Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17143

Coptos

Coptos, la ville et ses monuments. Fouilles et valorisation du site



MoA
UMR 5189 HiSoMA (Université Lyon 2-Cnrs)
Museo Egizio, Turin
UMR 7298 LA3M (Université d’Aix-en-Provence)
Fonds Khéops pour l’archéologie

Fonds Khéops pour l’archéologie

• Laure Pantalacci (Université Lumière - Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA)

• Laure Pantalacci, professeur émérite (université Lumière Lyon 2/HiSoMA)
• Cédric Gobeil (Museo Egizio (Turin))
• Delphine Dixneuf, céramologue (CNRS LA3M Aix)
• Samuel Louvion, architecte (DPLG (Nantes))
• Clémens Thienpont, tailleur de pierre ( indépendant)
• Vanessa Desclaux (université Lumière Lyon 2/HiSoMA et BNF)
• Georges Soukiassian (CEAlex)
• Anne-Charlotte Ybard (SAVL)
• Vincent Chollier, égyptologue (HiSoMA)
• Ebeid Hamed Mahmoud, conservateur restaurateur (Ifao)
• Ihab Mohammed Ibrahim, photographe (Ifao)
• Ayman Hussein, dessinateur (Ifao)

Dès l’époque prédynastique, Coptos a été un des points d’implantation humaine les plus favorables de la Haute-Égypte. Doté d’un bassin agricole étendu, ce grand port fluvial s’est établi au débouché de l’une des principales pistes reliant la Vallée du Nil à la mer Rouge, le Ouadi Hammamat, route qui permet également l’accès à des gisements minéraux très prisés des Anciens. Durant plus de quatre millénaires, la ville a donc été un pôle économique florissant, embelli de monuments par tous les souverains majeurs. C’est seulement au IXe s. de n.è que la ville perd définitivement son rôle commercial, au profit de Qous qui prend le relais comme capitale régionale.
En 2002, avec l’appui de l’Ifao, la mission archéologique française de Coptos, sous l’égide de l’université Lumière-Lyon 2 et de l’équipe HiSoMA (CNRS-UMR 5189), a repris l’exploration du site. Le Musée des Beaux-Arts de la ville de Lyon, l’université Marc-Bloch Strasbourg 2 ainsi que l’ENSAIS de Strasbourg ont apporté leur concours aux premières campagnes.