Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

Fichiers à télécharger

Les articles des volumes suivants sont vendus sous forme de PDF à télécharger:

Bifao et AnIsl : numéros après la barrière mobile; BiEtud: numéros 110, 120, 138, 140, 165 (gratuit), EtudUrb: 9.


pdf
EtudUrb009_art_47.pdf (1.6 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
12 p.
5 (91 EGP)

Les hammams d’Alep à l’époque ottomane (XVIIIe-XIXe s.). Quelques aspects économiques d’une institution urbaine à travers l’exemple du Ḥammām Raqbān


pdf
EtudUrb009_art_46.pdf (1.1 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
10 p.
5 (91 EGP)

Baths in Roman and Byzantine Egypt. Evidence from the Papyri


pdf
EtudUrb009_art_45.pdf (2.5 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
22 p.
5 (91 EGP)

Le prix de l’entrée au bain en Égypte hellénistique et romaine d’après les données textuelles et numismatiques

De nombreuses sources littéraires grecques et latines indiquent que l’accès aux bains équivalait à une somme modeste. La documentation égyptienne – 41 documents allant du milieu du IIIe siècle av. J.-C. au début du IVe siècle ap. J.-C. – confirme ces données et donne, en outre, le prix de divers services, instruments ou produits associés aux bains. Mais si la pièce de monnaie la plus faible alors en circulation semble souvent représenter la somme à acquitter à l’entrée des bains égyptiens, la confrontation entre données textuelles et numismatiques pose quelques problèmes. Il existe notamment des périodes au cours desquelles la dénomination mentionnée dans les papyrus n’est pas en circulation. Par ailleurs, la masse monétaire semble en trop faible quantité sur le marché pour pouvoir être utilisée aussi couramment que les sources l’indiquent. Car l’accès au bain collectif était ouvert à une clientèle très large, selon une fréquence souvent pluri-hebdomadaire.

Mots-clés : bains – Égypte grecque et romaine – prix de l’entrée – économie antique – papyrus – monnaies.

According to many Greek and Latin literary sources, entering baths was low priced. Egyptian data – 41 documents from the mid-third century BC to the early fourth century AD – confirm these information and give also the prices of various services, utensils or products associated with bathing. However, as the smallest currency in circulation seems to be the usual entrance fee to Egyptian baths, crossing textual and numismatic data raises a problem. There are periods during which the coins mentioned in papyri are not in circulation. Besides, the money supply seems too scarce to be used as commonly as sources indicate. Because access to collective baths was open to a broad customer base, according to a multi weekly frequency.

Keywords: baths – Greek and Roman Egypt – entrance fee – ancient economy – papyri – coins.

pdf
EtudUrb009_art_44.pdf (1.2 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
14 p.
5 (91 EGP)

L’État aux bains. Terminologie fiscale et gestion étatique des bains collectifs dans l’Égypte hellénistique et romaine d’après la documentation papyrologique grecque

À partir d’un examen de l’ensemble de la documentation papyrologique disponible, cet article s’intéresse à la gestion fiscale des bains collectifs dans l’Égypte hellénistique et romaine ainsi qu’aux motivations sous-jacentes à ces interventions économiques. Une attention particulière sera portée aux sources relatives au balaneutikon, qui sera envisagé dans le contexte des politiques ethno-fiscales introduites dans la province sous Auguste.

Mots-clés : bains – époque hellénistique et romaine – Égypte – fiscalité – balaneutikon.

Based on a review of all available papyrological data, this article focuses on the fiscal management of collective baths in Hellenistic and Roman Egypt, as well as on the motivations underlying these economic interventions. Specific attention is paid to sources related to the balaneutikon, which is examined in the context of the ethno-fiscal measures introduced in the province during Augustus’ reign.

Keywords: baths – Hellenistic and Roman period – Egypt – tax system – balaneutikon.

pdf
EtudUrb009_art_43.pdf (6.6 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
34 p.
5 (91 EGP)

Le hammam, du public à l’intime. Mort annoncée et nécessaire évolution – Le cas d’Alep

La clientèle des bains publics au Proche-Orient est maintenant très réduite. L’explication par l’accès à l’eau courante et à une installation privée ne tient pas compte de sa richesse comme complément de l’espace domestique, espace de sociabilité publique et lieu de diffusion d’informations. Sa disparition est une expression de la modification des systèmes de relation : elle coïncide avec le développement des mobilités et des médias, enfin avec l’installation d’une masse considérable de néo-citadins. La fin du hammam à Alep est l’aboutissement d’un processus ancien, comme en témoignent les interventions sur ses espaces pour les rendre plus privés.

Mots clés : Alep – hammam – hygiène – loisir – public – privé – évolution – sociabilités – plaisir licite – privacy.

Nowadays hammams in Middle East attract very few customers. Any explanation by access to running water and a private facility ignores its function as a complement to the domestic sphere, a place for public sociability and an information hub. Its neglect is an expression of the changing relational systems: it coincides with the development of mobility and the growth of new media, and finally with the establishment of a critical number of neo-urban dwellers. The disappearance of hammam culture in Aleppo is the outcome of an old process, as evidenced by different programs trying to make its spaces more private.

Keywords: Aleppo – hammam – hygiene – leisure – public – private – changing patterns – sociability – lawful pleasure – privacy.

pdf
EtudUrb009_art_42.pdf (7.3 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
22 p.
5 (91 EGP)

Les hammams des gouverneurs de Damas à l’époque ottomane (XVIe-XVIIIe s.). Constructions, gestion et restaurations

Certains hammams construits ou restaurés à Damas à l’époque ottomane sont liés à des gouverneurs de la province – gouverneurs envoyés par Istanbul aux XVIe et XVIIe siècles ou gouverneurs d’origine locale au XVIIIe siècle – qui les ont intégrés à des fondations (waqf), soit au profit d’institutions religieuses, soit au profit de certains membres de leurs familles. Cet article examine la construction, la gestion et la restauration de ces hammams à travers les actes juridiques consignés dans les registres des tribunaux de Damas. Il décrit leur configuration architecturale et évoque leur sort aux XIXe et XXe siècles.

Mots-clés : hammams – Damas – époque ottomane – gouverneurs – actes de waqf.

Some hammams built or restored in Damascus during the Ottoman period were connected with provincial governors – whether sent from Istanbul in the 16th and 17th centuries or of local origin in the 18th century – who incorporated them into foundations (waqf) for the benefit of religious institutions or for the benefit of some members of their families. This paper examines the construction, the management and the restoration of these hammams through the study of the court records of Damascus. It describes their architectural configuration and traces their history in the 19th and 20th centuries.

Keywords: hammams – Damascus – Ottoman period – governors – waqfî.

pdf
EtudUrb009_art_41.pdf (1.9 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
18 p.
5 (91 EGP)

Bathhouses in the Countryside of Ottoman Damascus. A Preliminary Enquiry

Dans le monde musulman, les bains publics sont souvent considérés comme un phénomène urbain. Dans la documentation historique, on trouve toutefois un grand nombre de bains de différents types en milieu rural.

Cet article présente les premiers résultats d’une enquête sur les bains publics dans les villages proches de Damas à l’époque ottomane ; il indique leur distribution spatiale, décrit leurs modèles architecturaux et examine ensuite les transactions dont ils font l’objet et les personnes liées à leur gestion. Au XVIIIe siècle, les bains de villages apparaissent ainsi comme des lieux d’investissement pour les élites militaires et bureaucrates ottomanes de Damas.

Mots-clés : Empire ottoman – Damas – bains publics – villages – architecture.

In the Islamic world, bathhouses are often considered as an urban phenomenon. In the historical record, however, a considerable number of bathhouses of different types are mentioned in rural settings.

This article presents the preliminary results of an investigation on bathhouses in the villages near of Ottoman Damascus. It describes their spatial distribution and architectural models; it also analyzes the transactions concerning them and the persons involved in their management. In the 18th century, village bathhouses seemingly became sites of investment for the Ottoman military and administrative elite from Damascus.

Keywords: Ottoman empire – Damascus – bathhouses – villages – architecture.

pdf
EtudUrb009_art_40.pdf (1.2 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
18 p.
5 (91 EGP)

Le hammam, un outil de promotion urbaine dans les villes du domaine mamelouk (Le Caire, Damas, Alep)

Équipements majeurs de la vie citadine dès l’époque ayyubide, les hammams s’intègrent parfaitement à la charpente institutionnelle, juridique et sociale des grands centres mamlouks. Services urbains standards, ces édifices font intervenir, à différents niveaux, les divers rouages de la puissance publique et de l’administration : fruit de l’évergétisme des notables (de par leur fort potentiel lucratif), ils sont gérés par les waqf-s en tant que bien-fonds, puis contrôlés par un fonctionnaire de l’état mamlouk (le muḥtasib) et entretenus en dernier ressort par un gérant al- ḥammāmī. Signes d’une vie et d’une dynamique urbaine dense et prospère, les bains publics sont à la fois des vecteurs et des leviers du développement urbain, largement instrumentalisés par les élites militaires et civiles.

Mots-clés : équipement – Mamelouks – administration – pouvoirs publics – ville – gestion – contrôle – Waqf – tissu urbain – rentabilité-gain – évergétisme – élite.

Hammams were key urban equipment as early as the Ayyubid era and fit perfectly in the institutional, judiciary and social framework of Mamluk main cities. As standardized urban commodities, they require the intervention of Mamluk public power and administration at various levels. As potentially lucrative, they attract elite’s evergetism; they are run by waqf administration, controlled by a Mamluk public officer (the muḥtasib), and maintained by a tenant-manager, the ḥammāmī.

Public baths point out a dense and prosperous urban life or dynamics; as vectors and amplifiers of urban development, they are extensively manipulated by the urban military and civilian elites.

Keywords: equipment – Mamluks – administration – public power– city – town – management – control – Waqf – urban network – profitability – evergetism – elite.

pdf
EtudUrb009_art_39.pdf (4.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
16 p.
5 (91 EGP)

Hammams et fortifications dans le Bilād al-Shām. Quelques remarques sur trois bains des périodes ayyoubide et mamelouke

Les hammams faisaient partie des aménagements principaux des forteresses et des citadelles construites dans le Bilād al-Shām aux XIIe et XIIIe siècles. Leur taille et leur composition variaient en fonction du statut de la place, de celui de leur commanditaire, mais aussi de leurs occupants. Cet article se propose d’analyser cette diversité de situations à partir de trois exemples de bains présents dans les forteresses syriennes de Qal‘at Najm, du Krak des Chevaliers et du château de Saladin.

Mots-clés : hammam – époques ayyoubide et mamelouke – Bilād al-Shām – Qal‘at Najm – Krak des Chevaliers – château de Saladin.

Baths were among the main amenities in the fortresses and citadels of Bilād al-Shām during the 12th and 13th centuries. Their dimensions and composition varied depending on the status of the fortress itself, that of their sponsor and their occupants. This paper aims to analyse these different situations focusing on the baths built in the Syrian fortresses of Qal‘at Najm, Krak des Chevaliers and Saladin castle.

Keywords: hammam – Ayyubid and Mamluk eras – Bilād al-Shām – Qal‘at Najm – Krak des Chevaliers – Saladin Castle.

pdf
EtudUrb009_art_38.pdf (7 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
24 p.
5 (91 EGP)

Les bains d’apparat des résidences urbaines du Proche-Orient aux époques byzantine et omeyyade

À la fin de l’Antiquité, certaines maisons urbaines du Proche-Orient étaient équipées de véritables petits ensembles thermaux privés. Dix-sept installations de ce type sont évoquées par les découvertes archéologiques ou par les textes. Ces bains constituent un équipement coûteux et luxueux, peut-être plus souvent associé aux salles de réception qu’aux parties domestiques de ces maisons ou palais.

Mots-clés : maisons – habitat – palais – Bosra – Césarée – Antioche – Apamée – Damas – bains privés – thermes – Hammam – salle de réception.

In Late Antiquity, some townhouses of Middle East were equipped with small private bathing complexes. Seventeen such facilities were identified during archaeological surveys or by texts. As an expensive and luxurious equipment, these private baths seem to be associated with the part of the house dedicated to the hospitality, rather than with their domestic part.

Keywords: townhouses – dwelling – palace – Bosra – Caesarea – Antioch – Apamea – Damascus – private baths – baths – Hammam – reception hall.