Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Manifestations scientifiques

Abonnez-vous à la … Subscribe to the Mailing list :

<< précédente toutes les manifestations suivante >>
1278

Atelier de recherche

Le mercredi 23 septembre 2020 à 16h00,

Regards d’artistes sur l’Occident dans l’Égypte moderne

Brenda Segone

Partenaire(s) de l’Ifao : Cédèj

Discutante : Giedre Sabaseviciute (Oriental Institute, Czech Academy of Sciences)

Résumé :

Dans une première partie, la présentation exposera le projet de thèse en cours, qui porte sur les représentations de l’Europe et des Européens en Égypte à partir de 1937, à travers une étude intermédiale qui prend en compte la peinture, le cinéma, la littérature mais aussi la culture populaire et la presse satyrique.

L’étude prend comme son centre d’observation l’Égypte. La culture qui est d’ordinaire observée, devient ici la culture observante. Que dit-elle sur cet Autre européen ? Cette démarche rejoint une tendance actuelle plus générale en histoire de l’art qui consiste à aborder les modernités non européennes sous un angle nouveau, appelé diversement «modernisme global» ou «pensée moderne décentrée» ou encore « modernités plurielles ».

Dans la deuxième partie de la présentation, deux exemples de voyages en Occident entrepris par des artistes égyptiens, seront exposés : celui du peintre alexandrin Mohamad Naghi (1888-1956) et celui du peintre arméno-égyptien Hrant Keshishian (né en 1947). Ces cas d’études examineront le rôle du voyage en Occident sur l’évolution artistique et la réflexion plastique de ces créateurs issus de deux générations différentes. Ils donneront un aperçu du type de regard que peut porter sur l’Europe et les Européens un artiste égyptien de la période postcoloniale.

Atelier en ligne sur inscription, si vous voulez y assister et participer à la discussion, envoyez un message à communication@cedej-eg.org

1278Brenda Segone est inscrite en quatrième année de thèse sous la direction de Mercedes Volait à l’École doctorale d’Histoire de l’art de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne (ED 441), avec pour laboratoire d’accueil InVisu. Ses travaux actuels portent sur un domaine de recherche émergent, en France comme en Égypte, celui de la formation des « modernités plurielles » dans les arts visuels. Ils font suite à un Master Recherche en Littérature générale et comparée, soutenu en 2017 à l’Université Sorbonne Nouvelle, qui avait porté sur « Le rôle des Mille et Une Nuits dans la naissance du regard orientaliste ». Pour l’année 2020-2021, elle bénéficie d’une bourse de terrain commune CEDEJ/IFAO.