Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “9782724707069”)


Vignette
IF1150, ISBN 9782724707069
2017
Collection: MIFAO 136
1 vol., 192 p., 37 € (529 EGP)
• Lire le sommaire

Pierre Tallet
Les papyrus de la mer Rouge I. Le journal de Merer
Papyrus Jarf A et B

Le site du Ouadi el-Jarf, fouillé depuis 2011, est un port sur la mer Rouge qui a été utilisé au début de la IVe dynastie pour se rendre par voie maritime aux mines de turquoises et de cuivre du sud-ouest de la péninsule du Sinaï. Lors de la campagne de 2013, un important lot de papyrus daté de la fin du règne de Chéops a été mis au jour à l’entrée de l’une des galeries-magasins qui sont l’un des traits caractéristiques du site. Ces documents sont à ce jour les plus anciens papyrus hiératiques jamais découverts. Ils constituent les archives d’une équipe de marins et se subdivisent en deux grandes catégories : des comptabilités enregistrant des livraisons de différents produits, et des journaux de bord qui couvrent plusieurs mois d’activité de cette équipe. Ces derniers décrivent des missions effectuées sous la direction de l’inspecteur Merer, et concernent pour l’essentiel le transport par voie fluviale de blocs de calcaire des carrières de Toura vers le chantier de la grande pyramide de Chéops, alors en construction sur l’autre rive du Nil. Cet ouvrage est la publication des deux journaux de bord les mieux préservés de ce lot.

Vous pouvez consulter les annexes en anglais et en arabe grâce au lien suivant :

http://bit.ly/2pQAmzg

The Wadi el-Jarf site, excavated since 2011, is an harbour on the Red Sea shore that was used at the beginning of the IVth dynasty to reach the copper and turquoise mines of the south-western part of Sinai Peninsula. During the 2013 archaeological campaign, hundreds of fragments of papyrus from the end of Khufu’s reign were collected at the entrance of one of the storage galleries that are one of the most remarkable features of the site. This is at the moment the oldest papyrus archive ever found in Egypt. It is related to a team of sailors and mainly includes two categories of documents: accounts of commodities delivered to the workers, and logbooks registering their daily activities over several months. Those last documents record missions led under the direction of the inspector Merer that are related to the transport of limestone blocks from the quarries of Tura to the Great Pyramid of Khufu at Giza, then under construction on the opposite bank of the Nile. This book is the publication of the two best preserved logs of this archive.

You can read the english and arabic translation of the hieroglyphic texts, Summary of the Information and Conclusion :

http://bit.ly/2pQAmzg