Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17231

Contextes et mobiliers

Approches archéologiques : ArScAn UMR 7041 (équipe ESPRI)
Approches textuelles : Collège de France, chaire « Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine » & Istituto Vitelli (Florence)
Études sur les textiles : Centre for Textile Research (Université de Copenhague)

Collège de France (Chaire « Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine »)
Université de Paris Nanterre /ArScAn UMR 7041
Institut de Papyrologie G. Vitelli (Florence)
Universités de Copenhague, Lecce et Munich
Centre polonais d’Archéologie méditerranéenne (Varsovie).

• Pascale Ballet (Université Paris Nanterre, ArScAn)
• Jean-Luc Fournet (Collège de France)
Maria Mossakowska-Gaubert (Université de Copenhague)

• Pascale Ballet (université Paris Nanterre UMR 7041 ArScAn)
• Jean-Luc Fournet (Collège de France)
• Maria Mossakowska-Gaubert, spécialiste du verre chercheur associé (Ifao)
• Julie Marchand, céramologue (HiSoMA-MOM UMR 5189)
• Mikaël Pesenti, céramologue archéologue (Aix-Marseille Université)
• Simona Russo (Istituto papirologico Vitelli (Florence))
• Valérie Schram (EPHE)
• Jakub Urbanik (université de Varsovie)

Le programme qui porte sur les mobiliers d’Égypte de l’époque hellénistique à la période mamelouke concerne les grands domaines de production et de consommation, éclairés par les contextes archéologiques et les sources textuelles sous l’angle de la lexicographie. Il s’agit de mettre en perspective les contextes et les artefacts qui en sont issus, appréhendés comme « objets », révélateurs des pratiques sociales, culturelles et économiques.

Selon les pratiques actuelles de l’archéologie, et c’est l’une des orientations principales du programme, l’accent est mis sur la reconnaissance des spécificités de modes d’occupation à partir du mobilier en contexte, privilégiant la notion d’assemblage, pour en dégager des informations de natures économique, sociale et identitaire. L’axe lexicographique s’intéresse à la désignation des objets en tentant de croiser sources textuelles (papyrologiques et littéraires) et archéologiques à travers, notamment, une chronique de lexicographie de la vie matérielle et une base de données.