Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17152

Désert oriental

Stathmoi et metalla. Exploiter et traverser le désert Oriental à l’époque ptolémaïque


CNRS (HiSoMA, IRAMAT-CEB)
Université Lumière Lyon 2
MAEDI

MAEDI
CNRS
ERC


• Thomas Faucher, numismate archéologue (UMR 5060 IRAMAT CNRS IRAMAT-CEB)
• Bérangère Redon, archéologue historienne (CNRS HiSoMA-MOM)
• Charlène Bouchaud, archéobotaniste (Museum d’Histoire Naturelle (Paris))
• Axelle Brémont, archéologue doctorante (université Paris-Sorbonne)
• Adam Bülow-Jacobsen, papyrologue photographe ancien professeur (université de Copenhague)

La mission archéologique française du désert Oriental a été créée en 1994 par Hélène Cuvigny, à la suite de la mission pionnière du Mons Claudianus. Pendant une vingtaine d’années, elle a exploré les fortins d’époque romaine qui gardaient les routes reliant le Nil à la mer Rouge, exploitant une opportunité propre à l’Égypte et singulièrement au désert Oriental : la possibilité de trouver une quantité significative de textes, sous la forme d’ostraca, qui donnent l’occasion de croisements féconds avec les données archéologiques et le matériel anépigraphe.
En janvier 2013, avec une direction renouvelée, la mission a débuté une nouvelle étape dans ses recherches, en choisissant de s’intéresser désormais à l’occupation du désert Oriental à l’époque ptolémaïque (332-30 av. J.-C.). Cette époque correspond à une période d’intérêt renouvelé de la part des nouveaux souverains du royaume égyptien pour l’exploitation des mines d’or de la région. C’est aussi une période marquée par la fondation, par les Lagides, de ports sur la mer Rouge, qui ont nécessité de développer des infrastructures (routes, fortins, stations) pour faciliter les circulations dans le désert.