Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Une image, un commentaire…

Sanctuaires gouverneurs Balat

Sanctuaires des gouverneurs, partie Sud-Est du palais d’Ayn Asil – Oasis de Dakhla (vers 2170 av. J.-C.) (© Ifao)

La fouille de la partie Sud-Est du palais des gouverneurs d’Ayn Asil à Balat a mis au jour, en 2008, un monument double construit d’un seul tenant. Composé d’une cour et d’un portique communs aux deux unités, il ouvre sur des sanctuaires jumeaux formés d’une antichambre à toit plat et d’une chapelle voûtée contenant un naos.

En façade subsistent des bases de calcaire sur lesquelles étaient posées des colonnes de bois hautes de 3,50 m environ. Chaque entrée possède un seuil de grès. Les sols d’argile des antichambres étaient couverts de groupes de plats d’offrandes abandonnés sur place lorsque cessa le service du culte au ka des gouverneurs.

La chapelle Est a conservé les montants de grès de sa porte. Ils sont inscrits au nom du « commandant, gouverneur de l’Oasis, directeur des prêtres Médou-néfer ». La chapelle Ouest contient un naos encore presque complet. Bâti en petits blocs de gypse, haut de 84 cm sous plafond, il se prêtait à abriter une statue du type de celle de la chapelle de Médou-néfer située une cinquantaine de mètres au Nord-Ouest. De fait, plusieurs fragments de calcaire, dispersés dans des fosses de pillage anciennes, sont les vestiges de deux statues de dignitaires en position assise.

Quatre autres sanctuaires de ka étaient déjà connus dans l’enceinte du palais, dont un autre monument double, érigé par le bénéficiaire d’un décret de Pépy II, qui comporte une chapelle dédiée à Khentika. Les sanctuaires Sud-Est sont les plus récents. Bâtis après le sac et l’incendie du palais, à l’extrême fin de l’Ancien Empire, ils marquent la restauration du pouvoir des gouverneurs de Dakhla au lendemain de cet événement. Il est vraisemblable que le gouverneur qui a réaménagé le palais ait choisi, afin de marquer une nouvelle fondation et d’affirmer sa légitimité, de partager son monument avec son père où un prestigieux ancêtre. S’il en est ainsi, Médou-néfer, propriétaire d’un monument plus ancien, doit être l’hôte de ce personnage dont le nom est perdu. Après la restauration, les services du palais demeurent très actifs durant la 1ère Période Intermédiaire et les fouilles récentes montrent que l’occupation de la partie Sud du complexe se poursuit au moins jusqu’à la fin de la XIe dynastie.

Bibliographie : G. Soukiassian (éd.), Balat XI Monuments funéraires du palais et de la nécropole, FIFAO 72, 2013.




Retour à l’image actuelle: Coupe glaçuré de Fostat

Images précédentes:
Bloc ramesside à Kôm el-Nogous - Plinthine Adoration des Mages Monnaie-Or Graffito à Hatnoub Page du Journal de fouilles de Georges Legrain Relevé photogrammétrique de TT 6 Séance de taḥṭīb (jeu du bâton) Col d Stèle Kom Abou Billou Fouilles Bruyère Deir el-Medina Dessins de rosaces du Monastère de St Siméon (Assouan) par Clédat Etoffe de lin de Deir el-Medina Manuscrit Copte Statues Ermant Revêtement en faïence Sanctuaires gouverneurs Balat Palettes Scribes Soudan Maisons de France au Caire Canard de Fustât Bateau Abou Rawach Crispinus Bustes Bol Bois Ostracon Deir el-Medînéh Immeuble Suez Mutilations Kagemni Ptolémée IX Sôter II à Coptos Temple de Dendera Ostracon lu par infra-rouge Bateaux de la mer Rouge Archéologie du paysage Prospection géophysique Inhumation d Réduction minerai à Ayn Soukhna Plan du Caire par Fourmont Consoles Baouit Kitāb Bains Taposiris Magna Villa à Ismaïlia Statuettes d’Osiris en bronze Découverte d’un papyrus à Tebtynis Scellé en argile marqué de deux sceaux Paon, graffito montagne thébaine Uraeus Chapelle NebDjefaou Karnak Stèle Gebel el-Zeit Papyrus bilingue Oxyrhynchos Graffites coptes Bagawât Plats offrande Ayn Asil Figurine fatimide Annonciation à Deir el-Sourian