Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Actualités

Actualités générales

Le projet Meryt d’Anita Quiles sélectionné par l’ANR

L’ANR a retenu pour les trois prochaines années le projet Meryt - Modélisation chronologique de l’Ancien Empire égyptien - présenté par Anita Quilès lors de l’appel ANR-JCJC 2019. Ce dispositif permet de financer des projets de recherche individuelle portés par des jeunes chercheuses ou des jeunes chercheurs (JCJC).

Le projet Meryt se fixe pour objectif de construire un modèle chronologique absolu précis, complexe et multi-techniques de l’Ancien Empire égyptien (~3000-2400 AEC), par une approche intégrée rassemblant les critères d’analyses de l’égyptologie, l’archéologie et l’archéométrie. S’inscrivant dans une démarche interdisciplinaire d’archéologie intégrative, il répond à deux enjeux majeurs :

1) Élaborer un cadre chronologique de l’Ancien Empire égyptien, règne par règne, par la construction d’un modèle statistique réconciliant les données égyptologiques et analytiques ;

2) Adapter la courbe de calibration 14C IntCal pour prendre en compte les conditions environnementales propres à l’Égypte afin de rendre performante la méthode de datation 14C pour cet espace géographique.

Porté par le pôle archéométrie de l’Ifao et soutenu par un consortium d’égyptologues, archéologues, archéomètres, conservateurs, physiciens et statisticiens, ce projet implique sept unités de recherche (Ifao, Orient&Méditerranée, Monaris, APC, LAPTH, MNHN, LMC14) et s’organise suivant quatre axes.

- Historique : pour chacun des quelque 30 règnes, nous réévaluerons tous les indices chronométriques disponibles issus de sources archéologiques, historiques et textuelles, afin de recenser l’ensemble des attestations de règnes et d’évaluer leur fiabilité. Confrontées aux découvertes archéologiques récentes, ces données permettront d’établir différents schémas de chronologies relatives possibles.

-Archéométrique : une base de données de plus d’une centaine de datations 14C sera constituée sur des échantillons provenant de sites archéologiques en cours de fouille et collectés en contexte précis. Ces analyses seront réalisées dans le seul laboratoire de datations en activité en Égypte, dont est responsable la porteuse de ce projet. Au-delà de « dater », l’enjeu sera aussi de mettre en cohérence l’échantillon analysé avec l’événement archéologique qui lui est associé. Pour cela, nous nous attacherons à échantillonner de « bons » spécimens et identifier clairement les contextes archéologiques associés. Si la datation 14C constitue le « fil d’ariane » analytique du projet, tous les champs de l’archéométrie seront mobilisés.

- Méthodologique : un enjeu fort sera de vérifier l’applicabilité de la courbe de calibration 14C IntCal13 à l’Égypte et le cas échéant, déterminer des écarts régionaux. Ces possibles décalages à IntCal pourraient s’expliquer par des variations saisonnières de la teneur en 14CO2 dans l’atmosphère, liées aux conditions environnementales particulières qu’entrainait la crue annuelle du Nil avant la construction du Haut Barrage. Afin d’identifier ces possibles écarts, nous évaluerons d’abord les teneurs résiduelles en 14C de spécimens botaniques conservés dans l’Herbier du MNHN, rassemblés durant l’Expédition d’Égypte (1798-1801), et dont l’année et le lieu de récolte sont documentés. Nous prolongerons cette étude sur des papyri d’époque gréco-romaine et arabe dont l’année de rédaction est mentionnée dans le texte, afin d’estimer si les écarts observés au XIXe siècle furent constants dans le temps.

- Statistique : nous bâtirons un véritable modèle chronologique reposant sur un formalisme statistique solide et rassemblant de façon cohérente l’ensemble des contraintes hétérogènes déduites des trois premiers axes. Entièrement produit par le présent consortium, le modèle final simulera des densités d’âge et des estimations précises de leurs incertitudes pour chacun des règnes de l’Ancien Empire. MERYT fixera la première chronologie absolue holistique de l’Ancien Empire faisant consensus entre égyptologues et archéomètres.

L’impact ira au-delà de la seule égyptologie puisque cette révision aura des conséquences sur la chronologie de toutes les civilisations du bassin oriental de la Méditerranée au IIIe millénaire, reposant largement sur la chronologie égyptienne, soulignant l’apport des approches analytiques et modélisantes dans la recherche archéologique.

Voir également les manifestations.