Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


21411

Hesyrê

Les panneaux en bois du mastaba de Hesyrê : vers une nouvelle perspective de caractérisation, de restauration et de redéploiement au Musée Égyptien du Caire


• Islam Ezzat (IFAO)

• Anita Quiles, Responsable du Pôle Archéométrie (Ifao)
• Islam Ezzat, Ingénieur étude des matériaux (Pôle Archéométrie de l'Ifao)
• Chloé Ragazzoli, Maître de conférences en égyptologie (UFR d’histoire Université Paris IV Sorbonne et UMR 8167 « Orient & Méditerranée »)
• Nadine Mounir, Adjointe administrative et assistante scientifique du pôle Archéométrie (Ifao)
• Abeid Mahmoud, Restaurateur d'antiquités (Pôle Archéométrie de l'Ifao)
• Hassan Mohamed, Restaurateur d'antiquités (Pôle Archéométrie de l'Ifao)
• Younis Ahmad, Restaurateur d'antiquités (Pôle Archéométrie de l'Ifao)
• Hassan Selim, Professeur en égyptologie (Ifao et Université de Ain Shams)
• Reem Hamdy, Professeur en archéobotanique (Université du Caire)
• Mohamed Afifi, Chercheur et directeur technique adjoint (Institut national de mesure et d'étalonnage)
• Sabah Abdel Razeq, Directrice générale (Musée Égyptien)
• Jamal Al-Balam, Responsable du département Ancien Empire (Musée Égyptien)
• Asmaa Ahmed, Conservatrice (Musée Égyptien)
• Rania Ishaq, Conservatrice (Musée Égyptien)
• Mohamed Taha, Directeur général de la restauration (Musée Égyptien)
• Tasneem Othman, Restauratrice (Musée Égyptien)
• Nagah Sabry, Restauratrice (Musée Égyptien)
• Mohamed Abdel-Rahman, Directeur général de la formation et de l'édition scientifique (Musée Égyptien)
• Mohamed Ragab, Restaurateur (Grand Musée Égyptien)

Le Musée égyptien du Caire recèle de trésors pour lesquels des études archéométriques sont attendues. En parallèle, le Pôle Archéométrie de l’Ifao a développé des applications nouvelles sur des protocoles de conservation de bois. Parmi les collections en bois du musée, les panneaux provenant du complexe funéraire de Hesyrê dans la nécropole de Saqqarah ont attiré notre attention. Le choix de ces panneaux est lié à une urgence de conservation liée à leur stabilité physico-mécanique, et à leur valeur patrimoniale.

L’importance de ce mastaba vient de son appartenance au haut fonctionnaire Hesyrê qui a exercé ses fonctions pendant la troisième dynastie sous le roi Djoser (Netjerikhet). Le mastaba, fouillé par Auguste Mariette en 1861, est d’une importance exceptionnelle pour les égyptologues, car il démontre le développement dans la décoration des tombes. Les objets les plus significatifs du mastaba sont les panneaux décorés qui sont maintenant conservés dans la salle de l’Ancien empire au musée égyptien sous les numéros: CG1426, CG1427, CG1428, CG1429 et CG1430, tandis que le sixième est sans numéro. Depuis leur arrivée au musée, ces panneaux n’ont jamais été restaurés ni étudiés du point de vue archéométrique.

La problématique de ce projet est liée au manque de connaissances des mécanismes de détérioration affectant les six panneaux de Hesyrê. Ce problème a conduit à la présence d’une instabilité dans leur état de conservation au niveau de la structure du bois ou des reliefs. De plus, la méthode actuelle de présentation au musée ne reflète pas leur construction d’origine sur le mur est de la chapelle de Hesyrê.

En conséquence, notre proposition vise à répondre à la question suivante : comment par une étude globale, comprenant la caractérisation des archéomatériaux et leur état d’altération, pouvons-nous déterminer le bon protocole de restauration des panneaux du mastaba de Hesyrê ?