Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : [1]

pdf
AnIsl042_art_17.pdf (0.14 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 42
2008 IFAO
32 p.
gratuit - free of charge
Ḥayrīǧ, Šarwayn, Ḫalfāt, les ports anciens du Mahra (Yémen, c. IXe-XIIe siècles).

Les prospections menées en 1996-1999 sur la côte de la province yéménite du Mahra, non loin de l’Oman, ont permis de découvrir plusieurs grands sites portuaires qui témoignent de l’implication de cette région dans les réseaux économiques de l’océan Indien à l’époque médiévale. Trois d’entre eux, Ḫayrīǧ, Šarwayn et Ḫalfūt, ont visiblement joué un rôle majeur dans ces échange au début de la période islamique (c. ixe-xiie siècles), un fait attesté par les sources littéraires, comme par la présence de vastes nécropoles et de céramiques importées, de la Chine, de l’Inde, de la région du golfe Persique, du Yémen occidental et de l’Afrique orientale. Ces trois établissements étaient déjà en activité à l’époque sudarabique, notamment le site de Ḫalfūt qui semble pouvoir être identifié au célèbre port antique de Syagros, mais notre méconnaissance de la céramique d’époque omeyyade dans la région ne permet pas de savoir s’ils furent également occupés au tout début de l’islam. Šarwayn a été abandonné au xiie siècle, en même temps semble-t-il que l’entrepôt de Šarmā au Ḥaḍramawt, mais Ḫayrīǧ et Ḫalfūt ont poursuivi leurs activités dans le commerce maritime jusqu’aux environs du xviie siècle.

Mots-clés : Yémen, Mahra, océan Indien, Moyen Âge, ports, commerce, céramique.

***

Surveys conducted in 1996–1999 on the coast of the Mahra province in Yemen, near the Omani border, led to the discovery of several large harbour sites which show the involvement of the area in the Indian Ocean trade networks during the mediaeval period. Three of them, Ḫayrīǧ, Šarwayn and Ḫalfūt, obviously played an important part in these networks during the early Islamic period (c. ninth-twelfth centuries); this is attested by the literary sources, as by the presence of wide cemeteries and of ceramics imported from China, India, the Persian Gulf region, the western Yemen and Eastern Africa. All three settlements were already in activity during the South Arabian epoch, and Ḫalfūt could probably be identified with Syagros, the famous incense harbour described in classical sources; but as the ceramics of the Umayyad period are very poorly known in the area, it is impossible to determine now whether they were also occupied in the very beginning of Islam. Šarwayn was then abandoned in the twelfth century, probably at the time when the trade entrepôt of Šarmā in Ḥaḍramawt was destroyed, but Ḫayrīǧ and Ḫalfūt carried on their commercial activities until around the seventeenth century.

Keywords: Yemen, Mahra, Indian Ocean, Middle-Age, Ports, Trade, Ceramics.


1 notices triées par date de parution, page 1 : [1]