Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
BIFAO108_art_15.pdf (14.35 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
46 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Les tombes des premières dynasties à Abou Roach.

À 8 km au nord-est de Giza, sur la rive occidentale du Nil, la localité d’Abou Roach est l’emplacement que Rêdjedef, souverain de la IVe dynastie, a choisi pour édifier son complexe funéraire. Cette région cependant, qui constitue la partie la plus septentrionale de la nécropole memphite, est aussi connue pour avoir été fréquentée dès la période Nagada III.

De 1913 à 1914, la mission française dirigée par Pierre Montet a ainsi mis au jour sur ce site une série de grands tombeaux rattachés par leur mobilier à la phase Nagada IIIC2 (milieu de la Ire dynastie). Le cimetière M, sur un petit éperon rocheux, à 1,5 km au nord-est du complexe de Rêdjedef, a livré un groupe de mastabas en brique crue à décor en « façade de palais ». Les tombes abritaient, en grandes quantités, des poteries, des récipients en pierre et de petits objets en ivoire ou en cuivre, aujourd’hui conservés dans plusieurs musées en France et en Égypte.

Depuis 2007, l’Ifao mène sur le cimetière M un nouveau programme visant à poursuivre et compléter les fouilles anciennes, ainsi qu’à étudier l’ensemble du mobilier dispersé au sein des collections muséales. Dans l’attente des résultats de ce nouveau projet, l’objet du présent article est de proposer une synthèse des données disponibles concernant la région d’Abou Roach durant la période protodynastique, et de reconsidérer la place de ce cimetière dans le contexte des tombes d’élite de la région memphite durant la Ire dynastie.

Mots clés : nécropole d’Abou Roach – cimetière M – région memphite – époque prédynastique – époque protodynastique – Pierre Montet – Adolf Klasens – mastabas – architecture funéraire – élite.

***

Situated on the west bank of the Nile, 8km north east of Giza is the site of Abu Rawash. It is on this rocky outcrop of the desert at the edge of the cultivation that the 4th Dynasty King Redjedef built his pyramid. This region is also known as the northern most extent of the Memphite Necropolis where the earliest occupation is represented by the Naqada III Period.

From 1913 to 1914 a French mission under the directorship of Pierre Montet excavated a series of elite Mastaba tombs that he dated to the Naqada IIIC2 Period (middle of the 1st Dynasty). The ‘M’ Cemetery is situated upon a prominent plateau 1.5 km north east of Redjedef’s monument and featured a group of Mastaba tombs with mud brick superstructures containing niche façades. The graves yielded abundant quantities of pottery, stone vessels and small objects in ivory and copper ; today kept in different Museums throughout France and Egypt.

In 2007 the decision was made to begin work at the M Cemetery with the intention of re-excavating the previously excavated tombs as well study the unpublished artefacts dispersed through several Museums. As a preliminary study, this paper aims to present a synthesis of research already conducted concerning Abu Rawash during the Early Dynastic Period and further, to discuss the status of elite members of the Memphite region.

Keywords : Abu Rawash necropolis – M Cemetery – Memphite region – Predynastic Period – Early Dynastic Period – Pierre Montet – Adolf Klasens – Mastabas – funerary architecture – elite members.


1 notices, page 1 : 1

Nouveautés