Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “9782724707588”)


Vignette
IF1202, ISBN 9782724707588
2019 IFAO
Collection: BiGen 58
1 vol., 224 p.
43 (762 EGP)
• Lire le sommaire

La chapelle de barque en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier

Premier volume de la série consacrée aux monuments d’Amenhotep Ier à Karnak, la publication de la chapelle en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier est l’aboutissement d’un long processus scientifique initié avec la découverte des premiers blocs dans les fondations du môle sud du IIIe pylône en 1914, poursuivi avec la reconstruction en 1947 du monument dans le musée de plein air, en passant par les dessins successifs des parois et leur documentation photographique, et s’achevant par la présente édition en fac-similés, assortie d’une traduction commentée. La chapelle en calcite est un reposoir pour la barque processionnelle d’Amon lors de ses fêtes à exode. On hésite encore sur son emplacement d’origine : soit à l’intérieur de la « cour de fêtes » de Thoutmosis II, soit là où se dressera plus tard le « siège d’intronisation d’Amon », proposition qui a notre préférence. Son décor fut repris quasiment à l’identique dans les autres reposoirs de barque en calcite du site. Les rites spécifiques adressés à la barque d’Amon sont pour partie ceux consignés dans le Rituel d’Amenhotep Ier connu par les p.BM 10689 (Chester-Beatty IX) et les p.Caire CGC 58030, p. XI + p.Turin, Inv. Suppl. 10125, et qui portent à juste titre le nom de « service pour les offrandes de la fête d’Amon-Rê ».

————◆————

First volume of the series dedicated to the Monuments of Amenhotep I at Karnak, the publication of the calcite chapel in the names of Amenhotep I and of Thutmose I materialises the achievement of a long scientific process initiated by the discovery in 1914 of the first blocks in the foundations of the southern tower of the IIIrd pylon. Followed in 1947 the reconstruction of the monument in the open air museum. Successive phases of drawings and photographic documentation were then implemented and finally the publication of the present edition comprising fac-similes, translations and comments. The calcite chapel is a bark repository for the god’s portable bark during Amun’s procession festivals. Its original location is still debated: either inside the festival courtyard of Thutmose II, or the place where the “inthronisation seat of Amun” was later erected (the latter has our preference). Its decoration was later duplicated in most of Karnak’s calcite bark shrines. The specific rituals addressed to the bark of Amun are partly those recorded in the “Ritual of Amenhotep I” known throughout the p.BM 10689 (Chester-Beatty IX) and the p.Cairo CGC 58030, p. XI + p.Turin, Inv. Suppl. 10125 and which, quite a-propos, bear the name of “offering service for the festival of Amun-Ra”.

————◆————

هذا الكتاب هو المجلد الأول من السلسلة المخصصة لآثار أمنحتب الأول بمعبد الكرنك. وقد جاء النشر العلمي للمقصورة المشيدة من الحجر الجيري والمكرسة لأمنحتب الأول ولتحتمس الأول تتويجًا لعملية بحث علمي طويلة بدأت عام 1914 باكتشاف الكتل الأولى لأساسات البرج الجنوبي للصرح الثالث وفي عام ١٩٤٧ تم استكمال الأعمال بإعادة بناء الأثر في المتحف المفتوح بالكرنك. وعن طريق مراحل متتالية من التوثيق بالرسومات والتصوير الفوتوغرافي التي تم تنفيذها انتهينا إلى هذا الإصدار الحالي متضمنًا لتسجيل نسخة رسومات طبق الأصل (الفاكسيمل) وترجمة للنصوص مع التعليقات. وهذه المقصورة المشيدة من الحجر الجيري هى استراحة لقارب موكب الإله آمون خلال مواكب الاحتفالات. ومازال الموقع الأصلى للمقصورة موضع جدل بين رأي يميل إلى داخل فناء الإحتفالات الخاص بتحتمس الثاني وآخر يرى أنه المكان الذي أقيم فيه لاحقًا مقعد تتويج الإله آمون وهو الرأي المرجّح لدينا. تكررت زخارف المقصورة فيما بعد - بشكل مماثل تقريبًا - في الإستراحات الأخرى لقارب الحجر الجيري بالكرنك. ويُعد جزء من الطقوس الخاصة بقارب آمون هي تلك المسجلة في كتاب طقوس أمنحوتب الأول المعروفــــة من خلال

p.Caire CGC 58030, p. XI + p.Turin, Inv. Suppl. و 10125 p.BM 10689 (Chester-Beatty IX)


  • Jean-François Carlotti (lien IdRef : 060865458)
    Jean-François Carlotti est architecte archéologue, chercheur au CNRS, rattaché à l’Unité mixte de recherche 8164 du CNRS, Histoire, archéologie, littérature des Mondes Anciens (HALMA). Architecte en poste au Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak de 1990 à 2002, il étudie l'architecture et les techniques de construction des temples pharaoniques de la région thébaine (Karnak, Ramesseum, Médamoud…) et ceux de la Nubie soudanaise (Ile de Saï). Il est l’auteur de la monographie consacrée à l’étude architecturale de l’Akhmenou, L'Akh-menou de Thoutmosis III à Karnak. Étude architecturale, éditions ERC, Paris, 2001.
  • Luc Gabolde (lien IdRef : 032508026)
    Luc Gabolde est égyptologue, directeur de recherche au CNRS, directeur de l’Unité de service et de recherche 3172 du CNRS basée à Karnak et co-directeur du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak (CFEETK). Il a été membre chercheur de la mission permanente du CNRS à Karnak de 1993 à 2003. L. Gabolde est l’auteur d’une cinquantaine d’articles et de trois monographies sur le temple d’Amon-Rê dont deux parues à l’IFAO (Le « Grand-château d’Amon » de Sesostris Ier à Karnak, MAIBL 17, 1998 ; Les monuments en calcaire en bas-reliefs aux noms de Thoutmosis II, Hatchepsout et Thoutmosis III à Karnak, IFAO, MIFAO 123, 2006 ; Karnak, Amon-Rê : La genèse d’un temple, la naissance d’un dieu, IFAO, BiEtud 167, 2018).
  • Catherine Graindorge (lien IdRef : 029488052)
    Catherine Graindorge est égyptologue, docteur en histoire et archéologie des mondes anciens. Elle a enseigné à l’Université Lyon 2 et à l’Ecole du Louvre et a participé à de nombreuses missions au Centre franco-égyptien d’études des temples de Karnak. Elle rejoint la Freie Universität de Berlin en 1995 puis, de retour en France, elle travaille successivement à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais et au musée du Louvre. En 2013, elle intègre l’École de Chaillot, département formation de la Cité de l’architecture & du patrimoine, pour la direction des études et de la recherche. Catherine Graindorge est lauréate de la fondation Alexander von Humboldt (1995-1997, Berlin).
  • Philippe Martinez (lien IdRef : 030043700)
    Philippe Martinez est docteur en égyptologie, élève diplômé de l'Ecole du Louvre, ingénieur de recherche au CNRS rattaché à l’Unité mixte de recherche 8220 du Laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (LAMS) de Sorbonne Université. Il est membre de la Mission archéologique française de Thèbes-ouest, où il est actuellement chargé de l'étude épigraphique du Ramesseum et de la tombe de Ramsès II (KV7). Dans le même cadre, il dirige également le projet interdisciplinaire « Tombes Thébaines », s'intéressant aux matériaux et techniques des peintres de l’Égypte ancienne.
  • Jean-François Gout (lien IdRef : 026899213)