Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Tell Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz

flèche chronologique de 400 à 600 env.
Plan de la zone archéologique de Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz.
Plan de la zone archéologique de Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz.

Nom du site: Tell Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz.

Point GPS: 28°19'44.33"N / 28°54'58.62"E.

Responsable: Victor Ghica (coptisant, archéologue, Teologiske Menighetsfakultet, Oslo)

Collaborations: Juliette André (assistant stagiaire, univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Zulema Barahona Mendieta (céramologue, univ. autonome de Barcelone), Yann Béliez (archéologue), Mennat-Allah el Dorry (paléobotaniste, univ. de Münster), Alexandra Konstantinidou (céramologue), Sylvie Marchand (céramologue, IFAO), Maria Mossakowska-Gaubert (spécialiste du verre et des textiles, IFAO), Olivier Onezime (topographe, IFAO), Maria Pubblico (assistant stagiaire, univ. de Turin), Per Rathsman (architecte, Rathsman ArkitektKontor AB).

Institut partenaire: Macquarie University, Faculty of Arts

Date du chantier: janvier-février.

Plan du secteur 1  de Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz  (GQA1).
Plan du secteur 1 de Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz (GQA1).

Historique des fouilles

Située à 2,4 km au sud/sud-est du qaṣr d’al-ʿAǧūz (sur le tronçon commun de trois pistes menant à la Vallée du Nil, Darb al-Masʿūdī, Darb al-Bahnasāwī et Darb al-Rūbī) et au nord-ouest et nord-est de ʿAyn Ǧaffāra et du Ǧabal al-Hafhūf, la zone archéologique de Tell Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz comprend six ensembles de bâtiments, éparpillés sur un périmètre de 80 000 m2. Le site est fouillé par l’Ifao depuis 2009 et cofinancé par Macquarie University depuis 2013.

Les graffites mis au jour dans la partie troglodytique d'un des secteurs du site (GQA1) suggèrent une occupation monastique, hypothèse qu’étayent l'organisation spatiale du site ainsi que plusieurs éléments architecturaux caractéristiques des laures égyptiennes. L’examen de la céramique et les analyses C14 situent l’occupation monastique du site au Vᵉ et probablement aussi au début du VIᵉ siècle. Un possible niveau du IVᵉ siècle, mis en évidence par des monnaies découvertes lors de la dernière campagne mais très mal corroboré par le mobilier céramique, demeure en discussion.

La phase initiale du secteur GQA1 est représentée par un ermitage rupestre composé de trois salles, dont une minuscule église (3,9 x 2,75 m). Autour de ce noyau d’origine, huit autres pièces sont bâties dans trois phases successives. Une de celles-ci est une église d’un plan atypique : organisation asymétrique des espaces, avec notamment un mur semi-circulaire au nord, abside semi-elliptique, fermée par un pilier qui soutenait deux arches, et un double accès (à l’ouest, mais aussi au nord-est).

Le secteur GQA2 est un bâtiment résidentiel sans parallèles dans les manšubiyya-s des laures connues à ce jour. L’édifice a fait l’objet de plusieurs modifications : les pièces situées au nord ont été condamnées et quatre autres ont été accolées contre les murs sud de la construction initiale.

Les secteurs en cours de fouille ont révélé, entre autres, un ermitage de petites dimensions (GQA5) et un bâtiment (GQA6) de plusieurs pièces, dont une servait au stockage.

Aux VIIe-VIIIe siècles, une petite partie des espaces bâtis fait l’objet d’une réoccupation opportuniste de très brève durée par une population d’éleveurs nomades.




Vue panoramique du secteur GQA1 fouillé, vue S.
Vue panoramique du secteur GQA1 fouillé, vue S.
Modèle 3D de l’ermitage GQA1.
Modèle 3D de l’ermitage GQA1.
utilisez un navigateur plus récent!
Rotation Zoom Déplacement

Les perspectives

Les campagnes futures, outre la documentation exhaustive du site, auront pour objectif de reconstituer le contexte économique et social de la communauté religieuse établie à cet endroit. Les travaux de terrain tenteront également d’apporter des éléments de réponse à plusieurs questions concernant le monachisme oasite et, sur un plan plus général, le développement du christianisme dans le désert Occidental.

La première église de l’ermitage GQA1, vue E
La première église de l’ermitage GQA1, vue E
Assiette à décor peint provenant de la fouille du secteur GQA1.
Assiette à décor peint provenant de la fouille du secteur GQA1.


Bibliographie

  • V. Ghica, « Bahariya / Ganub Qasr al-ʿAguz », dans L. Pantalacci, S. Denoix (éd.), « Travaux de l’Institut français d’archéologie orientale 2008-2009 », BIFAO 109, 2009, p. 604-606.
  • V. Ghica,« Pour une histoire du christianisme dans le désert Occidental d’Égypte », JournSav, juillet-décembre 2012, p. 189-280.
  • V. Ghica, « What do we know about Christianity in Bahriyya Oasis? », dans O. Kaper (éd.), The Oasis Papers 7: Proceedings of the Seventh International Conference of the Dakhleh Oasis Project, Dakhleh Oasis Project, Monograph 16, Oxford et Oakville (sous presse).
  • V. Ghica, « Le christianisme des deserts », Supplément au Bulletin de l’Institut Français d’Archéologie Orientale 113 (2013), 142-145.
  • V. Ghica, « Tell Ganub Qasr al-‘Aguz », Supplément au Bulletin de l’Institut Français d’Archéologie Orientale 113 (2013), 145-154.

Liens

Tell Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz

Map of the Ganub Qasr al-Aguz archaeological zone.
Map of the Ganub Qasr al-Aguz archaeological zone.

Site name: Tell Ǧanūb Qaṣr al-ʿAǧūz.

GPS location: 28°19'44.33"N / 28°54'58.62"E.

Supervisor: Victor Ghica (Coptic specialist, archaeologist, Teologiske Menighetsfakultet, Oslo)

Collaborators: Juliette André (training assistant, Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Zulema Barahona Mendieta (ceramologist, Universitat autònoma de Barcelona), Yann Béliez (archaeologist), Mennat-Allah el Dorry (palaeo-botanist, Univ. de Münster), Alexandra Konstantinidou (ceramologist), Sylvie Marchand (ceramologist, IFAO), Maria Mossakowska-Gaubert (glass and textiles specialist, IFAO), Olivier Onezime (topographer, IFAO), Maria Pubblico (training assistant, Univ. de Turin), Per Rathsman (architect, Rathsman ArkitektKontor AB).

Partner institution: Macquarie University, Faculty of Arts

Campaign dates: January-February.

Plan of Sector 1 of Ganub Qasr al-Aguz (GQA1).
Plan of Sector 1 of Ganub Qasr al-Aguz (GQA1).

Excavation history

The archaeological zone of Tel Ganub Qasr al-Aguz is located 2.4km south south-east of Qasr al-Aguz itself at point where three tracks heading to the Nile valley come together (Darb al-Masʿudi, Darb al-Bahnasawi and Darb al-Rubi) and north-west and north-east of Ain Gaffara and of Gebel al-Hafhuf. The zone includes six ensembles of buildings spread over an area of 80,000 m2. The site has been excavated by the IFAO since 2009 and co-financed by Macquarie University since 2013.

Graffiti discovered in the troglodytic part of one of the sectors of the site (GQA1) would suggest a monastic occupation and such a hypothesis is supported by the spatial organisation of the site as well as several architectural elements that are characteristic of Egyptian lavras. An examination of the ceramics and C14 analyses place the monastic occupation of the site in the 5th and probably also the beginning of the 6th centuries. The possibility of a 4th century level, suggested by coins discovered during the latest campaign but poorly corroborated by the ceramic material, remains under discussion.

The initial phase of the sector GQA1 is represented by a cave hermitage of three chambers, one of which is a tiny church (3.9 x 2.75 m). Around this original core, eight other rooms were built in successive phases. One of these is a church with an atypical layout: the spaces are asymmetrically organised, with notably a semi-circular wall to the north, a semi-elliptical apse closed of by a pillar supporting two arches, and two entrances, one to the west and another to the north-east.

Sector GQA2 is a residential building unlike any manshubiyyas of the lavras that are known to date and has experienced several modifications. The rooms located to the north were blocked up and four others were built against the southern walls of the initial construction.

The sectors that are under excavation have revealed, among other things, a very small hermitage (GQA5) and a building (GQA6) of several rooms, one of which was used for storage.

In the 7th to 8th centuries, a small part of the built space was reoccupied for a very short period by a population of nomadic pastoralists.


Overview from the south of Sector GQA1 after excavation.
Overview from the south of Sector GQA1 after excavation.
3D model of the hermitage GQA1.
3D model of the hermitage GQA1.
utilisez un navigateur plus récent!
Rotation Zoom Déplacement

Future perspectives

Beyond the comprehensive documenting of the site, future campaigns will aim to understand the economic and social context of the religious community that was settled in this place. Terrain work will also try to respond to several questions concerning the monasticism of the oases and, on a more general note, the development of Christianity in the Western Desert.

The first church of hermitage GQA1 seen from the east.
The first church of hermitage GQA1 seen from the east.
Plate with painted decoration from the excavation of Sector GQA1.
Plate with painted decoration from the excavation of Sector GQA1.


Bibliography

  • V. Ghica, « Bahariya / Ganub Qasr al-ʿAguz », dans L. Pantalacci, S. Denoix (éd.), « Travaux de l’Institut français d’archéologie orientale 2008-2009 », BIFAO 109, 2009, p. 604-606.
  • V. Ghica,« Pour une histoire du christianisme dans le désert Occidental d’Égypte », JournSav, juillet-décembre 2012, p. 189-280.
  • V. Ghica, « What do we know about Christianity in Bahriyya Oasis? », dans O. Kaper (éd.), The Oasis Papers 7: Proceedings of the Seventh International Conference of the Dakhleh Oasis Project, Dakhleh Oasis Project, Monograph 16, Oxford et Oakville (sous presse).
  • V. Ghica, « Bahariya / Ganub Qasr al-ʿAguz », dans L. Pantalacci, S. Denoix (éd.), « Travaux de l’Institut français d’archéologie orientale 2008-2009 », BIFAO 109, 2009, p. 604-606.
  • V. Ghica,« Pour une histoire du christianisme dans le désert Occidental d’Égypte », JournSav, juillet-décembre 2012, p. 189-280.
  • V. Ghica, « What do we know about Christianity in Bahriyya Oasis? », dans O. Kaper (éd.), The Oasis Papers 7: Proceedings of the Seventh International Conference of the Dakhleh Oasis Project, Dakhleh Oasis Project, Monograph 16, Oxford et Oakville (sous presse).
  • V. Ghica, « Le christianisme des deserts », Supplément au Bulletin de l’Institut Français d’Archéologie Orientale 113 (2013), 142-145.
  • V. Ghica, « Tell Ganub Qasr al-‘Aguz », Supplément au Bulletin de l’Institut Français d’Archéologie Orientale 113 (2013), 145-154.

Web links