Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17111

Plinthine

Taposiris Magna et Plinthine, deux villes de Maréotide



lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine), Equipe Mondes pharaoniques (CNRS, UMR 8167)
lien IdRef 🔗 Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak (CFEETK, CNRS, USR 3172)
lien IdRef 🔗 Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger (MEAE - Commission des fouilles)
lien IdRef 🔗 Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA, CNRS, UMR 5189)
lien IdRef 🔗 Achéovision (CNRS, UMS 3657, Université Bordeaux Montaigne)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine), Equipe Mondes pharaoniques (CNRS, UMR 8167)
🔗 Archéologie et patrimoine en Méditerranée (ARPAMED)
🔗 Shelby White and Leon Levy Program for Archaeological Publications (White Levy Program)
lien IdRef 🔗 Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger (MEAE - Commission des fouilles)
lien IdRef 🔗 Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA, CNRS, UMR 5189)


lien IdRef Bérangère Redonhistorienne archéologue, chargé de rechercheCNRS, UMR 5189 HiSoMA MOM
lien IdRef Charlene BouchaudarchéobotanisteMuseum d’Histoire Naturelle (Paris)
lien IdRef Marie-Françoise Boussachistorienne helléniste, professeur des universités émériteUniversité Paris Ouest Nanterre, ArScAn
lien IdRef Gonca Cankardes Senolamphorologue, professeurUniversité d’Izmir
lien IdRef Clementina CaputocéramologueUniversità del Salento (Lecce) et Université de Poitiers
lien IdRef Maël Crépygéographe géomorphologue, membre scientifiqueIFAO
lien IdRef Louis Dautaisarchéologue égyptologue, master 2Université Montpellier
lien IdRef Sylvain Dhenninarchéologue, chargé de rechercheCNRS, UMR 5189 HiSoMA
lien IdRef Mennat-Allah El Dorryarchéobotaniste, post-doctorantMoTA
lien IdRef Thomas Faucherarchéologue numismate, chargé de rechercheCEAlex
lien IdRef Paul Françoisarchitecte, modélisation 3DCNRS, LA3M
lien IdRef Tomasz HerbichgéophysicienIAEPAN
lien IdRef Joachim Le Bominarchéologue, doctorantHiSoMA UMR 5189
lien IdRef Martine LeguillouxarchéozoologueCentre archéologique du Var
lien IdRef Julie MarchandcéramologueHiSoMA-MOM UMR 5189
lien IdRef Séverine MarchiarchéologueUMR 8167 Équipe « Mondes Pharaoniques »
lien IdRef Lorenzo MediniégyptologueIFAO
lien IdRef Nicolas MorandarchéozoologueMNHN/CEAlex
lien IdRef Clémence PagnouxarchéobotanisteCNRS ISEM UMR 5554
lien IdRef Mikaël Pesenticéramologue archéologueAix-Marseille Université
lien IdRef Gaël PollinphotographeIFAO
lien IdRef Alexandre Rabotarchéologue géomaticienUniversité Lumière Lyon 2 HiSoMA-MOM ASI
lien IdRef Félix Relats Montserratégyptologue
lien IdRef Robert RyndziewiczgéophysicienIAEPAN Varsovie
lien IdRef Rim Saleharchéologue, doctorantUniversité Lumière Lyon 2
lien IdRef Claire Somaglinoégyptologue, maître de conférencesSorbonne Université
lien IdRef Matthieu Vanpeenearchitecte archéologue, directeurCNRS, CFEETK

Situées à 45 km à l’ouest d’Alexandrie, Taposiris Magna et Plinthine se développent sur la crête rocheuse, la taenia des auteurs antiques, jusqu’aux rives du lac Maréotis. Leur abandon, au début de l’époque impériale (Plinthine) ou à la fin de l’Antiquité (Taposiris), a assuré la préservation de leurs vestiges qui illustrent l’urbanisme des bourgades de la chôra alexandrine de l’époque hellénistique à la fin du VIIᵉ s. apr. J.-C. Ces deux villes abritent des monuments souvent remarquables qui ont été décrits et illustrés par les rares expéditions qui ont suivi cette côte au XIXᵉ siècle. Éclipsées par la gloire d’Alexandrie, elles n’avaient pourtant pas reçu l’attention qu’elles méritaient.
Depuis 1998, la Mission française de Taposiris Magna et Plinthine [MFTMP] a repris l’étude de ces deux sites et de leur environnement. Le programme s’efforce, depuis 2012, de déterminer la nature des occupations les plus anciennes du site de Plinthine (vestiges d’époque ramesside à saïte), en même temps qu’elle entend étudier l’impact du nouveau rôle de port joué par Taposiris à la fin de l’époque romaine/époque byzantine et les conséquences de l’invasion arabe au VIIe s. sur la ville.
Un financement du fonds Arpamed a permis de conduire plusieurs opérations en 2018 et 2019 sur le thème spécifique de la viticulture à Plinthine et Taposiris. La mission est également soutenue par le Shelby White and Leon Levy Program for Archaeological Publications.