Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “9782724707359”)


Vignette
IF1179, ISBN 9782724707359
2019 IFAO
Collection: FIFAO 81
1 vol., 304 p.
45 (900 EGP)
• Lire le sommaire
• Lire le corrigendum

Ostraca de Krokodilô II
La correspondance privée et les réseaux personnels de Philoklès, Apollôs et Ischyras

Le fort de Krokodilô, fouillé en 1996 et 1997 par la Mission française du désert Oriental, est situé sur la route reliant Coptos, dans la Vallée du Nil, à Myos Hormos, sur la mer Rouge. Son dépotoir, formé sous les règnes de Trajan et Hadrien, a livré plus de 800 ostraca, dont 189 sont publiés dans ce volume.

Après un premier volume des Ostraca de Krokodilô consacré à la correspondance militaire, le présent ouvrage s’intéresse à la correspondance privée que s’échangeaient les habitants de Krokodilô et des forts voisins, Phoinikôn et Persou.

Les lettres ont été rédigées par trois personnalités très différentes : Philoklès, le vivandier et proxénète, joue un rôle central dans l’approvisionnement des habitants des fortins du désert, et dans le commerce de prostituées, dont il s’est fait une spécialité ; Ischyras, le carrier, est une connaissance de Philoklès, ses lettres regorgent de manifestations d’amitié tout en livrant quelques confidences peu amènes, indices de rapports humains parfois brutaux ; Apollôs enfin, en plus d’être semble-t-il un soldat, assure le rôle de scribe au sein d’un groupe dont les préoccupations concernent presque uniquement le ravitaillement.

La richesse de ce corpus permet de reconstituer la vie des petites sociétés peuplant les garnisons du désert au début du iie s. apr. J.-C., et de mettre en lumière la vigueur des réseaux qui liaient les quelque 200 personnages qui apparaissent dans les ostraca. On y découvre l’importance des liens de solidarité dans un milieu hostile et la place essentielle des civils, notamment des femmes, dans la vie des fortins.

————◆————

The fort of Krokodilo on the road from Coptos to Myos Hormos was excavated in 1996-97 by the French mission in the Eastern desert. Its rubbish-dump was formed during the reigns of Trajan and Hadrian, and produced over 800 ostraca, 189 of which are published in this volume.

While the first volume of Ostraca de Krokodilô concerns military correspondence, this second volume contains private letters exchanged between the inhabitants of Krokodilo and the neighbouring forts, Phoinikon and Persou.

The letters were written by three very different characters: Philokles, a green-grocer and pimp, plays a central role in supplying vegetables to the inhabitants of the desert forts and also organises the prostitution; Ischyras, a quarry-man, is an acquaintance of Philokles and his letters are full of declarations of friendship, but also contain some harsh remarks which demonstrate the brutality of certain human relationships; Apollos is probably a soldier, but also functions as a letter-writer for a group of people who are mostly concerned with their provisions of food.

This rich corpus gives us a glimpse of the daily life in a society of some 200 people who lived in the desert garrisons at the beginning of the 2nd century AD, and who appear in the ostraca. We are able to witness the importance of solidarity in this hostile environment and the important role of civilians, not least the women, in the life around the forts.


Les auteurs
  • Adam Bülow-Jacobsen (lien IdRef : 026650835)
    PhD (Londin),ancien professeur de papyrologie à l’université de Copenhague, bénévole de l’Institut de papyrologie de la Sorbonne. Participant à de nombreuses fouilles de carrières et praesidia dans le désert oriental d’Égypte.
  • Jean-Luc Fournet (lien IdRef : 066974054)
    Ancien membre scientifique de l'IFAO (1992-1996) avant d'entrer au CNRS comme chargé de recherche, puis à l’École Pratique des Hautes Études comme directeur d’études en papyrologie grecque (Section des sciences historiques et philologiques). Il a été élu professeur au Collège de France sur la chaire « Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine » en 2015. Depuis 2017, il est aussi directeur d’études cumulant à l’École Pratique des Hautes Études. Éditeur de papyrus, il est aussi spécialiste de la culture écrite de l’époque protobyzantine.
  • Bérangère Redon (lien IdRef : 140353542)
    Historienne et archéologue, spécialiste des présences étrangères (grecque et romaine) dans les régions de marge de l’Égypte, elle est chargée de recherche au CNRS (HiSoMA, Lyon). Elle a rejoint la mission française du désert Oriental en 2010 et l’a dirigée de 2013 à 2017. Elle conduit actuellement le projet ERC "Desert Networks: Into the Eastern Desert of Egypt from the New Kingdom to the Roman period"