Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17481

Documents de l’Expédition d’Égypte

Documents en langue orientale de l’Expédition d’Égypte du Service historique de la Défense (Vincennes)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)

lien IdRef Michel Tuchscherer (Aix-Marseille Université)
lien IdRef Ibrahim Nasser (Qatar University)

lien IdRef Michel Tuchschererhistorien arabisant, professeur des universités émériteAix-Marseille Université
lien IdRef Ibrahim Nasserhistoire ottomane, professeur des universitésQatar University
Hossam Abd al-Moatihistorienuniversité de Beni Souef - en détachement au Qatar
Sabry Al-AdlhistorienMisr International University (Le Caire)
Safwa Bedairdiplomatisteuniversité du Caire
lien IdRef Faruk Bilicihistorien
lien IdRef Tarek El-Morsyhistorien arabisantIRCICA (Istanbul)
Mohamed GabertopographeIFAO
Insaf Omardiplomatisteuniversité du Caire
Ghada Tossondiplomatisteuniversité du Caire
lien IdRef Annalaura Turianohistorien contemporaine, membre scientifiqueFreie Universität Berlin IREMAM/INALCO

Le projet porte sur l’édition d’un corpus constitué de quelque 700 pièces d’archives produites en Égypte durant les trois années de l’expédition française et comportant des éléments en langue arabe ou en turc ottoman. Elles sont révélatrices des rapports complexes générés par l’occupation française de l’Égypte : entre les hommes de l’expédition et la population autochtone, mais aussi et surtout entre les institutions d’un État européen et celles locales d’un territoire encore province ottomane, de même entre une culture profondément marquée par l’époque des Lumières et l’épisode révolutionnaire et une société locale moins statique que ce que certains clichés continuent de véhiculer. Si quelques-unes des pièces du corpus sont entièrement rédigées en arabe ou parfois en ottoman, la plupart comportent des éléments plus ou moins importants dans l’une ou l’autre des deux langues orientales, de même en français, parfois aussi en italien. Pour un petit nombre, seules nous sont parvenues les traductions en français des documents originaux en langue orientale. En outre, les documents en arabe, produits dans des contextes très variables par des individus appartenant à des milieux sociaux et culturels très divers, sont très révélateurs de pratiques très diversifiées de l’écrit à l’extrême fin du XVIIIe siècle.
Le corpus a été établi à partir du dépouillement exhaustif de l’ensemble des 200 cartons qui constituent la sous-série B6 Armée d’Orient conservée au SHD (Service historique de la Défense). Quelques documents sont bien connus et ont fait l’objet d’études et de publication, mais l’immense majorité des pièces demeure totalement ignorées. C’est pourquoi nous souhaitons les faire connaître et les rendre facile d’accès à l’ensemble de la communauté scientifique. Pour cela, nous avons opté pour l’édition et la publication sous forme d’un ouvrage d’un ensemble de pièces représentatives du corpus. Elle sera suivie par la mise en ligne de l’ensemble des documents du corpus qui seront accompagnés d’outils de recherche.