Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
AnIsl042_art_12.pdf (0.61 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 42
2008 IFAO
15 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
La structuration des ibadites-wahbites au Maghreb (XIe-XVe siècle).

Après la fin de la dynastie rustumīde de Tāhart, les ibadites-wahbites, fidèles à la ligne des rustumīdes de Tāhart, quittèrent progressivement les hautes plaines du Maghreb central et s’installèrent dans les régions oasiennes du sud de l’Ifrīqiya et de Ouargla. Ils adoptèrent une organisation sociale d’inspiration tribalo-religieuse pour se maintenir devant la poussée malékite. Ainsi, des conseils locaux des élites furent fondés au xie siècle autour d’un cercle d’enseignement (ḥalqa), afin d’assurer une formation théologique des étudiants et d’organiser la vie sociale des communautés villageoises. Une assemblée régionale des villes du M’zab vit le jour au début xve siècle, dont la représentation fut assurée par les responsables des conseils locaux. Des règlements furent rédigés pour déterminer les conditions d’accès à la notoriété et de devenir membres des ʿazzābī-s.

Mots-clés : ibadites, ḥalqa, élites, Maghreb médiéval, minorités religieuses, catégorisation sociale.

***

After the end of The Rustumīd dynasty of Tahert, the Ibadids-wahbids, faithful to the line of the latter dynasty, progressively left the high plains of the central Maghreb to settle down in the oases regions of south Ifrīqiya and Ouargla. They adopted a social organization of tribal-religious inspiration, in order to resist to the Malikit doctrine. So, local elites counsel was founded during the eleventh century based on the so called (ḥalqa) a circle of religious teaching, in order to assure a theological formation of the students and to organize the social life of the communities. A regional assembly of the cities of Mzab saw the light in the beginning of the fifteenth century, whose representation was assured by the persons responsible of the local counsel. Some regulations were written down to determine the conditions of access to the higher social rank and to become members of them azzābī-s.

Keywords: Ibadites, ḥalqa, elites, Medieval Maghreb, religious minorities, social categorization.


L’auteur
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés