Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees.

Nouveautés 2014 et 2015

Catalogue des parutions 2013-2014 :
domaine égyptologique (PDF, 5.4 Mb), domaine copte et arabisant (PDF, 4.7 Mb)

Vignette
IF1104, ISBN 978-2-7247-0659-8
2015
Collection: BiGen 47
1 vol., 240 p., 25 €
• Lire le sommaire

Jean-Philippe Lauer
Les pyramides de Sakkara / The pyramids of Sakkara
Edition bilingue

Vers 2700 av. J.-C., le pharaon Néteri-khet, premier roi de la IIIe dynastie, plus connu sous le nom de Djoser, installe son complexe funéraire au centre de la nécropole de Sakkara, sur un endroit déjà sacré et vénéré depuis plus de 400 ans au cours des règnes précédents. Le point culminant de ce complexe, la célèbre Pyramide à degrés, reste encore aujourd’hui le bâtiment le plus élevé de Sakkara, avec autour les pyramides de Sekhem-khet, Ouserkaf, Ounas et Téti.

Jean-Philippe Lauer, fonctionnaire éternel du Service des Antiquités d’Égypte et directeur de recherche honoraire du CNRS, a consacré 75 ans de sa vie de centenaire au travail de reconstitution du complexe de Djoser.

En 2015, l’Institut français d’archéologie orientale édite la septième édition du petit livre Les Pyramides de Sakkara, enrichie de nouvelles illustrations. Un humble témoignage devant l’œuvre de Jean-Philippe Lauer, qui, à travers cet ouvrage, nous offre une véritable immersion dans l’histoire de Sakkara. Un texte riche et précis, ainsi que de nombreuses photographies, détaillent les différentes découvertes et le long processus de restauration du complexe de Djoser, qui nous fascine depuis tant d’années.

Around 2700 BC, Neteri-khet, the first pharaoh of the Third Dynasty of Egypt—better known today as Djoser—sited his funerary complex at the heart of the Sakkara necropolis. Kings before him had already made Sakkara a place of veneration over the four centuries preceding his reign, and later kings followed Djoser’s example. Surrounded by the later pyramids of Sekhem-khet, Userkaf, Unis, and Teti, Djoser’s famous Step Pyramid is still the tallest construction at Sakkara.

The French architect Jean-Philippe Lauer devoted seventy-five of his hundred years to Sakkara, as a permanent employee of the Service des Antiquités d’Égypte and honorary research director of the CNRS, working on the reconstruction of the Djoser complex.

In 2015, this seventh edition of The Pyramids of Sakkara, re-issued with new illustrations by the Institut français d’archéologie orientale, bears faithful witness to Jean-Philippe Lauer’s work. Its informative, succinct text and numerous illustrations provide an immersive experience of the site and give a clear account of the fascinating story of the discovery and long restoration of the Djoser complex.
Vignette
IF1105, ISBN 978-2-7247-0660-4
2015
Collection: RAPH 37
1 vol., 400 p., 39 €
• Lire le sommaire

Mathieu Eychenne, Abbès Zouache
La guerre dans le Proche-Orient médiéval (Xe-XVe s.)
Etat de la question, lieux communs, nouvelles approches

Longtemps apanage des militaires, l’historiographie de la guerre a connu d’importants bouleversements après la Seconde Guerre mondiale. L’histoire militaire laissa alors la place à une histoire plus englobante, soucieuse d’analyser les liens étroits qui unissent la guerre à la société.

Progressivement, ce changement gagna les spécialistes du Proche-Orient médiéval. Cet ouvrage pluridisciplinaire, qui réunit des historiens et des archéologues, offre un bilan des principaux travaux réalisés jusqu’ici, et propose, par l’exemple, des perspectives de recherche. Il confirme que le fait guerrier joua un rôle moteur dans l’évolution des sociétés du Proche-Orient des xe-xve siècles.

Mathieu Eychenne (UMR 8167 Orient et Méditerranée, Paris), historien et arabisant, est spécialiste du Proche-Orient à l’époque mamelouke (xiiie-xve s.).

Abbès Zouache (CIHAM-UMR 5648, Lyon), historien et arabisant, est spécialiste de l’histoire de la guerre dans l’Orient médiéval.

__

For a long time, the history of war was the prerogative of military officers. After World War Two, it saw significant reorientations. Military history evolved into a more global history, which aims to analyse the interaction of war with societies.

These historiographical changes progressively affected researchers who deal with the history of the Medieval Near East. This pluridisciplinary book, gathering historians and archeologists, aims to give an assessment of the historiography of war in the Medieval Near East, and to provide new and original research perspectives. This book confirms that war played a key role in the development of Near Eastern societies from the tenth to the fifteenth century.

Mathieu Eychenne (UMR 8167 Orient et Méditerranée, Paris), Historian and Arabist specializing in the history of the Near East under the Mamluks (13th-15th C.).

Abbès Zouache (CIHAM-UMR 5648, Lyon), Historian and Arabist specializing in the history of war in the medieval Middle East.
Vignette
IF1099, ISBN 978-2-7247-0654-3
2014
Collection: RAPH 36
1 vol., 248 p., 26 €
• Lire le sommaire

Essam Salah el-Banna
Le voyage à Héliopolis
Descriptions des vestiges pharaoniques et des traditions associées depuis Hérodote jusqu’à l’expédition d’Egypte

La ville d’Héliopolis d’Égypte a, de tout temps, exercé une fascination sur ses visiteurs. D’aucuns y reconnurent les lieux de résidence des fameux prêtres-magiciens des pharaons, ceux-là même qui avaient prodigué leur enseignement à quelques grands hommes de la Grèce antique ; d’autres, les lieux d’épisodes fameux des Saintes Écritures ; d’autres encore, des vestiges étranges aux vertus miraculeuses.

Cet ouvrage réunit les descriptions d’Héliopolis puis de ses ruines par des pèlerins, voyageurs, géographes et autres historiens d’horizons culturels différents : Grecs, Romains, Musulmans, Juifs, Chrétiens d’Orient et d’Occident. Ces témoignages, compris entre le ve siècle av. J.-C. et la toute fin du xviiie siècle, nous renseignent sur l’aspect du site et de ses monuments au fil des siècles, sur son histoire et, par-dessus tout, sur les légendes bâties autour de ce haut lieu universel.

The city of Heliopolis in Egypt has always fascinated its visitors. Some recognized the residence of the famous magician-priests of the Pharaohs, those who gave their teachings to some great men of ancient Greece; others, the places of famous episodes of the Holy Scriptures; even others, some strange remains with miraculous virtues.

This book gathers the descriptions of Heliopolis and its ruins by pilgrims, travelers, geographers and historians from different cultural backgrounds: Greeks, Romans, Muslims, Jews, Christians of Orient and Occident. These testimonies, from the 5th century BC to the end of the 18th century AD, tell us about the appearance of the site and its monuments over the centuries, its history and above all, the legends developed around this universal symbolic place.

Essam Salah el-Banna est professeur d’archéologie à l’université d’Hélouan (Égypte) ; Stéphane Pasquali est maître de conférences en égyptologie à l’université Paul-Valéry Montpellier (France).

Essam Salah el-Banna is Professor of Archaeology at the Helouan University (Egypt); Stéphane Pasquali is Lecturer in Egyptology at the University Paul-Valéry Montpellier (France).


Vignette
IF1087, ISBN 978-2-7247-0642-0
2014
Collection: EtudUrb 9
4 vol., 1260 p., 138 €
• Lire le sommaire

M.-Fr. Boussac, S. Denoix, Th. Fournet, B. Redon (éd.)
25 siècles de bains collectifs en Orient
Proche-Orient, Egypte et péninsule Arabique

Depuis 2006, Balnéorient mène une enquête sur le bain collectif en Méditerranée orientale, de l’Antiquité (haute époque hellénistique) à l’époque contemporaine. Ce programme fédératif s’était donné pour but d’étudier les divers aspects d’une pratique sociale dans une région qui n’avait jamais encore été prise comme épicentre d’une réflexion menée à la fois sur le temps long et dans un cadre géographique large.

L’ouvrage présent réunit 63 articles, études de cas et synthèses, accompagnés d’une bibliographie commune. Ils examinent le phénomène balnéaire à l’échelle du Proche-Orient et permettent d’en proposer une vision d’ensemble, ne serait-ce que pour en souligner la complexité et mettre en lumière l’extrême richesse du patrimoine thermal de cette région. L’approche diachronique adoptée permet, en particulier, de proposer une autre lecture de l’histoire du bain collectif, ailleurs présentée comme ponctuée de temps forts, que seraient les époques romaine et ottomane, et jalonnée de moments atones ou de périodes de reculs comme la fin de l’Antiquité ou l’époque contemporaine. Au contraire, le présent ouvrage démontre l’extrême richesse et la diversité du patrimoine balnéaire du Proche-Orient, à toutes les époques et dans toutes les contrées sur lesquelles a porté notre étude.

يعرض هذا الكتاب نتائج أبحاث بدأت منذ عام 2006، وهى تتعلق بدراسة الحمّامات العامة فى الجانب الشرقى من البحر الأبيض المتوسط بين الفترة الهلينيستية والفترة المعاصرة. وكان الهدف من هذا البحث، الذى تم تأييده من قبل الوكالة الوطنية للبحوث، هو دراسة مختلف جوانب الممارسات الاجتماعيّة فى منطقة لم يُجر فيها حتى الآن أى نوع من الدراسات سواء فى إطار زمنى طويل المدى أو على نطاق جغرافى واسع، ويحتوى الكتاب على 63 مقال وقائمة مراجع مشتركة.

يتفحّص هذا المؤلَّف مسألة الحمامات العامة على مقياس الشرق الأدنى، ويسمح باقتراح نظرة شمولية تُظْهر التعقيدات المرتبطة بتلك المسألة، كما أنه يُلقى الضوء على الأهمية التراثية للحمامات العامة فى هذه المنطقة. إنّ هذه الدراسات تعتمد على التسلسل الزمنى، بحيث تُتيح لنا الفرصة لاقتراح قراءة أخرى لتاريخ الحمامات العامّة. وتلك القراءة تختلف عن سابقاتها طبقاً لفترات مزدهرة كالعصرين الرومانى والعثمانى، وعصور تراجُع مثل نهاية الفترتين الكلاسيكية والمعاصرة. وعلى العكس من ذلك، فيثبت هذا البحث أقصى درجات الثراء والتنوع فيما يتعلق بالتراث الحمّامى فى الشرق الأدنى فى كل العصور وفى جميع البلدان التى تناولتها الدراسة.

Since 2006 the Balnéorient team has been studying ancient (from the Early Hellenistic period on) to contemporary collective baths in the Eastern Mediterranean. This federative program aimed at examining the various aspects of this hugely attested social practice in an area that had never been, so far, taken as the focal point of a survey on both the longue durée and this wide geographical context.

The present book includes 63 articles, case studies and syntheses, together with a common bibliography. These articles examine the bathing phenomenon within the broader Middle Eastern context and allow for a panoramic view of the phenomenon that underlines its complexity and highlights the striking wealth of bath-related heritage in this region. The diachronic approach, in particular, suggests a history of the bathing phenomenon across times that differs from the one which was presented elsewhere as being made of peaks, such as the Roman and Ottoman periods, and stagnant phases or declines, such as the end of Antiquity or the modern era. On the contrary, this book demonstrates the extreme richness and diversity of the Middle East bath-related heritage, in all periods and in all countries in which we conducted our study.


Vous pouvez acquérir ces articles en fichiers PDF en cliquant sur le titre puis 'Ajouter au panier'.

You can buy these papers as PDF files by clicking on the title then 'Add to cart'.

>>Voir les détails de tous les articles - See all papers details

Vignette
IF1097, ISBN 978-2-7247-0652-9
2014
Collection: AnIsl 47
1 vol., 572 p., 79 €
• Lire le sommaire

Collectif
Annales islamologiques 47

Le volume 47 des Annales islamologiques comprend, comme les précédents, un dossier et des varia. Le dossier, intitulé « Histoires de famille », a été dirigé par Julien Loiseau. Son introduction et ses treize articles dressent un large panorama des représentations et des pratiques de la famille dans toutes les acceptions du terme, en al-Andalus, au Proche-Orient, et dans le monde iranien entre le IXe et le XVIe siècles.

Revisitant un champ d’études récemment remis en faveur, le dossier propose de renouveler l’approche du sujet en multipliant les études de cas, de manière à offrir autant d’angles de vue originaux : le lecteur sera ainsi à même d’appréhender à la fois les dimensions normative ou transgressive, politique, économique, affective, des réalités multiformes que recouvre le terme de « famille ». Car l’idée et la pratique de la famille touchaient à des questions complexes : l’autorité spirituelle, intellectuelle ou politique, et sa transmission, le patrimoine, les réseaux d’alliance, les rapports de genre, le statut des personnes, leur (in)visibilité, enfin l’expression de soi, conventionnelle ou singulière.

En s’appuyant sur des documents de nature variée — chroniques, dictionnaires biographiques, hagiographies, poésie, textes juridiques, actes de fondations pieuses, — ce dossier dessine une histoire sensible des sociétés du Proche et Moyen-Orient musulman médiéval.

Sept articles de varia en français, anglais et arabe témoignent de la multiplicité des disciplines qui traitent du monde musulman : grammaire, linguistique, histoire du droit, histoire religieuse, histoire politique, architecture et étude de corpus matériels.

The 47th issue of the Annales islamologiques includes a folder and varia, as was the case of the preceding issues. The folder called “Family Stories” is edited by Julien Loiseau. An introduction and thirteen articles draw a wide overview of the representations and practices of family in all the meanings of the word, in Muslim Spain and the Middle East, from the 9th to the 16th centuries.

Scrutinizing a field of studies that regained much favour of late among scholars, the folder aims at renewing the approach to the topic by multiplying case studies, in order to offer original viewpoints: it allows the reader to consider the wide range of meanings conveyed by the word “family”, from rules and their breaking, to political, economical, and emotional aspects. For family aroused complex issues: authority, and the transmission of authority, in its spiritual, intellectual and political dimensions; heritage; networks of alliance; gender relations; status of the individuals, their visibility of invisibility; and the expression of the self in conventional as well as singular ways.

By relying on documents of various nature, i. e. chronicles, biographical dictionaries, hagiographies, poetry, juristic literature, pious foundations deeds, the original contributions to this folder concur in drawing a sensitive history of Near and Middle Eastern medieval societies.

The varia part of the issue includes seven articles in French, English and Arabic, testifying to the variety of disciplines dealing with the Muslim world: grammar, linguistics, history of law, history of religion, political history, architecture, study of material documentation.

Vous pouvez acquérir ces articles en fichiers PDF en cliquant sur le titre puis 'Ajouter au panier'.

You can buy these papers as PDF files by clicking on the title then 'Add to cart'.

>>Voir les détails de tous les articles - See all papers details

Vignette
IF1092, ISBN 978-2-7247-0647-5
2014
Collection: PalHiero 6
1 vol., 280 p., 45 €
• Lire le sommaire

Äke Engsheden
Le naos de Sopdou à Saft el-Henneh (CG 70021)

La forme et la fonction des hiéroglyphes inscrits sur le naos du dieu Sopdou, retrouvé à Saft el-Henneh et conservé aujourd’hui au Musée égyptien du Caire, sont étudiées dans cet ouvrage. Inscrit sur ses quatre faces, ce monument de la xxxe dynastie présente un grand intérêt pour l’épigraphie, d’autant que cette période de l’histoire égyptienne est assez pauvre en inscriptions monumentales. Les planches présentent les fac-similés de près de 1500 signes répartis en 443 catégories et décrits selon la forme établie pour la collection Paléographie hiéroglyphique : identification du signe, description paléographique avec une attention particulière portée sur les attestations des monuments contemporains, et fonction. Cette étude du naos de Sopdou intéressera aussi plus largement les spécialistes de l’art et de la religion de la Basse Époque.

The present work examines the form and function of hieroglyphic signs on the naos of Sopdu from Saft el-Henneh, now in the Egyptian Museum in Cairo. This monument, dating to the 30th Dynasty and inscribed on all four sides, is of considerable epigraphic interest, as there are few similarly long inscriptions from that period. The plates show almost 1,500 signs that have been drawn specially to accompany this publication. These are grouped into 443 categories which are described in the usual format of the collection Paléographie hiéroglyphique: identification of the sign, palaeographical description with particular reference to parallels on contemporary monuments, and function. This volume on the naos of Sopdu is likewise of interest for anyone involved in the study of Egyptian art and religion in the Late Period.
Vignette
IF1089, ISBN 978-2-7247-0644-4
2014
Collection: BiEtud 160
2 vol., 752 p., 89 €
• Lire le sommaire

Frédéric Payraudeau
Administration, société et pouvoir à Thèbes sous la XXIIᵉ dynastie bubastite

Les études sur l’Égypte de la Troisième Période intermédiaire (c. 1069-664 av. J.-C.) se sont multipliées depuis une quarantaine d’années, s’intéressant tour à tour à l’histoire, la culture matérielle ou la religion, beaucoup plus rarement à l’administration et à la société. Bien que l’apport de la prosopographie à ces recherches ait été important, les liens qu’elle entretient avec l’histoire institutionnelle et l’anthropologie politique et sociale n’ont que rarement été exploités. Cet ouvrage propose donc une histoire sociopolitique de l’Égypte de l’époque libyenne (XXIIe dynastie, c. 943-730 av. J.-C.) à travers le cas de la ville de Thèbes. Il rassemble une analyse chronologique de cette période complexe et une recherche prosopographique des familles de notables régionaux, qui débouche sur une synthèse d’histoire administrative à partir des titulatures des fonctionnaires. Enfin, l’étude des rapports complexes entretenus par le pouvoir royal, moins « libyen » qu’on ne l’a dit, avec la société thébaine, tout comme l’examen des structures de cette société à la lumière de l’anthropologie, permettent de mettre en évidence, à la fois, l’originalité de cette période et la continuité des traditions royale et étatique dans l’histoire égyptienne du premier millénaire avant notre ère.

The studies on Egypt of the Third Intermediate Period (c. 1069-664 BC) multiplied since around forty years, being interested in the History, the material culture or the religion, much more rarely to the administration and to the society. Although the contribution of the prosopography in these researches is important, the links which it maintains with the institutional history and with the political and social anthropology had only rarely exploited. This work thus proposes a socio-political history of Egypt during the Libyan Period (XXIIth Dynasty, c. 943-730 BC) through the case of the city of Thebes. It gathers a chronological analysis of this often disturbed period and a prosopographical research on local families, which results in a synthesis of administrative history from the titles of the state officials. Finally, the study of the complex relationships maintained by the royal power, less “Libyan” than previously said, with the Theban society, and the analyse of the structures of this society in the light of the anthropology, allow to highlight the originality of this period and the continuity of the royal and state tradition in the Egyptian History of the First Millennium BC.
Vignette
IF1090, ISBN 978-2-7247-0646-8
2014
Collection: BEC 22
1 vol., 200 p., 34 €
• Lire le sommaire

Sarah J. Clackson et Alain Delattre
Papyrus grecs et coptes de Baouît conservés au Musée du Louvre

Le monastère de Baouît en Moyenne-Égypte est l’un des plus grands monastères égyptiens et l’un des mieux connus. Jean Clédat y mena quatre campagnes de fouilles entre 1901 et 1905. L’archéologue fit, à cette occasion, une large moisson de papyrus et d’ostraca, plusieurs centaines en tout. Un corpus d’ostraca fut publié en 1999 (MIFAO 111) ; les papyrus sont restés inédits, à quelques exceptions près. La présente publication propose l’édition d’un lot de papyrus découverts par Clédat, et maintenant conservés au musée du Louvre. Les 73 fragments portent des textes grecs et coptes, essentiellement des documents administratifs ou privés, des comptes et de nombreuses lettres. Ce sont souvent des pièces modestes, mais elles participent à la reconstruction des archives de Baouît ; plus généralement, elles enrichissent notre connaissance de la vie au sein du monastère aux viie et viiie siècles. En annexe, un tableau reprend l’ensemble des papyrus et ostraca de Baouît publiés à ce jour, soit plus de 700 documents.

The monastery of Bawit in Middle Egypt is one of the biggest and best-known Egyptian monasteries. Between 1901 and 1905, Jean Clédat led four archaeological campaigns on the site. The archaeologist found a large amount of papyri and ostraca (up to several hundreds). A corpus of ostraca was published in 1999 (MIFAO 111). The papyri, with a few exceptions, have remained unpublished. The present book offers the edition of a batch of papyri discovered by Clédat and now kept in the Louvre Museum. The 73 fragments contain Greek and Coptic texts, mainly administrative or private ones, including accounts and many letters. Most of the documents are small, but they help reconstructing the archives of Bawit and, more generally, give us information on the life in the monastery in the 7th and 8th centuries. A table is given in appendix, which lists all the published papyri and ostraca from Bawit (more than 700 documents).


Vignette
IF1095, ISBN 978-2-7247-0650-5
2014
Collection: BCE 24
1 vol., 352 p., 39 €
• Lire le sommaire

Collectif
Bulletin de liaison de la céramique égyptienne 24

Ce nouveau volume du Bulletin de liaison de la céramique égyptienne 24 (BCE) est un hommage à Helen JACQUET-GORDON, chercheur accompli et éditrice zélée du BCE entre 1977 et 2004, qui nous a quitté en avril 2013.

Cette dernière livraison du BCE présente l’actualité de la recherche céramique de l’Ancien Empire à l’époque islamique, en suivant un « Parcours régional » qui comprend 12 sites archéologiques des régions du Littoral méditerranéen, du Delta, de la région memphite, de la région thébaine, de la Haute-Égypte, des oasis de el-Hayz et de Dakhla, et enfin du Nord-Sinaï.

Le BCE 24 innove en proposant une seconde partie intitulée « Inventaire des sites de production céramique en Égypte et en Basse-Nubie, du Prédynastique à l’époque moderne ». Elle regroupe quatre articles dont le premier est un inventaire archéologique des sites de production céramique publiés pour l’ensemble du territoire égyptien, de l’époque prédynastique (Nagada II) à l’époque moderne (XVIIIe siècle). Il est accompagné de tables et de cartes spécialement conçues pour illustrer et synthétiser les données archéologiques, bibliographiques et chronologiques. Les autres articles offrent les premiers résultats des fouilles d’ateliers de potiers datés du Nouvel Empire à l’époque romaine, mis au jour dans la Maréotide, le Delta, et la Haute-Égypte.

This new volume of the Bulletin de liaison de la céramique égyptienne 24 (BCE) is a tribute to Helen JACQUET-GORDON, accomplished researcher and zealous editor of BCE between 1977 and 2004, who passed away in April 2013.

BCE presents the latest Ceramics Researchs from Old Kingdom to Islamic Period, following a « Regional order » which includes 12 archaeological sites in the regions of the Mediterranean Coastline, Delta, Memphis area, Theban region, Upper Egypt, oasis of el- Hayz and Dakhla, and North Sinai .

The BCE 24 innovates by offering a second part entitled « Inventory of pottery production sites in Egypt and Lower Nubia from Predynastic to Modern periods ». It consists of four contributions, the first is an archaeological inventory of pottery workshops published for the whole Egyptian territory, from Predynastic Period (Naqada II) to Modern Period (18th century). He goes along with tables and maps specially designed to illustrate and summarize the archaeological, bibliographic and historical data. Other contributions provide the first results of the excavations of pottery workshops dating from the New Kingdom to Roman Times from sites in the Mareotid area, Delta and Upper Egypt.


Vignette
IF1096, ISBN 978-2-7247-0651-2
2014
Collection: BIFAO 113
1 vol., 462 p., 50 €
• Lire le sommaire

Collectif
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 113

Le Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) couvre l’ensemble des champs de l’égyptologie depuis sa première publication en 1901. Le présent volume regroupe dix-sept contributions dont l’aire chronologique s’étend de l’Ancien Empire jusqu’à l’époque byzantine et qui illustrent l’état des recherches actuelles dans les domaines de l’archéologie, l’épigraphie, la lexicographie, l’iconographie, la religion et la philologie.

The Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) has covered the entire field of egyptology since its first appearance in 1901. The most recent volume holds 17 contributions with a chronological spread from the Old Kingdom up to the Byzantine period, and it illustrates the present state of research in the areas of archaeology, epigraphy, lexicography, iconography, religion and philology.

Vous pouvez acquérir ces articles en fichiers PDF en cliquant sur le titre puis 'Ajouter au panier'.

You can buy these papers as PDF files by clicking on the title then 'Add to cart'.

>>Voir les détails de tous les articles - See all papers details

Vignette
IF1094, ISBN 978-2-7247-0649-9
2014
Collection: BiGen 46
1 vol., 450 p., 29 €
• Lire le sommaire

Ruey-Lin Chang
Un dossier fiscal hermopolitain d’époque romaine

Dans cet ouvrage, une enquête est menée sur un dossier fiscal constitué de trois rouleaux de papyrus grecs entièrement inédits, datés de l’an 3 de Trajan (99/100 apr. J.-C.) et provenant d’Hermopolis, métropole du nome hermopolitain (al-Ashmûnayn, Moyenne-Égypte). Ce dossier, conservé à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, se présente sous la forme d’un grand nombre de fragments de papyrus fort mutilés. L’auteur a procédé à un travail de remontage d’envergure, nécessaire avant une lecture méthodique de ces manuscrits.

L’édition des textes, en partie sélective, est précédée d’une introduction comportant une méthodologie de reconstitution des papyrus, une analyse de la structure des textes, une étude paléographique et une remise en contexte de la documentation dans son cadre historique. La recherche effectuée sur ce dossier complexe, mais essentiel pour combler des lacunes de nos connaissances sur la fiscalité d’époque romaine, livre une vue kaléidoscopique sur la situation agricole et fiscale de la région sud du nome hermopolitain, peu connue au tournant des ier-iie siècles apr. J.-C. Elle permet également de pénétrer dans l’administration centrale du nome et de retracer plusieurs aspects de la technique fiscale employée en Égypte romaine.

Un DVD permet au lecteur d’agrandir à volonté les photographies du papyrus.

Three unedited tax rolls of Greek papyri which constitute a coherent dossier of the Roman taxation are investigated in this book. They come from Hermopolis (al-Ashmûnayn, Middle Egypt), capital of the Hermopolite nome, and are datable to the year 3 of Trajan (99/100 AD). These rolls, broken into a great number of seriously battered fragments and housed in the Bibliothèque nationale et universitaire of Strasbourg, have been methodically reconstructed; this reconstruction has allowed for a critical reading of the texts.

The edition of the selected texts is preceded by an introduction on the methodology of how the papyrus fragments were reconsrtucted, an analysis of the structure of the texts, a palaeographical study, as well as an exploration into the historical context. The research project on this dossier, complex yet essential to a better understanding of the Roman taxation system in Egypt, offers an unforeseen prospective on the agricultural and fiscal situation of the southern region of the Hermopolite nome at the turn of the 2nd century ad; this is an area that has reamined under-researched. This study also takes a closer look at the central administration of the nome and several technical aspects of taxation system in Roman Egypt.

The attached DVD allows readers to enlarge at will the photographs of the papyri.


Vignette
IF1093, ISBN 978-2-7247-0648-2
2014
Collection: FIFAO 73
1 vol., 320 p., 49 €
• Lire le sommaire

Béatrix Midant-Reynes, Nathalie Buchez (éds)
Tell-El-Iswid
2006-2009

Découvert lors de prospections effectuées en 1987 par l’université d’Amsterdam, Tell el-Iswid s’est d’emblée présenté comme un site de première importance pour la connaissance du IVe millénaire dans le delta oriental du Nil. Tell el-Iswid fait partie d’un ensemble d’occupations humaines installées hors inondation, sur des gezira, qui témoignent des changements culturels majeurs ayant affecté cette partie septentrionale de l’Égypte à cette époque. L’un des principaux intérêts de Tell el-Iswid est de présenter une stratigraphie qui couvre la totalité du IVe millénaire. C’est vers cet objectif que se sont concentrés, de 2006 à 2009, les efforts de la mission française, dans le cadre de l’Institut français d’archéologie orientale, avec le soutien financier de la Commission des fouilles du ministère des Affaires étrangères. L’ouvrage présente l’ensemble des résultats obtenus de la réalisation d’une coupe transversale de 22 m de longueur sur 2 m de hauteur, qui a permis de préciser, de compléter et d’élargir la stratigraphie observée et décrite par l’équipe hollandaise quelque vingt ans auparavant. Les travaux effectués ont également permis d’appréhender les modes d’occupation de la gezira dans cette partie du tell, les traditions culturelles, qui connaissent des changements notoires, observables dans les structures domestiques – avec notamment l’apparition de l’architecture de briques crues –, dans les évolutions de la céramique et de l’industrie lithique. Les études conduites sur l’économie de subsistance, végétale et animale, montrent que de tels changements y sont également perceptibles.

_______

Tell el-Iswid was discovered during the surveys made in 1987 by the University of Amsterdam, and was immediately recognised as an important site that provided information about the eastern Nile Delta in the 4th Millenium BCE Tell el-Iswid forms part of a set of human settlements located away from floods, on geziras, which bear witness to the major cultural changes that have affected the northern part of Egypt at the time. A significant component of Tell el-Iswid is the stratigraphy of the site, which spans the entire 4th millenium. It was this aspect that was the focus of the French mission between 2006 and 2009, which was undertaken within the Framework of the Institut français d’archéologie orientale and with the financial support of the Commision on Archaeological Excavations of the Foreign Affairs Ministry. This publication presents the results that were achieved by implementing a cross section 22 m in length and 2 m in height at the site. Using this technique the mission was able to clarify and expand the stratigraphy that was described by the Dutch team some twenty years ago. The cross section, as well as additional work at the site, has assisted in understanding the natural development and the land use of the gezira in this part of the tell. Development of cultural traditions can also be observed, such as notable changes in domestic features, including the appearance of mud-brick architecture, as well as changes in the ceramic and stone industries. Further studies conducted on the subsistence economy, including plants and animals, reveal additional changes.
Vignette
IF1085, ISBN 978-2-7247-0638-3
2014
Collection: BiEtud 158
1 vol., 546 p., 69 €
• Lire le sommaire

Cédric Meurice
Jean Clédat en Égypte et en Nubie (1900-1914)

La découverte de l’Égypte a eu ses périodes heureuses ; le début du XXe siècle, malgré de profonds bouleversements, en est une. De Cheikh Zouède à l’ouadi Halfa, Jean Clédat, qui a croisé les principaux acteurs de la protection et de la promotion du patrimoine égyptien, fut l’un de ses représentants les plus enthousiastes. L’auteur a consulté l’ensemble des archives du savant pour dresser le tableau de ses multiples activités, qui oscillaient entre archéologie, ethnologie, muséologie et cartographie. Le lecteur découvrira une œuvre riche, originale, souvent dépassée par elle-même, où la part d’inachevé est grande, tant furent ouvertes les pistes de recherches.

Docteur en histoire de l’art et archéologie de l’antiquité tardive, Cédric Meurice est collaborateur scientifique au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre.

The discovery of Egypt had its fortunate times; the beginning of the 20th century, in spite of profound overthrows, is one of them. From Sheikh Zouede to ouadi Halfa, Jean Clédat, who met the main actors of the protection and the promotion of the Egyptian heritage, was one of its most enthusiastic representatives. The author referred to all the scholar’s archives to depict his multiple activities, which oscillated between archaeology, ethnology, museology and cartography. The reader will discover a rich and original work, often overtaken by itself, where the part of unfinished is important, considering how opened were the trails of research.

PhD in art history and archeology of late antiquity, Cédric Meurice is research associate in the Department of Egyptian Antiquities from the Louvre Museum.