Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

Fichiers à télécharger

Les articles des volumes suivants sont vendus sous forme de PDF à télécharger: Bifao et AnIsl : numéros après la barrière mobile; BiEtud: numéros 110, 120, 138, 140, 165 (gratuit), EtudUrb: 9.


pdf
BiEtud176.pdf (40 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 176
2020 IFAO

52 (922 EGP)

Money Rules !
The Monetary Economy of Egypt, from Persians until the Beginning of Islam

Le monnayage de l’Égypte ancienne est-il si original ? Après son adoption tardive au ve siècle av. J.-C., en argent d’abord, puis en or et en bronze, la monnaie s’est diffusée dans le pays alors que les Ptolémées instauraient un système monétaire fermé. Elle est rapidement devenue un objet de la vie quotidienne, utilisée aussi bien par les pauvres que par les riches, bien que dans des cadres différents. D’un côté, la production, l’iconographie et la circulation de ces pièces offrent de précieux éléments de compréhension sur leur rôle dans la société ; de l’autre, les textes fournissent de nombreuses données sur leur utilisation dans les banques, pour le prélèvement des taxes ou pour des prêts. Ce livre réunit ces informations pour produire une vision plus étendue de l’utilisation de la monnaie de l’époque perse aux premiers temps de l’Islam. Quelques incursions en dehors du pays permettent également de replacer les données égyptiennes dans le cadre plus général du bassin méditerranéen et de questionner ce qui a été décrit comme L’exception égyptienne.

What makes Egyptian coinage so special? After its late adoption in the 5th century BC, first silver, then gold and then bronze coins, spread over the country as the Ptolemies imposed a closed monetary system. It soon became an everyday life object, used by the poor and the wealthy, though for different purposes. On one side, the production, the iconography and the circulation of coins are precious to understand their status in the society; on the other side, texts give numerous data on its use in the banks, for tax, for loans. This book aims at reuniting this data to offer a broader view of the use of coinage from the Persian Period to the beginning of Islam. Some insights from outside Egypt enable comparison of this data with other places, to rethink the position of coinage in Egypt, and to question what has been described as L’exception égyptienne.


pdf
BiEtud175.pdf (22 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 175
2020 IFAO

52 (922 EGP)

Regressus ad uterum
La mort comme une nouvelle naissance dans les grands textes funéraires de l’Égypte pharaonique

Le présent ouvrage, issu de la thèse de doctorat de l’auteure, vise à démontrer le caractère essentiel du référent de la naissance dans les croyances funéraires de l’Égypte pharaonique, ainsi que les modalités de sa mise en œuvre. Les grands corpus funéraires égyptiens, depuis les Textes des Pyramides jusqu’aux Livres de l’au-delà du Nouvel Empire, sont riches d’allusions à une destinée post mortem envisagée comme une seconde naissance, calquée plus ou moins fidèlement sur le processus biologique de la première. Roi ou particulier, le mort est porté en gestation par une ou plusieurs mères divines, puis est remis au monde dans l’au-delà, son cordon ombilical est coupé, il est lavé, allaité et soigné à l’image d’un nouveau-né. À ces aspects pragmatiques se mêlent de nombreux éléments mythiques, le modèle biologique étant parfois largement réinterprété, ce qui témoigne de l’interpénétration du plan individuel et du domaine cosmique. Grâce à ce procédé cyclique, non seulement le défunt accède à l’autre monde, mais il y est aussi vivant éternellement.

This work, stem from a doctoral dissertation, aims at demonstrating that referring to birth and its practical modalities is an essential aspect of Ancient Egypt’s funerary beliefs. From the Pyramid Texts to the books of the afterlife in the New Kingdom, funerary writings of Egypt are full of allusions to post mortem fate viewed as a second birth, which imitates more or less precisely the biological process of the first. Be he king or an ordinary man, the dead is carried in gestation by one or several divine mothers and is born again in the afterworld;  there,  his umbilical cord is cut, he is washed, fed and cared for like a newborn child. Numerous mythical elements join the purely practical ones, thus reinventing the biological model and showing the intermingling of both the worldly and the cosmic levels. Thanks to this cyclic process, not only does the deceased access the hereafter, but he is also eternally alive there.


pdf
BiEtud174.pdf (17 Mb)
Version pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 174
2020 IFAO

45 (798 EGP)

L’occupation humaine dans le delta du Nil au Ve et IVe millénaires
Approche géoarchéologique à partir de la région de Samara (delta oriental)

Le delta du Nil est à la fois le produit d’une histoire longue, celle de sa géologie, et d’une histoire plus courte, celle qui, des premières communautés agricoles jusqu’à nos jours, a vu l’homme aménager et façonner le paysage. Dans un environnement aussi mobile, l’occupation humaine à l’époque pré- et protodynastique (les ve et ive millénaires) est ici envisagée dans le contexte des phénomènes naturels qui ont permis l’anthropisation du milieu, mais aussi, inversement, gommé toute trace de cette implantation au fil des siècles. Les zones habitables sont très rares dans le delta égyptien. En s’appuyant sur une étude de cas effectuée dans la région de Samara, plus particulièrement sur le site archéologique de Kôm el-Khilgan, on peut proposer une analyse détaillée d’un site de gezira – le type d’établissement le plus courant dans la région. À partir d’une application géo-archéologique combinant les méthodes de l’archéologie et de la géomorphologie, ce travail vise à resituer la localité dans son environnement naturel et son contexte archéologique, puis à élaborer un modèle de l’occupation humaine du territoire. On peut dès lors envisager, à une autre échelle – celle de la région, puis du delta dans son ensemble –, une analyse spatiale des sites, en considérant les problèmes liés à l’approvisionnement en matières premières, leur intégration dans des réseaux hiérarchiques, ainsi que la place qu’ils ont occupée dans les échanges avec les régions périphériques et le premier commerce égyptien.

The Nile Delta was born from both its long geological history and its shorter human one, from the first agricultural communities up to present times during which Man arranged and modelled the landscape. In such a mobile environment, human occupation during the Predynastic and the Early Dynastic period (5th and 4th millennia BC) is considered in the context of natural phenomena which allowed the anthropisation of the territory, but which also erased any trace of the settlements over the last centuries. Habitable areas are very rare in the Nile Delta. Using a case study carried out in the Samara area, more particularly on the Kôm el-Khilgan archaeological site, we propose an analysis of a gezira site, the most common kind of settlement in Lower Egypt. It opens up new perspectives for the space analysis of the sites, considering the questions related to the supply of raw materials, the integration of the localities in different hierarchical networks and the place the sites occupied in the exchanges with the neighbouring areas and in the first Egyptian trade.


pdf
BiEtud140_art_13.pdf (0.17 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
13 p.
10 (177 EGP)

La dépendance rurale en Babylonie (VIIe-IVe siècles av. J.-C.)

Mots-clés: métayage, oblat, serf, temple de Šamaš, ṣâbû, laboureur-ikkarû


pdf
BiEtud140_art_12.pdf (0.17 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
12 p.
10 (177 EGP)

Législation royale et dépendance rurale dans l’Égypte des Ptolémées

Mots-clés: terre royale, bail forcé, bordereau d’ensemencement, Zénon, Hérodès, terre abandonnée, prostagmata


pdf
BiEtud140_art_11.pdf (5.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
16 p.
10 (177 EGP)

Un cas d’abus de pouvoir dans l’administration rurale. Le P. Turin 1882 vo

Mots-clés: Djéhoutyemheb, XXe dynastie, corvée, décret d’Horemheb, décret de Nauri


pdf
BiEtud140_art_10.pdf (1 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
24 p.
10 (177 EGP)

Captifs de guerre et dépendance rurale dans l’Égypte du Nouvel Empire

Mots-clés: hemou, domaine royal, temples, statut juridique, Ramsès III, Deir el-Medîna


pdf
BiEtud140_art_09.pdf (0.31 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
30 p.
10 (177 EGP)

How Relevant was Personal Status to the Functioning of the Rural Economy in Pharaonic Egypt ?

Mots-clés: flood, water management, land tenure, bureaucracy, management of labour


pdf
BiEtud140_art_08.pdf (0.38 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
34 p.
10 (177 EGP)

Une classe ouvrière : les merit

Mots-clés: Source littéraire, agriculture, serviteur-de-ka, main d’œuvre, donation royale


pdf
BiEtud140_art_07.pdf (0.19 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bibliothèque d’étude 140
2005 IFAO
14 p.
10 (177 EGP)

La monétisation de l’économie rurale en Babylonie et en Égypte pendant le Ier millénaire av. J.-C.

Mots-clés: liste de rations, commerce, argent-monnaie, trésor monétaire, métal précieux