Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17146

TT 33

La nécropole thébaine au VIIe s. av. J.-C.: la tombe du prêtre Padiaménopé (TT 33, fin XXVe-début XXVIe dynastie): mission épigraphique



lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Université Paul Valéry

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
🔗 Fonds Khéops pour l’archéologie
🔗 Archéologie et histoire de la Méditerranée et de l’Egypte ancienne (LabEx ARCHIMEDE)
lien IdRef 🔗 Université Paul Valéry

lien IdRef Silvia Einaudi (UMR 8546 (Paris) et UMR 7044 CNRS (Strasbourg))
lien IdRef Isabelle Régen (Université Paul Valéry Montpellier 3 - UMR 5140)
lien IdRef Claude Traunecker (Université de Strasbourg, UMR 7044)

lien IdRef Silvia Einaudiépigraphiste, membre associéeUMR 8546 (Paris) et UMR 7044 CNRS (Strasbourg)
lien IdRef Isabelle RégenégyptologueUniversité Paul Valéry Montpellier 3 - UMR 5140
lien IdRef Claude Trauneckerégyptologue, professeur des universités émériteUniversité de Strasbourg, UMR 7044
Younis AhmedrestaurateurIFAO
Lucie Antoinerestaurateur
lien IdRef François BoyerrestaurateurC2RMF
lien IdRef Philippe Brombletgéologue conservation
lien IdRef Sophie Dubersonrestauratricemusée du Louvre
lien IdRef Christian DupuisgéologueUniversité de Mons (Belgique)
Salma El-Shaerépigraphiste, stagiaire
Islam EzzatrestaurateurIFAO
Naglaa Ezzeldeenépigraphiste, stagiaire
David Franckphotographe
lien IdRef Christine Galloiségyptologue, présidenteéditions kheops
Nick HeydenrestaurateurKärcher
Emilie Hubertphotographe radiologue
lien IdRef Joëlle Le Rouxconservatrice restauratricemusée du Louvre
lien IdRef Anne Liegeyconservatrice restauratricemusée du Louvre
lien IdRef Bernard Mathieuégyptologue, maître de conférences HDRUniversité Paul Valéry Montpellier 3, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes
Gérard MeneroudadministrateurFonds Khéops pour l’Archéologie
lien IdRef Simone NannucciarchéologueUniversité de Strasbourg Archimède UMR 7044
lien IdRef Olivier Onézimetopographe
lien IdRef Gaël PollinphotographeIFAO
lien IdRef Anita Quilesarchéomètre, responsable du Pôle ArchéométrieIFAO
Abd el-Monem Samahépigraphiste, stagiaire
Sherouk ShehadaArchéologue, égyptologue, EtudianteHelwan University
lien IdRef Heloïse Smetsépigraphiste, doctorantuniversité de Strasbourg
Bruno Szkotnickirestaurateur
Moewes ThorstenrestaurateurKärcher
lien IdRef Stéphanie TouronrestaurateurC2RMF
Jean-Pierre Tshibangugéologue, ingénieur
Jean-Marc ValletrestaurateurCICRP
lien IdRef Daniel WerningépigraphisteBerlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften

La tombe de Padiamenopé (ou Pétaménophis) est l’une des grandes tombes de la plaine de l’Assassif, au pied du temple de Deir el-Bahari dans la nécropole thébaine. Elle date de la fin de la XXVᵉ ou du début de la XXVIᵉ dynastie (vers 650 avant J.-C). Avec ses vingt-deux salles souterraines réparties sur trois niveaux et ses 1062 m2 de surface, cette tombe est la plus grande jamais creusée en Égypte. Ses parois (près de 2600 m2 à l’origine) sont couvertes d’inscriptions donnant une version revue et mise à jour des anciens livres funéraires.
Son propriétaire, le prêtre ritualiste Padiamenopé était, non pas un haut personnage politique, mais un savant proche des rois de la fin de la XXVᵉ dynastie et du début de la XXVIᵉ dynastie. Les versions des textes de Padiaménopé comportent plusieurs innovations qui font de ce monument une source documentaire clé pour l’étude des textes funéraires égyptiens, mais également pour la connaissance de l’élite thébaine du 7e s. avant J.-Chr. En outre, cette tombe conserve souvent la dernière notation intégrale de grands corpus funéraires, en particulier les Livres du Monde inférieur (Livre de l’Amdouat, Livre des Portes, Livre des Cavernes). Les études récentes ont montré que ce monument était accessible dans l’antiquité à un public choisi et que la partie centrale du monument, le cénotaphe, était pour les fidèles thébains la reproduction locale du tombeau d’Osiris à Abydos. Ainsi la tombe du savant Padiamenopé était, non seulement une bibliothèque pour les érudits thébains, mais aussi un lieu de pèlerinage local se substituant à Abydos.

Les rendez-vous de l’archéologie
Le dimanche 18 novembre 2018

La tombe de Padiamenopé : la bibliothèque funéraire d’un savant thébain