voir cette page dans votre navigateur - see this page in your browser
Institut Français
d’archéologie orientale — Le Caire

Lettre d'information de l'Ifao

Février 2020

Rubriques : (-) À la Une    (-) La vie au palais de Mounira   (-) Dans les médias   (-) Entretien avec Hassan Selim  (-) L'offre de bourses pour jeunes chercheurs   (-) Manifestations scientifiques    (-) Rencontres scientifiques    (-) Formations    (-) Sur la chaîne Youtube de l'Ifao    (-) Publications

 

À la Une

XIIe congrès international des égyptologues (Le Caire, 3-8 novembre 2019).

Le XIIe congrès international des égyptologues, organisé par le Ministère des Antiquités de l’Égypte, s’est déroulé au Caire du 3 au 8 novembre 2019, dans les salles de l’hôtel Mena House, au pied des pyramides. Ce fut l’occasion d’intenses échanges autour des dernières avancées scientifiques obtenues par les égyptologues du monde entier. L’Ifao était représenté à différents titres, notamment par les conférences présentées par ses membres (Fl. Albert, L. Medini, F. Relats-Montserrat et A. Pillon), par la participation du directeur au comité scientifique ou par le stand de vente des publications, particulièrement fréquenté. Un dîner de gala a été co-organisé par le Ministère des Antiquités et les instituts archéologiques étrangers, dont l’IFAO, le 5 novembre au Palais Manial.

 

Exposition Archéologie Française en Égypte. Musée égyptien du Caire 18 décembre 2019 – 18 février 2020

Dans le cadre de la célébration de l’année France-Égypte 2019, une exposition intitulée Archéologie Française en Égypte. Recherche, coopération, innovation, a été inaugurée au Musée égyptien du Caire le 18 décembre 2019 en présence du ministre des Antiquités Khaled el-Enany et de l’ambassadeur de France en Égypte, M. Stéphane Romatet. L’exposition présentait un panorama, thématique et chronologique, des travaux archéologiques menés par les différents grands acteurs de l’archéologie française en Égypte (IFAO, CEAlex, CFEETK, MAFTO, Musée du Louvre, INRAP, IRD). Des objets représentatifs de différents sites actuellement en cours de fouille étaient présentés, parmi lesquels des pièces exceptionnelles comme les papyrus du Ouadi el-Jarf, la stèle de Tétiânkh découverte en 2018 dans l’Assasif, ou les consoles de bois coptes issues des fouilles de Baouit. L’ouvrage Archéologie Française en Égypte, édité sur les presses de l’Ifao par Laurent Coulon et Mélanie Cressent, sera disponible à la vente à partir de mars 2020.

 

Stage d’archéologie de terrain janvier-mars 2020 : la céramique égyptienne de l'époque pharaonique à l'époque médiévale

Pendant deux semaines, vingt-deux jeunes chercheurs universitaires égyptiens et inspecteurs du ministère du Tourisme et des Antiquités ont participé à un stage de céramologie à l’Ifao. Ce volet résidentiel du stage, coordonné par Julie Monchamp et Sylvie Marchand, a présenté, pour sa partie théorique, un balayage chronologique de la céramique égyptienne, tandis que d’autres séances ont abordé les aspects méthodologiques des études de la céramique, depuis les fouilles jusqu’à la publication, en passant par les techniques de restauration les plus récentes, le dessin, la documentation photographique et l’analyse des pâtes. La session pratique de modelage assurée par Jane Smythe est sans doute celle qui a remporté le plus grand succès auprès des stagiaires, suivies de près par les visites au musée Égyptien et au musée des Arts islamiques assurées par les organisatrices. Sur place, tous ont apprécié les sessions de dessin supervisées par Ayman Hussein, et l’engagement des formateurs : Félix Relats-Montserrat, membre scientifique, Dr Ashraf al-Senussi, conservateur du musée de Karanis, Younis Ahmed, Ebeid M. Hamed et Hassan Mohammed, restaurateurs de l’Ifao. 

Ce travail collectif s’est poursuivi sur le terrain, jusqu’au début du mois de Mars, par un stage pratique d’une semaine dans la région de Louqsor, sur trois chantiers de l’Ifao par petits groupes de cinq ou six stagiaires. Irmgard Hein, Félix Relats-Montserrat, Sylvie Marchand, Zulema Barahona Mendieta et Catherine Defernez les ont accueillis sur leurs chantiers de Karnak, Karnak-Nord et Médamoud pour une approche plus concrète des céramiques en contexte archéologique.

D’année en année, ce stage d’archéologie de terrain organisé avec le ministère du Tourisme et des Antiquités est l’occasion de mobiliser les ressources et compétences de l’Ifao au service de la formation des Égyptiens. 

 

Les directeurs des écoles française à l'étranger

◼︎ Vernissage de l'exposition Archéologie Française en Égypte au Musée égyptien du Caire le 18 décembre 2019.

◼︎ Stage d’archéologie de terrain, spécialisation céramologie.

↑ Haut de la page

 

La vie au palais de Mounira

 

Nous avons la grande tristesse de vous faire part du décès de notre collègue Abdel Moneim Saïd, survenu brutalement à Paris, alors qu'il se trouvait en déplacement en tant que représentant des personnels BIATSS au Conseil d'administration de l'IFAO. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

 

 

Un nouveau visage à l’accueil

Depuis novembre 2019, l’accueil y a un nouveau visage : celui de Maha Yassin, qui a pris le relais de George Habib, parti à l’étranger. Mais c’est toujours avec le sourire que les visiteurs de l’Ifao y sont accueillis, et avec la même discrétion bienveillante que le service hébergement veille sur le confort des hôtes du palais.

 

Des Romains en Égypte

Parmi eux, une dizaine de membres scientifiques de l’École française de Rome ont répondu à l’invitation de leurs collègues du Caire et découvert la vallée du Nil lors d’un séjour du 18 au 26 janvier. À un rythme soutenu, ils ont visité Le Caire et Louqsor, avec même une excursion à Alexandrie, où marie-Dominique Nenna les a accueillis pour le CEAlex, tandis que la visite du temple de Karnak a été assurée par Luc Gabolde, directeur du CFEETK. En s’exerçant au métier de guide et de tour-opérator, les membres scientifiques montrent leurs qualités d’organisateurs et s’entraînent à communiquer leur enthousiasme pour leurs terrains de recherche. Les rencontres informelles au gré des visites se sont conclues par un séminaire « Synergies au sein des EFE » qui a montré, une fois de plus, le souci des membres scientifiques d’être acteurs à part entière de la vie des écoles et du réseau. 

 

Des sénateurs à l'Ifao

Dans le cadre de sa visite en Égypte, une délégation du groupe d’amitié France-Égypte du Sénat a rendu visite à l'Ifao le 12 février. Mme Catherine Morin-Desailly, sénatrice de la Seine-Maritime et présidente de ce groupe,, M. Hugues Saury, sénateur du Loiret et M. Jean-Michel Houllegatte, sénateur de la Manche, accompagnés de Mme Anne-Laure Saint-Dizier, de la direction des relations internationales et du protocole, ont pu se rendre compte sur place de la diversité des activités de l’institut et du caractère exceptionnel de son patrimoine. Les équipes de l'Ifao ont eu à cœur de leur montrer leurs réalisations et leurs projets.

 

Et aussi de futurs chercheurs (de trésors)

Georges Castel a animé le 10 février un atelier de découverte du métier d’archéologue pour une classe de CM2 du lycée Albert Camus (New Giza). Comme on le voit, l’Ifao s’occupe de plus en plus tôt de susciter des vocations. 

 

L’audiovisuel au service de la communication du réseau

Après la réalisation à Paris de l’interview de Dominique Bénazeth et Cédric Meurice, du Musée du Louvre, à l'occasion de la sortie de l’ouvrage Les fouilles à Baouît, tome second d’Émile Chassinat, Joseph Ballu s’est déplacé au Caire pour y tourner deux courts films : l’un sur l’imprimerie de l’Ifao et l’autre sur les quatre publications de la mission franco-suisse de Saqqara sud (MafS) sorties en 2019. 

 

Parmi les partants :

- Georges Habib, responsable de l'accueil et l'hébergement ;

- Navrik Cheiban, de la bibliothèque ;

- Nermine Nabil, bibliothécaire assistante, est partie pour un an à l’École biblique de Jérusalem ;

- Abdel Rahman El Nobi, responsable production et qualité à l’imprimerie ;

- Nagui Sabri, ingénieur chimiste et nucléaire adjoint au responsable du pôle archéométrie ;

- Ahmed Mohamed El Sayed, façonneur imprimerie spécialité emballage est parti à la retraite.

- Nadine Issa prestataire au pôle archéométrie depuis octobre 2019.

 

Parmi les arrivants :

- Maha Yassin, nouvelle responsable de l'accueil et l'hébergement ;

- Ahmed Fathy, nouveau façonneur à imprimerie, est arrivé en septembre ;

- Omnéya Abdelnabi est devenue assistante bibliothécaire après y avoir été prestataire ;

 - May Fouad, assistante RH, est en congé de maternité depuis mi-décembre remplacée par Irini Aziz en vacation jusqu'à mars 2020. 

 

◼︎ Abdel Moneim Saïd

◼︎ Maha Yassin

◼︎ Visite du Temple de Karnak par des membres scientifiques de l'EFR guidé par Luc Gabolde directeur du CFEETK.

◼︎ Visite des sénateurs du groupe d’amitié France-Egypte du Sénat, le 12 février.

◼︎ Atelier archéologie pour les enfants avec Georges Castel.

◼︎ Un film court sur les quatre publications de la MafS sorties en 2019.

↑ Haut de la page

 

Dans les médias

L’inauguration de l'exposition Archéologie Française en Égypte : Recherche, coopération, innovation, organisée par l’Ifao en coopération avec l'IFE au musée du Caire du 18 décembre 2019 au 18 février 2020, a été largement couverte par les médias locaux et régionaux. De nombreux articles y ont ainsi été consacrés (par exemple : Ahram online , Akhbar, Youm 7, Egypt Today, Masrawy, Sada El Balad, China News).

La découverte faite par la Mission archéologique française dans l’Assassif dirigée par Frédéric Colin (Université de Strasbourg - Ifao) a entraîné également un enthousiasme de la part des médias ces derniers mois. La mission qui fouille pour la 2e saison le temple funéraire de Padiaménopé (TT33), a mis au jour trois nouveaux cercueils en bois couverts de décorations & d'inscriptions. Après celles de la précédente campagne en 2018, ces découvertes viennent confirmer que les énigmes de cette nécropole d’Assassif sont loin d’avoir révélé tous leurs secrets. (Interview de Frédéric Colin dans National Géographic

 

↑ Haut de la page

 

Entretien avec Hassan Selim, professeur à l’université de Ayn Shams et chercheur associé à l’IFAO.

Pouvez-vous nous présenter votre cursus ? 

Je suis professeur au département des Antiquités de l’université de Ayn Shams, membre du comité scientifique du Grand musée égyptien, et du Musée égyptien. J’enseigne les Beaux-Arts, les religions de l’Ancien et du Nouvel Empire, avec une spécialisation de plus en plus marquée pour la muséographie. À la sortie de l’université du Caire, j’ai étudié à l’université américaine, l’architecture pendant six ans, puis à l’université de Helwan, à la faculté de Tourisme et Hôtellerie, et j’ai obtenu une bourse d'études doctorales en Allemagne à Freiburg. Mais mon premier poste, celui auquel je suis resté le plus attaché, c’est Sohag, où j’ai fait mon Master. J’y suis resté 12 ans. Cette implantation en Moyenne-Égypte m’a donné une vision d’ensemble des antiquités de tout le pays, de la Basse à la Haute Égypte.  Jeune assistant, j’ai sillonné tous les sites de Haute Égypte : Minia, Assiout, Sohag, Qena, Louqsor et Assouan, et fréquenté avec beaucoup de plaisir les inspecteurs des antiquités avec qui j’ai conservé des liens. Devenu professeur associé, mes responsabilités au GEM et au musée égyptien m’ont conduit à me rapprocher de la capitale, et j’ai obtenu ma mutation pour l’université de Ayn Shams.

Comment devient-on égyptologue en Égypte ?

Ma vocation s’est affirmée lorsque j’étais jeune étudiant à l’université du Caire. J’ai travaillé au Service des Antiquités. J’ai commencé par être volontaire au musée du Caire. Puis j’ai participé à des fouilles à Maadi et à Saqara. J’ai ensuite quitté le ministère pour les études supérieures à l’université. De telle sorte que j’ai une connaissance intime du monde du ministère des Antiquités et du monde universitaire en égyptologie. Sans compter ma fréquentation toujours assidue des sites. Celui qui m’en a donné le goût c’est feu Ahmed Kadri, initiateur de méthodes révolutionnaires dans la conservation, que je considère encore aujourd’hui comme mon maître. Sous son impulsion, et grâce à sa pédagogie pratique, j’ai pu contribuer au développement du musée copte, du musée gréco-romain, puis du musée égyptien. Je peux dire que j’ai appris grâce à lui la muséologie de mes mains, et qu’il m’a mis en contact avec les meilleurs spécialistes de la discipline : Bernhard Wilhelm von Bothmer,  Vivian Davies, Dietrich Wildung. L’autre figure qui a marqué ma carrière, c’est le Dr Ali Radwan, égyptologue très réputé.

 

◼︎ Hassan Selim

Avec leurs collègues du Service des Antiquités, ils ont été pendant 25 ans de véritables éveilleurs de la conscience patrimoniale des Égyptiens. J'’ai connu Ahmed Kadri au début des années 1980, lorsque je faisais mon magistère. Cela a commencé avec les travaux d’aménagement de la Citadelle, puis les différents musées, où il m’a donné l’opportunité de travailler pour de petits contrats. Comme pour moi, il a mis le pied à l’étrier de nombreux étudiants sur tous les sites et musées de la région du Caire qu’ils avaient envie de découvrir. 

Il y a aujourd’hui un redéploiement spectaculaire des musées en Égypte. Pouvez-vous nous en présenter un bref panorama ?

L’action d’Ahmed Kadri a été poursuivie par Farouk Hosni et dure jusqu’à aujourd’hui. Nous avons aujourd’hui au Caire trois musées. Le musée égyptien du Caire place Tahrir, c’est le musée national et historique, qui doit être préservé. Dans mon idée, c’est un musée qui doit être dédié aux chefs d’œuvre de la civilisation égyptienne. L’ordre actuel des salles sera respecté, selon la chronologie, mais on ne s’interdira pas d’y remettre en place les plus belles pièces qui ont été découvertes depuis la création du parcours. 

Le Grand musée égyptien, c’est le musée du siècle, le musée qui n’aura pas son pareil. On n’est pas dans un lieu d’exposition des antiquités, mais dans une véritable ville des antiquités. Le parcours sera d’abord monumental, avec la statue de Ramsès II, les colonnes du temple de Ptah, et les statues issues des fouilles du CEAlex. Il sera ensuite chronologique, et portera sur la succession des rois d'Égypte, de l’Ancien au Nouvel Empire. Les statues des rois le plus marquants de ces périodes seront présentées dans une montée, avant que le visiteur débouche sur une vue sur les pyramides, répondant aux statues des rois qui seront en vis-à-vis à l’intérieur. Un parcours optionnel conduira à la galerie dans laquelle seront exposés les objets provenant de la tombe de Toutankhamon, précédée d'une mise en contexte dans le site de la vallée des Rois. De là, une passerelle conduira à une salle contenant de véritables trésors du patrimoine égyptien, qui n'ont jamais été exposés, depuis l'époque pré-dynastique. Ces objets, qui n'ont pas leurs pareil dans les musées étrangers, sont des témoignages de la vie religieuse, de la vie politique et de la vie sociale de l'Ancienne Égypte. La société fera l’objet d’une galerie complète, organisée elle aussi selon la chronologie. La religion aussi. Il y aura aussi des statues issues des fouilles récentes parmi les plus belles mises au jour en Égypte. Et tous ces objets, par rapport aux magasins du musée du Caire, seront enfin exposés dans un musée où chacun trouvera sa place. Le musée devrait ouvrir au public fin octobre 2020. Il offrira des perspectives nouvelles, notamment sur un obélisque provenant de Tanis, que l’on pourra admirer sous une perspective inédite, vue d’en haut. 

Quant au musée de la civilisation égyptienne, il accueillera d’ici la fin février les momies royales, une fois que l’installation de l’obélisque sur la place Tahrir sera achevée. Une salle vient d’y être ouverte dédiée à la poterie, parce que le musée, comme vous le savez, se situe dans le quartier de Fustat, marqué par l’industrie de la céramique. Ce musée sera le centre culturel des Égyptiens, et un lieu d’accueil et de mémoire pour tous les élèves et étudiants d’Égypte, avec des professeurs formés à cet enseignement sur le terrain, dès le primaire. Nous avons besoin d’éveiller de nouvelles vocations. Le musée de la civilisation égyptienne, sera pour eux l’occasion de travailler de leurs mains et un lieu d’apprentissage de gestes ancestraux. 

Et puis, il n’y a pas que Le Caire. Nous devons penser aussi aux régions. Sont déjà en place le musée de Mellawi, celui de Minia, qui devrait ouvrir bientôt. Toutes les capitales de gouvernorats sont appelées à avoir leur musée : il y a déjà ceux d’Assouan et de Louqsor, de Qena, Sohag, qu’il faudra mettre au niveau de celui de Louqsor. Il faudra bien sûr rouvrir aussi le musée gréco-romain d’Alexandrie, et le petit musée de Béni Souef. Les touristes de Charm el Cheikh et d’Hurgada seront aussi sensibilisés au patrimoine antique de l’Égypte et auront envie de revenir dans la vallée du Nil. Tous ces musées sont destinés à s’ouvrir davantage aux Égyptiens. Il faut éveiller la conscience patrimoniale de nos compatriotes du Saïd et plus généralement du pays. On ne peut pas bâtir une civilisation contemporaine sans connaître son passé. Bien sûr, cela suppose aussi un profond effort de réactualisation des manuels scolaires, qui a déjà été engagé. 

Qu’est-ce qui vous a conduit à fréquenter l’Institut français d’archéologie orientale et quel y est votre rôle en tant que collaborateur scientifique égyptien ? 

C’est une longue histoire. Le chercheur égyptien cumule trois handicaps : les difficultés de la vie quotidienne, l’accès aux bibliothèques et des difficultés dans l’organisation du travail. On peut dire que l’Ifao est pour lui un petit coin d’Europe à sa disposition pour échapper aux soucis du quotidien. Entrer à l’institut, c’est pouvoir travailler au calme, loin des soucis, et dans un cadre stimulant et privilégié, grâce à la présence des collègues. C’est une aide à la concentration inestimable, et cela m’a permis d’écrire un certain nombre d’articles. 

Quand j’étais jeune, mes relations avec l’Ifao se résumaient à la bibliothèque. Pour être franc, nous, chercheurs égyptiens, nous sentions un peu relégués dans une petite salle, chacun restait sur son pupitre, et les relations n’étaient pas entre les gens, mais avec les livres. Ce n’est que très progressivement que les choses ont changé, quand l’institut français a commencé à s’intéresser aux chercheurs égyptiens, à leur témoigner de la considération, et à les inviter à travailler dans la grande salle. Ce n’était pas seulement une question de lieu ou de conditions de travail, c’est aussi l’accueil que nous y avons trouvé en tant qu’Égyptiens. Il faut dire qu’il s’agit d’un institut extrêmement sélectif, de la meilleure bibliothèque archéologique disponible en Égypte, qui n’a adoubé que des égyptologues qui ont eu ensuite une carrière, à l’image de notre actuel ministre du Tourisme et des Antiquités. Ce sentiment de faire partie d’une élite de chercheurs nous a incité à nouer davantage de relations les uns avec les autres, tandis que le simple fait de se sentir partie prenante d’un lieu nous incitait au travail. Les partages d’expériences concernant nos chantiers de fouilles ont fait naître de solides connivences professionnelles et nous ont tous aidés à progresser.  Cette relation organique entre le ministère du Tourisme et des Antiquités et l’Ifao est capitale, et doit être préservée, avec une spécialisation de plus en plus poussée. Il est important que des étudiants venus de toutes les provinces puissent bénéficier de ces contacts et de ces formations. Mais cela n’est pas suffisant : il faut aussi que l’institut se fasse connaître des étudiants de toutes les provinces, d’Alexandrie à Assouan. Et pas seulement à l’université, cela concerne aussi les inspectorats. Nous devons par exemple, leur apprendre les principes de la publication scientifique. Mon rêve, au fond, ce serait que l’institut renoue avec ses origines et devienne une véritable École du Caire, à l’image de l’École du Louvre : un lieu de vulgarisation qui ne serait pas seulement réservé aux diplômés mais multiplierait les cours, présenterait nos recherches et donnerait à tous le goût des antiquités et de l’archéologie. 

↑ Haut de la page

 

L'offre de bourses pour jeunes chercheurs

Une nouvelle campagne de recrutement de boursiers de l’Ifao pour 2020 et 2021 est lancée.

 

Appel à candidatures à des bourses doctorales et post-doctorales pour le premier semestre 2021 - date limite 31 mars 2020

Ces bourses sont accordées à des doctorants ou post-doctorants résidant à l’étranger et ayant besoin d’effectuer un séjour d’étude en Égypte. [en savoir plus]

 

ResEFE : Appel à candidatures pour cinq contrats doctoraux 2020-2023 - date limite 30 avril 2020

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) flèche chaque année cinq contrats doctoraux en partenariat entre une École Doctorale et l’une des cinq Écoles françaises à l’étranger (EFE) : École française d’Athènes, École française de Rome, Institut français d’Archéologie orientale du Caire, École française d’Extrême-Orient, Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques et ibériques). [en savoir plus]

 

Appel à candidature à une bourse pré-doctorale ou doctorale Idéo-Ifao (2020-2021) - date limite 30 avril 2020

L’Ifao et l’Idéo s’associent pour financer une bourse pré-doctorale ou doctorale de 12 mois, du 1er septembre 2020 au 31 août 2021. La bourse s’inscrit dans l’une des disciplines portées par les membres de l’Idéo au Caire et invite à travailler sur un corpus arabe classique : philosophie, théologie musulmane ou bien grammaire et linguistique. [en savoir plus]

 

Bourse de terrain commune Cedej/Ifao - Common field Scholarship CEDEJ/IFAO (2020-2021) - date limite 30 avril 2020

Dans le cadre d’un renforcement de leur coopération scientifique, le Cedej et l’Ifao proposent une aide à la recherche doctorale en sciences humaines et sociales pour des travaux portant sur les évolutions contemporaines de la société égyptienne aux XIXe et XXe siècles et nécessitant un séjour prolongé en Égypte. [en savoir plus]

 

The PCMA - IFAO Post-Doctoral Fellowship in Cairo - Deadline 15 May 2020

The Institut français d’archéologie orientale (IFAO) and the Polish Center of Mediterranean Archaeology, University of Warsaw (PCMA) invite applications for a 16-months Post-Doctoral Fellowship, starting 1st September 2020 until 31 December 2021. The Post-Doctoral Fellow will organize an international two-day Seminar/Workshop on a subject in relation with Ancient and Medieval Northeastern Africa (Egypt and/or Nubia). [More information]

↑ Haut de la page

 

Manifestations scientifiques

 

Cycle de conférences : Les rendez-vous de l'archéologie (en coopération avec l'IFE)

 
  • Le 28 octobre 2019, Les rendez-vous de l’archéologie par François Leclère: Recherches et travaux en cours sur le site de Tanis, en partenariat avec l’IFE [en savoir plus]
  • Le 17 novembre 2019, Les rendez-vous de l’archéologie par Prof. Ola El-Aguizy : La tombe du Général Iwrkhy et nouvelles découvertes, en partenariat avec l’IFE [en savoir plus]
  • Le 19 janvier 2020, Les rendez-vous de l’archéologie par Claire SOMAGLINO: Dernières nouvelles des fouilles du port pharaonique d’Ayn Soukhna en mer Rouge, en partenariat avec l’IFE [en savoir plus]
  • Le 2 février 2020, Les rendez-vous de l’archéologie par Anaïs Tillier: Qus : une nouvelle mission archéologique en Haute Egypte, en partenariat avec l’IFE [en savoir plus]

 

 

Cycle de conférences : Les conférences de l'Ifao

 
  • Le 16 octobre 2019, Les conférences de l’Ifao par Julien AUBER de LAPIERRE: Dekheila. Redécouverte de la fouille d'un monastère alexandrin [en savoir plus]
  • Le 17 décembre 2019, Les conférences de l’Ifao par Prof. Jean Revez: The Karnak Hypostyle Hall Project (Field Seasons 2017-2019): Past and Current attempts at rebuilding Columns Inside the Hypostyle Hall at Karnak. [en savoir plus]

 

 

Les conférences Midan Mounira (en partenariat avec l’IFE, le Cedej et l'idéo) :

 
  • Le 3 novembre 2019, Les conférences Midan Mounira par Dominique Avon: Les « hommes de religion » dans l’Islam contemporain (1970‒2010) [en savoir plus]
  • Le 24 novembre 2019, Les conférences Midan Mounira par Samuli Schielke: Où se trouve la littérature ? Notes d'un anthropologue parmi les écrivains d’Alexandrie, en partenariat avec l’IFE, Cedej et Idéo [en savoir plus]
  • Le 10 février 2020, Les conférences Midan Mounira par Salma Hussein : Le budget de l'État et les inégalités en Égypte, en partenariat avec l’IFE, Idéo, Cedej [en savoir plus]

 

 

Qirâ'ât Seminar (Reading Historical documents Seminar - قراءات فى الوثائق التاريخية )

(Organisé par Magdi Girgis et Frédéric Abécassis)

 
  • Le 9 novembre 2019, Séminaire Qira'ât par Prof. Albrecht Fuess: How more than 2500 Arabic Maniscripts ended up in the German province.
Ulrich Jasper Seetzen in Cairo (1807 -1809) and the foundation of the 
Gotha collection of Arabic manuscripts. [en savoir plus]
  • Le 14 décembre 2019, Séminaire Qira'ât par عماد أبو غازي، جامعة القاهرة: اليوميات مصدر للتأريخ، مذكرات النفي نموذجاَ, en partenariat avec le كلية الآداب جامعة كفر الشيخ [en savoir plus]

 

 

Les séminaires "Riwaq"  (Études islamiques et coptes - سلسلة ندوات رواق )

(Organisé par Ahmed El-Shoky et Frédéric Abécassis)

 
  • Le 26 octobre 2019, Les Séminaires Riwaq par Professor Dr. Muḥammad ‘Abd al-Sattār ‘Uṯmān : The Ṣulaībiyah dome: The problem of Function and dating, Anew critical and analytic study [en savoir plus]
  • Le 23 novembre 2019, Les Séminaires Riwaq par أ.د/ أسامة طلعت: التنوع الجغرافي وأثره على العمارة الإسلامية في اليمن - Geographical Diversity and its Impact on Islamic Architecture in Yemen, en partenariat avec le Faculty of Archeology, Cairo University [en savoir plus]

Ateliers de recherche

  Le 16 décembre 2019, Atelier de recherche par Claude Audebert: Présentation du Dictionnaire en ligne de l’arabe égyptien [en savoir plus]
  Le 16 décembre 2019, Atelier de recherche par Didier Inowlocki: Les sportsmen et "le fellah" en Égypte (1860-1914) : colonialisme, résistances et question animale, en partenariat avec le CEDEJ [en savoir plus]
  Le 21 janvier 2020, Atelier de recherche par Alice Croq: Les espaces syrien et égyptien durant la période médiévale au prisme des contacts entre coptes et syriaques [en savoir plus]

↑ Haut de la page

Événements exceptionnels

  Du 18 décembre au 18 février 2020, Exposition par Laurent Coulon et Mélanie Cressent: Archéologie française en Égypte : recherche, coopération, innovation, en partenariat avec le MoA, Musée égyptien et IFE [en savoir plus]
  Le 10 novembre 2019, Conférence par John C. Darnell : Keynote Lecture: Stone Canvases, Rock Palettes, and the Minds of the Ancient Egyptians, en partenariat avec le PCMA [en savoir plus]
  Le 22 janvier 2020, Conférence par Elisabeth Roudinesco: Freud égyptologue, en partenariat avec l’IFE [en savoir plus]

↑ Haut de la page

 

Rencontres scientifiques

  Du 1 au 2 novembre 2019, Atelier de recherche par مجدي جرجس: ورشة الأطر النظرية والعلوم الإنسانية - آخر موعد للتقدم ٢ اكتوبر [en savoir plus]
  Du 2 au 4 novembre 2019, Table ronde par Anne Boud'hors, Alain Delattre, Esther Garel: Pratiques documentaires à Edfou au 7e siècle: administration et exercice de la justice à la fin de la période byzantine et dans les premières décennies de la conquête arabe, en partenariat avec l’IRHT (CNRS), Archimède (UMR 7044), D-Scibe (University of Basel, FNS) [en savoir plus]
  Du 3 au 8 novembre 2019, Colloque international organisé par : Twelfth International Congress of Egyptologists (ICE XII) [en savoir plus]
  Du 10 au 12 novembre 2019, Colloque international organisé par Paweł Polkowski: International Conference: STONE CANVAS: TOWARDS A BETTER INTEGRATION OF ‘ROCK ART’ 
 AND ‘GRAFFITI’ STUDIES IN EGYPT AND SUDAN., en partenariat avec le PCMA

[en savoir plus]
  Du 9 au 10 décembre 2019, Forum of Youth Researchers par Prof. Ahmad Al-sayed Al-Shoky & Dr. Mohamed Ibrahem Abd Al-ail: The First Forum of Youth Researchers: What's New in the Mamluk Studies?, en partenariat avec l’Archeology department, Faculty of Arts, Ain Shams university [en savoir plus]

 ↑ Haut de la page

 

Formations

  Du 6 au 10 octobre 2019, Formation par Julie Masquelier-Loorius, Silvia Einaudi, Anne-Claire Salmas et Yannis Gourdon: Académie d’épigraphie et d’iconographie, en partenariat avec le CNRS, Sorbonne Université, LabEx RESMED, Fonds Khéops pour l’archéologie [en savoir plus]
  Du 1 au 2 novembre 2019, Atelier de recherche par مجدي جرجس: ورشة الأطر النظرية والعلوم الإنسانية - آخر موعد للتقدم ٢ اكتوبر [en savoir plus]
  Le 8 décembre 2019, Atelier de recherche par Laurent Coulon, Frédéric Abécassis, Felix Relats Montserrat, Islam Ezzat, Hassan Selim, Ali Abdelhalim: IFAO Workshop on Methodology of Research [en savoir plus]
  Du 5 au 16 janvier 2020, Formation par Sylvie Marchand, Julie Monchamp, Jane Smythe, Ayman Hussein, Félix Relats Montserrat: The Ifao archaeological training 2020 / Ceramic studies, en partenariat avec le Ministry of Antiquities [en savoir plus]
  Le 1er février 2020, Formation par الأستاذ الدكتور أيمن فؤاد سيد: دورة تدريبية في علم المخطوطات والنشر النقدي للنصوص [en savoir plus]

↑ Haut de la page 

 

Sur la chaîne Youtube de l'Ifao

Prof. R. B. Parkinson: The role of commentary on Ancient Egyptian poems: Sinuhe, sex and snow

Julien AUBER de LAPIERRE : Redécouverte de la fouille d’un monastère alexandrin

ألفان وخمسمائة مخطوط تصل إلى ألمانيا: أولريش ياسبر سيتزن في القاهرة

Prof. Ola El-Aguizy : La tombe du Général Iwrkhy et nouvelles découvertes

Prof. Jean Revez, University of Quebec (UQÀM) : The Karnak Hypostyle Hall Project

Claire SOMAGLINO : Dernières nouvelles des fouilles du port pharaonique d’Ayn Soukhna en mer Rouge.

Anaïs Tillier : Qus, une nouvelle mission archéologique en Haute Egypte.

 

 

↑ Haut de la page

 

Publications 

Récemment parus

9782724707557
Tayeb Chouiref
Soufisme et Hadith dans l’Égypte ottomane. ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (952/1545 - 1031/1622) 


RAPH 44; 568 p.

L’œuvre écrite de ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (m. 1622) est l’une des plus riches et des plus importantes du XIe/XVIIe siècle en langue arabe. Il s’intéressa à toutes les sciences islamiques de son époque qu’il maîtrisa de façon exceptionnelle, d’après le témoignage de ses contemporains. À ce titre, il incarne parfaitement l’idéal d’encyclopédisme et de polygraphie que l’Égypte ottomane a hérité de son époque mamelouke. L’œuvre d’al-Munāwī n’est toutefois pas … [en savoir plus]

9782724707649

BIFAO 119


BIFAO 119; 360 p.

Le Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) couvre l’ensemble des champs de l’égyptologie depuis sa première publication en 1901. Le BIFAO 119 regroupe 13 contributions dont l’aire chronologique s’étend de l’Ancien Empire jusqu’à l’époque byzantine et qui illustrent l’état des recherches actuelles dans les domaines de l’archéologie, l’épigraphie, la lexicographie, l’iconographie, la religion et la philologie. [en savoir plus]

9782724707243
Isabelle Pierre-Croisiau
Les textes de la pyramide de Mérenrê
Édition, transcription et analyse

MIFAO 140; 356 p.

L’ouvrage, réalisé sur le modèle de la publication des textes de la pyramide de Pépy Ier (MIFAO 118/1-2), offre les fac-similés, à l’échelle 1/5, de toutes les parois inscrites de la pyramide de Mérenrê, soit 34 planches au total. Ces planches sont accompagnées d’une description des parois (chambre funéraire, antichambre, passages, couloir et vestibule) et d’une analyse de leur composition. Est proposée, en outre, une traduction des 51 formules nouvelles (TP 1101-1151). L’ouvrage est … [en savoir plus]

9782724707588
Jean-François Carlotti, Luc Gabolde, Catherine Graindorge, Philippe Martinez, Jean-François Gout
La chapelle de barque en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier


BiGen 58; 224 p.

Premier volume de la série consacrée aux monuments d’Amenhotep Ier à Karnak, la publication de la chapelle en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier est l’aboutissement d’un long processus scientifique initié avec la découverte des premiers blocs dans les fondations du môle sud du IIIe pylône en 1914, poursuivi avec la reconstruction en 1947 du monument dans le musée de plein air, en passant par les dessins successifs des parois et leur documentation photographique, et … [en savoir plus]

9782724707748
Bernard Mathieu
Abréviations des périodiques et collections en usage à l'Ifao, 7e éd.


Divers 5

[en savoir plus]

9782724707403
Marcus Müller, Mohamed El-Bialy, Mansour Boraik
Athribis V
Archäologie im Repit-Tempel zu Athribis 2012-2016

Athribis 5; 584 p.

Le présent volume présente le résultat des fouilles entreprises entre 2012 et 2016 par l’université Eberhard-Karls de Tübingen au temple de Répit, construit par Ptolémée XII à Athribis, dans la province de Sohag. La première partie s’intéresse aux difficultés du chantier, qui tiennent aux centaines de blocs massifs éparpillés, et fait le point sur les techniques et le matériel archéologiques utilisés. L’étude stratigraphique et archéologique du temple permet de comprendre son … [en savoir plus]

9782724707519

Annales islamologiques 52
Chrétiens du monde arabe. Vers une pluralité des sources et des approches

AnIsl 52; 424 p.

Les recherches présentées dans ce dossier, par leur diversité et leurs ambitions, visent à fournir de nouvelles pistes de réflexion sur l’histoire du fait religieux. L’histoire des groupes dits minoritaires en Orient musulman doit être contextualisée en interaction avec leur environnement et à travers les contacts qu’elle suppose. Dans la lignée des travaux récemment publiés sur la question des chrétiens du monde arabo-musulman, ce numéro des Annales Islamologiques montre la légitimité … [en savoir plus]

↑ Haut de la page

 

IFAO Newsletter

February 2020

Sections : (-) Headlines    (-) Life at Mounira Palace   (-) In the Media  (-) Interview with Hassan Selim  (-) Scholarships for young scholars  (-) Scientific Events   (-) Scientific meetings    (-) Training courses    (-) On the IFAO Youtube channel    (-) Publications

 

Headlines

XIIth International Congress of Egyptologists (Cairo, 3-8 November 2019).

The XIIth International Congress of Egyptologists, organised by the Egyptian Ministry of Antiquities, took place in Cairo from 3 to 8 November 2019, in the halls of the Mena House hotel, at the foot of the pyramids. It was the occasion for intense exchanges around the latest scientific advances made by Egyptologists of the world. The IFAO was involved in various capacities, through conferences presented by its members (F. Albert, L. Medini, F. Relats-Montserrat, A. Pillon), and through the involvement of the Director of the IFAO in its scientific committee. A stall selling the publications of IFAO was particularly well attended. A gala dinner was co-organised by the Ministry of Antiquities and the foreign archaeological institutes, including IFAO, on 5 November at the Manial Palace.

 

Exhibition French Archaeology in Egypt. Egyptian Museum in Cairo 18 December 2019 – 18 February 2020

As part of the celebration of the France-Egypt 2019 year, an exhibition entitled Archéologie Française en Égypte. Recherche, coopération, innovation was inaugurated at the Egyptian Museum in Cairo on 18 December 2019 in the presence of H.E. the Minister of Antiquities Dr Khaled El-Enany and the French Ambassador to Egypt, H.E. Stéphane Romatet. The exhibition presented a thematic and chronological panorama of the archaeological work done by the institutions active within French archaeology in Egypt (IFAO, CEAlex, CFEETK, MAFTO, Musée du Louvre, INRAP, IRD). Key-objects of sites currently under excavation were presented, among which the exceptional Papyri of the Wadi el-Jarf, the Tetiânkh stela discovered in 2018 in the Assasif, and the Coptic wooden corbels from the excavations of the Bawit Monastery. The book French Archaeology in Egypt, published by the IFAO by Laurent Coulon and Mélanie Cressent, will be available for sale from March 2020.

 

Field archaeology training January-March 2020: Egyptian ceramics from the Pharaonic era to the medieval era

For two weeks, 22 young Egyptian academic researchers and inspectors from the Ministry of Tourism and Antiquities participated in a ceramology course at the IFAO. This residential part of the internship, coordinated by Julie Monchamp and Sylvie Marchand, presented, for its theoretical part, a chronological tour of Egyptian ceramics, while other sessions tackled the methodological aspects of ceramic studies, from their excavations to their publication, including the most recent restoration techniques, drawing, photographic documentation, and analysis of paste. The practical modelling session given by Jane Smythe was undoubtedly very successful among the trainees, as well as the visits to the Egyptian Museum and the Museum of Islamic Arts organised by the Institute. On site, all appreciated the drawing sessions supervised by Ayman Hussein, and the commitment of the trainers: Félix Relats-Montserrat, scientific member, Dr Ashraf al-Senussi, curator of the Karanis museum, Younis Ahmed, Ebeid M. Hamed and Hassan Mohammed, restorers of the IFAO. 

This collective work continued in the field, until the beginning of March, with a one-week practical training in the Luxor region, on three IFAO sites in small groups of five or six trainees. Irmgard Hein, Félix Relats-Montserrat, Sylvie Marchand, Zulema Barahona Mendieta and Catherine Defernez welcomed them to their worksites in Karnak, Karnak-North and Medamud for a more hands-on approach to ceramics in an archaeological context.

Each year, this field archaeology course organised with the Ministry of Tourism and Antiquities is an opportunity to mobilize the resources and skills of the IFAO and its members for the training of Egyptians scholars.

 

Les directeurs des écoles française à l'étranger

◼︎ Opening of the exhibition “French Archaeology in Egypt” at the Egyptian Museum in Cairo on 18 December 2019.

◼︎ Field archaeology training, specialisation in ceramology.

↑ Back to Top

 

Life at Mounira Palace

 

It is with great sadness that we inform you of the death of our colleague Abdel Moneim Saïd, which occurred suddenly in Paris, while he was travelling as a staff representative for the IFAO administration council. We extend our condolences to his family and loved ones.

 

 

A new face welcoming you at the reception

Since November 2019, the IFAO reception has had a facelift: Maha Yassin, who replaced George Habib, who has gone abroad. It is always with a smile that visitors to the IFAO are greeted, and with the same benevolent discretion that the accommodation service takes care of the comfort of the guests of the palace.

Romans in Egypt

A dozen scientific members of the French School of Rome responded to the invitation of their colleagues from Cairo and discovered the Nile Valley during their stay from 18 to 26 January. At a steady pace, they visited Cairo and Luxor, even with a trip to Alexandria, where Marie-Dominique Nenna welcomed them on behalf of the CEAlex, while the visit to the Karnak temple was led by Luc Gabolde, director of the CFEETK. By being their guide and tour operator, the scientific members demonstrated their skills as organisers and communicated their enthusiasm for their research fields. The informal interactions among the members during this visit resulted in a seminar "Synergies within the EFE", which once again demonstrated the concern of scientific members to be full-fledged actors in the life of the Schools and the network.

 

Senators at IFAO

As part of their visit to Egypt, a delegation from the Senate's France-Egypt friendship group visited IFAO on 12 February. Mrs. Catherine Morin-Desailly, senator of Seine-Maritime and president of this group, Mr. Hugues Saury, senator from Loiret, and Mr. Jean-Michel Houllegatte, senator from Manche, accompanied by Mrs. Anne-Laure Saint-Dizier, from the international relations and protocol department, were able to see on site the diversity of the Institute's activities and the exceptional nature of its heritage. The IFAO teams were keen to show their achievements and projects.

 

And some future seekers (of treasures)?

Georges Castel led a workshop on 10 February for the pupils of a CM2 class at Albert Camus high school (New Giza) to discover the profession of archaeologist. The IFAO is developing vocations early!

Audio-visuals at the rescue of communications among the network

After the interview of Dominique Bénazeth and Cédric Meurice, from the Musée du Louvre, in Paris, on the occasion of the release of Les fouilles à Baouît, second volume by Émile Chassinat, Joseph Ballu came to Cairo to shoot two short films: one on the printing press of IFAO and the other on the four publications of the Franco-Swiss mission of southern Saqqara (MafS) released in 2019. 

 

Among the departures:

- George Habib, in charge of the reception and accommodation service;

- Navrik Cheiban, from the library;

- Nermine Nabil, assistant librarian, left for a year at the Jerusalem Bible School;

- Abdel Rahman El Nobi, production and quality manager at the printing works; 

- Nagui Sabri, chemical and nuclear engineer assistant to the head of the archaeometry centre; 

- Ahmed Mohamed El Sayed, print maker specialising in packaging, has retired. 

- Nadine Issa, service provider in the archaeometry pole since October 2019.

 

Among the new arrivals:

- Maha Yassin, at the reception and accommodation service;

- Ahmed Fathy, a new print maker, arrived in September;

- Omnéya Abdelnabi became assistant librarian after being a service provider;

 - May Fouad, HR assistant, has been on maternity leave since mid-December replaced by Irini Aziz on vacation until March 2020.

 

◼︎ Abdel Moneim Saïd

◼︎ Maha Yassin

◼︎ Visit of the Temple of Karnak by scientific members of the EFR guided by Luc Gabolde, director of the CFEETK.

◼︎ Visit of Senators from the Senate's France-Egypt friendship group on 12 February.

◼︎ Archaeology workshop for children with Georges Castel.

◼︎ A short film on the four MafS publications released in 2019.

↑ Back to Top

 

In the media

The inauguration of the exhibition Archéologie française en Egypte : Recherche, coopération, innovation, organised by IFAO in cooperation with the IFE at the Egyptian Museum in Cairo from 18 December 2019 to 18 February 2020, was widely covered by local and regional media. Many articles have been devoted to this event (for instance: Ahram online, Akhbar, Youm 7, Egypt Today, Masrawy, Sada El Balad, China News).

The recent discovery made by the French Archaeological Mission in the Assassif led by Frédéric Colin (University of Strasbourg - IFAO) has also generated an enthusiastic response from the media. The mission which has been excavating for its 2nd season the funerary temple of Padiaménopé (TT 33), revealed three new wooden coffins covered with decorations and inscriptions. After the discoveries of the 2018 campaign, these confirm that the secrets of this Assassif necropolis are far from all being known. (Interview with Frédéric Colin for National Géographic).

 

↑ Back to Top

 

Interview with Hassan Selim, professor at Ayn Shams University and associate researcher at IFAO..

Can you tell us about your curriculum? 

I am a professor in the Department of Antiquities at Ayn Shams University, a member of the Scientific Committee of the Great Egyptian Museum, and of the Egyptian Museum in Cairo. I teach Fine Arts, the religions of the Old and New Kingdom, with an increasingly marked specialisation for museography. After leaving Cairo University, I studied architecture at the American University for six years, then at the University of Helwan, at the Faculty of Tourism and Hospitality. I then obtained a scholarship for doctoral studies in Germany in Freiburg. But the first position I held, the one I remain the most attached to, was Sohag, where I did my Master. I stayed there for 12 years. Being in this settlement in Middle Egypt gave me an overview of the antiquities from all over the country, from Lower to Upper Egypt. As a young assistant, I travelled to all the sites of Upper Egypt: Minya, Asyut, Sohag, Qena, Luxor, and Aswan, and interacted with great pleasure with the antiquities’ inspectors with whom I am still in touch. Having become an associate professor, my responsibilities at the GEM and at the Egyptian museum led me to need to be closer to the capital, and I obtained my transfer for the University of Ayn Shams.


How do you become an Egyptologist in Egypt?

My vocation was confirmed when I was a young student at the University of Cairo. I worked at the Antiquities Service. I started by volunteering at the Cairo museum. Then I took part in excavations in Maadi and in Saqqara. I then left the Ministry for graduate studies at the university. This led me to have an intimate knowledge of the world of the Ministry of Antiquities, and of the academic world in Egyptology. Not to mention my frequent attendance on sites. The one who got me into it was the late Ahmed Kadri, the initiator of revolutionary methods in conservation, whom I still consider to be my master today. Thanks to his practical pedagogy, I was able to contribute to the development of the Coptic museum, the Greco-Roman museum, and then the Egyptian Museum. I learnt through him the museology hands-on. He put me in contact with the best specialists in the discipline: Bernhard Wilhelm von Bothmer, Vivian Davies, Dietrich Wildung. The other figure who marked my career is Dr. Ali Radwan, a very famous Egyptologist.

 

◼︎ Hassan Selim

With their colleagues from the Department of Antiquities, they were for 25 years real awakeners of the heritage awareness of the Egyptians. I got to know Ahmed Kadri in the early 1980s when I was in my Masters’ degree. It started with the development of the Citadel as museum, then the various existing museums, where he gave me the opportunity to work on short contracts. And not just for me, he helped many students to access the sites and museums in the Cairo region that they wanted to discover.

 

Today there is a spectacular reopening of museums in Egypt. Can you give us a brief overview?

The actions of Ahmed Kadri, Egypt’s Director of Antiquities in the 80s, were continued by Farouk Hosni and still continue nowadays. Today we have three museums in Cairo. The Egyptian Museum in Cairo, in Tahrir Square, is the national and historical museum, which must be preserved. In my opinion, it is a museum which must be dedicated to the masterpieces of Egyptian civilisation. The current order of the rooms will be respected, according to the chronology, but newly discovered objects would benefit from being displayed in its galleries. 

The Grand Egyptian Museum is the museum of the century, the museum that will be second to none. This is not just a place that exhibits antiquities, but it will be a real city centred on antiquities. The visitor’s route will first be monumental, with the statue of Rameses II, the columns of the temple of Ptah, and the statues from the CEAlex excavations. It will then be chronological and will address kingship through the succession of kings in Egypt, from the Old to the New Kingdom. The statues from the most prominent kings dating to these periods will be presented in an ascent, so that the visitor reaches a platform with a view on the pyramids, responding to the kings' statues. A second route will lead to the gallery in which objects from the tomb of Tutankhamun will be exhibited. This will be preceded by a contextualisation of the tomb within the Valley of the Kings. From there, a walkway will lead to a hall containing treasures of Egyptian heritage since Predynastic times, which have never been exposed. These objects, with no equal in foreign museums, are testimonies of religious life, political life, and social life of Ancient Egypt. The culture will be the subject of a complete gallery, following also the chronology. Religion too. There will also be beautiful statues from recent excavations uncovered in Egypt. And all these objects, coming from the storage magazines of the Cairo Museum, will finally be exhibited in a setting worth their while. The museum should open to the public at the end of October 2020. It will offer unique perspectives, notably that of an obelisk from Tanis, which will be hanging and seen from below. 

As for the National Museum of Egyptian Civilization, it will host the royal mummies by the end of February, once the installation of the obelisk in Tahrir Square is complete. A room has just been opened there, dedicated to pottery, because the museum is located in the Fustat district, famous for the ceramic industry. This museum will be the cultural centre of the Egyptians, and a welcoming place of memory for all pupils and students of Egypt, with teachers directly trained in this content, and that from primary school. We need to awaken new vocations. The National Museum of Egyptian Civilization will be an opportunity for the pupils to work with their hands and a place to learn their ancestors’ habits. 

Besides, it's not all in Cairo. We must also think of the regions. The Mallawi museum, that of Minya, is already in place and is expected to open soon. All the capitals of governorates will have their museums: there are already those of Aswan and Luxor, Qena, Sohag. All will need to be upgraded to the museographical level of the museum of Luxor. Of course, the Greco-Roman Museum of Alexandria and the small museum of Béni Souef will also have to be reopened. Tourists from Sharm el-Sheikh and Hurghada will also get to learn about the ancient heritage of Egypt, and hopefully will want to visit the Nile Valley. All these museums are intended to be more accessible to Egyptians. We must awaken the heritage awareness of our compatriots in the country. One cannot build a contemporary civilisation without a good understanding of our past. Of course, this also implies a major effort to update textbooks, which has already been started. 

 

What led you to attend the French Institute of Oriental Archaeology and what is your role there as an Egyptian scientific collaborator? 

It is a long story. The Egyptian scholar has three handicaps: difficulties in daily life, access to libraries, and difficulties in the organisation of work. You could say that IFAO is for these scholars a little window of Europe that enables to escape everyday worries. Entering the Institute means being able to work in a calm setting, far from worries, and in a privileged environment that remains deeply stimulating, thanks to the presence of colleagues. It is an invaluable aid to concentration and has allowed me to write a number of articles.

When I was young, my relationships with IFAO resumed itself to the access to the library. To be frank, we Egyptian researchers felt a little relegated to a small room, every one remaining on their desk, and the relationships were not among people, but with books. Gradually, things changed, when the French Institute took an interest in the Egyptian scholars, showing them consideration, and inviting them to work in the big library room. It was not only a question of space or working conditions; it demonstrated a new welcoming attitude towards Egyptians. To all, the IFAO is an extremely selective institute, the best archaeological library available in Egypt, which has dubbed Egyptologists who then had an impactful career, like our current Minister of Tourism and Antiquities. The feeling of being part of an elite of researchers made us want to build more relationships with each other, while being in the place made us only work. The sharing of experiences concerning our excavation sites gave rise to strong professional connivances and helped us all to progress. This organic relationship between the Ministry of Tourism and Antiquities and IFAO is essential and must be preserved. It is important that students from all provinces can benefit from these contacts and training. But that is not enough; the Institute must also make itself known to students from all the provinces, from Alexandria to Aswan. And not only to the university members, it should be included within the inspectorates’ knowledge. For instance, we must teach the principles of scientific publication. My dream, basically, would be for the Institute to revive its origins and become a real Cairo School, like the École du Louvre: a place of popularisation which would not be reserved to graduates but would be open to the public, with courses, presenting our research, and sharing with everyone our love for antiquities and archaeology. 

↑ Back to Top

 

Scholarships for young scholars

A new campaign to recruit IFAO scholarship recipients for 2020 and 2021 has started.

 

Call for applications for doctoral and post-doctoral grants for the first semester 2021 – Deadline for application 31 March 2020

These scholarships are granted to doctoral or post-doctoral students living abroad and needing to visit Egypt for their degree.. [More information]

 

ResEFE: Call for applications for five doctoral contracts 2020-2023 – Deadline for application 30 April 2020

As part of the support given to international cooperation actions, the Ministry of Higher Education, Research and Innovation (MESRI) awards five doctoral contracts each year in partnership between a Doctoral School and one of the five Schools French Abroad (EFE): French School in Athens, French School in Rome, French Institute of Oriental Archaeology in Cairo, French School in the Far East, Casa de Velázquez (School of Advanced Hispanic and Iberian Studies). [More information]

 

Call for applications for an IDÉO-IFAO pre-doctoral or doctoral scholarship (2020-2021) – Deadline for application 30 April 2020

IFAO and Idéo team up to finance a 12-month pre-doctoral or doctoral scholarship, from 1 September 2020 to 31 August 2021. The scholarship is to be inscribed in one of the disciplines supported by the members of the Idéo in Cairo and invites applicants to work on a classical Arabic corpus: philosophy, Muslim theology, or grammar and linguistics. [More information]

 

Common field Scholarship CEDEJ/IFAO (2020-2021) – Deadline for application 30 April 2020

As part of a strengthening of their scientific cooperation, CEDEJ and IFAO offer aid for doctoral research in the humanities and social sciences for work on contemporary developments in Egyptian society in the 19th and 20th centuries, and requiring an extended stay in Egypt. [More information]

 

The PCMA - IFAO Post-Doctoral Fellowship in Cairo - Deadline 15 May 2020

The Institut français d’archéologie orientale (IFAO) and the Polish Center of Mediterranean Archaeology, University of Warsaw (PCMA) invite applications for a 16-months Post-Doctoral Fellowship, starting 1st September 2020 until 31 December 2021. The Post-Doctoral Fellow will organize an international two-day Seminar/Workshop on a subject in relation with Ancient and Medieval Northeastern Africa (Egypt and/or Nubia). [More information]

↑ Back to Top

 

Scientific Events

 

"Les rendez-vous de l'archéologie" lecture series (in cooperation with IFE)

 
  • On October 28th 2019, Les rendez-vous de l’archéologie by François Leclère: Recherches et travaux en cours sur le site de Tanis, in partnership with IFE [more]
  • On November 17th 2019, Les rendez-vous de l’archéologie by Prof. Ola El-Aguizy : La tombe du Général Iwrkhy et nouvelles découvertes, in partnership with IFE [more]
  • On January 19th 2020, Les rendez-vous de l’archéologie by Claire SOMAGLINO: Dernières nouvelles des fouilles du port pharaonique d’Ayn Soukhna en mer Rouge, in partnership with IFE [more]
  • On February 2nd 2020, Les rendez-vous de l’archéologie by Anaïs Tillier: Qus : une nouvelle mission archéologique en Haute Egypte, in partnership with IFE [more]

 

 

Les conférences de l'Ifao" lecture series

 
  • On October 16th 2019, IFAO Lectures by Julien AUBER de LAPIERRE: Dekheila. Redécouverte de la fouille d'un monastère alexandrin [more]
  • On December 17th 2019, IFAO Lectures by Prof. Jean Revez: The Karnak Hypostyle Hall Project (Field Seasons 2017-2019): Past and Current attempts at rebuilding Columns Inside the Hypostyle Hall at Karnak. [more]

 

 

"Midan Mounira" lecture series (in cooperation with IFE,  CEDEJ and IDÉO) :

 
  • On November 3rd 2019, Midan Mounira Lectures Series by Dominique Avon: Les « hommes de religion » dans l’Islam contemporain (1970‒2010) [more]
  • On November 24th 2019, Midan Mounira Lectures Series by Samuli Schielke: Où se trouve la littérature ? Notes d'un anthropologue parmi les écrivains d’Alexandrie, in partnership with IFE, Cedej et Idéo [more]
  • On February 10th 2020, Midan Mounira Lectures Series by Salma Hussein : Le budget de l'État et les inégalités en Égypte, in partnership with IFE, Idéo, Cedej [more]

 

 

Qirâ'ât Seminar (Reading Historical documents Seminar - قراءات فى الوثائق التاريخية )

(Organisé par Magdi Girgis et Frédéric Abécassis)

 
  • On November 9th 2019, Qira'ât Seminar by Prof. Albrecht Fuess: How more than 2500 Arabic Maniscripts ended up in the German province.
Ulrich Jasper Seetzen in Cairo (1807 -1809) and the foundation of the 
Gotha collection of Arabic manuscripts. [more]
  • On December 14th 2019, Qira'ât Seminar by عماد أبو غازي، جامعة القاهرة: اليوميات مصدر للتأريخ، مذكرات النفي نموذجاَ, in partnership with كلية الآداب جامعة كفر الشيخ [more]

 

 

Riwaq Seminars (Islamic and Coptic Studies - سلسلة ندوات رواق )

(Organisé par Ahmed El-Shoky et Frédéric Abécassis)

 
  • On October 26th 2019, Riwaq Seminars by Professor Dr. Muḥammad ‘Abd al-Sattār ‘Uṯmān : The Ṣulaībiyah dome: The problem of Function and dating, Anew critical and analytic study [more]
  • On November 23rd 2019, Riwaq Seminars by أ.د/ أسامة طلعت: التنوع الجغرافي وأثره على العمارة الإسلامية في اليمن - Geographical Diversity and its Impact on Islamic Architecture in Yemen, in partnership with Faculty of Archeology, Cairo University [more]

Workshops

  On December 16th 2019, Research Workshop by Claude Audebert: Présentation du Dictionnaire en ligne de l’arabe égyptien [more]
  On December 16th 2019, Research Workshop by Didier Inowlocki: Les sportsmen et "le fellah" en Égypte (1860-1914) : colonialisme, résistances et question animale, in partnership with CEDEJ [more]
  On January 21st 2020, Research Workshop by Alice Croq: Les espaces syrien et égyptien durant la période médiévale au prisme des contacts entre coptes et syriaques [more]

↑ Back to Top

Exceptional Events

  From December 18th to February 18th 2020, Exhibition by Laurent Coulon et Mélanie Cressent: Archéologie française en Égypte : recherche, coopération, innovation, in partnership with MoA, Musée égyptien et IFE [more]
  On November 10th 2019, Lecture by John C. Darnell : Keynote Lecture: Stone Canvases, Rock Palettes, and the Minds of the Ancient Egyptians, in partnership with PCMA [more]
  On January 22nd 2020, Lecture by Elisabeth Roudinesco: Freud égyptologue, in partnership with IFE [more]

↑ Back to Top

 

Scientific Meetings

  From 1st to November 2nd 2019, Research Workshop by مجدي جرجس: ورشة الأطر النظرية والعلوم الإنسانية - آخر موعد للتقدم ٢ اكتوبر [more]
  From 2nd to November 4th 2019, Round Table Discussion by Anne Boud'hors, Alain Delattre, Esther Garel: Pratiques documentaires à Edfou au 7e siècle: administration et exercice de la justice à la fin de la période byzantine et dans les premières décennies de la conquête arabe, in partnership with IRHT (CNRS), Archimède (UMR 7044), D-Scibe (University of Basel, FNS) [more]
  From 3rd to November 8th 2019, International conference organized by : Twelfth International Congress of Egyptologists (ICE XII) [more]
  From 10th to November 12th 2019, International conference organized by Paweł Polkowski: International Conference: STONE CANVAS: TOWARDS A BETTER INTEGRATION OF ‘ROCK ART’ 
 AND ‘GRAFFITI’ STUDIES IN EGYPT AND SUDAN., in partnership with PCMA

[more]
  From 9th to December 10th 2019, Forum of Youth Researchers by Prof. Ahmad Al-sayed Al-Shoky & Dr. Mohamed Ibrahem Abd Al-ail: The First Forum of Youth Researchers: What's New in the Mamluk Studies?, in partnership with Archeology department, Faculty of Arts, Ain Shams university [more]

 ↑ Back to Top

 

Training Courses

  From 6th to October 10th 2019, Training by Julie Masquelier-Loorius, Silvia Einaudi, Anne-Claire Salmas et Yannis Gourdon: Académie d’épigraphie et d’iconographie, in partnership with CNRS, Sorbonne Université, LabEx RESMED, Fonds Khéops pour l’archéologie [more]
  From 1st to November 2nd 2019, Research Workshop by مجدي جرجس: ورشة الأطر النظرية والعلوم الإنسانية - آخر موعد للتقدم ٢ اكتوبر [more]
  On December 8th 2019, Research Workshop by Laurent Coulon, Frédéric Abécassis, Felix Relats Montserrat, Islam Ezzat, Hassan Selim, Ali Abdelhalim: IFAO Workshop on Methodology of Research [more]
  From 5th to January 16th 2020, Training by Sylvie Marchand, Julie Monchamp, Jane Smythe, Ayman Hussein, Félix Relats Montserrat: The Ifao archaeological training 2020 / Ceramic studies, in partnership with Ministry of Antiquities [more]
  On February 1st 2020, Training by الأستاذ الدكتور أيمن فؤاد سيد: دورة تدريبية في علم المخطوطات والنشر النقدي للنصوص [more]

↑ Back to Top 

 

On the IFAO Youtube Channel

Prof. R. B. Parkinson: The role of commentary on Ancient Egyptian poems: Sinuhe, sex and snow

Julien AUBER de LAPIERRE : Redécouverte de la fouille d’un monastère alexandrin

ألفان وخمسمائة مخطوط تصل إلى ألمانيا: أولريش ياسبر سيتزن في القاهرة

Prof. Ola El-Aguizy : La tombe du Général Iwrkhy et nouvelles découvertes

Prof. Jean Revez, University of Quebec (UQÀM) : The Karnak Hypostyle Hall Project

Claire SOMAGLINO : Dernières nouvelles des fouilles du port pharaonique d’Ayn Soukhna en mer Rouge.

Anaïs Tillier : Qus, une nouvelle mission archéologique en Haute Egypte.

 

 

↑ Back to Top

 

Publications 

Recently published

9782724707557
Tayeb Chouiref
Soufisme et Hadith dans l’Égypte ottomane. ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (952/1545 - 1031/1622) 


RAPH 44; 568 p.

L’œuvre écrite de ʿAbd al-Raʾūf al-Munāwī (m. 1622) est l’une des plus riches et des plus importantes du XIe/XVIIe siècle en langue arabe. Il s’intéressa à toutes les sciences islamiques de son époque qu’il maîtrisa de façon exceptionnelle, d’après le témoignage de ses contemporains. À ce titre, il incarne parfaitement l’idéal d’encyclopédisme et de polygraphie que l’Égypte ottomane a hérité de son époque mamelouke. L’œuvre d’al-Munāwī n’est toutefois pas … [more]

9782724707649

BIFAO 119


BIFAO 119; 360 p.

Le Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) couvre l’ensemble des champs de l’égyptologie depuis sa première publication en 1901. Le BIFAO 119 regroupe 13 contributions dont l’aire chronologique s’étend de l’Ancien Empire jusqu’à l’époque byzantine et qui illustrent l’état des recherches actuelles dans les domaines de l’archéologie, l’épigraphie, la lexicographie, l’iconographie, la religion et la philologie. [more]

9782724707243
Isabelle Pierre-Croisiau
Les textes de la pyramide de Mérenrê
Édition, transcription et analyse

MIFAO 140; 356 p.

L’ouvrage, réalisé sur le modèle de la publication des textes de la pyramide de Pépy Ier (MIFAO 118/1-2), offre les fac-similés, à l’échelle 1/5, de toutes les parois inscrites de la pyramide de Mérenrê, soit 34 planches au total. Ces planches sont accompagnées d’une description des parois (chambre funéraire, antichambre, passages, couloir et vestibule) et d’une analyse de leur composition. Est proposée, en outre, une traduction des 51 formules nouvelles (TP 1101-1151). L’ouvrage est … [more]

9782724707588
Jean-François Carlotti, Luc Gabolde, Catherine Graindorge, Philippe Martinez, Jean-François Gout
La chapelle de barque en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier


BiGen 58; 224 p.

Premier volume de la série consacrée aux monuments d’Amenhotep Ier à Karnak, la publication de la chapelle en calcite aux noms d’Amenhotep Ier et de Thoutmosis Ier est l’aboutissement d’un long processus scientifique initié avec la découverte des premiers blocs dans les fondations du môle sud du IIIe pylône en 1914, poursuivi avec la reconstruction en 1947 du monument dans le musée de plein air, en passant par les dessins successifs des parois et leur documentation photographique, et … [more]

9782724707748
Bernard Mathieu
Abréviations des périodiques et collections en usage à l'Ifao, 7e éd.


Divers 5

[more]

9782724707403
Marcus Müller, Mohamed El-Bialy, Mansour Boraik
Athribis V
Archäologie im Repit-Tempel zu Athribis 2012-2016

Athribis 5; 584 p.

Le présent volume présente le résultat des fouilles entreprises entre 2012 et 2016 par l’université Eberhard-Karls de Tübingen au temple de Répit, construit par Ptolémée XII à Athribis, dans la province de Sohag. La première partie s’intéresse aux difficultés du chantier, qui tiennent aux centaines de blocs massifs éparpillés, et fait le point sur les techniques et le matériel archéologiques utilisés. L’étude stratigraphique et archéologique du temple permet de comprendre son … [more]

9782724707519

Annales islamologiques 52
Chrétiens du monde arabe. Vers une pluralité des sources et des approches

AnIsl 52; 424 p.

Les recherches présentées dans ce dossier, par leur diversité et leurs ambitions, visent à fournir de nouvelles pistes de réflexion sur l’histoire du fait religieux. L’histoire des groupes dits minoritaires en Orient musulman doit être contextualisée en interaction avec leur environnement et à travers les contacts qu’elle suppose. Dans la lignée des travaux récemment publiés sur la question des chrétiens du monde arabo-musulman, ce numéro des Annales Islamologiques montre la légitimité … [more]

↑ Back to Top