Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17123

Gourob

Fouilles du site de Gourob (Mi-Our)


lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Sorbonne Université
lien IdRef 🔗 University of Cambridge
lien IdRef 🔗 Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger (MEAE - Commission des fouilles)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
🔗 Fonds Khéops pour l’archéologie
lien IdRef 🔗 Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger (MEAE - Commission des fouilles)


lien IdRef Marine Yoyotteégyptologue, Marie Skłodowska-Curie Individual FellowCNRS, équipe HAROC
lien IdRef Paul Bailetarchéologue anthropologueCEPAM, UMR 7264 – Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge
lien IdRef Louise Bertiniarchéozoologue, directeurARCE
lien IdRef Judith Bunburygéoarchéologue
Mohamed GabertopographeIFAO
lien IdRef Tomasz HerbichgéophysicienIAEPAN
lien IdRef Claire MallesonarchéobotanisteAmerican University of Beirut
lien IdRef Vera Michelcéramologue
lien IdRef Olivier Onézimetopographe
lien IdRef Ian Ostericherarchéologue géoarchologueUniversity of Cambridge
Jan PictonégyptologueUCL
lien IdRef Andrea PillonégyptologueIFAO
lien IdRef Martin SählhofarchitecteDAI German University in Cairo
lien IdRef Claudia VenierégyptologueUniversité de Liège

Le site de Gourob s’étend sur les ruines de l’ancienne ville de Mi-Our, à l’embouchure sud de la région du Fayoum. Mi-Our fut fondée par le souverain Thoutmosis III (1479-1425 av. J.-C.) afin d’y abriter un vaste complexe palatial desservi par un port. La ville est ensuite occupée au moins jusqu’au règne de Ramsès V (1147-1143 av. J.-C.) et conserve à ce jour le seul palais de l’époque pharaonique identifié comme un harem royal. Les vestiges du palais, les nécropoles attenantes et les papyrus découverts sur place permettent de mieux appréhender tant l’organisation que l’administration d’un harem au Nouvel Empire, en faisant par conséquent un site d’un intérêt majeur.