Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Kôm Ombo


flèche chronologique de -180 à 117 env.

Nom du site: Kom Ombo

Noms anciens: Nb.t

Responsable: Françoise Labrique (égyptologue, université de Cologne, Institut für Afrikanistik und Ägyptologie) .

Responsable: égyptologues: Shafia Bedier (université de Ayn Chams); Ali Abdel Halim Ali Ali (université de Ayn Chams); Islam Mustapha Shehata Abdel Aty Al-Wakeel (université de Ayn Chams); Anna Dékány (doctorante, université de Cologne), Sven Eicke (doctorant, université de Cologne); Dorothée Elwart (EPHE- université de Cologne); Anaïs Tillier (CFEETK-LabEx Archimède); Vincent Razanajao (Editor of the Topographical Bibliography, Keeper of the Griffith Institute Archive); Giuseppina Lenzo (université de Genève).

Institutions partenaires:

  • université de Ayn Chams.
  • université de Cologne, projet soutenu par la DFG.
  • CSA

Dates du chantier: février

Historique

Kom Ombo se situe en Haute Égypte à 45 km au Nord d'Assouan. Son temple est partiellement conservé. Consacré au dieu-faucon Haroéris et au dieu-crocodile Sobek, il se distingue par son sanctuaire et son axe doubles.

Temple de Kom Ombo, du double sanctuaire au Nil.
Temple de Kom Ombo, du double sanctuaire au Nil.
Haroéris et Sobek.
Haroéris et Sobek.

Fin du 19ᵉ s. - début du 20ᵉ s., J. de Morgan, qui travaillait avec l’architecte nancéen Émile André, a entrepris avec U. Bouriant, G. Legrain, G. Jéquier, A. Barsanti, de publier, de 1894 à 1909, la documentation relevée dans le site, sous le titre Kom Ombos. Catalogue des monuments et inscriptions de l’Égypte antique. Ce qu’il a consacré au temple fourmille malheureusement d’erreurs et lacunes.

Plaque commémorative située dans l'embrasure de la porte sud du pronaos côté sud.
Plaque commémorative située dans l'embrasure de la porte sud du pronaos côté sud.

Le monument a été remonté et consolidé progressivement par le Service des Antiquités de l'Égypte au début du XXᵉ siècle.

De 1970 jusqu’à son décès en 1987, Adolphe Gutbub s’attela au relevé systématique de la décoration du temple. Une couverture photographique partielle du monument a été réalisée par Jean-François Gout en 1975.

Kom Ombo I, conçu sur le mode de présentation élaboré par Serge Sauneron pour Esna, sortit en 1995. Il contient les inscriptions du naos à l’exclusion de la salle médiane, à savoir celles des sanctuaires, de la salle de l’ennéade, de la salle des offrandes, du couloir mystérieux. Les dessins y ont été réalisés par Leila Menassa.

En 2010, le SCA a confié à Shafia Bedier et Françoise Labrique le soin de relancer le travail épigraphique. Leur équipe a alors intégré Ali Abdel Halim Ali Ali et s’est fixé pour objectif de reprendre l’ordre d’édition prévu par Adolphe Gutbub, en publiant les inscriptions de la salle médiane avec ses annexes latérales. Au printemps 2012, la mission s’est adjoint Christian Leitz et Alessa Rickert, de l’université de Tübingen, qui, dans le cadre d’un projet financé par l’Académie de Heidelberg, ont réalisé des photographies d’étude du temple.

Cliché IFAO NB_1975_0958.
Cliché IFAO NB_1975_0958.

Plan Kom Ombo I p. XIII: couverture photographique depuis le fond 
jusqu’à la salle médiane incluse.
Plan Kom Ombo I p. XIII: couverture photographique depuis le fond jusqu’à la salle médiane incluse.

Perspectives

Un volume intitulé Kom Ombo II sera consacré à l’édition des textes de la salle médiane avec ses annexes, la chambre de l’introduction des offrandes, le laboratoire, la chambre de l’inondation, ainsi que la porte-passage sud-ouest.


Au nord de la salle médiane salle d’introduction des offrandes.
Au nord de la salle médiane salle d’introduction des offrandes.

Il est prévu de publier progressivement une traduction avec commentaire suivi.

Une coopération est également en cours avec le projet du wem>Wörterbuch de Berlin, auquel nous fournissons le vocabulaire de Kom Ombo (TLA).

Parallèlement, le travail de relevé photographique se poursuivra pour compléter la couverture du monument. Pour ce faire, nous disposons du goliath, mât télescopique généreusement prêté par l’équipe hambourgeoise du temple d’Edfou et l’Académie de Göttingen.

Salle médiane paroi centrale ouest.
Salle médiane paroi centrale ouest.
Chambre de l’inondation.
Chambre de l’inondation.
Le goliath, devant la porte sud et la paroi ouest de la salle médiane.
Le goliath, devant la porte sud et la paroi ouest de la salle médiane.

Bibliographie sommaire

  • A. Barsanti, «Rapport sur les travaux exécutés à Edfou en 1902-1905 (réparations et consolidations)», ASAE 7, 1906, 97-109 (107-109: remontage du mur d’enceinte est).
  • A. Barsanti, «Rapport sur les travaux de consolidation exécutés à Kom Ombo pendant l’hiver de 1913-1914», ASAE 15, 1915, 168-176: travaux sur le site entier et liste des trouvailles.
  • Description de l’Égypte I, Paris 1821-1829, 39-46; Antiquités-Descriptions I, 215-238; X, 45-52 et 551.
  • Hervé Doucet, Émile André. Art nouveau et modernités, Arles, éd. Honoré Clair, 2011.
  • Ad. Gutbub, Kom Ombo I. Les inscriptions du naos (sanctuaires, salle de l’ennéade, salles des offrandes, couloir mystérieux, IFAO 1995.
  • J. de Morgan, U. Bouriant, G. Legrain, G. Jéquier, A. Barsanti, Kom Ombos. Catalogue des monuments et inscriptions de l’Égypte antique (Wien 1894-1909).
  • S. Sauneron, «Les travaux de l’Institut français d’Archéologie orientale en 1970-1975», BIFAO 70, 1971, 237 § 53.