Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Culture matérielle, histoire des techniques

Du fait de sa situation en Égypte, l’IFAO peut organiser la rencontre de chercheurs de diverses nationalités qui travaillent traditionnellement de façon isolée sur différents sites archéologiques locaux. C'est l'occasion de proposer de nouvelles modalités de la recherche : dépasser de la logique de site, conduite par la discipline archéologique, pour s'ouvrir à des travaux thématiques, sortant nos disciplines des cloisonnements habituels.

Ainsi plusieurs fouilles mettent au jour des infrastructures comme celles permettant de maîtriser l'eau en milieu aride ; désormais ces connaissances seront mises en commun. À côté de ces procédés très spécifiques, conditionnés par la géologie de la zone oasite et sa vocation agricole, les communautés urbaines ont appliqué d’autres techniques pour amener l’eau aux habitants des grandes villes. Les aqueducs médiévaux d’Istabl ’Antar illustrent cet emploi dans la capitale médiévale.

Pouvoir conserver l’eau en prévision des pénuries était aussi l’un des soucis constants des populations égyptiennes. Aux époques romaine et médiévale, la construction de citernes était une réponse appropriée à ce besoin. L’étude des caractéristiques techniques de telles installations fait l’objet d’un programme spécifique du CeAlex, à partir de l’étude de la citerne Al-Nabih et de la carte des citernes de la ville moderne. Ces travaux croisent les centres d’intérêt de plusieurs missions archéologiques en Égypte, en particulier celle de l’IFAO à .

Par ailleurs, l'élaboration de corpus matériel sur la longue durée intégrant différents types (céramique, textile, verre, métal, vannerie...) a pour objectif de ne pas se cantonner à des démarches descriptives mais plutôt à considérer les artéfacts comme un vrai corpus auquel on peut poser des questions d’histoire.

Techniques hydrauliques

Métallurgie du cuivre

Artefacts