Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Une image, un commentaire…

Inhumation d

En janvier 2009, durant la campagne annuelle des fouilles d’Ayn Asil près du village moderne de Balat, l’inhumation primaire d’un nourrisson qui portait une parure composée de deux petites perles de cornaline a été découverte dans l’enceinte du palais des gouverneurs de Pépy II (2250/2150 av. J.-C.), fouillé par l’IFAO depuis 1977.

Jusqu’alors, seules six autres sépultures de très jeunes enfants avaient été mises au jour dans la ville. Sur ces six inhumations en contexte d’habitat, cinq sont géographiquement rapprochées et soulèvent la question de l’existence d’un lieu consacré à l’ensevelissement des nourrissons, lieu qui aurait été au départ étalé sur une zone importante, puis restreint au fur et à mesure des extensions, peut-être au nord de l’enclos sud-ouest du palais.

À partir de la fin de l’Ancien Empire, l’installation d’un nouveau secteur d’habitat dans la frange ouest du palais a pu conduire les habitants à exploiter, pour l’ensevelissement des nourrissons, une nouvelle zone, sise précisément dans les ruines de la structure palatiale, ce dont témoignerait l’inhumation trouvée en 2009.

Quoi qu’il en soit, rien n’a encore permis de comprendre les raisons qui ont conduit à inhumer certains nourrissons à Ayn Asil à proximité des secteurs habités. Serait-ce parce qu’ils n’avaient pas le même statut que les autres membres de la communauté, voire même n’étaient pas considérés comme des membres à part entière du groupe ? Ceci témoignerait donc d’une gradation des pratiques funéraires : aux enfants, dont l’entrée dans la société n’avait pas été confirmée par un rite de passage quel qu’il soit, une place dans un environnement proche, mais extérieur aux habitations ; aux « adultes », une place dans la nécropole. À moins que l’explication ne relève d’un sentiment plus humain, qui consiste à protéger les plus fragiles et ce, jusque dans la mort, en les inhumant à proximité des vivants plus âgés.




Retour à l’image actuelle: Carte du Nil (al-Suyūṭī)

Images précédentes:
Coupe glaçuré de Fostat Bloc ramesside à Kôm el-Nogous - Plinthine Adoration des Mages Monnaie-Or Graffito à Hatnoub Page du Journal de fouilles de Georges Legrain Relevé photogrammétrique de TT 6 Séance de taḥṭīb (jeu du bâton) Col d Stèle Kom Abou Billou Fouilles Bruyère Deir el-Medina Dessins de rosaces du Monastère de St Siméon (Assouan) par Clédat Etoffe de lin de Deir el-Medina Manuscrit Copte Statues Ermant Revêtement en faïence Sanctuaires gouverneurs Balat Palettes Scribes Soudan Maisons de France au Caire Canard de Fustât Bateau Abou Rawach Crispinus Bustes Bol Bois Ostracon Deir el-Medînéh Immeuble Suez Mutilations Kagemni Ptolémée IX Sôter II à Coptos Temple de Dendera Ostracon lu par infra-rouge Bateaux de la mer Rouge Archéologie du paysage Prospection géophysique Inhumation d Réduction minerai à Ayn Soukhna Plan du Caire par Fourmont Consoles Baouit Kitāb Bains Taposiris Magna Villa à Ismaïlia Statuettes d’Osiris en bronze Découverte d’un papyrus à Tebtynis Scellé en argile marqué de deux sceaux Paon, graffito montagne thébaine Uraeus Chapelle NebDjefaou Karnak Stèle Gebel el-Zeit Papyrus bilingue Oxyrhynchos Graffites coptes Bagawât Plats offrande Ayn Asil Figurine fatimide Annonciation à Deir el-Sourian