Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17147

Assassif

Archéologie contextuelle du temple funéraire de Padiaménopé dans l’environnement de l’Assassif


Université de Strasbourg, UMR 7044 Archimède, et les UMR 7516 « Institut de Physique du Globe » et 7362 « Laboratoire Image, Ville, Environnement »
University of Strasbourg Institute for Advanced Studies (USIAS)
Inrap en région Alsace
Université de Mons
Université du Caire

University of Strasbourg Institute for Advanced Studies (USIAS)
UMR 7044 ARCHIMEDE (Strasbourg)
UMR 7516 IPGS (Strasbourg)
UMR 7362 LIVE (Strasbourg)
projet « 4D-Pétamenopé »
PEPS Inter-Instituts du CNRS et AAP Idex

• Frédéric Colin (Université de Strasbourg, UMR 7044 Archimède)

• Frédéric Colin, archéologue/égyptologue (université de Strasbourg UMR 7044 Archimède)
• Hassan Al-Amir, restaurateur (Ifao)
• Younis Ahmed, restaurateur (Ifao)
• Rozan Al-Khatib al-Kontar, géophysicienne (université de Strasbourg UMR 7516)
• Maksim Bano, géophysicien (géoradar) (UMR 7516)
• Nerea Bernabeu, archéologue (université de Strasbourg)
• Eric Boës, archéoanthropologue (Inrap UMR 7044)
• Sonia Brahimi, géophysicienne doctorante (université de Strasbourg)
• Laure Cadot, restauratrice
• Fanny Chenal, archéoanthropologue (Inrap UMR 7044)
• Jean-Philippe Droux, géographe géomaticien (IE2 CNRS UMR 7044)
• Christian Dupuis, géologue (université de Mons (Belgique))
• Catherine Duvette, architecte archéologue (IR CNRS UMR 7044)
• Khalid S. Essa, géophysicien (pr. à l’université du Caire invité à l’IPGS) (université du Caire)
• Marie Ferrant, archéomètre (chimiste)
• Bruno Gavazzi, géophysicien (magnétisme) et archéologue (université de Strasbourg UMR 7044 et 7516)
• Laure De Guiran, restauratrice
• Cassandre Hartenstein, égyptologue papyrologue (université de Strasbourg UMR 7044)
• Ayman Hussein, dessinateur (Ifao)
• Anne Liegey, conservatrice restauratrice (musée du Louvre)
• Sylvie Marchand, céramologue (Ifao)
• Filippo Mi, doctorant en archéologie égyptienne (université de Strasbourg UMR 7044)
• Marc Munschy, géophysicien (magnétisme) (université de Strasbourg (UMR 7516))
• Simone Nannucci, archéologue (université de Strasbourg Archimède UMR 7044)
• Olivier Onézime, topographe (Ifao)
• Mohamed Gaber, topographe (Ifao)
• Gaël Pollin, photographe (Ifao)
• Anita Quiles, responsable du pôle Archéométrie (Ifao)
• Mathieu Schuster, sédimentologue (CR CNRS UMR 7516)
• Dominique Schwartz, pédologue (PR1 université de Strasbourg UMR 7362)

L’objectif du projet de fouille est d’étudier l’histoire du déploiement des activités funéraires et cultuelles dans l’Assassif en explorant le gisement archéologique préservé par les quatre murs de l’enceinte de la tombe de Padiamenopé. Dans la diachronie, il s’agit de reconstituer le paysage antérieur à l’implantation du mausolée de Padiamenopé, de préciser les étapes de construction du complexe, de son fonctionnement et de son développement, d’identifier les probables réutilisations et fréquentations ultérieures, de dater son abandon et, globalement, de comprendre sa taphonomie monumentale. Cet angle d’analyse visera certes à éclairer l’évolution du complexe de Padiamenopé proprement dit, mais il aura aussi comme but plus général de mieux comprendre l’aménagement de l’ensemble de la vallée de l’Assassif, selon une démarche contextuelle large commencée par plusieurs équipes dans le courant du 20e siècle. Dans la synchronie, il s’agit d’étudier l’organisation de la panoplie monumentale d’un secteur très mal connu malgré sa centralité et l’ancienneté de l’intérêt qu’il suscite depuis le 18e siècle. Les plans publiés des superstructures et des aménagements de l’entrée du mausolée de Padiamenopé reposent largement sur des conjectures ou sur des données incomplètes fondées sur des sondages anciens et rares. Par ailleurs, l’ensemble de la zone contenue entre les quatre murs de l’enceinte – correspondant à la concession de prospection et de fouille – occupe une position de choix pour étudier l’organisation de la partie centrale de l’Assassif, car le complexe se situe sur le trajet probable des chaussées d’accès aux temples de Mentouhotep II et de Touthmosis III, et il a connu des travaux d’aménagement à grande échelle lors des périodes de transformations majeures du paysage monumental.