Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

pdf
AnIsl045_art_02.pdf (0.57 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 45
2011 IFAO
24 p.
gratuit - free of charge
Espaces maritimes et polycentrisme dans l’Islam abbasside.

La Bagdad abbasside fut le creuset de la première écriture descriptive, conservée, de l’espace islamique, à partir du IXe siècle. L’universalisme islamique incarné par le califat abbasside à partir de 749 a donné lieu à une représentation et à une description de la terre, organisée autour d’un centre, Bagdad, par rapport auquel certaines régions sont considérées comme périphériques. Parmi ces territoires, les espaces maritimes ont été largement négligés par l’historiographie qui s’est penchée sur l’histoire de la représentation de l’Islam médiéval, alors que les deux mers principales, l’océan Indien, « mer des Arabes », et la Méditerranée, « mer des Romains », apparaissent en bonne place dans la hiérarchie spatiale de l’Empire islamique. Le rôle de voie privilégiée du commerce, plus particulièrement dévolu à l’océan Indien, et celui de territoire du ǧihād, qui caractérisait la Méditerranée à l’époque abbasside, favorisa la définition dans la littérature d’adab de deux espaces de civilisation, à travers la description des deux mers. Cette exposition littéraire, dans les géographies et les chroniques, laisse transparaître le rôle considérable joué par les mers dans la représentation d’un Islam universel. Les territoires maritimes ont ainsi constitué des pôles essentiels mais divers de l’espace islamique médiéval.

Mots-clés : califat – universalisme – espaces islamiques – géographie arabe – polarités maritimes

Ninth century Abbasid Baghdad is the source of the first descriptive Arabic literature, extant in the Islamic world. The Islamic universalism, exemplified since 749 by the Abbasid caliphate, gave rise to a representation and a description of the entire Earth, organised around a centre, Baghdad, and outlying areas. Among these areas, the seas have been largely neglected by historians interested in the history of the representation of medieval Islam, even if the two major oceans, the Indian Ocean (“sea of Arabs”) and the Mediterranean (“Sea of Romans”) appear prominently in the spatial hierarchy of the Islamic empire. Their roles as privileged trade routes, particularly the Indian Ocean, and as territory of jihad, which mostly characterized the Mediterranean during the Abbasid period, allowed the definition of two areas of civilization within the adab literature, through the description of the two seas. Thus, this geographic and historical writing reveals the great role of the seas in the representation of a universal Islam. The maritime territories constituted therefore significant, but varied, poles of the Islamic medieval world.

Keywords : caliphate – universalism – Islamic spaces – Arabic geography – maritime polarity


1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

Nouveautés