Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

pdf
BIFAO114_art_12.pdf (1.2 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 114
2014 IFAO
30 p.
gratuit - free of charge
Architectes et tailleurs de pierre à l’épreuve du terrain. Réflexions géo-archéologiques sur la colline de Cheikh Abd el-Gourna

Depuis le Moyen Empire, la colline de Cheikh Abd el-Gourna a servi de lieu privilégié d’inhumation pour l’élite thébaine. Outre les divers critères qui ont été envisagés pour expliquer l’implantation des tombes dans la nécropole (disposition face au temple funéraire royal, liens de parenté, etc.), on peut se demander si le substrat dans lequel elles ont été creusées a joué un rôle. La colline, bloc basculé de la montagne thébaine, présente une structure géologique complexe, associant des couches calcaires nombreuses et variées à quelques lits de marnes, où il est difficile de trouver une couche homogène pour aménager une tombe. Les Égyptiens ont donc dû composer avec ce sous-sol complexe, déployant souvent des efforts considérables pour donner à la tombe la forme voulue et préparer les parois à la décoration. Néanmoins, un sous-sol satisfaisant ne paraît pas avoir été un critère contraignant dans le choix du lieu de creusement d’une tombe. En revanche, il semble que la morphologie naturelle (replats, promontoires et reliefs saillants de la colline) ait été mise à profit pour accentuer la monumentalité des tombes.

Mots-clés : Nécropole thébaine – colline de Cheikh Abd el-Gourna – géologie – Moyen Empire – Nouvel Empire.

Since the Middle Kingdom, the hill of Cheikh Abd el-Gourna has served as a privileged place of burial for the Theban elite. Even though a series of criteria is usually taken into consideration in explaining the location of graves (such as the relation to royal funerary temple, family relationships, etc.), the role of the geological substrate has rarely been considered. The hill, a tilted bloc of the Theban Mountain, has a complex geologic structure, made of an alternation of limestone and marl beds in which it is relatively difficult to find a homogeneous layer to dig a tomb. Ancient Egyptians therefore had to cope with this complex substrate, and they often supplied considerable effort to prepare walls for the decoration. A poor substrate was apparently not an exclusion criterion in the choice of a location to dig a tomb. Conversely, it appears that the initial geomorphology, geologic layers, the existence of prominent rocks and salient promontories shaping the relief of the hill were all used to enhance the monumentality of the tombs.

Keywords: Theban necropolis – Cheikh Abd el-Gourna hill – geology – Middle Kingdom – New Kingdom.


1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

Nouveautés