Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire
logo

AGÉAAGÉA

NomsNames

Anthroponymes et Généalogies de l’Égypte AncienneAnthroponyms and Genealogy of Ancient Egypt

masquer la recherchehide search
Critères de rechercheSearch criteria
Nom/IDName/ID
n° PNn° PN
DatationDating
ProvenanceOrigin
Encodage hiéroglyphiqueHieroglyphic Encoding

vignette
Neferchnoum, mastaba de Kagemni à SaqqaraNeferchnoum, mastaba of Kagemni at Saqqara
<- précédentprevious   référencesreferences 14/14        retour listeback to list
14 référencesreferences


258
1, 326, 06
Shepespouptah
Šps-p(w)-Ptḥ
« C’est un noble, Ptah »
Shepespouptah 2h, Giza, AE / fin D5
[G1] CAA Kunsthistorisches Musuem 15,p. 50 =
Selon Junker, les deux statues trouvées dans le serdab est de la tombe appartiennent au propriétaire de celle-ci, qu’il identifie comme étant un certain Špss-Ptḥ. Cependant, il s’avère qu’à la lecture des deux noms d’hommes présents sur lesdites statues, nous ayons affaire à deux noms différents : Špss-Ptḥ et Šps-pw-Ptḥ. La statue-groupe laisse à penser que le propriétaire de la tombe pourrait bien être Špss-Ptḥ. En revanche, l’autre statue, au nom de Šps-pw-Ptḥ, qui porte le titre de sḥḏ ḥm(w)-kȝ, titre souvent porté par les enfants d’un défunt, pourrait avoir été celle d’un fils (plus que d’un serviteur ou familier, dans la mesure où ce cas précis à l’air de se présenter dans le serdab ouest avec la statue d’un dénommé Ỉj-šmȝ). N’existant à ma connaissance aucun cas d’alternance entre les noms Špss-Ptḥ et Šps-pw-Ptḥ, je ne pense pas que la seconde statue du serdab porte le deuxième nom de Špss-Ptḥ.
[G1] Junker, Gîza VII,p. 95 =KM ÄS 7503.
Selon Junker, les deux statues trouvées dans le serdab est de la tombe appartiennent au propriétaire de celle-ci, qu’il identifie comme étant un certain Špss-Ptḥ. Cependant, il s’avère qu’à la lecture des deux noms d’hommes présents sur lesdites statues, nous ayons affaire à deux noms différents : Špss-Ptḥ et Šps-pw-Ptḥ. La statue-groupe laisse à penser que le propriétaire de la tombe pourrait bien être Špss-Ptḥ. En revanche, l’autre statue, au nom de Šps-pw-Ptḥ, qui porte le titre de sḥḏ ḥm(w)-kȝ, titre souvent porté par les enfants d’un défunt, pourrait avoir été celle d’un fils (plus que d’un serviteur ou familier, dans la mesure où ce cas précis à l’air de se présenter dans le serdab ouest avec la statue d’un dénommé Ỉj-šmȝ). N’existant à ma connaissance aucun cas d’alternance entre les noms Špss-Ptḥ et Šps-pw-Ptḥ, je ne pense pas que la seconde statue du serdab porte le deuxième nom de Špss-Ptḥ.
Shepespouptah 3h, Meir, AE / D6 / Merenrê Ier-début Pepy II
[G2] Blackman, Apted, Meir IV,p. 7, n°6.
Shepespouptah 4h, Meir, AE / D6 / Merenrê Ier-début Pepy II
[G2] Blackman, Apted, Meir IV,p. 11, n°78 =
Blackman lie ce nom « Ptahshepses », ce qui ne cadre pas avec la graphie, à laquelle il adjoint un sic. La graphie donnée dans Kamal, ASAE 15b, p. 244 confirme la lecture de Blackman. Toutefois, la disposition des hiéroglyphes composant ce nom rend difficilement crédible une telle graphie ; s’agit-il d’une restitution erronée de Kamal ? Dans le doute nous nous en tiendrons à notre lecture. D’autant que ce nom est attesté à nouveau dans cette même tombe, et que, malgré un autre sic apposé par Blackman (cf. Blackman, Meir IV, p. 11, n° 79 (D2)), là encore la disposition des hiéroglyphes rend peu crédible une autre lecture.
[G2] Kamal, ASAE 15b,p. 244.
Shepespouptah 5h, Meir, AE / D6 / Merenrê Ier-début Pepy II
[G2] Blackman, Apted, Meir IV,p. 11, n°79 =
Blackman lie ce nom « Ptahshepses », ce qui ne cadre pas avec la graphie, à laquelle il adjoint un sic. La graphie donnée dans Kamal, ASAE 15b, p. 236 infirme la lecture de Blackman. D’autre part, ce nom, Šps-pw-Ptḥ, est attesté à nouveau dans cette même tombe, et que, malgré un autre sic apposé par Blackman (cf. Blackman, Meir IV, p. 11, n° 78 (D2)), là encore la disposition des hiéroglyphes rend peu crédible une autre lecture.
[G2] Kamal, ASAE 15b,p. 236.
Shepespouptah 6 / Qar 1h, Saqqara, AE / D5 / Niouserrê ou Menkaouhor
[G2] Moussa, SAK 10,p. 274, fig. 1.
Shepespouptah 7h, Saqqara, AE / D5 / Djedkarê-Ounis
[G2] Davies, Ptahhetep and Akhethetep II,pl. 24 = 26.
Shepespouptah 8h, Saqqara, AE / D5 / Djedkarê-Ounis
[G2] Davies, Ptahhetep and Akhethetep II,pl. 33-34.
Le nom de ce personnage est pratiquement effacé.
Shepespouptah 9h, Saqqara, AE / D6
[G2] Borchardt, Denkm. I,n° 1419 =CG 1419 ;
[G2] Murray, Saqqara I,pl. 29 =
[G2] Mariette, Mastabas,p. 378.
Shepespouptah 10h, Saqqara, AE / D6 / Teti
[G2] Mereruka I,pl. 36-38 =
[G2] Daressy, MIE 3,p. 531.
Shepespouptah 1h, Saqqara, AE / D6 / 2de moitié Teti
[G2] Kanawati, Abder-Raziq, Teti Cemetery VII,pl. 37 =
[G2] Abder-Raziq, BdE 97/2,p. 221, fig. 2.
Shepespouptah 11h, Saqqara, AE / D6 / 2de moitié Teti
[G2] Kanawati, Abder-Raziq, Teti Cemetery VII,pl. 42 =
[G2e] Abder-Raziq, BdE 97/2,p. 227, fig. 7 =
[G2] Quibell, Hayter, Teti Pyramid, North Side,p. 22.
Shepespouptah 12h, Saqqara, AE / D6 / fin Teti-Pepy Ier
[G2] Kanawati, Hassan, Teti Cemetery II,pl. 50 =
[G2] Badawy, Nyhetep-Ptah and ‘Ankhm‘ahor,fig. 48 =
[G2] Capart, Une Rue de tombeaux,pl. 57.
Shepespouptah 13h, Saqqara, AE / D6 / Pepy Ier
[G2] Altenmüller, Mehu,p. 51, n° 90, pl. 3.
Shepespouptah 14h, Saqqara, AE / D6 / Pepy Ier
[G2] Altenmüller, Mehu,p. 51, n° 91, pl. 69.
Shepespouptah 15h, Saqqara, AE / D6 / Teti-Pepy Ier
[G2] Capart, Une Rue de tombeaux,pl. 99.
Shepespouptah 16h, Giza, AE / D4 / début Menkaourê
[G2] Dunham, Simpson, Mersyankh III,pl. XIIId.
Shepespouptah 17h, Giza, AE / D6
[G2] Hassan, Giza II,p. 177.
Shepespouptah 18h, Ouadi Magharah, AE / D5 / Djedkarê
[G2] Gardiner, Peet, Cerny, Sinai I,pl. 7, n° 13 =
Ce nom est lu par erreur Ptḥ-Špss, cf. Gardiner, Peet, Cerny, Sinai II, p. 60, n° 13.
[G2] Urk. I,p. 56 =
[G2] Weill, Sinaï,p. 114.
Shepespouptah 19h, provenance inconnue, fin AE ou PPI / D6 ou PPI
[G2] Borchardt, Denkm. I,n° 1449 =CG 1449.

Yannis Gourdon Version 1, données dudata date 11 juin 2020June 11th 2020