Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


18315

PÉRCÉA Bois

Cette opération est achevée.

Projet d’Étude et de Restauration des Collections Égyptiennes Anciennes: Bois

Institute of Archaeology, University College of London (UCL)
Université de Pise

Institute of Archaeology, University College of London (UCL)
Université de Pise

• Gersande Eschenbrenner-Diemer (Institute of Archaeology, University College of London)
Cédric Larcher (IFAO)
Anita Quiles (IFAO)

• Gersande Eschenbrenner-Diemer, égyptologue anatomie des bois - chercheuse associée (HiSoMA UMR 5189 UCL)
• Cédric Larcher, égyptologue responsable du service Archives et collections (Ifao)
• Anita Quiles, responsable du pôle Archéométrie (Ifao)
• Dean Sully, directeur du laboratoire de restauration et de conservation (Institute of Archaeology (UCL))
• Jan Cutajar, restaurateur (University College of London (UCL))
• Marilina Betro, professeur d'égyptologie (université de Pise - Dipartimento di Civiltà e Forme del Sapere)
• Anna-Giulia De Marco, doctorante (université de Pise)
• Lisa Sartini, doctorante (université de Pise)

Le projet PÉRCÉA Bois, qui sera développé sur une période de 2 ans, dans le cadre de diverses missions de courte durée au Caire menées par les collaborateurs du projet, propose de documenter, analyser, restaurer, archiver et publier l’importante collection archéologique en bois qui a été largement stockée dans le sous-sol de l’Institut français depuis le début du 20ème siècle. Endormi depuis de nombreuses années, cette collection de près de 250 objets a pu être remis au jour grâce à la volonté de l’Institut de préserver et de valoriser ses collections. Un premier inventaire initié par Gersande Eschenbrenner-Diemer (GED) a révélé le fort potentiel de recherche et la qualité de ce fond peu documenté, les différents objets qui le constituent n’étant que brièvement décrits dans les rapports de fouilles. Les premiers résultats de cet inventaire montrent la valeur scientifique de ces objets dont la richesse et la diversité permettent de nombreuses comparaisons avec plusieurs collections muséales déjà étudiées ou à l’étude, notamment avec les bois de Deir el-Medina au Louvre et du Museo Egizio de Turin, ou avec la collection du Petrie Museum à Londres, qui a été étudié par GED dans le cadre du projet TRACER développé à UCL. Combinant les processus standard de conservation-restauration avec l’égyptologie et l’ethnoarchéologie, l’objectif principal du projet sera de mieux comprendre l’histoire de l’objet en examinant ses techniques de fabrication, son utilisation et même sa réutilisation. Plus précisément, le processus de conservation proposé inclura la collection de bois de l’Ifao au sein d’une plate-forme scientifique qui réunit les pratiques de l’archéologie, de l’archéométrie et de l’égyptologie. Ensemble, ces efforts contribueront à la réalisation de plusieurs objectifs qui sont développés dans différents thèmes de recherche identifiés par l’Ifao.