Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Le nom de personne : marqueur individuel, social et religieux

Responsable: Yannis Gourdon (égyptologue, IFAO, Collège de France).

Collaborations: Matilde Borla (égyptologue, Musée égyptien de Turin); Laurent Coulon (égyptologue, CNRS - UMR 5189 HiSoMA); Camille De Visscher (doctorante, univ. Lille 3); Nathalie Favry (égyptologue, univ. Paris IV-Sorbonne); Marcel Marée (égyptologue, British Museum); Michèle Thirion (égyptologue).

(égyptologue, British Museum); Michèle Thirion (égyptologue).

Institutions partenaires:

Issu du programme « Onomastique égyptienne » (2008-2011), le programme « Le nom de personne : marqueur individuel, social et religieux » entend ancrer les études anthroponymiques dans une thématique nouvelle centrée sur l’individu et la place de celui-ci dans la société pharaonique.

L’étude des anthroponymes égyptiens, entreprise pour le IIIᵉ millénaire, s'étend à présent au-delà de cette période et se focalise notamment sur le Moyen Empire et la Deuxième Période intermédiaire. Par delà l'extension d’une thématique précédemment abordée sur un mode synchronique, ce programme constitue le point de départ d’une réflexion diachronique. L’un de ses objectifs premiers est de définir la nature des changements onomastiques à l’œuvre entre l’Ancien Empire et la Deuxième Période intermédiaire. Sur le plan linguistique, une telle approche vise à comprendre quand et comment, dans les anthroponymes, s’amorce le passage entre l’égyptien de la première phase et celui de la deuxième. De telles mutations sont, entre autres, le reflet de l’évolution du système de pensée égyptien. En tant que telles, elles sont à même d'aider à mieux cerner la façon dont les Égyptiens concevaient l'individu, pour lequel le nom était l'un des éléments essentiels de son être.

Ces recherches s’appuient sur un corpus rigoureusement établi dont les informations sont présentées dans la base de données en ligne AGÉA développée depuis 2008. Les données déjà existantes sur le IIIᵉ millénaire seront complétées annuellement. Le but de la base AGÉA étant de couvrir l'ensemble de la période pharaonique, l'extension du corpus aux autres périodes historiques est également engagée. Dans cette optique, l'évolution de la base AGÉA prévoit la mutualisation d’informations et la mise en place de passerelles avec les bases de données prosopographiques : CAPÉA de N. Favry (Paris IV) et Cachette de Karnak de L. Coulon (CNRS). La base AGÉA doit également, à terme, inclure les données de la base IMY-RENEF de M. Borla sur les anthroponymes du Nouvel Empire provenant des objets du Musée égyptien de Turin et intégrer le fichier des anthroponymes théophores de M. Thirion.

page web d'AGÉA
page web d'AGÉA

Actions et publications prévues:

  • poursuite de l’incrémentation de la base AGÉA pour le IIIe millénaire, notamment en fonction des fouilles récentes, afin de permettre l’accès à des données inédites;
  • extension de la base AGÉA, notamment des anthroponymes et des généalogies du Moyen Empire et de la Deuxième Période intermédiaire, grâce à la mutualisation d’informations et la mise en place de passerelles avec les bases de données prosopographiques : CAPÉA et Cachette de Karnak;
  • intégration du fichier papier des anthroponymes théophores de M. Thirion;
  • intégration de la base de données IMY-RENEF de M. Borla sur les anthroponymes du Nouvel Empire provenant des objets du Musée égyptien de Turin;
  • un colloque international sur L’anthroponymie dans les mondes anciens avec publication des actes;
  • publication de la thèse de Y. Gourdon, Composition et signification des noms de personnes en ancien égyptien (Ifao).

The personal name: an individual, social and religious marker

Supervisor: Yannis Gourdon (Egyptologist, IFAO, Collège de France).

Collaborations: Matilde Borla (egyptologist, Museo Egizio di Torino); Laurent Coulon (egyptologist, CNRS - UMR 5189 HiSoMA); Camille De Visscher (PhD student, Univ. Lille 3); Nathalie Favry (PhD student, Univ. Paris IV-Sorbonne); Marcel Marée (egyptologist, British Museum) ; Michèle Thirion (egyptologist).

Partner institutions:

Stemming from a previous programme entitled "Egyptian onomastics" (2008-2011), "The personal name: an individual, social and religious marker" intends to set anthroponymy studies within a new theme centred upon the individual and his/her place in Pharaonic society.

The study of Egyptian anthroponyms, undertaken for the 3rd millennium, is now extending beyond that period and is focusing especially on the Middle Kingdom and the Second Intermediary Period. This entails the extension of a theme previously approached in a synchronic fashion, and this programme sees the beginning of a diachronic treatment. One of the first objectives is to define the nature of those onomastic changes at work between the Old Kingdom and the Second Intermediary Period. From a linguistic point of view, such an approach aims to understand when and how, within anthroponyms, the transition begins from first phase Egyptian to second. These shifts are, among others, a reflection of the evolution of the Egyptian system of thought. And as such, they can help to grasp better the way in which Egyptians conceived of the individual, for whom the name was one of the essential elements of its being.

This research is built upon a firmly established corpus that can be consulted through an on-line database under development since 2008 (AGÉA). The already existing data on the 3rd millennium is being added to annually and, since the aim of the AGÉA is to cover the entirety of the Pharaonic period, the extension of the corpus to other historical periods is underway. In line with this, the evolution of the AGÉA foresees the pooling of information and the establishment of gateways between the prosopographical databases, CAPÉA by N. Favry (Paris IV) and Karnak Cachette by L. Coulon (CNRS). Eventually, AGÉA will also include data from the IMY-RENEF project of M. Borla on the New Kingdom anthroponyms from objects in the Egyptian Museum of Turin and will integrate M. Thirion's work on theophoric anthroponyms.

AGÉA web page
AGÉA web page

Activities and planned publications:

  • continued expansion of the AGÉA database for the 3rd millennium, especially as a function of recent excavations in order to allow access to unpublished data;
  • expansion of the AGÉA database, especially for anthroponyms and genealogies of the Middle Kingdom and Second Intermediary Period, through pooling of data and establishment of gateways to the prosopographical databases, CAPÉA and Karnak Cachette;
  • input of M. Thirion's paper files of theophoric anthroponyms;
  • integration of M Borla's IMY-RENEF database on New Kingdom anthroponyms from objects in the Egyptian Museum of Turin;
  • organisation of an international conference on Anthroponymy in the Ancient World with eventual publication of papers presented;
  • publication of Y. Gourdon's thesis, Composition et signification des noms de personnes en ancien égyptien (IFAO).