Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Une image, un commentaire…

Palettes Scribes Soudan

Palettes de scribe votives en grauwacke, cimetière égyptien du Nouvel Empire de l’île de Saï, Soudan (© J.-F. Gout)

Le cimetière SAC5, fouillé par la mission archéologique française au Soudan (puis mission archéologique de l’île de Saï, Lille 3 – UMR 8164 HALMA-IPEL), comprenait une vingtaine de tombes hypogées surmontées de superstructures – certaines de type pyramidal–, comparables à celles trouvées dans les deux nécropoles nubiennes de Soleb et d’Aniba mais aussi à celles de la nécropole thébaine, et dont la période d’utilisation s’est étendue du début de la XVIIIe dynastie à l’époque pré-napatéenne. En dépit des pillages, ce cimetière recélait encore, dans certaines tombes, un riche matériel funéraire s’apparentant à celui des tombes thébaines de la même période.

La présence de ces objets dans une nécropole aussi méridionale est remarquable, et ce d’autant plus que le cimetière en a livré trois exemplaires. Ils proviennent de deux sépultures intactes datables de la XVIIIe dynastie. Deux furent trouvés in situ posés sur les jambes d’un défunt tandis que le troisième était également en place le long de la jambe d’un squelette.

Les modèles de palettes de scribes sont bien attestés au Nouvel Empire, tout particulièrement à la XVIIIe dynastie. Ils sont soit en albâtre soit, comme ici, en grauwacke ; le plus souvent ils sont inscrits avec la formule d’offrande ḥtp dỉ nsw et portent les noms et titres du défunt. D’après des parallèles retrouvés en Égypte, les propriétaires de ce type d’objet étaient des personnages ayant tenu une charge officielle, tels l’intendant et scribe royal Amenhotep (Florence, Louvre, MMA) ou le vizir Ptahmès (Louvre). Il est probable que ces artefacts provenaient d’Égypte d’où ils avaient été rapportés pour l’enterrement des dignitaires, puisqu’ils n’ont d’autre fonction que funéraire. Les palettes de Saï n’ont pas été inscrites, mais il est certain, au vu des parallèles, que les personnages à qui elles ont appartenu avaient eu une fonction importante dans l’administration, celle de scribe pour le moins.

Il convient de rappeler le lien entre la palette de scribe et le chapitre 94 du Livre des Morts : « Formule pour obtenir le godet et la palette de scribe » dont la finalité est que le défunt devienne un scribe et connaisse les formules magiques de Thot qui le protégeront. C’est ce qui justifie avant tout la présence de tels objets en contexte funéraire.

Bibliographie : A. Minault-Gout, F. Thill, Saï II. Le cimetière des tombes hypogées du Nouvel Empire SAC5, FIFAO 69 , 2012.

Anne Minault-Gout (UMR 8167, Mondes pharaoniques)




Retour à l’image actuelle: Coupe glaçuré de Fostat

Images précédentes:
Bloc ramesside à Kôm el-Nogous - Plinthine Adoration des Mages Monnaie-Or Graffito à Hatnoub Page du Journal de fouilles de Georges Legrain Relevé photogrammétrique de TT 6 Séance de taḥṭīb (jeu du bâton) Col d Stèle Kom Abou Billou Fouilles Bruyère Deir el-Medina Dessins de rosaces du Monastère de St Siméon (Assouan) par Clédat Etoffe de lin de Deir el-Medina Manuscrit Copte Statues Ermant Revêtement en faïence Sanctuaires gouverneurs Balat Palettes Scribes Soudan Maisons de France au Caire Canard de Fustât Bateau Abou Rawach Crispinus Bustes Bol Bois Ostracon Deir el-Medînéh Immeuble Suez Mutilations Kagemni Ptolémée IX Sôter II à Coptos Temple de Dendera Ostracon lu par infra-rouge Bateaux de la mer Rouge Archéologie du paysage Prospection géophysique Inhumation d Réduction minerai à Ayn Soukhna Plan du Caire par Fourmont Consoles Baouit Kitāb Bains Taposiris Magna Villa à Ismaïlia Statuettes d’Osiris en bronze Découverte d’un papyrus à Tebtynis Scellé en argile marqué de deux sceaux Paon, graffito montagne thébaine Uraeus Chapelle NebDjefaou Karnak Stèle Gebel el-Zeit Papyrus bilingue Oxyrhynchos Graffites coptes Bagawât Plats offrande Ayn Asil Figurine fatimide Annonciation à Deir el-Sourian