Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

pdf
AnIsl045_art_06.pdf (0.45 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 45
2011 IFAO
18 p.
gratuit - free of charge
The Formation of Islamic Law. The Egyptian School (750-900).

In the past 20 years, scholars have uncovered a trove of manuscripts in the libraries of Egypt and North Africa that serve as direct witnesses to the legal activity of mid-ninth century Egypt. The quality of this evidence allows us not only to demonstrate that Egypt formed a center of legal scholarship, but also that its scholars did much more than merely elaborate on the works of what Joseph Schacht called the ancient Medinan school ; rather, Egyptians seem to have anticipated developments on other areas of the Islamic world. Early texts attributed to scholars from Iraq are mostly based on late manuscripts that demonstrate significant editing by students ; therefore reconstructions of the early Ḥanafī school remain speculative. In contrast, we can say with great confidence that Egypt’s contribution to ninth-century Islamic jurisprudence was profound, and it may rightfully be called the birthplace of both the Šāfiʿī and Mālikī schools, the two major schools of African Islam. From this foundation, it is possible to re-read historical and other literary sources to suggest that Egypt itself may have been the site of a more sophisticated ancient legal school than Schacht and others have admitted.

Keywords : Islamic law – Egypt – Egyptian – legal schools – jurists – Alexandria – Fusṭāṭ – hadith – legal texts – Arabic manuscripts

De précieux manuscrits découverts ces vingt dernières années dans des bibliothèques d’Égypte et d’Afrique du Nord témoignent directement des activités juridiques qui prirent place en Égypte au milieu du IXe siècle. La qualité de cette documentation permet non seulement de démontrer que l’Égypte constituait un centre de savoir juridique, mais aussi que ses savants ne se contentèrent pas de développer la doctrine de ce que Joseph Schacht appelait l’ancienne école de Médine ; les Égyptiens semblent de fait avoir anticipé les développements qui se produisirent dans d’autres régions du monde musulman. Les anciens textes attribués à des savants iraqiens sont pour la plupart basés sur des manuscrits tardifs témoignant d’un important travail éditorial par leurs étudiants ; c’est pourquoi la reconstruction de l’ancienne école ḥanafite demeure spéculative. En revanche, nous pouvons affirmer en toute confiance que l’Égypte contribua profondément aux développements de la jurisprudence islamique du IXe siècle, et que cette province mérite d’être considérée comme le lieu de naissance des écoles šāfiʿite et mālikite, les deux principales écoles de l’islam africain. Une relecture des sources historiques et littéraires suggère en effet que l’Égypte pourrait avoir été elle-même le berceau d’une ancienne école juridique plus sophistiquée que ce que Schacht ou d’autres spécialistes ont jusqu’ici admis.

Mots-clés : droit musulman – Égypte – égyptien – écoles juridiques – juristes – Alexandrie – Fusṭāṭ – ḥadīṯ – textes juridiques – manuscrits arabes


1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

Nouveautés