Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Verre byzantin et islamiqueByzantine and Islamic Glass

Maria Mossakowska-Gaubert

masquer la recherchehide search
Critères de rechercheSearch criteria
titre, auteur, périodiquetitle, author, periodic issue
identification du matériel, musée/coll.identification of the material, museum/coll.
forme, technique et technologie de prod.form, technique and prod. technology
pays, région, site; production ou consommationcountry, region, site; production or consumption
contexte archéologiquearchaelogical context
sources et questions particulièressources and specific problems
date inf.inf. date date sup.sup. date

vignette
Poids en verre, fouilles de Fusṭāṭ (© IFAO)Glass weight, Fusṭāṭ excavations (© IFAO)
<- précédentprevious   référencesreferences 223/230   suivantfollowing ->      retour listeback to list
230 référencesreferences (16 pages)
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16


ALʿUSH, Abu-l-Faradj
Verre syrien émaillé et doré au Moyen Age
Annales du 3e Congrès des “Journées Internationales du Verre” (Damas 1964)
AIHV, Liège, [nd], p. 140-151
Musée National de Damas (DamasDamascus)

[701, 1500]
• Les techniques de décoration qui précédent l’invention de la technique de l’émaillerie et de la dorure :
fils de verre appliqués, filets marbrés, décor lustré.

• Différence entre la peinture et la dorure à froid sur les verres byzantins [cf. opinion opposée concernant l’aspect technologique de verres émaillés et dorés byzantins, p. ex. : W. Gudenrath, “Enameled Glass Vessels, 1425 B.C.E.-1800: The Decorating Process”, JGS 48 (2006)] et l’émaillerie et la dorure faites au feu, inventées dans le monde arabe au XIIe s. Iraq [?] comme lieu présumé d’origine de ces deux techniques. La Syrie et l’Égypte comme centre de la production du verre émaillé et doré aux XIIIe-XIVe s.

• XIVe s. - intenses relations commerciales entre l’Extrême et le Proche-Orient : exportation des verres émaillés et dorés en Chine, inspiration chinoise visible dans les motifs décoratifs sur les verres syriens ; début de l’industrie du verre en Chine (XVe s.). La conquête de Tamerlan (1400) marque la fin du développement de l’industrie du verre en Syrie.

• Sources écrites :
Chou Ch’u-fei (XIIe s.) - historien chinois ; Al-Idrīsī (vers 1100 - vers 1165) - géographe ; Ibn Jubayr (1145-1217) - voyageur ; Yaqūt al-Ḥamawī (1179-1229) - géographe ; Abuʾl-Fidāʾ (1273-1331) - géographe ; Ibn Baṭṭūṭa (1325-1354) - voyageur ; Al-Maqqārī (1591-1632) - historien.

• Quelques observations sur la technique du verre émaillé et doré [cf. les recherches plus récentes sur ce sujet : W. Gudenrath, “Enameled Glass Vessels, 1425 B.C.E. - 1800: The Decorating Process”, JGS 48 (2006)] :
– deux sortes d’émail : un fin, toujours coloré en rouge, employé pour cerner les motifs décoratifs ; un épais utilisé pour remplir le fond du décor ;
– utilisation de la cire ou d’une autre matière pour produire un décor ajouré ;
– étapes présumées de l’exécution du dessin : appliquer l’émail épais ; dorer le fond ; mettre les rinceaux blancs sur le fond doré qui paraissent derrière l’inscription ; mettre les traits et les linéaments en émail rouge ; exposer la pièce au feu plusieurs fois.

• Des signatures des artistes sur leurs oeuvres :
– Ḥusayn b. Muḥammad - signature sur une aiguière (1259) ;
–ʿAlī b. Muḥammad ʿAmakī (ou Ramakī ou Zamakī) - signature sur trois lampes de mosquée (1329-1330).
Egypte Egypt production
Irak Iraq Al-Qadisiyah production
Syrie Syria consommation
Alep Aleppo production
Damas Damascus production
Raqqa production

Version 5, données dudata date 30 janvier 2013January 30th 2013