieurs collections et pas toujours identifiées comme telles, se reconstruisent peu à peu. Soixante-sept ostraca coptes et grecs conservés à l'Ifao ont ainsi été reconnus comme ceux que Jean Maspero avait trouvés lors de ses fouilles en 1913 et sont publiés ici. Il s'y ajoute un ostracon de l'université de Nancy. Cette série vient enrichir l'image qui se dégageait des textes de même nature trouvés par J. Clédat (MIFAO 111, 1999) et conservés au Louvre : celle d'un établissement religieux qui est aussi, aux alentours du VIIIe siècle, un grand propriétaire foncier gérant activement les récoltes de ses domaines agricoles.
17 notices, page 1 : 1 - 2

Nouveautés