Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Opérations scientifiques en cours

liste des opérations


17151

Kôm Ombo

Le temple de Haroéris et Sobek à Kom Ombo : relevés photographiques, mission épigraphique, préservation du site


lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG)
lien IdRef 🔗 Ayn Shams University (ASU)
lien IdRef 🔗 Université de Cologne
lien IdRef 🔗 Ministère du Tourisme et des Antiquités (MoTA)

lien IdRef 🔗 Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
lien IdRef 🔗 Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG)
🔗 Bourse post-doctorale suisse

lien IdRef Françoise Labrique (Université de Cologne)
lien IdRef Shafia Bedier (Université de Aïn Chams)

lien IdRef Françoise Labriqueégyptologue, professeur des universitésUniversité de Cologne
lien IdRef Shafia Bedierégyptologue, professeur émériteUniversité de Aïn Chams
lien IdRef Ali AbdelhalimégyptologueIFAO
Mohammed Abdou HusseinintendantIFAO
Islam Alwakeeluniversité de Ayn Chams
lien IdRef Anna Dékányégyptologue, doctorantUniversité de Cologne
Svenja DirksendessinateurUniversité de Wurzbourg DAI
lien IdRef Sven EickeégyptologueUniversité de Cologne
lien IdRef Dorothée ElwartégyptologueLabEx Hastec EPHE PSL Anhima UMR 8210
Mohamed GabertopographeIFAO
lien IdRef Emmanuel LarozearchitecteUMR 8167 – Orient et Méditerranée Equipe « Mondes Pharaoniques »
Corinna Muelleruniversité de Cologne
Sara Nabiluniversité de Ayn Chams
lien IdRef Gaël PollinphotographeIFAO
lien IdRef Vincent RazanajaoégyptologueERC Patrimonium UMR 6507 Ausonius université Bordeaux-Montaigne
lien IdRef Aurélie Terrierarchitecte archéologueUniversité de Genève

Kom Ombo se situe en Haute Égypte à 45 km au Nord d’Assouan. Son temple est partiellement conservé. Consacré au dieu-faucon Haroéris et au dieu-crocodile Sobek, il se distingue par son sanctuaire et son axe doubles.
L’équipe germano-égyptienne des universités de Cologne et de Ayn Chams prépare à présent le manuscrit de Kom Ombo III, qui sera consacré à la publication du décor de la petite salle hypostyle et réclamera trois années de travail, au moins pour les parois et deux années supplémentaires pour les colonnes. À la différence du sanctuaire et de la salle médiane, la petite salle hypostyle -ainsi d’ailleurs que le pronaos, la cour, le "mammisi", la chapelle d’Hathor- n’a fait jusqu’à présent l’objet d’aucun relevé systématique pouvant servir de base à des fac-similés de qualité.

Egyptologie bil-3arabi
Le dimanche 19 décembre 2021

معبد كوم امبو