Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Manifestations scientifiques

Abonnez-vous à la … Subscribe to the Mailing list :

<< précédente toutes les manifestations suivante >>
1387

Le séminaire de recherche de l'Ifao

Le mercredi 19 janvier 2022 à 16h00 (heure du Caire), IFAO géolocalisation IFAO

L’Égypte et l’étranger : regards croisés sur les interactions avec les mondes égéen et libyen à l’Âge du Bronze.

Elena Panaite  et Louis Dautais

La 5e séance du Séminaire de recherche de l’Ifao de cette année académique 2021/2022, introduite et animée par Andrea Pillon (membre scientifique de l’Ifao), fait intervenir un duo de jeunes chercheurs, Elena Panaite  et Louis Dautais, qui consacrent leurs recherches respectives à l’étude des relations qu’a entretenue l’Égypte pharaonique avec les contrées occidentales (dites « libyennes ») et égéennes à l’âge du Bronze.

Résumé :
Cette séance porte sur les interactions entre l’Égypte, les mondes égéen et libyen aux IIIe et IIe millénaires av. n. è. Elle invite à s’interroger sur la fréquence, l’intensité et les modalités des contacts polymorphes sur le temps long. Cette vue d’ensemble est l’occasion de discuter à la fois des lacunes de la documentation et de la nécessité d’une approche contextuelle et croisée des données iconographiques, textuelles et matérielles. Si les contacts avec les Égéens sont tangibles à travers le mobilier archéologique, les relations avec les peuples situés à l'ouest de la vallée du Nil sont plus difficiles à discerner dans la culture matérielle et sollicitent ainsi d’autres sources. Comparer les deux cas d’étude en vient à cerner au plus près la diversité des échanges dans un monde ancien interconnecté entre l’Afrique et la Méditerranée, et in fine à sonder les approches épistémologiques les plus pertinentes pour les définir.

Sous-titres :

Elena Panaite : Questionner l’identité « libyenne » dans les sources égyptiennes : topos ou mimesis ?
Louis Dautais : Repenser les contacts entre Égyptiens et Égéens : un pas vers l’interculturalité ?

Le séminaire est ouvert à la participation à tous les intéressés, dans la salle de conférence de l'Ifao, dans la limite des places disponibles, ainsi qu'à distance à travers l'application Zoom en suivant ce lien : [https://us02web.zoom.us/j/.............  ; ID de réunion : 872 0212 6906   ;  Code secret : 559461]

Elena Panaite est docteure en égyptologie et actuellement chercheuse associée au laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (UMR 5140, Université Paul-Valéry). Elle étudie les relations entre l’Égypte ancienne et les populations voisines, en particulier celles occidentales. Anciennement boursière postdoctorale IFAO-PCMA (2020-2021), elle a mené un projet de recherche portant sur les transferts culturels et les interactions entretenues autour de la vallée du Nil à l’époque pharaonique. En parallèle, elle co-dirige le projet « Étude épigraphique de la façade occidentale du 2e pylône » qui a pour objectif la réalisation d’une anastylose virtuelle du programme décoratif de la face ouest du 2e pylône du temple d’Amon-Rê à Karnak.

Louis Dautais est doctorant en Égyptologie (UPVM3-ASM, ENiM - Montpellier) et en Protohistoire égéenne (UCLouvain-INCAL, AegIS - Louvain-la-Neuve). Il prépare une thèse intitulée L’Égypte et le monde égéen (XVIIe-XIIe s. av. n. è.) : une approche globale et diachronique de leurs interactions (contrat doctoral MESRI-ResEFE, collab. Ifao). Actuellement en séjour de recherches de longue durée (automne 2021-printemps 2022) à l’Institut français d’archéologie orientale du Caire, il s’intéresse aux échanges interculturels polymorphes entre l’Égypte et le monde égéen au Nouvel Empire et, plus globalement, aux mécanismes des interactions entre les civilisations de la Méditerranée orientale à l’Âge du Bronze. En tant qu’archéologue, il a participé à une dizaine de fouilles en France avant d’intégrer plusieurs projets situés sur le pourtour oriental de la Méditerranée (Grèce, Cisjordanie et Égypte), dont la mission française de Taposiris Magna et Plinthine (Ifao-MEAE ; dir. B. Redon, CNRS-HiSoMA) depuis 2018.

Andrea Pillon est membre scientifique de l’Ifao depuis septembre 2018. Spécialiste de l’histoire sociale et politique de l’Égypte pharaonique au Bronze ancien, épigraphiste, il a soutenu une thèse intitulée Pouvoir et prestige des élites locales en Égypte à la Première Période intermédiaire. Études sur la société et l’administration égyptiennes à la fin du IIIe millénaire. En 2021, il a organisé au Caire le premier symposium international Chronologies and Contexts of the First Intermediate Period. Il est codirecteur d’une opération archéologique qui envisage l’étude du paysage cultuel de Dendara dans la longue durée, à l’ouest du temple d’Hathor. Son projet de recherche porte sur l’art et les sociétés urbaines, à travers une approche qui croise la philologie et l’historiographie, et l’édition de corpus épigraphiques.


Le séminaire de recherche de l'Ifao

Le séminaire de recherche de l'Ifao est un lieu d'échange et de dialogue scientifique sur les recherches en cours sur l'Egypte, l'ensemble du Proche-Orient ou parfois les espaces plus vastes dans lesquels s'inscrit l'histoire égyptienne. Y sont présentées et discutées par un ou plusieurs intervenants les recherches menées par les membres de la communauté scientifique de l'Ifao, ainsi que par des chercheurs invités.

Le séminaire vise tout à la fois à exposer et confronter des savoirs, et à s'interroger sur des questions d'ordre méthodologique (appréhension du terrain, écriture, interdisciplinarité, humanités numériques, comparatisme, etc.).

Modalités : présentiel, distanciel ou mode hybride, le mercredi après-midi, de 16 à 18h (horaire susceptible d'être modifié en fonction de l'actualité).

Lieu : salle de conférence de l'Ifao.