Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Une image, un commentaire…


Portrait de Jean-François Champollion par Paul Roussel (1923), sur le perron de l'Ifao au Caire © Bleu Kobalt

Champollion et le déchiffrement des hiéroglyphes à la bibliothèque de l’Ifao (1/2)

Sur les 12 ouvrages recensés par le Musée Champollion à Figeac et dont Jean-François Champollion est l’auteur, la bibliothèque de l’Ifao en possède huit dans une première édition originale.

Champollion s’est intéressé précocement aux civilisations anciennes et aux langues orientales, et il se passionna pour l’Egypte pendant ses années au lycée, ce qui explique la parution de ses deux premiers ouvrages, respectivement en 1811 (il est alors âgé de 21 ans), et en 1814, Introduction à l’Egypte sous les Pharaons, et L’Egypte sous les Pharaons.

Le 27 septembre 1822, il publie la Lettre à M. Dacier relative à l'alphabet des hiéroglyphes phonétiques, dans laquelle il fait part de sa découverte d'un système de déchiffrement des hiéroglyphes. Cette lettre marque la naissance officielle de l’égyptologie en tant que discipline scientifique.

Ce déchiffrement, qui faisait l’objet d’un intérêt soutenu entre les linguistes du monde entier depuis plusieurs siècles, était un enjeu majeur pour comprendre la civilisation de l’Egypte pharaonique dont la connaissance des écritures avait été perdue au cours du Ve siècle de notre ère. Il a été rendu possible par la découverte en 1799 de la Pierre de Rosette pendant l’expédition de Bonaparte (1798-1801) et la reproduction de son texte trilingue (hiéroglyphique, démotique et grec) dans la Description de l’Egypte (1809-1822), fruit des observations des savants de l’expédition. Cela dit, le texte avait circulé parmi les linguistes avant même la parution de l’ouvrage. Champollion arrive, grâce à l’abbé de Tersan, un collectionneur, à en obtenir une copie en 1808.

Avant son décès, Champollion publiera encore Précis du système hiéroglyphique des anciens égyptiens (1824), Notice descriptive des monuments égyptiens du Musée Charles X (1827) et Panthéon égyptien (1831). C’est donc à titre posthume que ses ouvrages suivants seront édités par son frère, parmi lesquels Monuments de l’Egypte et de la Nubie, Grammaire égyptienne (1836-1841) et Dictionnaire égyptien en écriture hiéroglyphique (1841-1844).

L’aventure du déchiffrement des hiéroglyphes se poursuivra pour parachever l’œuvre de Champollion, et notamment par Richard Lepsius, égyptologue allemand, qui publiera Das Todtenbuch der Ägypter en 1842. L’exemplaire de la bibliothèque présente la particularité d’avoir appartenu à l’égyptologue français Auguste Mariette (1821-1881), comme en témoigne son ex-libris manuscrit en page de titre, et d’avoir été commenté par Mariette quasi à chaque planche. Ce dernier ouvrage a fait l’objet d’une numérisation par l’Ifao dans le cadre d’un programme international coordonné par la Bibliothèque nationale de France, Bibliothèques d’Orient, et il est visible sur le portail numérique Gallica.

Agnès Macquin
Responsable de la bibliothèque de l'Ifao

*Les ouvrages signalés en gras sont présents à la bibliothèque dans leur première édition originale.

Images précédentes:
Les signes hiéroglyphiques dessinés par S. Cherubini Coupe en or du général Djéhouty Fernand Bisson de la Roque et les mines antiques de Ghozza Une figurine nagadienne de bovin provenant d’el-Mahâsna Fernand Debono et le désert Oriental Appuis-tête de Deir el-Médina Ouadi es-Séboua,1960-1965 Hésyrê Sidérurgie à Hilwân Amara Ouest en Haute Nubie Mausolée ʿAbd Allāh al-Dakrūrī, Qarāfa Tête féminine à coiffure Abri de la tombe de Chéchonq III à Tanis Le « tableau de l’oracle » à Médamoud Une colonne dans tous ses états Panneau de coffre avec lion et antilope Carte du Nil (al-Suyūṭī) Coupe glaçuré de Fostat Bloc ramesside à Kôm el-Nogous - Plinthine Adoration des Mages Monnaie-Or Graffito à Hatnoub Page du Journal de fouilles de Georges Legrain Relevé photogrammétrique de TT 6 Séance de taḥṭīb (jeu du bâton) Col d Stèle Kom Abou Billou Fouilles Bruyère Deir el-Medina Dessins de rosaces du Monastère de St Siméon (Assouan) par Clédat Etoffe de lin de Deir el-Medina Manuscrit Copte Statues Ermant Revêtement en faïence Sanctuaires gouverneurs Balat Palettes Scribes Soudan Maisons de France au Caire Canard de Fustât Bateau Abou Rawach Crispinus Bustes Bol Bois Ostracon Deir el-Medînéh Immeuble Suez Mutilations Kagemni Ptolémée IX Sôter II à Coptos Temple de Dendera Ostracon lu par infra-rouge Bateaux de la mer Rouge Archéologie du paysage Prospection géophysique Inhumation d Réduction minerai à Ayn Soukhna Plan du Caire par Fourmont Consoles Baouit Kitāb Villa à Ismaïlia Bains Taposiris Magna Statuettes d’Osiris en bronze Découverte d’un papyrus à Tebtynis Scellé en argile marqué de deux sceaux Paon, graffito montagne thébaine Uraeus Chapelle NebDjefaou Karnak Stèle Gebel el-Zeit Papyrus bilingue Oxyrhynchos Graffites coptes Bagawât Plats offrande Ayn Asil Figurine fatimide