Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

pdf
BIFAO113_art_16.pdf (1.4 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 113
2013 IFAO
28 p.
gratuit - free of charge
Architecture et image d’architecture dans le temple de Louxor

À l’époque ramesside, le dieu Amon apparaît fréquemment sous un baldaquin érigé sur une estrade pourvue d’une corniche à gorge et d’un tore. Cette particularité architecturale dans l’iconographie de la scène n’est pas un ajout insignifiant, mais il renvoie, au contraire, à une réalité architecturale sur le terrain. Ce détail iconographique apparaît au début du Nouvel Empire dans le contexte de la barque d’Amon. Il se retrouve ensuite sous le règne d’Amenhotep III dans les images du roi assis sous un dais dans les tombes privées. Finalement, à l’époque post-amarnienne, il est également repris pour la figure du dieu. La décoration de la cour ramesside de Louxor contient plusieurs exemples de cette estrade à corniche à gorge. Ceci nous pousse à croire qu’il s’agit dans ce cas d’une évocation du temple d’Amenhotep III à Louxor, dont la partie couverte est en effet construite sur un socle pourvu d’une corniche à gorge. L’étude démontre, de plus, qu’un nombre de scènes provenant des temples thébains et utilisant ce type d’estrade peut être considéré comme une représentation en deux dimensions de l’architecture de Louxor, permettant de mieux comprendre les rites qui étaient exécutés dans ce temple.

Mots-clés  : Louxor – Karnak – Medinet Habou – Amon – architecture – représentation d’architecture – Fête d’Opet – Fête de Min – iconographie royale – relief cultuel – corniche à gorge.

In the Ramesside Period, the God Amon appears frequently under a canopy erected on a platform equipped with a cornice and a torus. This architectural feature in the iconography of the scene is not an insignificant addition, but, on the contrary, refers to an architectural reality. This iconographic detail appears at the beginning of the New Kingdom in the context of the barque of Amun. Under Amenhotep III, it is recuperated by the images of the King seated under a canopy in the private tombs. Finally, at the Post-Amarna Period, it is also used for the figure of the God. The decoration of the Ramesside court in Luxor temple contains several examples of this podium with cornice. This leads us to believe that in this case, it is an evocation of the temple of Amenhotep III in Luxor, which is partly built on a base with a cornice. The study shows moreover that a number of scenes from the Theban temples using this type of platform can be considered as a two dimensional representation of the Luxor architecture. This creates a better understanding of the rituals that were performed in this temple.

Keywords:  uxor – Karnak – Medinet Habou – Amon – architecture – architectural representation – Opet Festival – Min Festival – royal iconography – religious relief – Egyptian cornice.


1 notices triées par date de parution, page 1 : 1

Nouveautés