Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

extrait du catalogue (recherche de “9782724705096”)


Vignette
IF988, ISBN 9782724705096
2010 IFAO
Collection: MIFAO 128
2 vol. 340+110 p.
79 (1436 EGP)

La tombe d’Inherkhâouy (TT 359) à Deir el-Medina. 2 vol.

La tombe du Chef d’Équipe dans la Place de Vérité Inherkhâouy, décorée sous Ramsès IV, compte parmi les sépultures bien connues de la rive gauche de Thèbes, car c’est l’une des rares à être ouvertes au public sur le site de Deir el-Medina, où vécurent et furent enterrés les artistes et artisans de la Vallée des Rois ; en outre, une liste de rois figurant dans le premier caveau a contribué à la célébrité du monument parmi les spécialistes.

Le rapport que Bernard Bruyère a consacré en 1933 à la tombe d’Inherkhâouy étant épuisé depuis longtemps, et les photographies données par le fouilleur consistant en documents en noir et blanc, il a paru utile de publier aujourd’hui une couverture en couleurs des parois, et d’y ajouter – car cela ne figure pas dans le rapport préliminaire – une traduction des textes ainsi que le point de vue de l’historien d’art.

D’une grande originalité sur le plan des inscriptions, les caveaux d’Inherkhâouy présentent aussi un intérêt tout particulier dans la mesure où leur décoration est signée, fait extrêmement rare dans l’art égyptien.

The tomb of Inherkhâouy, Chief Workman in the Place of Truth, decorated under Ramses IV, is considered among the best known tombs on the West Bank of Thebes. Situated at Deir el-Medina, it is one of only a few tombs to be open to the public, providing insight into the lives and burial places of artists and craftsmen who worked in the Valley of the Kings. The significance of this monument is further enhanced by the presence of a king-list, situated in the first burial chamber of the tomb.

Given that the tomb of Inherkhâouy was published by Bernard Bruyère in 1933, the report is long out of print and not particularly useful as a research tool by today’s standards. Two issues that will be redressed is the publication of colour photographs of the tomb and a full translation of the texts (not provided in the original report). Both issues are valuable points for the art historian.

The tomb of Inherkhâouy is a highly original monument with regard to its inscriptions. The burial chambers are also of great interest due to the decoration, which is signed by the artisan; an extremely rare case in Egyptian art.