Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Une image, un commentaire…

Scellé en argile marqué de deux sceaux

Scellé en argile marqué de deux sceaux

Retrouvée dans le palais des gouverneurs à Balat, dans l’oasis de Dakhla, cette fermeture d’argile date de la fin de l’Ancien Empire, soit d’environ 4200 ans. Apposé sur un contenant ou sur la porte d’une réserve qui renfermait des denrées de prix, le scellé garantissait une fermeture hermétique. Celui-ci porte les empreintes superposées de deux sceaux de type différent. Le plus grand était un cylindre gravé de motifs multiples, parmi lesquels on voit nettement un gros lézard à hachures. Ces grands sceaux-cylindres servaient probablement de marque distinctive à une institution, ou à un personnage très important du palais. Sur la surface déjà marquée par ces premières empreintes, une estampille au motif enchevêtré a été imprimée à deux reprises. Celle-ci appartenait à un administrateur de rang sans doute plus modeste. Comme nos signatures actuelles, les sceaux permettaient d’identifier leur porteur, et engageaient sa responsabilité personnelle dans les opérations de retrait ou de dépôt d’objets. Dans l’administration pharaonique, beaucoup de charges étaient assumées collégialement par plusieurs individus qui les remplissaient à tour de rôle. Au moment où leur mandat se terminait, les opérations que chacun avait effectuées devaient être vérifiées grâce à un pointage minutieux de diverses pièces justificatives, parmi lesquelles des scellés comme celui-ci. En conséquence, aussi longtemps qu’un même individu était en fonction, on conservait toutes ces petites mottes d’argile en vue du contrôle final. De telles collections, parfois très nombreuses (plusieurs centaines de pièces), ont été retrouvées surtout dans les zones de stockage du palais, près des portes qu’elles scellaient.

Laure Pantalacci (Université Lyon 2 / Ifao)




Retour à l’image actuelle: Coupe glaçuré de Fostat

Images précédentes:
Bloc ramesside à Kôm el-Nogous - Plinthine Adoration des Mages Monnaie-Or Graffito à Hatnoub Page du Journal de fouilles de Georges Legrain Relevé photogrammétrique de TT 6 Séance de taḥṭīb (jeu du bâton) Col d Stèle Kom Abou Billou Fouilles Bruyère Deir el-Medina Dessins de rosaces du Monastère de St Siméon (Assouan) par Clédat Etoffe de lin de Deir el-Medina Manuscrit Copte Statues Ermant Revêtement en faïence Sanctuaires gouverneurs Balat Palettes Scribes Soudan Maisons de France au Caire Canard de Fustât Bateau Abou Rawach Crispinus Bustes Bol Bois Ostracon Deir el-Medînéh Immeuble Suez Mutilations Kagemni Ptolémée IX Sôter II à Coptos Temple de Dendera Ostracon lu par infra-rouge Bateaux de la mer Rouge Archéologie du paysage Prospection géophysique Inhumation d Réduction minerai à Ayn Soukhna Plan du Caire par Fourmont Consoles Baouit Kitāb Bains Taposiris Magna Villa à Ismaïlia Statuettes d’Osiris en bronze Découverte d’un papyrus à Tebtynis Scellé en argile marqué de deux sceaux Paon, graffito montagne thébaine Uraeus Chapelle NebDjefaou Karnak Stèle Gebel el-Zeit Papyrus bilingue Oxyrhynchos Graffites coptes Bagawât Plats offrande Ayn Asil Figurine fatimide Annonciation à Deir el-Sourian