Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17143

Coptos

Coptos, la ville et ses monuments. Fouilles et valorisation du site



lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Ministère du Tourisme et des Antiquités (MoTA)
lien IdRef 🔗 Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA, CNRS, UMR 5189)
lien IdRef 🔗 Musée des Antiquités égyptiennes de Turin
lien IdRef 🔗 Aix-Marseille Université (AMU)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA, CNRS, UMR 5189)
lien IdRef 🔗 Musée des Antiquités égyptiennes de Turin

lien IdRef Laure Pantalacci (Université Lumière - Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA)

lien IdRef Laure Pantalacciégyptologue, professeur des universités émériteUniversité Lumière - Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA
lien IdRef Vincent ChollierégyptologueHiSoMA
lien IdRef Vanessa DesclauxégyptologueUniversité Lumiere Lyon 2 / HiSoMA et BNF
lien IdRef Delphine Dixneufcéramologue, Ingénieure de rechercheIFAO
lien IdRef Cédric GobeilégyptologueMuseo Egizio (Turin)
Ebeid Mahmoud HamedrestaurateurIFAO
Ayman HusseindessinateurIFAO
Samuel LouvionarchitecteDPLG (Nantes)
Ihab Mohamed IbrahimphotographeIFAO
lien IdRef Georges Soukiassianarchéologue, ingénieur de recherche émériteCEAlex
Clémens Thienponttailleur de pierreindépendant
lien IdRef Anne-Charlotte Ybardarchéologue infographisteSAVL

Dès l’époque prédynastique, Coptos a été un des points d’implantation humaine les plus favorables de la Haute-Égypte. Doté d’un bassin agricole étendu, ce grand port fluvial s’est établi au débouché de l’une des principales pistes reliant la Vallée du Nil à la mer Rouge, le Ouadi Hammamat, route qui permet également l’accès à des gisements minéraux très prisés des Anciens. Durant plus de quatre millénaires, la ville a donc été un pôle économique florissant, embelli de monuments par tous les souverains majeurs.
En 2002, avec l’appui de l’Ifao, la mission archéologique française de Coptos, sous l’égide de l’université Lumière-Lyon 2 et de l’équipe HiSoMA (CNRS-UMR 5189), a repris l’exploration du site, avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon, l’université Marc-Bloch Strasbourg 2 et l’ENSAIS de Strasbourg pour les premières campagnes. Les travaux de fouilles ont porté principalement sur le mammisi fondé par Ptolémée IV. Plusieurs opérations d’anastylose ont déjà redonné de la lisibilité à ce vaste champ de ruines, dont les vestiges visibles sont surtout d’époque gréco-romaine.

Les rendez-vous de l’archéologie
Le dimanche 28 février 2021

Coptos : nouvelles données sur la ville gréco-romaine